Accueil » Digimon Savers » Savers – épisode 01

Savers – épisode 01

Digimon Savers – Episode 01 – Ore wa Daimon Masaru ! Kokatorimon shuurai !

Je suis Daimon Masaru ! Kokatorimon attaque !

vlcsnap-2015-06-13-23h04m26s008

écrit par Emilie


  • le nom des personnages :

vlcsnap-2015-06-19-23h47m54s850

La manière dont a été nommé nommée Masaru est à la fois amusante et respectueuse de comment les mères japonaises choisissent un prénom pour les enfants. Regardez son nom complet, Daimon Masaru, en kanjis : 大門 大. C’est une symétrie absolument parfaite. Les deux premiers forment son nom de famille avec dai, lu aussi tai ou oo, signifiant grand, et mon voulant dire porte ou portail. Quant à son prénom, eh bien, je viens déjà de vous révéler sa signification.

Ce qui est cocasse, c’est le jeu de mots que l’on peut lire quand Masaru se présente. Lorsqu’on entend Daimon Masaru en japonais, sans l’interprétation que les kanjis peuvent donner, eh bien, on comprend alors « grand problème » En japonais, le mot dai signifie grand ou gros tandis que mondai veut dire problème. Et lorsqu’on pense aux actions de Masaru à travers la saison, le jeu de mots prend alors toute sa saveur.

 vlcsnap-2015-06-19-23h48m09s151

Pour Yoshino, son nom de famille est classique sans être néanmoins trop courant. Fujieda se compose de deux kanjis : 藤, lu fuji, signifie glycine, et 枝, lu da ou ta, veut dire champ. Il y a un autre nom de famille, et cette fois beaucoup plus courant, qui a exactement la même signification : Fujita. D’ailleurs, coïncidence amusante : la seiyuu de Taichi, le héros d’Adventure, se nomme Fujita Toshiko. La seule différence de ces deux noms se jouent sur le second kanjis. Celui de Fujieda, c’est 枝, un kanji de haut niveau de lecture, alors que celui de Fujita est 田, unkanji appris dès la première année de l’école primaire.

Quant à son prénom, Yoshino, il se compose aussi de deux kanjis. Le premier, 淑, lu yoshi, désigne ce qui est le meilleur, le premier ou supérieur. Une idée qui correspond parfaitement à l’image que se fait la mère de Yoshino pour ses enfants tel l’épisode dix-sept peut nous le monde. Cette indication peut nous laisser supposer que les deux soeurs aînées de Yoshino ont probablement elles aussi un yoshi dans leur prénom. Quant au second kanji,乃, il est la version idéogramme de la particule grammaticale の.

 vlcsnap-2015-06-19-23h48m36s884

Le cas de Satsuma-taishou est assez intéressant. Tout d’abord, son nom de famille, inutile de le décortiquer comme j’ai pu le faire avec les autres personnages, les kanjis du sien n’ont de sens qu’ensemble. Le nom de Satsuma, 薩摩, vient de l’ancienne province de Satsuma, qui se trouvant dans la moitié ouest de l’actuel département de Kagoshima, qui fut le théâtre du début de la fameuse Rébellion de Satsuma, principalement menée par le célèbre Takamori Saigo, où les samouraïs, au commencement de l’ère  Meiji, voulaient empêcher l’Empereur de perdre leur souveraineté sur leurs fiefs. Ceux sont les grandes lignes de l’histoire mais si vous désirez en savoir davantage sur le sujet, dites-le en commentaire, et je me ferai un plaisir d’en rédiger un dossier. Pour en revenir au nom de famille Satsuma, il est très peu courant.

A présent, passons au présent : Rentarou qui est un total anachronisme pour un personnage censé avoir au mieux une petite quarantaines d’années. Car si on regarde les faits, ce prénom n’est jamais utilisé dans les mangas et les animés et pour l’état-civil, le pic de naissance de petits Rentarou, cela remonte au plus près à 1920. Ca commence à faire un peu loin, non ? Autrement, son premier kanji, 廉, lu ren, désigne l’honnêteté, la droiture et l’intégrité. Cela colle plutôt bien, non ? Après tout, ce n’est pas comme s’il était assez droit pour refuser que Chika garde Piyomon avec elle sans devenir membre DATS alors qu’il connait très bien sa famille. Cette simple anecdote démontre à quel point il reste droit en toutes circonstances, même s’il connait la personne, même si la situation peut lui briser le coeur. Les deux derniers idéogrammes, 太郎, veulent dire « grand jeune homme ». C’est une combinaison classique et un prénom masculin par défaut. Il est courant au Japon d’appeler son premier fils de cette manière ou d’utiliser une précision + tarou. Par exemple Ichitarou, Kentarou, Momotarou…

Ainsi, par son nom de famille et son prénom, il est plus que clair que Satsuma-taishou se résume à incarner un rôle de samourai, soit un personnage tourné vers d’anciennes valeurs mais qui restent fondamentalement importantes dans la culture nippone.


  • Satsuma-taishou :

A mon sens, le mot de taishou est absolument intraduisible. Pourquoi ? Parce qu’il exprime dont la signification n’est pas précise. La définition du mot donne amiral ou général, une idée de commandement donc. Sauf que c’est beaucoup trop vague. Si on choisit amiral, cela rappelle un amiral d’une flotte marine mais je trouve le terme faible. En marine, un amiral ne dirige qu’un vaisseau. Or, Satsuma dirige l’antenne du Japon, pas juste de Yokohama. Sa nomination officielle est « Satsuma Rentarou nihon no taishou » ce qui signifie « Satsuma Rentarou taishou du Japon ». Dans ce cas, on pourrait garder le terme général mais, du coup, je trouve ce terme est beaucoup trop fort. Dans mon esprit, un général est une personne très puissante. Or, dans les faits, Satsuma se retrouve assez souvent les mains liées. Alors la puissance… Par conséquent, ce sera Satsuma-taishou !


  • aniki:

Le sens premier du mot aniki est grand frère. Cependant, même s’il utilisé dans certaines fratries, le terme est devenu l’apanage au sein des yakusas, la mafia japonaise. Or, dans ce système, aniki ne désigne pas quelqu’un que l’on considère comme son frère. C’est avant tout un patron, un chef, une personne dont on accepte de suivre aveuglement les ordres. Ainsi, Agumon, en appelant Masaru aniki, se met au service de Masaru. Il n’accepte pas juste de le suivre et d’être son ami.


  • le nom des digimon :

Agumon :    le mot japonais aguagu est le bruit d’une morsure
Raramon :   d’un jeu de mots à partir du mot anglais ululation
Kudamon :   du Kudakitsune, une créature mythologique japonaise
Kamemon :   du mot jamais kame signifiant tortue
Kokatorimon :   du Cocatrix, un animal mythique qui ressemblerait à un coq mélangé à un dragon, une chauve-souris et un serpent.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Free WordPress Themes - Download High-quality Templates