Accueil » Dramas Digimon » Digimon Adventure 02 : Natsu no e Tobira

Digimon Adventure 02 : Natsu no e Tobira

cd natsu e no tobira


  • Présentation
  • Traduction
  • Résumé
  • Détails clé
  • Streaming

Titre original : デジモンアドベンチャー02 夏への扉 Digimon Adventure 02 : natsu no e tobira
Titre français : La porte vers l’été
Date de sortie : 03/10/2001
Durée du drama : 37 minutes environ
Référence CD : NECA-30045
Musique : Michihiko Ohta

Le synopsis
A la suite de déboires, Daisuke décide de passer du bon temps à New York où il retrouve Mimi mais aussi Wallace. Néanmoins, les trois amis se retrouvent à peine qu’ils sont déjà emportés vers une autre dimension, dans la ville mais en plein hiver. Ils y rencontrent alors une mystérieuse jeune fille, amnésique, qui semble très attirée par Daisuke.

Le casting
Reiko Kiuchi : Daisuke Motomiya
Junko Noda : Chibimon
Ai Maeda : Mimi Tachikawa
Nami Miyahara : Wallace
Aoi Tada : Gumimon
Rumi Shishido : Natsu

La tracklist
01. 一年振りの再会
02. Do I, Do You
03. 少女との出逢い
04. Open Your Heart
05. 雪のニューヨーク
06. Only lonely
07. データチップ
08. Reach for you
09. 夏への扉
10. Streets to the Summer

La traduction du drama est réalisée par Emilie.

Daisuke Motomiya
Chibimon
Mimi Tachikawa
Wallace
Gumimon
Natsu

Track n°1 – Les retrouvailles un an plus tard :

[On entend des bruits de circulation.]

« Ah ! Nous sommes arrivés ! Nous sommes enfin arrivés ! »
« Mais Daisuke, tu sais, j’aurais préféré passer l’été à me détendre dans un onsen que d’aller à New York. »
« Qu’est-ce que tu racontes, Chibimon ? Nous sommes venus cette fois pour visiter ! »
« On en a vécu de rudes ici l’été dernier. »

[Daisuke soupire.]

« L’été n’est pas aussi bien que les gens aimeraient qu’ils le soient. »

Lors des vacances d’été précédentes, alors que nous cherchions Taichi-san et les autres à la suite de leur disparition, nous sommes partis à New York. La situation était pénible mais l’été de cette année n’a pas non plus été génial. Nous avons perdu à la compétition préfectoral de foot, Hikari-chan a rejeté mon invitation pour aller à la plage et alors que je faisais des projets pour passer du temps avec Iori, j’ai découvert que celui-ci avait trouvé une petite copine mignonne sans le dire !
[Daisuke soupire.] Mais une chose et certaine : j’espère au moins m’amuser lors de ce voyage à New Work !

« Daisuke-kun ! »
« Mimi-san ! »
« Ça faisait longtemps ! »
« Tu as l’air d’aller bien. »
« Toi aussi, Daisuke-kun. Et toi aussi, Chibimon. »
« Je vais très bien mais Daisuke fait semblant de l’être ! »
« Que s’est-il passé ? »

[Daisuke frappe une barrière métallique.]

« Eh bien, il y a beaucoup de choses qui me sont arrivées… »

[Mimi rit.]

« Ah ! Quand tu parles comme ça, tu fais très adulte, Daisuke-kun ! »
« Est-ce que je suis alors un peu comme Yamato-san ? »

[On entend des bruits de pas.]

« Qui est plus adulte ? »
« Eh ? »
« Cela fait un an, Daisuke-kun. »
« Wallace ! »
« Gumimon ! »
« Chibimon ! Je suis ravi de te revoir ! »
« Que fais-tu là ? »
Mimi : « Je l’ai invité. »
« Je ne pouvais refuser l’invitation d’une fille aussi mignonne que Mimi. »
« Est-ce que… ? »
« Daisuke, tu devrais commencer à réfléchir un peu plus prudemment avant de parler. Si tu continues à parler si rudement, même Hikari-chan te rejettera. »

[Daisuke déglutit.]

« Wallace, oh non ! On dirait que c’est déjà arrivé. »
« Pas possible ! Daisuke-kun, tu souffres d’un amour à sens unique et je n’en savais rien ! »
« Aussi… Il a perdu un match de foot et Iori est devenu un homme en se trouvant une copine ! »
« Cette expression japonaise : L’abeille pique toujours le visage triste me vient à l’esprit. »
« Tu as aussi Un malheur n’arrive jamais seul.. » [1]

« Fermez-la ! »
« Mais nous essayons de te réconforter. »
« Que… ? « 
« Vous ne faites rien du tout ! »

[On entend une voix féminine lointaine.]

