Accueil » Digimon Adventure tri » Avis sur Digimon Adventure tri : Kyôsei

Avis sur Digimon Adventure tri : Kyôsei


L’équipe de Digiduo vous donne leur avis sur le film Digimon Adventure tri. kyôsei.
Ces critiques ne reflètent que le point de vue de leur auteur, leur ressenti, et non une analyse totalement neutre de l’œuvre.
Cette rubrique contient de nombreux spoilers, il est conseillé de voir le film avant de la lire.
Dareen

La critique de Dareen

Souvenons-nous de sôshitsu, ce quatrième opus qui nous avait déçu par bien des aspects. Alors qu’on nous promettait enfin une grande aventure dans le Digital World, nous nous sommes retrouvés face à une histoire creuse qui ne faisait que jouer de la nostalgie, sans rien réellement construire. Très franchement, kyôsei fait encore pire, devant ainsi le plus mauvais film de la franchise.

Mais que se passe t-il durant les réunions de production de Digimon Adventure tri ? Comment est-il possible de valider un scénario aussi creux, avec un rythme totalement catastrophique ? Et oui, dans kyôsei on s’ennuie ferme la majeure partie du temps. Ça parle beaucoup trop, parfois pour rien, et c’est à se demander sur les élus savent faire autre chose que se prendre la tête et se faire taper dessus durant les combats. En effet, le film se termine sur une grande bataille qui aurait pu être dantesque si on comprenait un minimum les enjeux derrière. Personnellement, je ne comprenais rien à ce qui se passait à l’écran. À croire qu’il faut débrancher son cerveau pour apprécier le spectacle un minimum.

Egalement, les interactions entre les personnages sont peu intéressantes compte tenu des évènements du précédent film. Ils viennent de nouer un nouveau lien avec leurs Digimon, et c’est comme si tout ceci n’avait jamais vraiment eu lieu. La seule nouveauté qui me vient à l’esprit c’est des sentiments amoureux naissant entre Taichi et Meiko… Notons cependant que le personnage de Daigo reste le seul à tirer son épingle du jeu.
La seule chose qui m’a beaucoup plu, c’est son ending, aikotoba. Une jolie chanson chantée par AiM et Ayumi Miyazaki, composée par Michihiko Ohta et écrite par Hiroshi Yamada. Un vrai plaisir de retrouver ces grands noms !

Autant de déception autour de cet avant-dernier épisode ne me motive pas pour exprimer plus longuement mes griefs. Je souhaite simplement que le dernier épisode soit un minimum à la hauteur, répondant à toutes les questions en suspend. Je pense toujours à ce premier plan du premier film où on aperçoit les héros de Digimon Zero Two. Surprise en été prochain !

Demidevimon

La critique de Demidevimon

Une vraie catastrophe, une déception sans nom, une honte…
Après un Sôshitsu en demi-teinte et un trailer incapable de nous susciter un quelconque intérêt, je me doutais que ce film ne serait pas une réussite mais je n’aurai jamais imaginé à quel point je ressentirai un tel gâchis. La raison se tient principalement sur l’intrigue et sur la réalisation.

Le film démarre sur la fin de Sôshitsu, Gennai entraînant Meicoomon dans la folie et l’entraînant à retourner dans le monde réel pour le détruire. Après un sympathique flashback sur la relation Meiko et Meicoomon, nos héros décident de revenir dans le monde réel pour aider le digimon en détresse. La première moitié du film passe trop lentement. Il ne se passe rien, il n’y a absolument aucune tension. Nous ne faisons que suivre des discussions inintéressantes et des situations qui n’ont rien à faire quand on approche des dernières péripéties tel que la scène des histoires qui font peur durant la nuit à l’école. Passé la moitié du film tout s’enchaîne : Homéostasies, Yggdrasil, Hackmon, Jesmon, Maki dans le Dark Ocean… C’est incompréhensible, qui est gentil ? Qui est méchant ? Quel est l’objectif de chacun ? Au final les élus luttent contre quoi ? Et puis cette fin… je n’ai pas compris l’intention des réalisateurs : Taichi et Daigo sont censé être « morts » ou disparus, mais ça n’a pas beaucoup d’effet sur leurs amis, seuls Koromon et Hikari sont tristes. Et puis qu’est-ce que c’est que cette copie fin du monde à la Evangelion ? Le film est extrêmement mal écrit parce que ces « révélations » sont insérées entre plusieurs scènes de « ouin ouin Meicoomon » qui n’ont fait que m’exaspérer. En parlant de Meiko, elle ne sert toujours à rien, elle n’est pas intéressante et ce n’est pas avec ce film que le public va l’aimer, même si les flashbacks de son passé était plutôt pas mal. Les pseudos-indices d’une future romance avec Taichi sont tellement mal amenés que ça en est gênant. Mais revenons sur l’intrigue. Si je n’ai rien compris, est-ce moi qui ne suivait pas assez les dialogues ou est-ce une intention de réalisation afin de nous laisser les réponses lors du film final ? Ce qui est certain c’est que Kyôsei ne respecte même plus les précédents films, et je pense surtout au reboot des digimon qui est passé complètement à la trappe. C’est dommage parce que Kyôsei regorge d’idées intéressantes mais mal exploitées.

