Accueil » Dramas Digimon » Digimon Adventure 02 : Michi he no Armor Shinka

Digimon Adventure 02 : Michi he no Armor Shinka

digimon_michi_e_no_armor_shinka


  • Présentation
  • Traduction
  • Résumé
  • Détails clé
  • Streaming
  • CD et livret

Titre original : デジモンアドベンチャー02 未知へのアーマー進化 Digimon Adventure 02 : Michi e no Armor Shinka
Titre français : L’Armor Evolution vers l’inconnu
Date de sortie : 07/02/2001
Durée du drama : 50 minutes environ
Référence CD : NECA-30031
Producteur : Hiroyuki Kakudô
Scénariste : Hirô Masaki
Musique : Michihiko Ohta
Opening : Target~Akai Shougeki~ de Kôji Wada
Insert Song : Google Boy de Reiko Kiuchi et Break Up de Ayumi Miyazagi
Ending : Itsumo Itsudemo de AiM

Le synopsis
Le 14 février 2003 : comme tous jeunes japonais, les Enfants Élus se préparent à fêter la Saint-Valentin comme il se doit. Malheureusement, un mystérieux Digimon se présentant dans un centre commercial semble avoir décidé de casser l’ambiance. Les héros sauront-ils protéger de nouveau leurs semblables de ce danger ?

Le casting
Reiko Kiuchi : Daisuke Motomiya
Noda Junko : V-mon
Paku Romi : Ken Ichijôchi
Naozumi Takahashi : Wormmon
Megumi Urawa : Iori Hida et Armadimon
Rio Natsuki : Miyako Inoue
Kôichi Tôchika : Hawkmon
Fujita Toshiko : Taichi Yagami
Chika Sakamoto : Agumon
Yûko Mizutani : Sora Takenouchi
Yûto Kazama : Atori Shigematsu
Mayumi Yamaguchi :  Gabumon
Umi Tenjin : Kôshirô Izumi
Takahiro Sakurai : Tentomon
Ai maeda : Mimi Tachikawa
Shihomi Mizowaki : Palmon
Masami kikuchi : Jô Kido
Junko Takeuchi : Gomamon
Taisuke Yamamoto : Takeru Takaishi
Miya Matsumoto : Patamon
Kae Araki : Hikari Yagami
Yuka Tokumitsu : Tailmon
Hirata  Hiroaki : le narrateur
Tetsu Inada : Boltmon
Daisuke Sakaguchi : Pukumon

La tracklist
01. 大輔のバレンタイン大作戦
02. ハート強盗
03. 子供たちにできること
04. 大輔, 暗黒進化!
05. 怒涛のアーマー進化
「ターゲット ~赤い衝撃~」 TV サイズ
「いつもいつでも」 TV サイズ

La traduction du drama est réalisée par Emilie.

Track n°1 – La grande stratégie de Daisuke de la Saint-Valentin 

[On entend le bruit des mouettes ce qui indique que Daisuke et V-mon se trouvent au bord de la mer.]

V-mon : « Eh, Daisuke ! C’est quoi ton plan secret ? Raconte-moi ! Allez, dis-moi ! »
Daisuke : « Je pense que je n’ai pas le choix. Je suis un minable, pas vrai ? Alors je dois prévoir un plan pour le jour de la Saint-Valentin ! »
V-mon : « Le jour de la Saint-Valentin ? »
Daisuke : « La Saint-Valentin est le seul jour de l’année où les filles offrent du chocolat aux garçons qu’elles aiment ! »
V-mon : « Du chocolat ? J’en veux ! »
Daisuke : « Moi aussi ! C’est pourquoi j’ai pensé à un plan ! Rien n’arrive si on se contente d’attendre. »
V-mon : « Je vois ! » [Il prend un mégaphone.] « Mesdames, messieurs, veuillez donner, je vous prie, du chocolat à V-mon pour le jour de la Saint-Valentin ! » [Il se tourne vers Daisuke.] C’est bon ? »
Daisuke : « Non ! Non ! Les filles doivent te dire quelque chose comme « Aaaah ! Daisuke-kun, tu es vraiment trop cool ! » ! Tu vois ? »

Le narrateur : « Et c’est ainsi qu’ont commencé les préparatifs du jour de la Saint-Valentin pour Daisuke. »

[L’opening Target~Akai Shougeki~ est joué puis Daisuke annonce le titre du Drama CD. La scène passe ensuite à Daisuke qui rend visite à Yamato. On peut alors entendre Gabumon qui s’essaie à la batterie.]

Yamato : « Alors que veux-tu que je t’apprenne ? »
Daisuke : « Eh bien… Je me disais : et si je rejoignais un groupe ? »
V-mon : « Tu es incroyable, Gabumon ! »
Gabumon, fatigué : « Cet instrument… Ce n’est rien. »
Daisuke : « Je voudrais jouer d’un instrument, comme de la guitare ou de la basse. »
Yamato : « Tu sais en jouer ? »

[Daisuke prend une guitare et commence à gratter les cordes au hasard.]

Yamato : « Attention ! Joue convenablement ! Pourquoi joues-tu avec le dos de ta main ? »
Daisuke : « Eh bien, je trouvais que ça donnait un côté cool. Alors… »

[Daisuke essaie de pincer les cordes.]

Yamato : « Tu utilises ta main droite comme si tu avais dix ans de retard ! [1] Joue normalement ! »
Daisuke : « Normal ? Ce n’est pas comme ça que je jouais ? »

[Daisuke essaie à nouveau.]

Yamato : « Voilà qui est mieux. Essaie à présent de chanter. »

[Daisuke pince les cordes et commence à chanter faux.]

Daisuke : « Oui ! Tu es belle ! ! Si belle ! C’est pourquoi je t’aime ! »
Yamato : « Je suis désolé mais il faudrait mieux t’abstenir de faire ce genre de choses. »
Daisuke : « Quoi ? Oh non ! »

digiegglovedigiegglovedigiegglovedigiegglovedigiegglovedigiegglove

Le narrateur : « Pendant les mésaventures de Daisuke, Hikari, Sora, Mimi, Tailmon, Piyomon et Palmon font du shopping dans le quartier de Ginza. [2] »

Hikari : « Quoi ? Mimi-san, tu en acheté autant ? »
Mimi : « Oui ! Mais ce n’est pas que pour Taichi-san et les autres mais aussi pour mes amis en Amérique ! »
Palmon : « Être une fille à giri-choco [3] signifie offrir beaucoup de chocolats, hein ? »
Tailmon : « Puisque nous venons de faire du shopping, allons-nous rentrer ? »
Sora : « Ah ! Partez sans moi ! J’ai oublié d’acheter quelque chose ! »
Piyomon : « Ah oui ! Pour faire des chocolats maison !
Tous : « oh ! »
Sora : « Oh ! Piyomon ! »
Tailmon : « Mais alors ça veut dire que Sora et Yamato sont en couple ! »
Palmon : « Je ne l’aurait jamais imaginé ! »
Sora : « Ah oui ! Est-ce que vous en avez entendu parler ? J’ai découvert un magasin à Odaiba vendant de délicieux gâteaux ! »
Mimi : « Eh ? Mais je trouve ça très inattendu ! Comme c’est intéressant ! Je pense qu’ils sont bien assortis ! Mais vous ne les trouvez pas un peu imprévisibles ? Ça m’inquiète un peu… »
Sora : « Et ils sont vraiment bons ! Et il y a aussi des crêpes au lait ! »
Tailmon : « Je vois. A cause de leur imprévisibilité, tous deux sont ceux qui se sont le plus disputés parmi les Enfants Élus. »
Hikari : « Mais rien ne peut venir de disputes »
Sora : « D’ailleurs, pourquoi n’irions-nous pas tous ensemble la prochaine fois ? »
Mimi : « S’ils se disputaient, Yamato-san serait le premier à céder. »
Palmon : « Oui ! Sora est beaucoup plus têtue que Yamato ! »
Sora : « Ah ! Ils n’écoutent pas un mot de ce que je dis ! »

[Sora commence à frapper avec sa raquette dans les airs.]

Hikari : « Que se passe t-il, Sora-san ? Avec ta raquette… Tu me fais peur. Tu vas bien ? »
Sora : « Laissez-moi tranquille ou vous porterez le deuil ! »

[Elle continue d’essayer de frapper.]

Piyomon : « Sora, calme-toi ! »
Sora : « Boucle-la ! »

[L’un de ses coups de pieds frappe alors un homme qui se tenait non loin du groupe.]

L’homme : « Ah ! »
Sora : « Ah ! Je suis désolée ! Je vous ait touché ! Vous allez bien ?
L’homme : « Je vais bien. D’ailleurs, est-ce que vous sauriez où je pourrais trouver un cœur ? »
Hikari : « Il devrait y en avoir en chocolat au comptoir du magasin. »
L’homme : « Je vois. merci. »

[L’homme s’éloigne.]

Mimi : « Cet homme… Il va acheter du chocolat ? Eh bien, en Amérique, les garçons en offrent eux aussi pour la Saint-Valentin. »
Hikari :  » Vraiment ? Je voudrais que ce soit pareil au Japon ! »

Le narrateur : « Hikari et les autres n’en savaient rien mais cet homme était en réalité un digimon. »

eggsincerityeggsincerityeggsincerityeggsincerityeggsincerityeggsincerity

Le narrateur : « Pendant ce temps, Daisuke s’est rendu chez Kôshirô. »

[On entend une sonnerie de porte d’entrée.]

Kôshirô : « Oui ? »
Kôshirô : « Oh ? C’est toi, Daisuke-kun ? »
Daisuke : « En fait, j’aurais un service à demander. C’est la raison pour laquelle je suis venu chez toi. »
Tentomon : « Que s’est-il passé, Daisuke ? La manière dont tu parles n’est pas habituelle. »
Daisuke : « C’est une bonne chose si elle n’est pas habituelle. En fait, je voudrais devenir quelqu’un sachant utiliser un ordinateur comme Kôshirô. Pourrais-tu m’apprendre ? »
Kôshirô : « Je n’ai rien contre d’apprendre à te servir d’un ordinateur mais pourrais-tu arrêter de parler comme cela ? J’ai l’impression que tu te moques de moi. »
Daisuke : « Que je me moque de toi ? C’est un malentendu. »
Kôshirô : « Assurément. Je suis désolé. »
Tentomon : « Que veux-tu apprendre à faire sur un ordinateur ? »
Daisuke : « Eh bien, quelque chose pour que quand les gens le verront, ils diront : « Ah ! Tu es trop doué en informatique ! Génial ! Vous voyez ? »
Kôshirô : « Si c’est ainsi, le graphisme serait une bonne idée. La 3D ou le morphing ou…
V-mon : « C’est quoi le morphing ? »
Kôshirô : « Ceci. Regardez un peu. »
V-mon : « Super ! Le visage de Daisuke a évolué en mon visage ! »
Kôshirô : « Tiens, le manuel. Daisuke, pourquoi n’essaies-tu pas ? »
Daisuke : « Oui. Hum… Peut-être comme ça… »

[L’ordinateur commence à réagir anormalement.]

Daisuke : « Ah ! Ah ! »
Tentomon : « Que s’est-il passé ? »
Daisuke : « La souris ne s’arrête pas quand je le veux ! Arrête-toi ! »

[Daisuke frappe l’ordinateur.]

Kôshirô : « Ah : Qu’est-ce que tu fais ? »
Kôshirô : « Ne frappe pas mon ordinateur ! »
Daisuke : « Eh ? »
Tentomon : « Les gens qui ne traitent pas les ordinateurs avec respect n’ont pas le droit de s’en servir ! »
Kôshirô : « Dehors ! »

[Kôshirô les met à la porte et referme violemment. Daisuke et V-mon marchent alors dans la rue. On entend la circulation.]