« Viens. »
« Eh ? »
« Qu’est-ce qu’il y a, Daisuke ? »
« Je viens d’entendre une voix. »

[Un silence s’installe.]

« Quelle voix ?
« Viens par ici. »
« Eh bien, c’est la voix d’une fille. »
« Je n’entends rien du tout. »
« Moi non plus. »
« C’est pathétique. Peut-être que ton esprit est devenu fou à cause du choc quand Hikari-chan t’a rejeté ? »
« Eh ! »
« S’il te plaît. »

[Daisuke se met à murmurer.]

« J’en suis sûr…. Je peux l’entendre. »

[De nombreux bruits se font entendre autour du groupe.]

« Quoi ? »
« Daisuke ! »
« Le paysage autour de nous… défile ! »
« C’est très étrange. »

[Tous se mettent à hurler lorsque l’on entend une canette tapée par un coup de pied.]

« Que se se passe t-il ici ? »
« Je ne sais pas. »
« Il n’y a pas personne. Juste nous. »
« Pourquoi ? »

Nous étions toujours à New York. Nous nous trouvions dans le Madison Square Garden [2]. Mais, pour une raison inexpliquée, nous étions seuls. Pour rendre les choses pires…

[On entend le vent qui se lève.]

« Daisuke… J’ai froid. »

Un vent froid hivernal s’est mis à balayer la ville.

[On entend Chibimon éternuer.]

« Pourquoi est-ce que c’est l’hiver ? »
« Je ne sais pas. »
« Je me demande pourquoi… »
« Il n’y a vraiment personne par ici… Hum… »

[On entend Mimi éternuer cette fois.]

« Personne n’est ici et il fait froid. Cet endroit, on s’y sent si seul. »
« Tu trouves aussi, Gumimon ? Je suis d’accord. Je me sens seul. »
« Nous avons encore attiré dans un monde étrange cet été-ci ! C’est vraiment votre faute, tous les deux ! N’est-ce pas le monde que Chocomon voulait créer ? »
« Je ne crois pas car Chocomon n’est plus là. »
« Gumimon… »
« Je suis désolé… »

[On entend un bref silence.]

« Est-il est possible que ce monde soit né de ton cœur, Daisuke ? »
« Qu’est-ce que tu racontes ? »
« Car tu as été rejeté par Hikari, a perdu la compétition de foot et que Iori a eu une copine avant toi. »
« Arrête de répéter ça tout le temps. »
« En tous les cas, nous devons trouver des manteaux. Si je reste plus longtemps dans ce froid, je vais mourir ! »
« Des manteaux ? »
« Puisqu’il n’y a personne autour, ce n’est pas grave de prendre n’importe quel habit que nous aimerions porter, non ? Parfait ! »

[Mimi s’éloigne rapidement]

« Euh, Mimi-san.. Je ne crois pas qu’en un tel moment… »
« Je vais t’aider à en chercher, Mimi ! »
« Merci, Wallace ! »
« No problem. « 

[Wallace suit Mimi.]

« Il y a un problème plus important sur lequel réfléchir : comment rentrer dans notre monde ! Mimi-san… »

[Daisuke éternue et renifle.]

« Daisuke, il y a de la morve qui sort de ton nez. Je crois que tu devrais mettre quelque chose de plus chaud. »

[Daisuke renifle.]

« Merde ! Rendez-moi mon été ! »


 Track n°2 – Do I, Do You :

La version romaji :

nande kana?
nande kana?
sabishii no wa naze?

nanda kana
nanda kana
sabishii no wa dare?

taiyou wa mabushikute
bokura o terashiteru kedo
kimochi dake ga hikage ni iru yo

minna de iru kara, hitoribocchi
hitori de iru yori, hitoribocchi

muzukashii na
muzukashii ne
chobitto ronrii na samaa

La version kanji :

なんでかな?
なんでかな?
寂しいのは 何故?

なんだかな
なんだかな
寂しいのは 誰?

太陽はまぶしくて
僕らを照らしてるけど
キモチだけが日陰にいるよ

みんなでいるから ひとりぼっち
ひとりでいるより ひとりぼっち

むずかしいな
むずかしいね
ちょびっとロンリィなサマー

La version française :

Je me demande pourquoi
Je me demande pourquoi
Pourquoi est-ce que me sens si seul ?

Je me demande qui
Je me demande qui
Qui se sent si seul ?

Le soleil étincelle
Et brille de manière radieuse sur nous
Mais nos sentiments demeurent dans l’ombre.