Il y a vraiment trop de défauts que je ne peux pas tout citer, d’autant plus que la mauvaise réalisation fait que l’on s’ennuie tout au long du film. Je n’ai pas non plus envie de parler de nos élus préférés, comme Takeru ou Joe qui n’ont fait que de la figuration. Heureusement tout n’est pas noir et je ne peux qu’apprécier Daigo dont les apparitions sauvent le film du naufrage complet.

Concernant l’OST, bien que peu intéressante globalement, elle présente néanmoins la magnifique piste guitare de Butter-fly que l’on entend dans la grotte, augmentant de ce fait significativement l’impact de la scène. L’ending est une très belle chanson interprété par AiM et Ayumi Miyazaki. Dommage qu’elle ne soit accompagné que de plans fixes mais c’est très facilement pardonné.

Pour conclure, j’aimerai parler de la théorie de l’univers parallèle du démiurge. Je le répète à chaque film, les élus de Zero Two n’ont pas pu être oubliés par la simple preuve qu’ils apparaissent durant Saikai et que l’existence d’un monde créé de toute pièce par le Démiurge pourrait expliquer la situation actuelle. Malheureusement j’ai perdu espoir sur la franchise avec Kyôsei en me demandant comment ils vont pouvoir répondre à toutes les incohérences cumulées jusqu’ici avec le dernier film. La durée de production étant plus longue, est-ce l’espoir d’un travail plus aboutie ?

Logo Emilie

La critique d’Emilie

Après six mois d’attente, comme lors des précédents films, j’ai retrouvé les personnages de Tri avec je dois le reconnaitre une légère appréhension, me demandant surtout comment l’intrigue allait se poursuivre. Les films Kohohaku et Soshitsu avaient su la rendre pertinente et donner un meilleur éclairage aux deux premiers. J’espérais par conséquent se poursuive dans cette direction. L’espoir… Un mot que Kyôsei n’arrête pas de nous répéter à peu près tous les cinq minutes et que j’ai fini par abandonner au long de mon visionnage. Peu à peu, mon espoir a évolué pour se changer en déception et frustration.

Par où commencer dans la liste de tous les défauts que j’ai à reprocher au film ? Nous allons débuter par celui qui me dérange le plus : le scénario mais surtout les incohérences que celui-ci entraine. Déjà, parler de scénario me parait être pour moi un abus de langage. J’ai davantage l’impression que le film a été réalisé à partir d’un rapide synopsis improvisé juste avant le moment fatidique, un peu comme quand nous, au lycée rendions un devoir de maths qu’on venait de terminer à l’arrache dans le couloir cinq minutes avant la sonnerie.