V-mon : « Je n’avais vu Kôshirô aussi en colère. »
Daisuke : « Je pensais la même chose. »
Ken : « Eh ! C’est toi, Motomiya ? »
Daisuke ! « Ah ! C’est toi, Ichijôchi-san ! [4] »
Takeru : « Qu’est-ce que c’est que cette façon de parler ? »
Daisuke : « Et tu es là aussi, Takeru-san. »
Patamon : « Tu as de la fièvre ? Tu vas bien ? »
Daisuke : « Je vous remercie pour votre prévenance mais je vais très bien.
Wormon : « Qu’est-il arrivé ? »
V-mon : « Daisuke essaie de changer d’image. »
Ken : « Inutile ! Cela ne te va pas, Motomiya. L’ancien Motomiya est mieux. »
Takeru : « Oui ! Oui ! On te préfère quand tu ne réfléchis pas aux choses et que tu précipites malgré tout pour les faire ! »
Daisuke : « Je ne réfléchis pas aux choses ? Ne vous moquez pas de moi ! Je réfléchis. Compris ? »
V-mon : « Ouais ! Tout ce à quoi il pense c’est : « C’est quoi ? » et « A quoi jouons-nous maintenant ? » ! »
Ken : « Je te trouve très bien comme tu es alors arrête de l’envisager autrement. »
Takeru : « Nous t’aimons comme tu l’as toujours été. »
Daisuke, en pensée : « Qu’est-ce que… Pourquoi me disent-ils que… Je vois. Ils sont inquiets car si je change d’image, les filles me trouveront plus intéressant qu’eux. Alors c’est pour ça !  »
Ken : « Alors, Motomiya, reste toujours comme tu es. »

[Daisuke part alors en courant.]

Ken : « Attends ! Où vas-tu ? Écoute ce que j’ai à te dire ! »
Daisuke : « Je ne veux pas l’entendre ! Salut ! Au revoir ! »
V-mon : « Ah ! Attends-moi, Daisuke ! »

[V-mon s’empresse de rejoindre Daisuke.]

Takeru : « Je me demande ce qui a pu arriver à Daisuke-kun. »
Ken : « Cela m’inquiète. J’espère qu’il ne va pas avoir d’ennuis. »

friendshipfriendshipfriendshipfriendshipfriendshipfriendship

Palmon : « Hein ? Là-bas, Mimi ! Ce ne sont pas Daisuke et V-mon ? »
Mimi : « Oh ? Oui, tu as raison. »
Mimi : « Mon chapeau vient d’être emporté par le vent. »

[Elle commence à chanter;]

Mimi : « Mama ! Do you remember ? [5] »

eggsincerityeggsincerityeggsincerityeggsincerityeggsincerityeggsincerity

Un vendeuse : « Merci beaucoup ! Au suivant ! Je vous en prie ! »
Le digimon déguisé : « Donnez-moi un cœur, s’il vous plaît. »
La vendeuse : « Quoi ? »
Le digimon déguisé : « J’aimerais un cœur. J’aimerais avoir un cœur. »
La vendeuse : « Si vous désirez un cœur acheter un cœur, choisissez parmi ceux-là. »
Le digimon déguisé : « Je ne veux pas en acheter un avec de l’argent. Je veux un vrai cœur ! »

[Il cache une vitre.]

La vendeuse : « Aaaaaah ! »

[La sirène d’alarme retentit.]


Track n°2 – Coeur volé :

Dans la famille Kido, on est médecin de père en fils depuis l’ère Edo [5]. Jô étudie pour devenir médecin lui aussi. Ils sont réunis pour le petit-déjeuner.

Mme Kido : « Allons, Jô, mange tout ce qui te plait. »
Jô : « Oui, kaasan. »
Shin : « Ne te force pas à trop manger »
Jô : « Mais Shin-niisan, les examens ne sont pas terminés. Je dois encore étudier. »
Shû : « C’est bon ! Si tu ne mange pas, nous ne mangeons pas. Alors mange, mange ! »
Jô : « Compris, Shû-niisan ! »
Gomamon : « Je vais aussi manger ! Dis, Kô, qu’est-ce que tu vas faire ? Quand tu seras médecin, tu travailleras dans la clinique de ton père ? »
Jô : « Oh non, Gomamon. Pourquoi as-tu dit cela , »
Gomamon : « Pardon. On dirait que j’ai dit quelque chose qu’il ne fallait pas. »
Mr Kido : « Jô ! »
Jô : « Qui y a t-il, toosan ? »
Mr Kido : « Je ne te forcerai pas à faire ce que tu ne veux pas. »
Jô : « Oui… Ce n’est pas le meilleur moment en parler… »
Mr Kido : « Shin et Shû ont choisi leur voie. Tu dois également choisir la tienne. Il n’y a pas de mal à faire ce que tu veux. »
Gomamon : « Mais vous aimeriez qu’il suive la même voie que vous. »
Jô : « A ce sujet… »

[La sonnerie de la porte d’entrée retentit.]

Mme Kido : « Oh ! Nous avons de la visite ! »

[Elle va ouvrir la porte.]

Jun : « Je suis Motomiya Jun ! »
Momoe : « Je suis Momoe, la soeur de Miyako ! »
Chizuru : « Je suis Chizuru, la soeur de Miyako ! Et… »
Miyako : « Nous nous excusons pour le dérangement ! »

[La porte se referme. Seules Jun et les soeurs de Miyako entrent dans l’appartement.]

Miyako : « Attendez ! Pourquoi ont-elles fermé la porte ? »

Jun : « Ah ! Tu es là, Shû-san ! Dis, dis, Shû-san, du chocolat aux amandes, du chocolat aux noix… ? Quel type de chocolat préfères-tu ? »
Shû : « Qu’est-ce que tu prévois de faire ? »
Jun : « Oh ! Tu le sais très bien ! »
Gomamon : « Hein ? Ce n’est pas de Yamato dont la soeur de Daisuke est amoureuse ? »
Jun : « Cela appartient au passé. A présent, j’aime Shû ! »
Mme Kido : « Vous aimez Shû-san ? Je suis la mère de Jô. »
Mr : « Je suis le père de Jô. Tu es une jeune fille très gentille. »
Shû : « Ah ! Il n’y a rien de spécial… »
Gomamon : « D’ailleurs, pourquoi Myako et vous autres êtes-vous venus ? »
Hawkmon : « Pour tout vous dire, Jun-san et Momoe-san, la soeur de Miyako-san, étudient dans le même lycée. »
Chizuru : « Ah ? Alors Yamato-kun est plus jeune que Jun !
Momoe : « Cela aurait pu poser de gros problèmes. »
Mme Kido : « Qu’est-ce que tu aimes, Jun-chan ? Aimes-tu Brahms ? »
Jun : « Brahms ? Qu’est-ce que c’est ? Un nouveau bonbon ? »
Shû : « Eh, Jô… Donne-moi un coup de main. »
Jô : « Je demande ce que je pourrais… Oui ! Je vais allumer la télé ! »
Shû : « Ah ! Ce sont les infos ! Et elles semblent graves ! »
Jun : « Quoi ? Quoi ? Quoi ? »

[Le reportage diffuse des sirènes de police.]

Le journaliste : « Nous nous tenons actuellement devant le centre commercial. Le suspect s’y trouverait depuis une heure. Nous ne pouvons confirmer sa présence. Ah ! Il semble se passer quelque chose à l’intérieur. Ecoutons ! »
Le digimon : « Donnez-moi un coeur !!!  »
Le journaliste : « Il veut un coeur. Que veut-il désigner par coeur ? Nous n’en savons encore rien. »

digieggofknowledgedigieggofknowledgedigieggofknowledgedigieggofknowledgedigieggofknowledgedigieggofknowledge

Chioka : « Merde ! Si on était arrivés plus tôt, on aurait pu l’interroger ! »
Hiroaki Ishida : « Ne boude pas, Chioka. Ca nous arrive à tous ! Et puis, il y a plus important : il est temps d’interviewer le criminel ! »

eggreliabilityeggreliabilityeggreliabilityeggreliabilityeggreliabilityeggreliability

Tailmon : « Neko Punch ! Cela ne fonctionne pas ! Pourquoi ? »
Le digimon : « Vous utilisez la force brute sur moi ? Vous le regretterez ! »

[Le digimon attaque et projette au loin Tailmon.]

Hikari : « Tailmon ! »
Palmon : « Mimi, fais-moi évoluer ! »
Mimi : « Impossible ! Mon digivice ne réagit pas ! »
Piyomon : « Pourquoi ? »

[Le digimon continue d’attaquer.]

Tailmon : « Il est fort ! »
Le digimon : « Vous insistez… »
Hikari : « Rendons-nous… Nous nous rendons ! Si nous continuons de combattre, nous allons exposer de plus en plus les gens au danger ! »
Tailmon : « D’accord, Hikari. »
Piyomon : « Si seulement nous pouvions évoluer… »

[Le téléphone cellulaire de Sora sonne.]

Sora : « Oui ? C’est Takenouchi Sora. »
Sakurada : « Ah ! Dieu merci ! J’ai pu la joindre ! Ishida-san ! »
Hiroaki Ishida : « Ah ! Merci, Sakurada ! [Il s’approche.] « Moshi moshi ? C’est Takenouchi Sora-san ?
Sora : « Oui, c’est moi. Mais… »
Hiroaki Ishida : « Je suis le père de Yamato. Mon fils m’a donné ton numéro. »
Sora : « Ah ! Le père de Yamato-kun ? »
Hiroaki : « Je suis navré que Yamato ne vous cause que des problèmes. »
Sora : « Non ! C’est un plaisir ! »

[Sora rit.]

Chioka : « Ishida-san ! Le travail ! Le travail ! »
Hiroaki Ishida : « Je sais !  » [Il se montre hésitant.] « Ah ! En fait, nous aurions aimé interviewer le criminel. Pourriez-vous coopérer avec nous ? »
Sora : « Bien sur ! Que voulez-vous que je fasse ? »
Hiroaki Ishida : « D’abord, pourrions-nous connaitre votre nom ? »
Le digimon : « Boltmon !!!! »
Sora : « Voilà qui est fait. »
Chioka : « Boltmon… Cela veut dire que c’est un digimon ! »

Le narrateur : « Boltmon, un digimon de niveau Ultime de type cyborg. Son attaque spécpéciale, Tomahawk Steiner, peut couper son ennemi avec sa hache. »

Sakurada : « Vous êtes très cultivé, Ishida-san. »
Hiroaki Ishida : « Idiot ! Ce n’est pas moi ! C’est le narrateur ! [6] Il a une bonne voix. Sora-san, nous aimerions connaitre les motivations du criminel. »
Sora : « Compris ! »

[On entend un battement de coeur qui résonne.]

Hiroaki Ishida : « Un battement de coeur ? Pourriez-vous l’arrêter ? »

[Sora émet un léger rire.]

Sora : « Excusez-moi mais pourriez-vous nous expliquer la raison de vos actes ? »
Boltmon : « Je suis né au Digital World mais je suis une vie qui n’aurait pas dû exister car je ne possède pas de coeur. J’ai eu de la chance de pouvoir vivre au Digital World. C’est ainsi que débuta ma cruelle vie. »
Sora : « Pourriez-vous résumer un peu, s’il vous plaît ? »
Boltmon : « Beaucoup de choses se sont produites. Fin. »
Sora : « C’est trop rapide ! Développez un peu plus ! »
Boltmon : « Tout a commencé ce matin. Je voulais venir dans ce monde, le monde réel. Je suis arrivé au parc d’Ueno. »

[Le son d’oiseaux qui volent amènent à un flashback.]