Car tout le monde est là, je me sens seul.
Plus encore que si j’étais seul, je me sens seul.

C’est dur, on dirait.
C’est dur, n’est-ce pas ?
Un court été seul.


Track n°3 – Rencontre avec la fille :

[On entend le bruit d’une clochette de l’ouverture de la porte d’un magasin. La partie Printemps du concerto des Quatre Saisons composé par Vivaldi est joué en fond sonore.]

« Mimi ? »
« Hum ? »
« J’ai trouvé un manteau d’hiver pour toi dans ce magasin de vêtements. »
« Magnifique ! Oh, Wallace ! Tu es si prévenant ! »

[ Mimi enfile le manteau.]

« Comme je le pensais, il te va très bien. »
« Rah ! »
« Je t’ai aussi pris cette veste, Daisuke. »
« Wow ! Eh, eh ! Hum… Merci beaucoup ! »

[Daisule enfile la veste.]

« Comme je le pensais, ça ne te va pas. Les vêtements de haute couture ne vont pas sur toi. »
« Eh bien, désolé ! »
« Mais il n’y a vraiment personne ici. Pas même dans les magasins. »
« Oui… Je n’arrive toujours pas à croire comment ça peut être l’hiver ! »
« Souhaitons que l’été revienne ! »
« Cela me fait penser à un roman de science-fiction que j’ai lu il y a un bout de temps. »
« Un roman de science-fiction ? »
« Oui. Le personnage principal avait un chat qui s’était mis en quête de « La Porte de l’Été » [3] lorsqu’il s’est mis à neiger. Le chat croyait qu’il existait une porte, quelque part dans la maison, qui menait à l’été. »
« Je vois… »
« Également, le personnage principal se trouvait dans la pire des situations. Sa fiancée le trompait, il a été renvoyé de son travail et s’est fait spoiler ses propres inventions. C’est pourquoi il cherchait lui aussi la porte de l’été afin de se libérer du froid hivernal qui avait envahi son cœur. »
« Le personnage principal est comme Daisuke ! Car Daisuke a été rejeté par Hikari et… »
« Je t’ai dit d’arrêter de le répéter ! »

[On entend la voix féminine.]

« Tu es venu. »
« Eh ? »
« Tu es venu. »
« C’est la voix de tout à l’heure ! »
« Quoi ? »
« Mimi-san, tu ne l’entends pas ? »
« Non, pas du tout. »
« Daisuke, ce doit être à cause de tout ce qui t’est arrivé cet été. »
« Ce n’est pas ça ! »
« Je veux te rencontrer. »
« Qui est-là ? »
« Daisuke ! « 
« Où es-tu ? »

[La porte s’ouvre violemment et le vent entre dans le magasin.]

« Il n’y a personne… »
« Daisuke-kun ? Tu vas bien ? »
« D’où vient… cette voix ? »

[Le vent souffle encore plus fort.]

« Daisuke, il fait froid ! »
« Il neige. »
« Tu as raison. Il neige ! »
« Pas besoin de se demander pourquoi il fait froid. »

[On entend le silence.]

« Hein ? »
« Qui y a t-il, Mimi-san ? »
« Des lucioles. »
« Eh ? »
« Regardez ! »
« Wow ! Tu as raison. Elles volent vers nous. »
« Firefly. »
« Mais c’est l’hiver… »

[On entend une canette tapée du pied.]

« Qu’est-ce que c’était ?
« Quelqu’un est là ! »
« Daisuke ! »
« Wallace ! »
« Est-ce un digimon ? »
« Attendez ! C’est… »

Dans ce paysage stérile se dressait une jeune fille.

« Wow ! Tu es mignonne ! Que t’es t-il arrivé ? Es-tu toi aussi perdu dans ce monde ? Je m’appelle Wallace. »
« Tu es venu. »
« Attends ! Es-tu… celle qui m’a appelé ? »

[La fille court vers Daisuke.]

« Aaaaah ! Je suis si heureuse ! Eh ! Eh ! Quel est ton nom ? Qu’est-ce tu aimes ? »

« Eh ? Euh… »

[Mimi se met à rire.]

« Daisuke-kun est soudainement devenu très populaire ! »
« Dommage pour toi, Wallace. »
« Incroyable. »
« N’est-ce pas génial, Daisuke ? Quelque chose de bien est enfin arrivé ! »
« Quelle est cette chose ? »
« Je ne suis pas une chose ! Je suis Chibimon ! »
« Chibimon ? »
« Je m’appelle Mimi. »
« Moi, c’est Gumimon. Celui que tu viens d’ignorer, c’est Wallace. »
« Enchanté de te rencontrer. »
« Et toi ?
« Ah ! Je m’appelle Daisuke. Chibimon est mon digimon. Tu sais ce que sont les digimon ? »
« Hein ? »

[Chibimon renifle la fille.]