Je vous assure, j’ai essayé de le comprendre ce film, je voulais le comprendre, je voulais m’y intéresser, mais non je n’y suis pas parvenue. Je ne comprends pas. Je n’arrive à comprendre ni les enjeux du film ni de l’intrigue. Tout part dans tous les sens. Qui nos héros affrontent ? Quels sont les buts des ennemis ? Je ne comprends pas ! L’esprit du Digital World (l’Homothétie) voudrait éliminer les Enfants Élus ? Pourquoi ? On mentionne Yggdrasill ? Yggdrasill et l’Esprit du Digital World, ce n’est pas la même chose ? On voit aussi Gennai sans savoir dans quel camp il est. On revoit Alphamon. On aperçoit à un moment Maki avalée par Les Hankyomon, vous savez les créatures obscures de l’épisode 13 de Zero Two, sans qu’on comprenne bien la scène ou son intérêt. Dommage ! C’était sympa de réutiliser un truc que la seconde saison avait laissé dans l’obscurité mais si c’est pour ne rien faire, sauf, un rapide clin d’œil, c’est inutile. Hackmon vient bien apporter des explications au début du film mais elles sont brouillées et je n’arrive à rien comprendre avec cela. Il vient dire que la présence de sa partenaire était nécessaire à Meicoomon pour empêcher d’utiliser ses pouvoirs destructifs pour dire ensuite que cette précaution n’est plus utile. Pourquoi ? Qu’est-ce qui a changé ? pourquoi le lien de Meiko et Meicoomon ne suffit plus à contenir ce pouvoir ? Ce n’est pas du tout expliqué ! Il y a beaucoup trop de questions sans la moindre réponse ! Pire, certaines provoquent des interrogations font remettre en question d’autres points qu’on avait présenté auparavant.

Également, le reboot est totalement passé à la trappe. C’était pourtant une excellente idée que le troisième film avait su trouver et exploiter. Elle développait les digimon comme ils ne l’avaient jamais été et forçait les héros à reconstruire des liens. Si elle a été très bien traité dans les films trois et quatre, elle a été oublié dans celui-ci. Pourquoi ? Un point, rien qu’un seul je vais citer qui résume tout du problème : Tailmon. Lors du film précédent, nous avions eu le droit à une scène très touchante dans laquelle Hikari disait à son frère être heureuse que Plotmon ait tout oublié, même elle, puisque cela lui permettait d’avoir oublié tous ses traumatismes liés à son abandon et les sévices de Vandemon. Merci beaucoup, Kyôsei, de rendre cette scène inutile !

Regardez donc un peu de que l’on aperçoit dans les débuts du film :


Ouuups…. Les digimon de tout le monde, après l’affrontement contre Mugendramon, sont revenus au niveau Bébé. Jusque là, c’est logique. Avec le reboot, tous ont perdu la force et l’expérience préalablement acquise. Mais remarquez-vous qui se tient dans les bras de Hikari ? Oh ! Coucou Tailmon et adieu reboot !
Pour ceux qui auraient pu l’oublier, Tailmon est devenue forte par elle-même du fait d’avoir grandi seule et d’avoir dû évoluer qu’en ne comptant que sur elle-même. C’est pourquoi elle est devenue au si puissant au point que dans l’épisode 28 de Adventure elle mettait à terre Greymon, Ikkakumon, Garurumon et Kabuterimon et pouvait redevenir simplement Tailmon après une évolution au niveau Ultime même la première fois. Néanmoins, avec le reboot, tout ce passé de Tailmon a été supprimé. Par conséquent, elle aurait dû être Nyaromon au début du film, sur l’image de droite, et Plotmon sur l’image de gauche.

Déjà, les scénaristes ont gâché le concept du reboot et la continuité de la série mais ils ont aussi flingué la continuité du film Kyôsei aussi. Observez plutôt ici :

Oups. Après le combat contre Meicoomon, à la fin du film, on voit finalement Nyaromon quand les digimon sont forcés de régresser. Par conséquent, dans cette scène, elle retrouve un pouvoir identique à celui des autres digimon ce qui est une contradiction totale avec le début du film.
Par cette petite scène, on illustre bien que le film n’a rien strictement rien à faire cohérence, ni du film ni de celle de la série. A ce stade, ce n’est même pas un défaut, c’est un problème technique énorme qui mériterait qu’on efface tout pour tout réécrire. Mais non ils l’ont gardé et nous avons un produit bâclé et incomplet. Je vais arrêter ici ma critique du scénario ici. Il ne servira rien d’en parler davantage puisqu’il ne repose que sur quelques lignes.