Boltmon: « Hum… Ah… »
Un étranger : « Eh ! Toi là-bas ! »
Boltmon : « Qui m’appelle ? »
L’étranger : « Je ne suis qu’un punk aux cheveux étranges. Viens par ici. Voulez-vous que je consulte votre destin ?
Boltmon : « Cet étranger ressemblait à une sorte de punk »
L’étranger : « Oh oui ! Je vois ! Ce que tu recherches se trouve au centre commercial de Ginza dans la partie confiserie ! »
Boltmon : « Vraiment ? »
L’étranger : « D’abord, vous devez le prendre. Vous serez alors en colère ! Et puis ensuite destruction ! Tokyo is burning ! Vous serez de plus en plus en colère et vous aurez ce que vous cherchez en main ! »

[Fin du flashback.]

Sora : « Fin ! C’était un reportage de Takenouchi Sora ! »
Hiroaki Ishida : « Nous allons maintenant découvrir le reste de l’histoire avec Boltmon et cet étranger.


Track n°3 – Ce que les enfants peuvent faire

[On entend des sirènes de police et des hélicoptères. Un journaliste parle aussi dans une radio sans que l’on comprenne distinctement des paroles.]

Armadimon : « Que se passe t-il, da’gya ? »
Kôshirô : « C’est à cause de Boltmon qui est de niveau Ultime. Il saggace le magasin. »
Takeru : « Nous devons y aller. Y a t-il un moyen ? »

[Daisuke arrive à ce moment, accomapgnés par Taichi et Agumon.]

Daisuke : « Eh ! Les amis ! »
Agumon : « Désolés d’être en retard ! »
Iori : « Daisuke-san ! Il s’agit… Taichi-san ? »
Gabumon : « Que t’est-il arrivé à la tête, Taichi ? »
Yamato : « Qu’est-ce qui arrivé à ta marque de fabrique ? On dirait les Leningrad Cowboys ! [7] »
Taichi : « Je ne voulais pas que l’on me confonde avec le type aux cheveux punk dont Boltmon a parlé. Alors j’ai improvisé avant de venir ici. »
Daisuke : « Ma soeur a cru que c’était lui et a appelé la police ! »
Kôshirô : « Quoiqu’il en soit, nous allons nous séparer en deux groupes. »
Tentomon : « Pourquoi en deux groupes ? »
Kôshirô : « Le premier ira sauver Sora-san et les autres tandis que le second partira à la recherche du punk. »
Taichi : « Parfait ! Yamato, Miyako et moi irons aider les filles. Les autres vont à la recherche de ce type. »
Jô : « Bien ! Allons-y, les amis ! »
Tous : « Oui ! »

[Tout le monde se dépêche de partir.]

Miyako : « Taichi-san, qu’allons-nous faire ? »
Agumon : « C’est simple ! On va s’infiltrer et espionner ! »
Taichi : « Oui ! C’est notre spécialité ! »
Agumon : « Bien ! Taichi va évoluer en PunkAgumon et entrer ! »
Hawkmon : « Eh bien, je ne crois qu’un tel plan pourrait fonctionner. »
Agumon : « Ah oui ? »
Yamato : « Je vais le faire. »
Gabumon : « Non, Yamato ! Tu ne dois pas y aller ! »
Yamato : « Pourquoi ? »
Gabumon : « Parce que le ramen est mauvais. »
Yamato : « Ah bon ? »
Miyako : « Je vais y aller. »
Hawkmon : « Par chance, Tailmon est là. Nous pourrons avoir recours à la johress évolution si cela est nécessaire. »
Taichi : « Nous comptons sur vous, Miyako-chan ! »
Miyako : Oui ! Enfants Elus… Ah oui ! Il n’y a que moi… Let’s go ! »

digiegghopedigiegghopedigiegghopedigiegghopedigiegghopedigiegghope

Le narrateur :  » Alors que Boltmon se trouvait au centre commercial, quelqu’un le regardait. C’était le mystérieux étranger aux cheveux punk qui lui avait donné des conseils. »

[Le digimon rit très fort.]

Pukumon : « Boltmon est de plus en plus furieux ! Tokyo buuuurning ! »

Le narrateur : « Pukumon. Un digimon de niveau Ultime avec des cheveux en pique. Il agit comme un punk. Son attaque spéciale, Need Squall, lui permet de tirer avec les pointes de sa tête. »

Pukumon : « Yeeeees ! Je l’aime ! Tokyo ! »

eggreliabilityeggreliabilityeggreliabilityeggreliabilityeggreliabilityeggreliability

Jô : « Où est la tête punk ? »

[Tous parlent et marchent en même temps. Cela résulte d’un chaos indescriptible.]

Jô : « Halte ! »

[Tous s’arrêtent.]

Jô : « Combien de personnes sommes-nous ? » Un ! »
Gomamon : « Deux ! »
Daisuke : « Trois ! »
V-mon : « Quatre ! »
Ken : « Cinq ! »
Wormon : « Six ! »
Kôshirô : « Sept ! »
Tentomon : Huit ! »
Iori : « Neuf ! »
Armadimon : « Dix ! »
Takeru : « Onze ! »
Patamon : « Douze ! »
Jô : « Nous sommes un peu trop nombreux. Divisons le groupe en deux. »
Gomamon : « Pourquoi ? »
Jô : « Car nous sommes douze et que nous pourrons aller de deux côtés.
Iori : « C’est vrai. C’est une idée sage comme attendu de la part de Jô-sempai. »
Jô : « Bien ! Daisuke-kun et Ken-kun viennent avec moi. Iori-kun et Takeru-kun iront avec Kôshirô-kun. »
Kôshirô : « Très bien. Séparons-nous à partir d’ici. »
Tous : « Oui ! »

Le narrateur : « le groupe de Kôshirô se dirige ainsi vers le quartier de Yaesu. [8] »

[Tentomon et Armadimon se mettent alors à discuter dans le dialecte de Nagoya.[9]

Takeru : « Tentomon, tu sais parler le Nagoya-ben ? »
Tentomon : « Bien sur ! Nagoya est le coeur du Japon ! Tokugawa Iesu [10] en est originaire ! »
Iori : « Ah ah ! Je peux le parler moi aussi ! »
Kôshirô : « Comme on peut s’y attendre de la part de celui qui a hérité du symbole de la Connaissance, Iori-kun. C’est Armadimon qui te l’a appris, n’est-ce pas ? Je vais essayer moi aussi. »

[Il ajoute une phrase dans le dialecte de Nagoya.]

Patamon : « Tout le monde y arrive ? Takeru, fais de ton mieux ! »
Takeru : « Je ne peux pas. »
Patamon : « Bon ! Je vais le faire pour toi. Je ne connais pas le Nagoya-ben mais je peux parler en Chihuko-ben ! »
Kôshirô : « Patamon sait parler le Chihuko-ben ? Je comprends tout. »
Tentomon : « Qui y a t-il, Kôshirô-han ? »
Kôshirô : « N’avez-vous jamais remarqué ? Lorsque Patamon appelle Takeru, il dit Takeru en accentuant le son « ru ». Pourquoi cette accentuation ? Essayez de vous souvenir, s’il vous plaît. Comment les habitants de Kyûshû prononcent le mot sensei ? »
Iori : « Sensei ! Je comprends ! C’est le Chikuho-ben ! »

[Patamon parle encore en Chikuho-ben.]

Takeru : « Tout le monde sait le faire… Je suis jaloux. »
Patamon : « Takeru, ta grand-mère vit à Shimane. Alors tu devrais pouvoir parler en Shimane-ben ! »
Takeru : « Eh ? Ah… Je ne sais pas le faire. »
Armadimon : « Mais ton grand-père vit en France ! Tu peux parler en Furansu-ben ! »
Takeru : « En Furansu-ben ? Si c’est comme ça, je ne dis rien ! »

[Takeru vient de finir sa phrase en parlant le dialecte d’Hiroshima.]

Tentomon : « Reprends ton calme. Et pourquoi avoir utilisé le Hiroshima-ben ? »

couragecouragecouragecouragecouragecourage

Le narrateur : « Pendant ce temps, Daisuke, Jô et Ken se rendent à Roppongi [11] pour leurs recherches. »

[Des filles se mettent à crier.]

Les filles : « Ah ! Il est si mignon ! »

[Elles ne cessent de prendre des photos.]

Daisuke : « Ichijouchi est vraiment très populaire. Incroyable. »
Wormon, parlant dans un mégaphone : « Je vous prie, mesdames, messieurs, de rester dans la file. »
Ken : « Merci beaucoup pour votre soutien. J’espère pouvoir compter sur vous. »
V-mon : « Pourquoi ça s’est transformé en scéance d’autographes ? »
Daisuke : « mais qu’est-ce qui ne va pas ? Pourquoi est-il plus populaire que moi ? »
Gomamon : « Peut-être conserve t-il une certaine obscurité en lui. Peut-être même qu’avoir été le Kaiser l’ait aidé. »
Daisuke : « Oh ! C’est ça ? Je vais faire un cosplay alors ! »
Ken : « J’ai terminé. On y va ? »
Jô : « Mais où peut-être la tête de punk ? »

digiegglovedigiegglovedigiegglovedigiegglovedigiegglovedigiegglove

Le narrateur : « Pendant ce temps, Miyako et Hawkmon essayaient d’entrer dans le centre commercial déguisés en livreur de ramens. »

Hawkmon : « Cette sensation m’est familière. »
Miyako : « Qu’est-ce qui te semble familier ? »
Hawkmon : « Cela me rappelle celle quand on traverse un Digital Gate. »
Miyako : « Ce n’est pas important, non ? Nous devons avant tout faire quelque chose pour sauver les autres ! »

[On entend le son de transformation.]

Hawkmon : « Que s’est-il passé, Miyako-san ? Tes vêtements… Ils… »
Miyako : « Quoi ? Oh ! Je suis passée à ma tenue de combat ! »
Hawkmon : « Mais cela ne ressemble pas à ta tenue habituelle. »
Miyako : « Je sais ! Mais je n’ai rien fait ! »
Hawkmon : « Que devons-nous faire ? »
Miyako : « Tout ira bien ! L’ennemi est un digimon, pas vrai ? Alors il n’y a qu’à faire comme d’habitude ! En avant ! »
Hawkmon : « N’en fais pas trop, Miyako-san ! »
Miyako : « Eh ! Vous là-bas ! Voici votre ramen ! »
Boltmon : « Un Ramen ? »
Hawkmon : « Ah… »
Miyako : « Voici le ramen commandé ! Faites-en bon usage ! »
Boltmon : « Oh ! C’est à dire que je n’ai jamais mangé de ramen. Je vais goûter ! »
Miyako : « Oui ! Regarde comme ça a été facile. »
Hawkmon : « C’est vrai. A présent, allons sauver les filles. »
Miyako : « Naturellement ! Hikari-chan, nous venons pour vous sauver. »
Hikari : « Merci, Miyako-san. »
Boltmon : « Ah ! Beurk ! Qu’est-ce que ce ramen ? Il est dégoûtant ! Oh ! Que fais-tu ? »
Miyako : « Oh… Euh… C’est à dire qu’il est… Prends ça ! »
Hikari : « Non, Miyako-san ! »
Miyako : « Ah ! »

[Miyako frappe Boltmon.]

Boltmon : « Tu y étais presque. Tomahawk Steiner ! »

[On entend une explosion et Miyako se retrouve à terre, battue.]