Au niveau du rythme du film, c’est ennuyeux. Sur les quatre épisodes qui le composent, il ne se passe strictement rien. Ce n’est que du remplissage ! On voit un peu les héros fuir à travers le Digital World, Daigo apprendre quelques trucs qu’on ne comprend, nos héros qui discutent entre eux et surtout la scène où les héros racontent des histoires effrayantes. Ah oui ! Cette fameuse scène des histoires qui font peur… En soi, elle est bonne et intéressante mais pas pour un film. Elle aurait passer dans une série Digimon classique d’une cinquantaine d’épisodes où cela aurait amusant de voir nos héros se détendre une fois à l’abri et se raconter ces histoires après deux-trois épisodes passés à les voir affronter de multiples dangers. Pas dans un film ! En fait, c’est le format en lui-même de Tri qui pose un énorme souci à la série. Un film, c’est hyper court, ça doit précis, se focaliser avant tout tout sur l’intrigue et éviter de se disperser dans tous les sens. Et c’est malheureusement ce que Kyôsei échoue à faire en voulant se montrer bien trop ambitieux. Personnellement, la scène des histoires aurait dû être coupé pour en développer une autre : celle où les héros téléphonent à leurs parents. Là, c’était intéressant à montrer car les relations parents-enfants ont été au cœur de Adventure et il aurait formidable de voir ce qu’elles étaient devenues sept années plus tard. Et les scénaristes ont préféré n’écrire aucune dialogue de cette scène pour la rendre très rapide et muette. Et une déception de plus, une !

Le personnage de Meiko, comme Meicoomon, vu qu’elles sont couplées ensemble, ils ne servent toujours à rien. Elles sont censées être au cœur même de l’intrigue mais il n’y a rien sur elles qui ne retiennent mon attention. Je le regarde vraiment une indifférence blasée. Par contre, je dois reconnaitre une chose : j’apprécie l’idée que Meicoomon soit né d’un fragment de ce qui restait d’Apocarymon et que cela le rende instable et que seule la présence de Meiko réussit à le calmer. Ce concept est une très bonne chose. Néanmoins, je ne comprends rien de ce qui s’est passé ensuite. Jusque là Meiko est restée toujours avec elle, pourquoi Meicoomon s’est retrouvée infectée et est devenue hors de contrôle ? Qu’est-ce qui a causé cela ? Il y a un élément qui coince entre le concept de base de Meicoomon et l’intrigue que Tri nous a présenté jusque là. Mais bon, à quoi s’étonner ? La cohérence et la continuité ne sont clairement pas leurs priorités. Malheureusement…

Le rapprochement entre Taichi et Meiko m’a paru beaucoup trop rapide. Que l’on les mette en couple ou qu’on crée une amitié ne dérange pas. au passage, pour les fans du Taiora, rappelez-vous cette news que Dareen et moi avions travaillé pour vous expliquer que le couple Taichi x Sora n’a jamais existé dans la version japonaise et n’est qu’un ajout de la version française. Dès le départ, le producteur avait décidé que Sora et Yamato seraient mariés dans l’épilogue. Pardon de briser vos rêves et de réveiller vos traumatismes mais il faut malheureusement regarder aussi la réalité en face. Passé outre cette information, j’ai fait mon deuil du Taiora et cela ne me gêne plus de voir Taichi en couple avec une autre que Sora. Mais ici avec Meiko cela se passe quand même de manière très rapide. A aucun moment dans les autres films, Taichi et Meiko ne sont proches. Ils s’évitent même. Et là, d’un coup, ils semblent l’être. Que voulez-vous ? La cohérence et la continuité ne sont pas la priorités des auteurs…

D’ailleurs, continuant à évoquer Meiko et son problème. Tout le long du film, on la montre souffrir du problème de Meicoomon et d’être une partenaire inutile. Déjà, elle m’énerve à se plaindre sans arrêt. J’avais envie de rentrer dans l’écran et de lui foutre quelques baffes pour qu’elle se remue enfin ! Finalement, vers la fin du film, elle décide qu’il faut tuer Meicoomon. Ceci pour moi c’est une bonne réaction de sa part et montre enfin une décision. Et là… Et là, les héros, à part Taichi, essaient de la faire changer d’avis. Et là, une question : ils sont tous devenus cons, c’est ça ? Repartons au postulat de ce qu’est Meicoomon : un digimon qui met des millions de vie en danger ! Oui, c’est un sacrifice à faire que de le tuer mais un sacrifice nécessaire pour sauver tout le monde ! Et Digimon a toujours aimé ça les scènes de sacrifices… D’ailleurs, le problème d’un digimon infecté a déjà été traité par le passé dans une précédente série. C’était dans un épisode de Digimon Savers où Chika, une gamine de dix ans, voit son partenaire devenir fou et se mettre à détruire la ville. Or, très vite, elle comprend le danger mais surtout que son partenaire souffre pour demander alors à Masaru de le tuer. Revenons à Tri et plus précisément à Kyôsei : dans cette scène où Meiko demande qu’on tue Meicoomon, aucun autre héros que Taichi n’accepte de tuer Meicoomon pour le bien des deux mondes. Rappelons que leurs âges se situenr entre 14-18 ans mais leur maturité, elle, est inférieure à celle qu’ils avaient à dix ans. Dans Adventure, même si les sacrifices de leurs amis les déchiraient, ils les acceptaient. Enfin Tri est mal écrit, c’est ainsi.