Miyako : « Aïe ! Aïe ! Aïe ! »
Hawkmon : « Comment le dire, Miyako-san ? Essaie donc de cesser de t’attirer des ennuis. »
Miyako : « Désolée. »


Track n°04 – Daisuke, l’évolution des ténèbres

[On entend des bruits de sirène de police et d’hélicoptères tandis qu’un journaliste donne des explications mais sur un ton très rapide qui gêne la compréhension. A l’extérieur du centre commercial, des parents des Enfants Élus attendent et s’inquiètent.]

Mme Takenouchi : « Sora ! »
Mme Tachikawa : « Mimi-chan ! »
Mme Yagami : « Hikari ! Ah ! Taichi ! »
Taichi : « Ah ? Kaasan ? »
Mme Yagami : « Est-ce que Hikari va bien ? Je m’inquiète à son sujet. »
Agumon : « Ne vous inquiétez pas, okaasan ! [12] On va la sortir de là ! »
Mme Yagami : « Ah ? Vraiment ? Vous ne ferez pas comme la dernière fois, n’est-ce pas ? »
Taichi et Agumon : « La dernière fois ? »
Mme Takenouchi : « Lorsque Odaiba a été détruite. C’était une période horrible ! Le gaz, l’eau et l’électricité étaient coupés ! Pas vrai, Madame la maman de Sora [13] ? »
Mme Takenouchi : « Oh oui ! On peut supporter de vivre sans gaz mais sans électricité, c’est plus difficile. C’était la même chose pour vous aussi, non ? »
Mme Tachikawa : « Tout à fait ! Nous avons dû survivre sans la climatisation ! »
Mme Yagami : « Franchement, passer un été sans la climatisation… Vous imaginez ? [14] [Ses interlocutrices opinent dans son son sens.] Au fait, Madame Yagami-san, comment faisiez-vous pour les bains ? »
Mme Yagami : « C’est assez gênant à dire mais nous nous les prenions ensemble. Et vous, Madame la mère de Mimi ? »
Mme Tachikawa : « Nous faisions la même chose. »
Agumon : « Taichi… Les mères ont commencé à échanger des commérages. »
Taichi : « Mince ! C’est pas le moment ! »

[Ils s’éloignent et Yamato les rejoint.]

Yamato : « Eh, Taichi ! Les autres sont revenus ! »
Taichi : « Eh ! Comment ça s’est passés ? Avez-vous trouvé l’homme avec les cheveux punk ? »
Daisuke : « Non, nous n’avons pas réussi. »
V-mon : « Désolé. »
Kôshirô : « Mais où est passée Miyako-kun ? »
Yamato : « Miyako-chan a essayé d’aider les filles retenues à l’intérieur mais son plan a échoué et elle a été capturé. »
Taichi : « Nous voulions aller les aider mais nous ne pouvons pas évoluer à cause de la zone de ténèbres. Nous avons donc décidé d’attendre que Daisuke et les autres reviennent pour utiliser l’armor évolution. »
Yamato : « Écoutez ! Voici le plan : Nous allons tous faire des claquettes de Tap Danse pour distraire Boltmon. »
Iori : « Mais pourquoi faire des claquettes avec du Tap Danse ? »
Taichi : « Quoi ? Tu as quelque chose contre notre plan ? »
Iori : « Non ! Mais… C’est que Tap Danse est un peu trop… »
Yamato : « Pendant que nous ferons ça, Daisuke ira là-bas et sauvera les filles. »
Ken : « Dans ce cas, j’y vais moi aussi ! »
Takeru : « N’est-ce pas un peu inutile ? Tu ne maitrises pas l’armor évolution. »
Ken : « Ah… »
Iori : « La vraie raison se lit sur ton visage ! Tu ne veux pas faire de claquettes ! »
Ken : « Ah ah ah…Tu m’as eu. »
Agumon : « Il s’avère qu’il y a une raison de choisir Daisuke. »
Gabumon : « Oui. Après avoir entendu Daisuke chanter et jouer, nous savons qu’il n’a aucun sens du rythme. »
Taichi : « Si nous n’avons pas le sens du rythme, le plan ne fonctionnera pas. Allez, Daisuke ! »
Daisuke : « D’accord, Taichi-sempai ! Allons-y, V-mon ! »
V-mon : Oui ! »

[Daisuke et V-mon se dirigent vers la zone des ténèbres pour pénétrer dans le centre commercial.]

Le narrateur : « Daisuke et V-mon ont ainsi pénétré dans la zone des ténèbres. Cette zone est comme le Digital World et modifie les vêtements d’une personne selon ses désirs comme l’uniforme de combat de Miyako. A ce moment, cela a alors reflété le tourbillon d’émotions ressenties par Daisuke. « 

Daisuke : « Je veux… Je veux… Je veux… »

Le narrateur : « C’est la raison pour laquelle…

Daisuke : « Avoir une part d’obscurité ! Avoir une part d’obscurité ! Avoir une part d’obscurité ! »

Le narrateur : « Et alors… »

Daisuke : « Digimon Kaiser ! Digimon Kaiser ! Digimon Kaiser ! »

Le narrateur : « Et Daisuke a réalisé une évolution des ténèbres. »

Daisuke : « Daisuke évolution ! Digimon Kaiser ! »

eggreliabilityeggreliabilityeggreliabilityeggreliabilityeggreliabilityeggreliability

Mimi : « Eh ! Je vous en supplie ! Et si on vous donnait tous les chocolats que l’on a acheté ? »
Palmon : « S’il vous plaît ! »
Boltmon : « On ne me donne pas de chocolats achetés. Je ne veux pas de cela. »
Sora : « Et si je vous donnais le chocolat fait maison, vous nous pardonneriez ? »
Piyomon : « Non, Sora ! Il est pour Yamato ! »
Sora : « Non ! C’est bon ! La vie de toutes ces personnes sont en jeu ici. Yamato-kun comprendra. »
Piyomon : « Sora… »

[On entend alors du bruit venant de l’extérieur.]

Palmon : « Hein ? Qu’est-ce que c’est ? Ce bruit… »
Boltmon : « Quoi ? »
Hikari : « Oniichan et les autres sont en train de faire des claquettes… »
Taichi : « Eh, Hikari ! Tout va bien ?
Piyomon : « Yamato est là ! »
Yamato : « Sora ! Je t’aime ! »
Sora : « Ah… Je ne comprends pas ! Pourquoi Yamato-kun et les autres sont-ils en train de faire des claquettes alors que nous sommes en danger ? »
Piyomon : « Tu dois te tromper, Sora ! Ils ont sûrement une raison derrière tout ça ! »
Sora : « Encore ! Pourquoi du Tap Danse ? »

[On entend soudain un rire sinistre.]

Miyako : « Qui est-ce ? Oh ! Digimon Kaiser ! »
Boltmon : « Quoi ? Ce serait le célèbre Digimon Kaiser ? »

[La musique de Google Boy, le thème de Daisuke, commence.]

Daisuke : « Ah ah ! Allons, prosternez-vous tous devant le pouvoir des ténèbres du Daisuke Kaiser. »
Hikari : « C’est Daisuke-kun ? »
Daisuke : « J’ai eu une renaissance. A présent, j’ai l’intention de vivre une vie vouée au mal. Compris, les moucherons ? »
Tailmon : « Ah…Je le trouve trop mauvais. »
Daisuke : « Quoi ? »
Palmon : « Les paroles sont bonnes mais elles semblent lui rester dans la gorge. »

[Daisuke se crispe de rage.]

Mimi : « C’est que tout le monde pense, n’est-ce pas ? »
Toutes : « Oui ! Ken-chan était beaucoup plus cool ! »
Daisuke : « Merde ! Mais pourquoi ? »
V-mon : « Daisuke, frappe-moi comme quand le kaiser frappait Wormon ! »
Daisuke : « Tu es sûr, V-mon ? Bien ! »

[Daisuke frappe V-mon qui crie de douleur et tombe au sol.]

Daisuke : « Ah ! V-mon ! Tu vas bien ? Je ne voulais pas te faire mal ! Tu souffres beaucoup ? »

[Les filles et Boltmon huent Daisuke.]

V-mon : « Oh non ! Daisuke, même Boltmon t’a tué ! Tu dois vraiment être nul ! »
Daisuke : « Mais j’étais inquiet pour toi… »
Ken : « Motomiya-kun ! »

[La musique de Google Boy, le thème de Daisuke, s’arrête.]

Daisuke : « Oh ! Ichijôchi ! »

Ken : « Quand j’ai entendu que tu étais devenu le Digimon Kaiser, je suis venu voir. » [Il prend la voix du Kaiser.] « Motomiya-kun, tu ne pouvais être que nul. »
Daisuke : « Ne décide pas pour moi ! Je… Je vais vivre en étant une mauvaise personne. Je ne suis pas satisfait par ce que je suis actuellement. »

[Ken a un rire maléfique.]

Ken : « Tu n’es pas satisfait par ce que tu es ? Motomiya-kun, je ne comprends pas ce que tu racontes. Tu veux dire que tu n’es pas satisfait par ta propre force ? »
Les filles : « Ken !!!! Comme il est cool !!! »
Mimi : « Comme on pouvait s’y attendre d’Ichijôchi-kun ! Regardez ses yeux ! Il n’a rien perdu de ses dons! »
Wormon : « Je le sais ! Ken-chan possède beaucoup de dons. »
Toutes : « Oui !!!! Trop cool !!! »
Palmon : « Il ne faut pas oublier le rôle que Wormon a joué aussi. »

[Daisuke fulmine.]

Daisuke : « V-mon ! Je vais vous battre ! »
V-mon : « Dai-chan ! Frappe-moi… Je me moque de ce qui peut m’arriver. »
Wormon : « Ken-chan, nous devons les arrêter ! »
Ken : « Mais nous ne pouvons pas évoluer. Je possède le symbole de la gentilesse mais je n’ai pas de Digimental. »
Miyako : « Laisse-toi porter par tes émotions ! »
Ken : « Eh ? »
Mimi : « Crois en toi. »
Palmon : « Crois en toi. »
Tailmon : « Crois en tes amis. »
Piyomon : « Si tu y arrives, je suis sûre que…
Sora : « Le Symbole de la Gentilesse…
Hikari : « Se transformera alors en Digimental. »
Toutes : « Nous y croyons ! »
Ken : « Aaaaaaaah ! »

Le narrateur : « A ce moment se produisit un miracle. Le symbole de la Gentillesse de Ken devint un Digimental. Alors… »

[On entend à partir de là la chanson Break Up.]

Ken : « Allons-y, Wormon ! »
Wormon : « Oui ! »
Ken : « Digimental Up ! »
Wormon : « Wormon armor évolution ! Pucchiemon, la nuit du solstice d’été de la gentilesse ! »

Le narrateur : « Pucchiemon. la forme évoluée de Wormon. Un Digimon Fée de type Antivirus. Son attaque spéciale, Heart na beam, annule les sentiments négatifs de son adversaire. »

Les filles : « Trop mignon !!! »
Pucchiemon : « Merci, puri ! Allons-y ! Heart na beam ! »
Daisuke : « Aaah ! Je ne sais pas pourquoi amis je me sens plus détendu. Qu’est-ce que j’ai fait ? »
Ken : « Tu es revenu à toi, Motomiya-kun ? »
Daisuke : « Merci, Ichijôchi. Merci, Pucchiemon. Finalement, je vais rester moi-même. Qu’en pensez-vous ? »

[Tout le monde applaudit.]

Pukumon : « Quelle plaie ! »
V-mon : « Qui es-tu ? Celui avec les cheveux punk ? »
Pukumon : « Non ! Appelez-moi Pukumon-sama ! Franchement, tu étais au niveau Ultime ! Je pensais que je pourrais compter sur toi ! Mais tu n’es vraiment pas grand chose, pas vrai, Boltmon-chan ? »
Boltmon : « Quoi ? Alors ce que tu m’as dit… »
Pukumon : « Ah ah ! C’était évidemment un mensonge ! Mon but était de rassembler tous les digimon dans un endroit où ils ne pourraient pas évoluer grâce à ma tour noire portable ! Yeah ! »
Daisuke : « Enfoiré ! Tu vas nous nous le payer ! »
Hikari : « Utilisons nous aussi l’armor évolution ! »

[Les anciens Enfants Élus arrivent.]

Taichi ! « Eh ! Nous venons vous aider ! »
Jô : « Restons tous ensemble ! »

[Jô fait soudain tomber les D-Terminal. La chanson s’arrête aussitôt.]

Takeru : « Les D-Terminal ! »
Iori : « Je ne peux dire à qui ils appartiennent ! »
Jô : « Ah ! C’est ma faute ! Pardon ! »
Pukumon : « Toi, viens par là ! »

[Il saisit Jô.]

Jô : « Eh ? Sauvez-moi ! »


Track n°5 – Déferlement en chaîne d’armor évolution

Miyako : « Jô-sempai est en danger ! Je ne sais pas à qui il est mais… Digimental Up ! »

Le Narrateur : « Miyako venait de sélectionner le Digimental de l’Amitié appartenant à Daisuke.

Hawkmon : « Hawkmon armor évolution ! Rinkmon, le jet de l’amitié ! » [15]

Le narrateur : « Rinkmon. Un digimon Cyborg qui se déplace à une vitesse exceptionnelle. Son attaque fait bouger son corps à une très haute vitesse. Son attaque Spinning Cutter brise son ennemi avec les lames de ses bras. »

Pukumon : « Combattons ! »
Jô : « Eh ? »

[Rinkmon bouge vite et sauve Jô.]

Rinkmon : « Jô, puis-je te laisser ? »
Jô : « Je te suis reconnaissant. »
Hikari : « On aurait dit une étoile filante ! On aurait dit qu’il amené un roi… »
Takeru : « Patamon, à nous ! Digimental Up ! »

Le narrateur : « Mais c’était le Digimental de la Lumière appartenant à Hikari.]

Patamon : « Patamon armor évolution ! Manbomon, l’intuition de la lumière ! »

Le narrateur : « Manbomon. Un digimon poisson venu des profondeurs. Son attaque est Ballon Mine. »

Manbomon : « Manbô ! Manbô ! »
Pukumon : « Je ne perdrai pas comme un manbô ! Needle Squall ! »

[Il y a un bref combat entre Manbomon et Pukumon.]

Manbomon : « Ah ! Ca ne fait pas mal. »
Pukumon : « Oh ? Mon attaque ne lui a rien fait ? Mais comment… ? Needle Squall ! Needle Squall !

[Pukumon ne cesse d’attaquer.]

Manbomon : « Cela ne fait rien du tout. Ah, je me sens fatigué. Bonne nuit. »
Takeru : « Ah ! Ne t’endors pas ! »
Armadimon : « Iori, essaie à ton tour, da’gya ! »
Iori : « Mais tu vas évoluer de manière étrange. Je n’en ai pas envie. »
Armadimon : « Nous ne le saurons pas tant que tu n’essayeras pas ! »
Iori : « D’accord. Digimental Up ! »

Le narrateur : « C’était le Digimental appartenant à Miyako. »

Armadimon : « Armadimon armor évolution ! Pteranomon, la tempête annonciatrice de l’Amour ! »

Le narrateur : « Pteranomon. Un digimon avec des ailes de jet qui ressemble à un Pteranodon. Son attaque spéciale est Break Pierce. »

Iori : « Enfin ! Enfin un bon digimon ! »
Pteranomon : « Recherche de la cible dans le radar, da’gya ! Possition de l’ennemi confirmée, da’gya ! Cible en vue, da’gya ! Début de l’attaque, da’gya ! »

[Pteranomon attaque Pukumon avec un missile.]

Pukumon : « Da’gya ! »
Hikari : « Parfait ! A nous ! Digimental Up ! »

Le narrateur : « C’était le Digimental de la Connaissance appartenant à Iori. »

Tailmon : « Tailmon armor évolution ! Butterflymon, la fascination de la Connaisance ! »

Le narrateur : « Butterflymon. un digimon insecte papillon de type donnée. Son attaque spéciale, Sweet Pheromone lui vaut le surnom de madame Butterflymon. [17] »

Butterflymon : « Sweet Pheromone ! »
Pukumon : « Où… Où suis-je ? »
Butterflymon : « Bienvenue dans la région de Kyoto. Je suis Butterflymon. Prenez une serviette humide. [18] »
Pukumon : « Merci, merci. Oh ! C’est chaud ! Ouille ! »
Butterflymon : « J’en vraiment vraiment navrée. »
Taichi : « A toi maintenant, Dausuke. »
Yamato : « Ce sera l’attaque finale. »
Daisuke : « Bien ! Allons-y, V-mon ! Digimental Up ! »

Le narreur : « C’était le Digimental de l’Espoir appartenant à Takeru. »

V-mon : « V-mon armor évolution ! Sagitarrimon, le plus grand des espoirs de la Terre ! »

Le narrateur : « Sagitarimon. La partie supérieur de son corps est humaine et la partie inférieur est celui d’un cheval. C’est un digimon centaure. Son attaque spéciale, Judgement Arrow, consiste à tirer une flèche crantée. »

[On entend des bruits d’un cheval au galop.]

Sagittarimon : « Je vais tout d’abord lancer une attaque défensive avec les flèches de mon carquois. Hop ! Hop ! Hop ! »
Hikari : « Génial ! Elles se sont toutes plantées au même endroit ! »
Sagittarimon : « A présent, je vais utiliser mon talent caché. »
Takeru : « Incroyable ! Quel acrobate ! »
Sagittarimon : « Je vaisa rrêter là l’attaque passive. En avant, Pukumon ! »
Pukumon : « Ne me sous-estime pas ! Needle Squall ! »
Sagittarimon : « Aaaah ! »
Butterflymon : « Sagittarimon est en danger ! Aidons-le tous ensemble ! Sweet Pheromone ! »
Rinkmon : « Spinning Cutter ! »
Pucchiemon : « Heart na Beam ! »
Manbomon : « Hein ? Mambo ! »
Rinkmon : « Maintenant, Sagittarimon ! »
Sagittarimon : « Oui ! Prends ça ! Jugement Arrow ! »

[Sagittarimon attaque violemment et Pukemon se met alors à fondre en larmes.]

Pukumon : « Non ! J’ai perdu ! J’ai perdu ! J’ai perdu ! Pardonnez-moi ! Pardonnez-moi ! Pardonnez-moi ! Désolé ! Désolé ! Désolé ! »
Daisuke : « Nous avons réussi, les amis ! »
Sagittarimon : « Eh, Boltmon ! Prépare-toi à te repentir pour cette prise d’otages ! »
Boltmon : « Attendez ! Je me rends. En vous regardant, j’ai compris. Un coeur n’est pas quelque chose que l’on conquiert mais que l’on reçoit. Je vais retourner au Digital World et tout recommencer à zéro. »

[Boltmon repart au Digital World au travers d’un portail qui s’ouvre.]

Daisuke : « Un coeur n’est pas quelque chose que l’on conquiert mais que l’on reçoit, hein ? »
Ken : « Ce sont de belles paroles. Mais il y a une chose qui n’a pas de sens. A quelle moment de la bataille a t-il pu apprendre cette leçon ? »
Sora : « Cela vient certainement de moi. »
Piyomon : « Tu as raison Sora. »
Tailmon : « Ce n’était pas… »
Mimi : « Les garçons, les garçons… Qu’est-ce que nous pourrions comprendre de leurs sentiments ? »
Hikari : « C’est vrai. »
Toutes les filles : « Merci, Daisuke-kun ! »

[Daisuke est gêné.]

Toutes les filles, hystériques : « Et merci Ken-kun !!!!!!! »
Daisuke : « Pourquoi a t-il toujours la meilleure partie ? »
V-mon : « Ca va aller, Daisuke. Un jour, je suis certain que tu rencontreras quelqu’un. Probablement. Si c’est ton destin. »
Agumon : « Eh ! Eh ! Essayons d’armor évoluer nous aussi ! »
Gomamon : « C’est censé nous être impossible mais étant donné la situation actuelle, on pourrait peut-être réussir de façon inattendue ! »
Kôshirô : « Vous avez raison. Essayons. Digimental Up ! » [16] Tentomon : « Tentomon armor évolution ! Jikochuumon, la Connaissance débordante ! »

[On entend des bruits de klaxon autour d’eux.]

Jikochuumon : « Veuillez me pardonner. Tout le monde va bien. Quelque chose, quelque chose, quelque chose. C’est étrange. Ne le pensez-vous pas ? Comment cela peut-il arriver ? Sincèrement. »
Kôshirô : « Il est réellement égocentrique. »
Mimi : « A mon tour ! Digimental Up ! »
Palmon : « Palmon armor évolution ! CheerPalmon, le soleil possessif de la Pureté ! Yeah ! L-O-V-E ! Lovely, Lovely, Mimi ! L-O-V-E ! Lovely, Lovely, Mimi ! »
Jô : « Cela semble un divertissement agréable. »
Gomamon : « Allons-y nous aussi ! »
Jô : « Oui ! Digimental Up ! »
Gomamon : « Gomamon armor évolution ! Urashimon, le réconfort de l’Intégrité ! Miyako Hawkmon, vous avez sauvé Jô. Permettez-moi de vous donner mon amitié. »
Sora : « Allons-y nous aussi ! Digimental Up ! »
Piyomon : « Piyomon armor évolution ! Kyuukamon, la répétition de l’Amour ! Eh, Piyomon, tu ne trouves pas que Yamato-kun a été froid ces derniers temps ? Eh, Piyomon, tu ne trouves pas que Yamato-kun a été froid ces derniers temps ? Eh Piyomon… »
Sora : « Ah ! Que… ? Eh ! Arrête ! Je t’en prie ! Je te dis t’arrêter ! »
Yamato : « Tu te trompes, Sora ! Bien ! Je vais te prouver mon amour ! Digimental Up ! »
Gabumon : « Gabumon armor évolution ! Kitakitsunemon, une amitié d’il y a très longtemps ! Eh bien, c’est… C’est une histoire d’une fois où je m’étais trompé….

[KitaKitsunemon se met à grommeller à la manière d’un vieillard.]

Yamato : « Toc toc ! J’ai un service à te demander. Aide-moi, s’il te plaît. »
Kitakitsunemon : « Aider ? T’aider ? »
Yamato : « Si tu m’apportes ton aide, je t’en serai très reconnaissant. Alors je te prie de bien vouloir m’aider. »
Hikari : « Où est la preuve de son amour ? »
Miyako : « Cela ressemble plus à « Pourquoi ne faisons-nous pas ça ensemble ? ». »
Agumon : « A nous ! »
Taichi : « Vas-y, Agumon ! Digimental Up ! »
Agumon : « Agumon armor évolution ! » [Il fait un bruit étrange.] « Mes dents ! Mes dents ! Agaga… Agu… Agumon… »
Taichi : « Que se passe t-il ? Tu dis n’importe quoi ! C’est horrible ! »
Agumon : « Mais… ! »
Gomamon : « Pour la suite, je suis Gomamon-Ishikawa ! »
Tentomon : « Je suis Tentorinmon ! »
Piyomon : « Hanzomon ! Je pars ! Je pars ! »

[On entend un train qui passe.]