Tant qu’à parler de cohérence et continuité, je redoute que créer la moindre théorie soit désormais inutile. Je commence à douter que l’idée de Demiurge évoquée dès les premières minutes de Saikai ne soit exploitée. On ne parle toujours pas de Daisuke, Miyako ou Iori. Sérieusement, cet oubli dès Saikai est pour moi la pire insulte que les scénaristes pouvaient faire. Si nos héros peuvent se souvenir que Ken ait été le Digimon Kaiser, ils auraient dû savoir que Daisuke, Miyako et Iori avaient disparu sans raison. Qui plus est, Miyako et Iori sont censés vivre dans le même immeuble que Takeru… Par conséquent, moi qui nourrissais encore l’espoir de les revoir au moins dans l’ultime film, je viens de le perdre via le visionnage de Kyôsei. Le seul sentiment que la série m’inspire à présent c’est qu’elle est écrite de manière totalement improvisée sans regarder ce qui a été installé dans les films précédents. Cela ne donne pas beaucoup de bonnes possibilités pour imaginer une issue satisfaisante que le sixième film devrait être censé nous apporter.

Malgré tous les défauts que j’ai pu trouver à Kyôsei, je vais toutefois m’atteler à faire l’effort de citer cinq points positifs au film. Cela va être un défi car à brûle-pourpoint, j’ai envie de répondre : « quand j’ai vu le générique de fin » ! Commençons donc :

Premier point : le personnage de Daigo Nakajima. Depuis son introduction dès le tout premier film, je l’adore. Et plus j’en découvre sur lui, plus sur lui. J’aime la psychologie amenée à son personnage, cette force qu’il possède pour avoir supporter la perte de son partenaire digimon et être malgré tout capable d’avancer dans la vie. J’aime combien ils se montrent attachés aux enfants et essaient à sa manière de les protéger sans rien leur révéler de son passé. Pourtant, les côtoyer et les voir interagir avec leurs digimon doit être terriblement douloureux.


Je regrette d’ailleurs que le film et la série ne lui permettent pas d’étendre davantage son personnage qui mériterait pourtant un développement bien plus important. Également, pourquoi les héros ne sont-ils pas étonnés de sa présence au Digital World ? Et pourquoi à la toute fin ne parlent-ils toujours pas de lui ? Ils ont vu Taichi tomber, ils ont dû voir leur professeur glisser avec lui.. Mais non, visiblement les héros sont égoïstes et ne s’intéressent pas à lui.

Second point :  la discussion dans la grotte quand les héros parlent de leur connexion avec leurs partenaires digimon est touchante.

Troisième point :  Les évolutions sont très agréables à regarder et donne par la musique de Brave Heart un bon goût nostalgiques. A partir de là, le rythme du film le rend plus prenant et la bataille qui suit, même si on ne comprend pas les enjeux, est captivante. Cela permet d’avoir un quatrième épisode qui soit intense du début à sa fin sans aucun ennui.

Quatrième point :  La scène finale où Yamato ramasse les googles et oblige ses amis à se relever. C’est un excellent moment qui permet de clore le film sur une bonne impression.

Cinquième point : Même si elle n’apporte rien au film et ne set qu’à du remplissage, la scène où les héros se racontent des histoires effrayantes est amusante et donne à ce moment un peu plus de rythme au film qui s’endormait jusque là. C’est aussi drôle de voir que Yamato n’aime pas ce genre d’histoires.

Voilà, ce sont là les seuls bons points que le film a su me laisser et à part ceux mentionnant Daigo et Yamato, les quatre autres, j’ai dû beaucoup réfléchir avant de trouver ce que j’appréciais dans ce film. Comme vous voyez, il n’y a vraiment pas grand chose. Du début à la fin, pour moi, Kyôsei se révèle être une grosse déception et me rend assez sceptique pour ce que sera l’ultime film de la série qui sortira l’été prochain.