Sakurada : « Je suis Sakurada ! Sakuradamon ! »
Jun : « Je suis Motomiya Jun ! la police m’a gardé un long moment !Je voulais être Dekamon mais ils ont dit que j’étais Tekkomon » ! [On entend le bruit d’une porte de prison qui se referme.] « Quelqu’un ! Libérez-moi ! »
Mme Tachikawa : « Je suis la mère de Mimi. Je suis Wagamamadamon ! »
Mme Takenouchi :  » Je suis la mère de Sora. Dans ce cas, je suis Iemon. »
Mme Yagami : « Je suis la mère de Taichi. Je suis Futsu-no-shufu-desu-mon. »
Piyomon : « La fourrure de Gabumon est attirante. Je vais la prendre ! Aaaah ! Qui es-tu ? « Je suis Gomamon ! Shô ! Shô ! Ecoutez ce que je vais dire ! [17] »
Daisuke : « Idiots ! Pourquoi moi ? »
Yamato : « Oyaji, essaie aussi ! »
Hiroaki Ishida : « Oui. Tout le monde a l’air de s’amuser. Hum… Allons ! Nanmonkimon ! »
Takeru : « C’est ennuyeux. »
Hiroaki Ishida : « Désolé. »
Taichi : « Agumon ! Regarde ça ! Même les gens qui n’ont pas de digimon peuvent utiliser l’armor évolution ! »
Agumon : « Aga aga… Mes dents… Ah ! Ah ! Ah ! »

[La piste et le drama s’achève alors sur la chanson Itsumo Itsudemo.]


Les explications de la traduction :

[1]   La phrase « Tu utilises ta main droite comme si tu avais dix ans de retard » dite par Yamato à l’intention de Daisuke est assez complexe à traduire en française. Il s’agit d’une expression souvent usité en japonais pour dévaloriser une personne sur ses capacités. La restituer en français dénature quelque peu le sens. Au départ, je pensais traduire par : « On dirait que tu utilises ta main comme si t’avais dix ans de moins » mais j’ai trouvé cela plus qu’insultant. Yamato a un langage dur, parfois un peu vulgaire, sait blesser, mais il n’est jamais aussi cassant. De plus, le contexte ne va pas du tout avec l’idée même. Dans la scène, il joue parfaitement le rôle d’un sempai, plein de patience, qui enseigne quelque chose à son kouhai. Il ne s’énerve pas pas, notez. Par conséquent, j’ai opté pour une phrase douce pour rendre son propos moins acerbe.

[2]   Ginza :

Le centre commercial où Mimi et ses amies font leurs courses pour la Saint-Valentin, et qui se retrouve au centre de l’intrigue, se situa à Ginza. Il s’agit de l’un des quartiers les plus chics et luxueux de la capitale nippone. Il est affilié à l’arrondissement de Chuô. Son nom signifie littéralement « siège de l’argent » en raison  du fait que Ginza abrite le bureau chargé de frapper la monnaie japonaise. A l’origine, l’endroit se révélait être un marécage au début du XV siècle. En 1612, quand Edo, l’ancien nom de Tokyo, devint capitale, cette zone fut asséchée et devint rapidement un pôle d’attraction pour les marchands et les commerçants. A partir de l’ère Meiji, le quartier s’est ouvert à l’occident et des sociétés étrangères s’y sont implantés, transformant le lieu en une étrange cohabitation entre commerces traditionnels et entreprises modernes. De nos jours, l’endroit est réputé pour être le quartier commerçant plus cher et le plus luxueux au monde.

Wako (commercial) Ginza

Voici le centre commercial, très célèbre, qui est peut-être celui où Mimi et les autres filles ont été retenu en otage par Boltmon.

[3]  Comme l’illustre explicitement le drama, au Japon, (au grand déboire de Hikari !) ce sont les femmes et les jeunes filles qui offrent des chocolats le jour de la Saint-Valentin. Il y a toutefois différences nuances dans la remise de ces dits chocolats. Comme vous le savez sûrement, au Japon, les échanges sociaux sont tous extrêmement codifiés. D’abord, il y a les honmei choco (« les chocolats du devoir) qui sont les chocolats que l’on offre à son père, mari ou petit ami. On peut aussi les offrir à celui que l’on souhaiterait avoir comme petit ami. Cela se transforme alors en une déclaration d’amour. La seconde sorte de chocolats, ce sont les choco-giri (les chocolats de courtoisie) que les filles offrent aux garçons qu’elles apprécient comme simples amis ou à des collègues de travail. Certaines filles s’offrent aussi des chocolats entre amies. on les appelle choco-tomo (les chocolats de l’amitié.)

Également, afin de poursuivre sur cette réflexion, lorsqu’une jeune fille offre un chocolat honmei à son petit, il est courant que celle-ci le prépare elle-même, indiquant là une preuve de son amour pour le garçon concerné. Dans le drama,Piyomon vend ainsi le secret de Sora, ce qui met aussitôt la puce à l’oreille de ses amies.

Pour terminer sur la journée de la Saint-Valentin, il faut savoir que les japonais ont un événement supplémentaire par rapport à la coutume occidentale. Un mois plus tard, le 14 Mars, a lieu ce que l’on nomme le White Day. Les garçons qui ont reçu du chocolat un mois plus tôt doivent offrir du chocolat blanc, de la lingerie blanche ou des bijoux et dont la valeur est le triple de ce qu’ils ont pu recevoir.

Finalement, quand on entend parler de cette tradition du White Day, on se dit que ce n’est peut-être pas si mal pour Daisuke de ne pas être populaire avec les filles !

[4]   La manière dont Daisuke s’exprime depuis que l’on le voit interagir avec Kôshirô a été très complexe à traduire. Contrairement à son habituelle où il parle de façon relâchée et emploie beaucoup de formulations neutres ou familières, il n’utilise dans ces passages que des phrases à la forme polie. la forme polie, c’est comme ceci : « Ore wa Motomiya Daisuke desu » alors quà la forme neutre cela donne : « Ore wa Motomiya Daisuke da yo ». L’élément « masu » et « desu » détermine si une phrase est à la forme polie ou non. Il est cependant complexe de retranscrire l’idée qu’elles renvoient en japonais. J’ai donc fait de mon mieux en donnant des formulations soutenues mais certaines répliques ne s’y prêtent pas. Malheureusement. Le « Cela fait longtemps, Ichijôchi-san » est l’une de celles-là. En français, on ne peut pas faire plus soutenu alors qu’en japonais, avec la forme polie, on garde le langage que Daisuke a adopté.

[5]   La chanson que fredonne Mimi, « Mama ! Do you remember ?, est une référence absolument incompréhensible pour un occidental. Il s’agit d’une chanson interprétée par Joe Yamanaka qui a été un énorme succès au Japon puis dans les pays asiatiques. Elle a été écrite et composée pour le film Ningen no Shômei, signifiant littéralement Preuve d’Humanité),  qui est sorti en 1977. Il fut réalisé par Junya Satô et produit par Haruki Kadokawa.

https://www.youtube.com/watch?v=BUGEx9__C3k

[6]   La réflexion de Sakurada sur la voix du narrateur est identique à celle de Hiroaki Ishida, le père de Yamato et Takeru, est très cocasse et montre une volonté du scénariste à briser le quatrième mur. La réflexion demeure pertinente car le narrateur, rappelez-vous, est en réalité Takeru adulte. Or, sa voix est doublée par Hiroaki Hirata qui double aussi Hiroaki Ishida. Rien de surprenant par conséquent que les voix soient donc semblables.

[7]    Je ne connaissais pas du tout ce groupe, les Leningrad Cowboys. Ce sont des rockeurs finlandais à l’humour burlesque et décapant apparus à partir du début des années 90. Je vous laisse écouter une de leurs musiques :

Et bien sur, appréciez donc d’imaginer Taichi avec la coupe que ces personnes arborent :

leningrad

Ne me remerciez surtout pas ! C’était un pur plaisir de vous casser l’image que vous pouviez agir de Taichi !

[8]  Le quartier de Yaesu se situe dans l’arrondissement de Chûo et au Nord de Ginza. On y trouve notamment la gare de Tokyo (celle que l’on apercevra en détail dans l’épisode 11 de Tamers et dans le sixième film)  L’endroit n’est pas spécialement connu pour nous occidentaux. Elle possède pourtant un lien fort avec l’Europe : au XVII siècle, le shogun Ieyasu Tokugawa offre une maison à cet emplacement à l’aventurier hollandais Jan Joosten en remerciement de ses conseils en politique extérieure. Au Japon, le quartier fut surnommé Yan Yosuten puis  raccourci en Yayosu pour devenir finalement Yaesu. Le quartier possède une avenue Yaesu où l’on trouve un monument dédié à Jan Joosten sur lequel est représenté le navire, le Liefde, avec lequel il  est arrivé au Japon.

jan yoosten edo

[9]  Le langage japonais s’avère complexe à étudier. Cependant, il faut aussi savoir que chaque localité possède son propre dialecte dans lequel changent certains mots, certaines structures grammaticales et la prononciation. On appelle ces dialectes ben en japonais.

Le Nagoya-ben, la manière dont Armadimon s’exprime constamment, est naturellement issue de la ville de Nagoya, t parlé principalement dans le département d’Aichi. Au niveau de l’accentuation, les sons[ai] et [ae] deviennent [æː] ([eː] ou [aː], [oi] devient [øː] ou [öː], et [ui] devient [yː] ou [üː]. En grammaire, la copule da se transforme en ya et les fins de verbes n ou sen remplacent la forme négative nai. Egalement, le verbe iru devient oru. Par exemple, pour dire « manger rapidement », en japoanis stantard, on dira : « hayaku kutte » et « hayoo kutte » en Nagoya-ben.

Le Kansai-ben, même s’il n’est pas cité, est le dialecte dans lequel s’exprime constamment Tentomon. Il existe même trois manières de le parler : le Osaka-ben, le Kyoto-ben et le Kobe-ben. Je ne suis malheureusement pas assez douée pour comprendre quel est celui utilisé par Tentomon. Dans le Kansai-ben, le son avec s disparait. Songez que Tentomon dit toujours le suffixe horofique han et jamais le san. On dit donc ikimahen et non ikimasen. Certains sons sont rallongés. On dira alors kii (arbre) pour ki ou tee (main) pour te. La négation nai est aussi transformée pour devenir hen. Il y a aussi une autre forme de négation encore plus compliquée et que je préfère ne pas vous l’expliquer afin d’éviter de vous embrouiller. En France, le Kansai-ben est souvent assimilé lors du doublage à l’accent marseillais, ce qui ne correspond pourtant pas aux intonations japonaises. Les représentants les plus célèbres sont Kero de Card Captor Sakura et Heiji Hattori de Detective Conan.

Le Shimane-ben est en fait nommé Umpaku-ben. Il se parle dans les départements de Tottori et de Shimane.  Certains mots changent d’orthographe. Konbanwa (bonsoir) devient banjimashite, sukoshi (un peu devient devient chonboshi et arigato dandan. Les sons « se » et « ze » se prononcent respectivement « she » et « je » tandis que les f sont remplacés par des h.

Le Hiroshima-ben se parle dans les environs de la ville de Hiroshima. Le mot yokoso (bienvenue) devient yokinsattanô, totemo (très) devient buchi et dakara (donc) jaken.

Malheureusement, pour le Chihuko-ben, j’ignore sa composition à part la leçon dont Kôshirô nous fait profiter dans le drama.