10 commentaires

  1. Yoooo! Personnellement, quand je vous lis, j’ai plus l’impression que le 5e est une pure catastrophe…. OwO’ à ouais… Je peux pas vous dire mon point de vue mais tout ce que je sais c’est que vous vous l’aimez pas. :V tout ce que je sais c’est qu’il y a aussi une anomalie, au niveau des partenaires de la génération de Daigo.

    Le nombre correspond, le partenariat de Maki correspond, mais… J’ai observé le seul moment où on parle d’eux dans adventur, on voit les premiers partenaire digital et… Pas d’ours. Gabumon, tentomon, le partenariat de Maki (bakumon?) Patamon, le dernier j’arrive pas à l’identifier. Mais c’est certainement pas le partenaire de Daigo.

  2. Bon sang, j’ai pas pu m’empêcher de lire un peu vos avis en évitant un maximum les spoils et… BORDEL mais que ce projet ( Digimon Adventure Tri. ) est une honte à la saga Digimon et plus précisément à Adventure 01 et 02.

    Le rythme a l’air très mauvais, UNE FOIS DE PLUS, pour servir un scénario creux qui tiendrait facile dans un épisode de 20 minutes.

    C’est pas possible… On continue la chute là et à vous lire c’est encore pire que ce que je craignais… Et j’imagine, pour la cerise sur le gâteau, qu’on ne voit TOUJOURS PAS les héros de 02. Pire, je crois comprendre en vous lisant, qu’il y a des incohérences…. SUR UN SCENARIO AUSSI CREUX. SERIEUX ?

    Et encore du blabla inutile… Mais qui est derrière le scénario de Tri. ?

    • Le scénariste principal est Yûko Kakihara. Je pense que le soucis n’est pas réellement de lui mais des producteurs derrière qui doivent imposer des éléments dans chacun des films. Après tout, ce scénariste a écrit l’excellente histoire de Tsuki ga Kirei ou Persona 4 the Animation ! Enfin…

  3. damn, je cherchais juste un lien pour regarder Kyosei à la base et j’ai pas pu m’empêcher de lire vos avis… Je craignais un film décevant mais je ne pensais pas que ce serait à ce point… Soshitsu m’avait déçu mais j’avais espoir que les choses s’arrangent dans les deux derniers films. Au moins je suis prête psychologiquement pour ce qui m’attend désormais. Vraiment c’est triste qu’une série aussi bonne que digimon soit gâchée de la sorte. C’était le scénario qui m’avait toujours permis de dire pourquoi je préférais Digimon à Pokémon durant les débats opposant ces séries et là ça me crève juste le coeur de voir à quel point rien de ce que j’appréciais n’a été respecté. Bordel si vous décidez de faire une suite tenez compte des événements précédents, c’est quand même la base !
    Et puis franchement, décider d’inclure un nouveau personnage qui n’apporte rien à la série et zapper délibérément des personnages importants de zero two, quel est l’intérêt si ce n’est irriter les fans ? Comme précisé dans l’un des avis, les enfants se souviennent de Ken mais personne ne semble s’inquiéter que daisuke, miyako et iori soient absents ! C’est pas comme s’ils avaient passé toute une saison ensemble hein… c’est pas comme s’ils étaient partenaires pour la digivolution de l’adn hein… naaaaaaan pas du tout voyons. Enfin bref je vais m’arrêter là et continuer à regarder zero two pour me consoler. Merci d’avoir pris le temps de donner vos avis, c’est rassurant de savoir que d’autres fans vivent la même désillusion !

  4. Je viens de voir les épisodes maintenant qu’ils sont sortis chez digital mania.

    Je suis complétement en désaccord avec vos critiques. On dirait que vous ne comprenez pas tout l’aspect dualité  »adulte-enfants » qui se jouent dans la tête des héros. Ce ne sont pas des enfants, ni des adultes et ils sont tiraillés, c’est là toute la beauté des films. Ils prennent des décisions qu’ils regrettent, ils se forcent à agir en adulte alors qu’ils voudraient voir le monde comme des enfants. C’est un thème récurent et toutes les scènes y font un lien. Parce que non ça n’a pas besoin d’être logique, d’avoir de l’action, d’évoluer selon une trame narrative x pour être bon. Ça peut se situer uniquement au niveau de la psychologie. Digimon tri ce n’est pas l’histoire de Digimons qui sauvent le monde. C’est l’histoire d’humains qui se cherchent et qui doivent se trouver. La preuve c’est que les évolutions en méga se sont faites beaucoup trop vite, mais basée sur l’évolution des personnages. Hikari est en la preuve, c’est la plus mature du groupe, presque rien à se reprocher. L’évolution qui en découle montre que tout peut basculé d’un moment à un autre.