Naturellement, j’ai choisi de conserver la formulation « nom du dialecte + ben » au lieu de traduire bêtement « dialecte de « nom de la localité » pour conserver le dernier effet comique du dialogue. En effet, si j’avais dit à dialecte de Nagoya, Armadimon aurait dit à Takeru : « Tu peux parler en français. » alors que le texte japonais précise furansu-ben et non furansu-go.

[10]    Ieyasu Toguyawa (1543-1616) est un personnage clé de l’histoire du Japon. Il est l’image pour les japonais que nous avons pour Louis XIV. Dernier unificateur du pays, après Hideyoshi et Nobugata, il devient, au terme de longues années de batailles, le premier shogun Tokugawa et choisit le village d’Edo pour être la nouvelle capitale du Japon. Ainsi, sans son existence, le Japon n’aurait peut-être pas eu le vissage que nous connaissons aujourd’hui.

[11] :  Roppongi, situé dans l’arrondissement Minato, est un quartier célèbre de la capitale pour sa vie nocturne. On la considère comme un endroit rempli d’étrangers, notamment car c’est là que les Etats-Unis y a établi des installations militaires. Depuis s’est ainsi dévelloppé de nombreux commerces occidentaux. Son nom, les six arbres, viendrait, d’après la légende, du fait que les six familles de daimyo qui avaient une résidence à Edo possédaient tous le kanji du mot arbre dans leur nom.

roppongi 1roopongi
roppongi2

[12] :   Je n’ai aucun moyen de savoir dans cette réplique à qui s’adresse Agumon. Dit-il okaasan spécifiquement à la mère de Taichi et Hikari ou s’adresse t-il plus généralement aux trois mères présentes ? Malheureusement, avec le texte seul, aucun moyen de savoir.

[13] :  La formulation « madame la maman de…. » m’a causé un léger souci. La formulation « maman de Sora » ou « maman de Mimi » n’est pas quelque chose que l’on rencontre en français. Cependant en japonais, on dit exactement : « okusan no Sora no okaasan » et cela auarit tout changé de les faire dire Mme Takenouchi ou Mme Tachikawa. C’est la manière de faire propre au Japon donc pour moi on traduit on respectant au mieux cette partcularité.

[14]   Au Japon, l’été est extrêmement difficile à supporter en raison de l’air fortement chargé en humidité et rend le temps étouffant. Il n’est pas rare que Tokyo connaisse des températures estivales grimpant à 38°.

[15]  Les six digimon nées des nouvelles armor évolution :

Pucchiemon

Nom japonais : Pucchiemon
Nom français : Puttimon
Groupe : Fée
Type : Antivirus
Niveau : Cuirassé
Prononciation :Pouh – ki – mahn
Etymologie : Du mot italien putti utilisé pour désigner Cupidon dans l’art lors de la période de la Renaissance.
Attaques (japonais) : Heart na Beam – Love and Fire

Rinkmon

Nom japonais : Rinkmon
Groupe : Cyborg
Type : Donnée
Niveau : Cuirassé
Prononciation : Li – nuh – ke – mahn
Etymologie : Du mot anglais ice rink qui désigne des patins à glace
Attaques (japonais) : Spinning Cutter – Quatruple Storm

Manbomon_b

Nom japonais : Manbomon
Groupe : Mutant
Type : Antivirus
Niveau : Cuirassé
Prononciation : mahn – nuh – boh – mahn
Etymologie : le manbou est le nom japonais pour le poisson nommé môle en français
Attaques (japonais) : Balloon Mine – Global Glove – Water Lily – Petty Glove

Pteranomon

Nom japonais :  Pteranomon
Nom français : Petranamon
Groupe : Dinosaur
Type : Donnée
Niveau : Cuirassé
Prononciation : Pte – ra – no – mahn
Etymologie : le Pteranodon est un dinosaure volant.
Attaques (japonais) : Beak Pierce – Kaikousen – Hell’s Bomb – Side Winter

Butterflymon_b

Nom japonais :  Butterflamon
Nom français : Butterflymon
Groupe : Insecte
Type : Antivirus
Niveau : Cuirassé
Prononciation : Bouh – té – ruh – fla – mahn
Etymologie : du mot anglais butterfly
Attaques (japonais) : Sweet Pheromone – Honey Wave – Sweet Kick – Sweet Honey Straw

Sagittarimon

Nom japonais : Sagittarimon
Groupe : Animal Mythique
Type : Antivirus
Niveau : Cuirassé
Prononciation : Sa –  ji – ta ri – mahn
Etymologie :  De la constellation du sagittaire.
Attaques (japonais) : Judgement Arrow – Meteor Gallop

[16] Les noms des armors évolutions improvisés :

Je précise que deviner l’origine des noms est plus complexe car ils ont été formé sur le principe de jeux de mots. Or, il faut une très grande pratique d’une langue pour être capable de comprendre un jeu de mots. Ainsi, certains noms n’auraient pas de traduction. Désolée.

Jikochuumon : du mot japonais qui signifie égocentrisme
CheerPalmon : du mot anglais cheer qui signifie réjoui, de bonne humeur
Urashimon : d’une légende japonaise très populaire, celle d’Urashima, un jeune pêcheur parti en mer et qui reste trois ans ans sous l’océan pour avoir sauvé une princesse. Cependant, lors de son retour à son village, trois cent ans se sont écoulés et il se retrouve seul. Il offre alors le coffret que la princesse lui a donné et son prend prend son âge réel et il se transforme en grue.
Kyuukamon : du mot japonais kyukanojo qui signifie ex-petite amie
Kitakitsunemon : je n’ai pas de certitude mais je pense que le kita provient du mot japonais kitan qui signifie histoire insolide ou étrange. Cela cadrerait avec l’histoire que habumon ccommenceà raconter une fois qu’il a armor évolué. Kitsune est plus simple à devenir : un kitsune est le mot japonais pour désigner un renard ou le Kitsune est aussi une créature mythologique japonaise qui ressemble à un renard et capable de métamorphose pour leurrer les humains.
Gomamon-Ishikawa : Beaucoup de lieux ou de personnes peuvent prétendre à cette référence au japon. Néanmoins, étant donné le rapport de Gomamon à la mer, il est probable que le terme désigne le département d’Ishikawa qui se trouve dans la région du Chûbu et construit au bord de l’océan.
Tentorinmon : le terme rin pourrait désigner la forêt; ce qui est assez en rapport avec un insecte comme Tentomon mais ce n’est qu’une hypothèse.
Hanzomon : Je n’ai aucune idée pour ce jeu de mot-ci. Je présume toutefois, au vu du son entendu à ce moment, qu’il y a un rapport avec le train.
Dekamon : du mot japonais deka qui signifie flic ou inspecteur de police
Tekkomon : la seule idée qui me vienne c’est le mot japoanis tekk$o pour acier. Cela cadrerait à l’idée de la porte de prison qui se referme.
Wagamamadamon : du mot japonais waka qui est utilisé par une personne pour parler de soi + le mot mama. La mère de Mimi illustre donc son côté égocentrique.
Iemon  : du mot japonais ie signifiant maison. Ici, la mère de Sora montre qu’elle est une mère au foyer.
Futsu-no-shufu-desu-mon : du mot japonais futsu signifiant normale du mot japonais shugu signifiant femme au foyer. La mère de Taichi exprime donc qu’elle est une femme au foyer ordinaire.
Nanmonkimon : du mot japonais nani qui sert à poser une question et du mot japonais mon qui signifie question. Pour le ki, je n’ai cependant pas d’idées.

[17]   Je n’ai absolument pas su comprendre la réplique de « La fourrure de Gabumon est attirante. Je vais la prendre ! Aaaah ! Qui es-tu ? « Je suis Gomamon ! Shô ! Shô ! Ecoutez ce que je vais dire !  »  puis celle de Daisuke : « Idiots ! Pourquoi moi ? » Les paroles de Piyomon sont beaucoup, beaucoup, beaucoup, trop rapides pour que l’on comprenne efficacement ses mots et comme on ne dispose pas du texte écrit, l’interpretation se révèle problématique.

Titre original : 大輔のバレンタイン大作戦 – Daisuke no Valentine Daisakusen
Titre français : Le grand plan de Daisuke pour la Saint-Valentin
Durée : 10:59

Pour passer une bonne journée de la Saint-Valentin, Daisuke annonce à V-mon avoir un plan secret. Il doit alors expliquer le concept à son partenaire digimon, très vite intéressé par le fait que l’on offre du chocolat mais comprend difficilement le moyen d’en obtenir.  Daisuke va ensuite voir Yamato et demande de lui apprendre à jouer de la guitare et chanter pour intégrer un groupe de musique. Plein de bonne volonté, le jeune homme accepte mais doit finir par reconnaître que son élève n’a malheureusement aucun talent en ce domaine.

Pendant ce temps, Mimi, Sora, Hikari , Miyako et Sora vont leurs courses pour préparer elles aussi la Saint-Valentin. Hikari s’étonne du nombre de chocolats que Mimi achète et cette dernière explique devoir en offrir à ses amis au Japon et aux Etats-Unis lorsque Tailmon propose de rentrer. Sora se souvient avoir oublié quelque chose et dit à ses amies de partir sans elle. Piyomon comprend que ce sont les ingrédient pour faire du chocolat maison. Le groupe entier se rue sur cette confidence. Palmon et Tailmon concluent rapidement que Sora et Yamato sortent ensemble et en sont surprises. Mimi ne trouve pas cela gênant mais juge ennuyant le fait que Yamato et Sora sont des personnes imprévisibles. Tailmon se souvient alors que les deux sont ceux qui se disputent le plus à cause de leur caractère. Hikari déclare alors que rien ne peut venir de disputes. Tout le long de la discussion, Sora essaie de noyer le poisson en racontant quelque chose sur des pâtisseries mais finit par prendre conscience que personne ne l’écoute et elle s’énerve en donnant des coups de raquette de tennis dans les airs. Elle finit par toucher un homme. Immédiatement, la jeune fille se confond en excuses. L’homme demande alors où il peut obtenir un cœur. Hikari l’envoie à la caisse et il s’éloigne.  Mimi est étonnée de voir un homme japonais offrir du chocolat puis révèle qu’aux Etats-Unis, les garçons en donnent aussi. Hikari en est envieuse et souhaite que ce soit pareil au Japon.

De retour à Daisuke, il rend visite à Kôshirô et lui demande de lui apprendre à faire quelque chose d’impressionnant grâce à un ordinateur. Plein de bonne volonté, le jeune homme commence une démonstration puis cède la place à son élève. Cependant, lorsque celui-ci s’énerve et commence à frapper la machine car elle ne fait pas ce qu’il désire, Kôshirô et Tentomon entrent en colère et mettent le violemment le garçon dehors. Une fois dans la rue, Daisuke et V-mon s’étonnent de la colère de Kôshirô et ne se rappellent pas l’avoir vu aussi énervé. Leur route croise alors celle de Ken et Takeru. Ils se saluent et les nouveaux venus s’étonnent du langage inhabituel de Daisuke. Patamon se demande même s’il a de la fièvre explique alors que son aprtenaire désire changer d’image. Takeru et Ken trouvent l’idée ridicules et déclarent que tout le monde préfère le Daisuke qui agit sans réfléchir. Daisuke en devient suspicieux et pense que les deux garçons ne veulent pas qu’il change car les filles s’intéresseront plus à lui qu’à eux. Il prend la fuite, suivi par V-mon.

Au centre commercial, Palmon croit apercevoir Daisuke et V-mon par l’une des l’une des fenêtres lorsque l’homme bousculé par Sora, qui est en réalité un digimon déguisé, demande un cœur à une vendeuse et commence à semer le désordre en décrétant qu’il en désire un vivant.


Titre original : ハート強盗 – Heart Goutou
Titre français : Cœur volé
Durée : 8:36

Dans la maison des Kido, toute la famille est réunie pour le petit-déjeuner et Mme a encore préparé beaucoup à manger. Gomamon fait alors une gaffe en demandant à Jô s’il travaillera plus tard dans la clinique de son père. Embarrassé, Jô essaie de le faire taire. Mr Kido intervient pour rappeler qu’il ne lui interdira pas de faire ce qu’il désire et que ses deux frères ont déjà choisi leur voie. Jô n’ose pas répondre et Gomamon comprend à l’intonation de la voix du père que celui-ci aimerait malgré tout que son dernier fils marche dans ses pas. Ils reçoivent soudain la visite très inattendue de Jun accompagnée de toutes filles Inoue. Jun tient absolument à connaitre les goûts en matière de chocolat de Shû. Gomamon s’étonne de ces paroles car il se souvient car elle était amoureuse jusque là de Yamato. Jun réplique que Yamato appartient au passé et elle aime désormais Shû. Les parents Kido deviennent assez excités, surtout la mère qui veut connaitre les centres d’intérêts de la jeune fille. Elle lui demande si elle aime Brahms mais Jun, ignorant ce que c’est, suppose qu’il s’agit d’une nouvelle confiserie. Désespéré, Shû supplie de le tirer d’affaire et Jô songe alors à allumer la télévision pour détourner l’attention. Ils y apprennent alors la prise d’otage au centre commercial de Ginza.

Au centre commercial, les filles attaquent l’homme déguisé mais celui-ci s’avère beaucoup trop fort. Hikari, devant les dégâts, décide qu’ils doivent se rendre ou ils risquent de mettre les clients en danger. Par ailleurs, l’évolution des digimon se révèle impossible. Sora est alors contacté oar Hiroaki Ishida, le père de Yamato, qui lui demande de l’aider à interviewer le preneur d’otage. Ils apprennent ainsi que le coupable se nomme Boltmon et que celui-ci serait né sans cœur au Digital World et serait venu en chercher ici après avoir rencontré un punk au parc d’Ueno.


Titre original : 子供たちにできること – Kodomo-Tachi ni Dekiru Koto
Titre français :  Ce que les enfants peuvent faire
Durée :  8:56

A l’extérieur du centre commercial, les Enfants Élus se retrouvent et ont le choc de découvrir Taichi débarquer avec une coiffure improbable. Daisuke explique que sa sœur l’a confondu avec le coupable et a prévenu la police. Par conséquent, Taichi a préféré dissimuler sa véritable chevelure. Le groupe décide de se séparer : Taichi, Yamato et Miyako pour tenter de libérer les filles prisonnières et le reste doit essayer de retrouver le punk.

Le groupe parti dans Tokyo, mené par Jô, finit par se séparer en deux lorsqu’ils comprennent qu’ils sont trop nombreux et ne s’entendent pas. Jô reste avec Ken et Daisuke pour se diriger vers Roppongi. Leur tâche est toutefois au point mort lorsque de nombreux fans arrêtent fans et réclament un autographe. La scène agace Daisuke qui se demande ce qu’il a de mieux que lui. Gomamon suppose que la part d’obscurité qu’il a eu quand il était le Kaiser a pu l’aider. Daisuke songe alors qu’il va faire un cosplay. Au même moment, Kôshirô, Iori et Takeru partent vers Yaesu et commencent avec leurs partenaires digimon une particulière conversation sur les différents dialectes japonais.

Pendant ce temps, au centre commercial, la mission de sauvetage a débuté. Miyako, déguisée en livreur de ramen, entre avec Hawkmon. Le digimon ressent l’impression de passer au travers d’un portail et voit les vêtements de sa partenaire devenir un costume de combat. Miyako livre le ramen à Boltmon qui se décide à goûter puis s’éloigne pour délivrer les filles. Malheureusement, le ramen est dégoûtant et Boltmon les aperçoit. Miyako tente de l’attaquer mais se retrouve vite neutralisée.


Titre original :  大輔, 暗黒進化! – Daisuke, Ankoku Shinka!
Titre français : Daisuke, l’évolution des ténèbres !
Durée : 10:46

Devant le centre commercial, les mère de Taichi, Sora et Mimi s’inquiètent pour leur fille respective. Taichi et Agumon promettent d’arranger la situation et elles sont alors inquiètes de revoir les dégâts qui ont lieu à cause des digimon lors de l’été 1999. Taichi rejoint les autres et constate qu’ils n’ont pas trouvé le punk. Ils choisissent alors un nouveau plan : faire des claquettes pour attirer l’attention de Boltmon pendant que Daisuke s’introduit pour délivrer les filles. Ken veut l’accompagner mais Takeru rappelle qu’il ne maitrise pas l’évolution et  Iori ajoute qu’il veut juste échapper aux claquettes. Agumon et Gabumon ajoutent que Daisuke lui empêcherait le plan de fonctionne car il n’a aucun sens du rythme.

Alors que Daisuke pénètre dans le centre commercial, ses émotions tourbillonnent et il se change en Digimon Kaiser. Pendant ce temps, les filles tentent de négocier avec Boltmon. Sora propose même les chocolats pour Yamato et assure que celui-ci comprendra qu’elle a agi pour protéger toutes les personnes présentes à la prie d’otage. Elles entendent alors de la musique puis aperçoivent leurs amis faire des claquettes. Yamato crie à Sora qu’il l’aime. Cette dernière est cependant perplexe devant l’étrange malgré le fait que Piyomon songe qu’ils ont sûrement une bonne raison. Un rire sadique résonne de derrière elles et Daisuke apparait et tente de les impressionner avec des phrases qui rappelent celles que prononçaient Ken autrefois. Cependant, les filles et Boltmon le trouvent tous mauvais. V-mon conseille à Daisuke de le frapper comme Ken le faisait avec Wormon. Daisuke le afit puis le regrette aussitôt, horrifié de l’avoir blessé. Soudain, Ken le rejoint et annonce qu’il ne pouvait être que mauvais en tentant de jouer au Digimon Kaiser. Il tente de raisonner Daisuke mais celui-ci ne veut pas l’écouter, résolu à être désormais une mauvaise personne. Wormon déclare qu’ils doivent se battre pour le libérer. Ken rappelle qu’ils ne maitrisent pas l’armor évolution. Toutes les filles l’encouragent à croire en lui et ses amis et que cela lui permettra de transformer son symbole de la Gentillesse en Digimental. Ken essaie et y parvient. Wormon armor évolue en Pucchiemon. Son attaque supprime les émotions négatives et Daisuke redevient enfin normal.

Daisuke remercie Ken puis décide que c’est mieux pour lui de rester normal. Les filles l’applaudissent. Brusquement, Pukumon, le fameux punk, apparait et s’écrie que tout ceci devient ennuyeux. il ajoute à Boltmon que celui-ci ne se sert à rien. Boltmon comprend alors que Pukumon lui a raconté des mensonges. Les Enfants Élus sont désormais tous prêts à combattre lorsque Taichi, Yamato, Kôshirô et Jô les rejoignent. D’ailleurs, Jô bouscule Miyako, Daisuke, Iori, Takeru et Hikari. Les D-Terminal tombent : impossible de savoir à qui appartient chaque appareil. Pukumon profite de l’occasion pour s’emparer de Jô.


Titre original : 怒涛のアーマー進化 – Dotou no Armor Shinka
Titre français : Déferlement en chaine d’armor évolution
Durée : 13:32

Devant l’imminence du danger encouru par Jô, Miyako saisit au hasard un D-Terminal, celui de Daisuke, et fait armor évoluer hawkmon avec le Digimental de l’Amitié qui devient Rinkmon. Il récupère rapidement Jô et l’amène en sécurité. Takeru tente aussi et ramasse le D-Terminal de Hikari. Patamon armor évolue en Manbomon. Au début, Pukumon attaque sans pouvoir lui faire de dégâts mais le digimon finit par fatiguer et s’endormir en pleine bataille. Armadimon pousse Iori, hésitant, à essayer. Il donne naissance avec le Digimental de l’Amour à Pteranomon qui réussit une attaque sérieuse sur Pukumon. Hikari essaie à son tour et prend le Digimental d’Iori qui fait armor évoluer Tailmona vec le Digimental de la Connaissance en Butterflymon. Elle parvient alors à lui faire perdre la tête avec ses phéromone. Daisuke prend alors le D-Terminal de Takeru et V-mon devient Sagittarimon qui réussit de belles prouesses jusqu’au moment où il se retrouve en danger. Les digimon attaquent en même temps pour le sauver puis Saggittarimon porte le coup fatal. Pukumon fond alors en larmes et présente ses excuses.

Daisuke se tourne à présent vers Boltmon, prêt à lui régler lui aussi son compte mais celui-ci annonce avoir compris qu’un coeur se reçoit mais ne se prend pas et décide de retourner au Digital World pour tout recommencer à zéro. Ken songe que ceux sont de belles paroles mais se demandent quelle partie de la bataille lui a appris cette leçon. Sora suppose que ce doit être elle même si Mimi ne semble pas partager son opinion. Les filles remercient ensuite Daisuke puis félicitent avec plus d’enthoustiasme Ken, déprimant à nouveau Daisuke. V-mon tente de le réconforter maladroitement en disant qu’il rencontrera probablement quelqu’un un jour si le destin le veut.

A partir de là s’ensuit une série d’armor évolution inattendus auxquelles on le droit les partenaires digimon des anciens amis aussi de simples humains. Seul Agumon n’y parviendra plus car celui-ci a soudain mal aux dents et arrive à peine à parler.

Les détails clé :

  • Daisuke ressent de la jalousie vis-à-vis de ses amis et notamment de Ken.
  • Un D-Terminal est un objet ordinaire et peut être utilisé par n’importe quel Enfant Elu possédant un Digivice D3
  • Ken a transformé son symbole de la Gentilesse en Digimental de la Gentilesse.
  • La Zone des Ténèbres crée par Pukumon a été assez puissante pour donner de nouveaux habits à Miyako, transformer Daisuke en Kaiser et donner même le pouvoir à ceux qui n’ont ni digimon ni capacité à manier l’armor évolution de la maîtriser à condition de rester dedans. Elle a sans doute été crée par la Dimension des Souhaits.
  • Yamato et Sora sont en couple et amoureux, c’est la première fois qu’ils apparaissent publiquement comme tel dans la série.
  • Dans la famille de Jô, on est médecin de père en fils depuis l’ère Edo, soit depuis le début du XVII siècle. La lignée s’étale donc sur quatre cent ans.
  • Ce drama a été écrit par Hiro Masaki et dirigé par Hiroyuki Kakudô, deux personnes derrière le Sorato, le couple Yamato x Sora.

Streaming du drama :

Track n°1 : 大輔のバレンタイン大作戦 – Daisuke no Valentine Daisakusen

Track n°2 : ハート強盗 – Heart Goutou

Track n°3 : 子供たちにできること – Kodomo-Tachi ni Dekiru Koto

Track n°4 : 大輔, 暗黒進化! – Daisuke, Ankoku Shinka!

Track n°5 : 怒涛のアーマー進化 – Dotou no Armor Shinka

Scans par Demidevimon

Le CD contient un livret ainsi que des petites cartes des 6 personnages principaux de Zero Two.

dramamichi01 dramamichi02 dramamichi03 dramamichi04 dramamichi05 dramamichi08 dramamichi07 dramamichi06

Free WordPress Themes - Download High-quality Templates