    Les Digimon tri sont des chef d’oeuvres à mon avis. Alors ici je suis un peu d’accord que ce 5ème opus était plus faible que les autres. J’ai décroché au moment du combat à 4, qui se bat contre qui ça en devient décousu à ce moment. La réaction de Mei est plausible de vouloir la mort de meicoomon. Mais la réaction des autres à part taichi est plus que normale. Moi aussi je choisirais de sauver ma meilleure amie plutôt qu’un million d’individu inconnus. Sur le coup on ne pense certainement pas à la famille et nos proches. On pense à l’immédiat. Comme dans la vraie vie. Et c’est ça Digimon Tri. Un anime qui rapproche la vraie vie et qui la confronte à nos enfances. C’est peut être plus compliqué à le voir si vous n’avez pas grandit avec Digimon adventure. Et quand je dis grandis je parle d’avoir l’âge des personnages au moment de la diffusion. Entre 8 et 10 ans.

    Seul autre bémol, je veux savoir ce qu’il arrive avec les personnages de 02. Parce que si ça ne concernait que 01 ils n’auraient pas montrer la scène du début où on les voit disparaître. Ils nous auraient laissés imaginés que 02 n’a pas existé en n’en parlant jamais. Mais on y fait souvent référence. Donc je veux savoir. Et le fait qu’il ne reste qu’un film porte un bémol là-dessus.

    • Bah justement c’est un putain de problème cette histoire avec les héros de la saison 2.

      Rien que ça, ça tue la cohérence avec les précédentes saisons de 02 et laisse un sérieux goût amer avec Tri.

      De plus, à noter, qu’il y a un sérieux soucis de rythme dans l’histoire de Tri. Comment peux-tu dire qu’on a affaire à un chef d’oeuvre dès lors qu’on enchaîne comme soucis : Cohérence avec la saison 02 + Sérieux soucis de rythme dans TOUT les films de Tri ( ça passait pour le premier qui posait les bases de la vie des héros 3 ans après 02 mais ensuite non ça va pas du tout )

      Puis l’intrigue de Tri. c’est beaucoup de blabla inutile pour au final pas grand chose. En quoi est-ce un chef d’oeuvre ?

    • moi je suis d’accord avec toi. mais t’inquiète pas, vu que TRI est le dernier probablement et vu le nombre d’années qu’ils ont attendu pour voir sa, ils ne peuvent s’empêcher de le trouver mauvais. c’est de la psyco. et je suis content de voir quelqu’un partager mon avi; TRI est basé sur l’évolution des perso.

      bin… les 02 ne ce son pas fait décanillé la face par alphamon? il on probablement disparu des mois avant TRI… et blesser par l’absence de leur camarade il n’ose pas en parler? ou ils était censé partir quelque part et au final alphamon les a dégommé… les hypo l’a dessus son nombreuse… mais… vu la seconde affiche les 02 deux vont peut-être réapparaître…

  5. sinon pour tous ceux qui n’on pas compris la « bataille des 4 »:

    quatre camps vont ce dessiné:

    rouge: Alphamon
    bleu: omegamon/digisauveur
    vert: jesmon/homéostasie
    violet:rasielmon/Yggdrasil

    maintenant que j’y pense, alphamon reste mystérieux. il a clairement protégé garurumon, il a clairement essayer d’éliminé meicoo, il s’est clairement battu contre jesmon et maintenant il a protégé omegamon ou rasielmon… ou les deux… peut-être sans le faire exprès… en tout cas, je sais pas pour qui il se bat, peut-être pour ses propre intention…

    • (en gros il devais en restais qu’un ou l’élimination de rasiel, pour finir ce combat. mais la bataille prend brutalement fin après l’attaque « un pour tous » de jesmon, et la fusion de rasiel et de l’autre digimon. )

  6. (j’aime bien les lunette de Daigo!)

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Free WordPress Themes - Download High-quality Templates