« Que fais-tu ? »
« Chibimon, que fais-tu ? »
« Oh ! Rien ! Ce doit être mon imagination ! Désolé ! »
« Hum ? Tu as l’air d’un dauphin bon à rien. »
« Qu’est-ce que ça veut dire ? »
« Elle t’a sacrément grondé, Chibimon. »
« Je suis vexé. »
« Je pense que tu ressembles plutôt à une grosse grenouille avec des oreilles qu’à un dauphin. »
« Gumimon, toi, tu ressemble à un teru-teru bouzu [5] avec une corne !
« Hein ? Un teru-teru bouzu ? J’ignore ce que c’est mais je n’aime pas ça »
« Arrêtez ça, tous les deux. Gumimon, Chibimon.
« Eh, Daisuke, joue avec moi ! »
« Hein ? »
« Allez !

[Elle entraine Daisuke.]

« Attends ! Quel est ton nom ? D’où viens-tu ? »
« D’où… ? Je ne sais pas. Tu peux me donner un nom, Daisuke. »
« Moi ? »
« Oui. Quel nom aimerais-tu ? »
« Quel nom… ? « 
« Hikari, non ? »
« Chibimon ! »
« D’accord. Hikari. »
« Non ! Ce nom est… »
« Je ne peux pas avoir celui-là ? »
« Et Nat-chan ? [6] Comme nous sommes en été, ça devrait être Nat-chan ! »
« Mimi-san… »
« Tu lui as donné un nom japonais ! »
« Je crois que cette fille souffre d’amnésie. Eh ! Ce genre de choses arrive souvent, pas vrai ? »
« Non, pas vraiment. »
« Daisuke, aimes-tu ce nom ? »
« Hein ? Oui… »
« D’accord alors. Nat-chan ! »


Track n°4 – Open your Heart

La version romaji :

totsuzen no deai ni mo
afureteru koi no yokan

terewarai shita ne ima
kokoro de shatta kitta

“namae kikasete yo” to
me wo awasazu
kimi ga iu kara

koi no namae futari de tsukeyou
fushigi da ne tokimeki ga tomaranai
mune ga Dance Dance Dance
kimi no haato wo
akeru kagi mitsuketai no

La version kanji :

突然の出逢いにも
あふれてる 恋の予感

照れ笑いしたね 今
心でシャッター切った

「名前 聞かせてよ」と
目をあわさず
君が言うから

恋の名前 ふたりでつけよう
不思議だね トキメキが止まらない
胸がDance Dance Dance
君のハートを
開けるカギ 見つけたいの

La version française :

Même lors d’une rencontre inattendue,
Il y a de l’anticipation pour un amour débordant.

Par un sourire embarrassé,
Mon cœur commence à se serrer.

Car tu as demandé :
« Quel est ton nom ? »
Sans croiser mon regard.

Rejoignons-nous au nom de l’amour !
N’est-ce pas étrange ? Je ne peux arrêter les battements
De mon cœur qui font Dance Dance Dance
Je veux trouver la clé
Qui mène à ton cœur.


Track n°5 – New York sous la neige :

[On entend des cloches d’église sonner au loin alors que le groupe marche dans la neige.]

« La neige… Elle tombe toujours. »
« Digimental Up ! »
« Oui, elle tombe toujours. »
« Digimental Up ! »
« Pourquoi n’arrêtez-vous pas ? On dirait qu’évoluer est impossible ici. »

[Daisuke soupire.]

« Si on pouvait évoluer, nous pourrions avancer plus vite. »
« Je me demande si nous pouvons quitter cet endroit »

[Un silence s’installe que brise Daisuke par un soupir.]

« Dans ce cas, nous n’avons pas d’autre choix que d’en chercher le moyen. »
« La porte vers l’été, hein ? »
« Oui…. Hein ? »
« Qu’est-ce qui se passe ? »
« Il y a des traces de griffes sur ces arbres. »
« Tu as raison. Et ce sont de grandes et profondes griffes. »
« On y a aussi des arbres qui ont l’air d’avoir été tondu. »
« Regardez ! Même cette maison là-bas est détruite ! »
« C’est horrible ! »
« Ça veut dire qu’un digimon est ici et il est incroyablement violent ! Ah ! Aïe ! »

[Nat rit.]

« Je t’ai eu ! »
« C’était quoi ça ? Prends ça ! »

[Il lance une boule de neige.]

« Aaah ! »

[Chibimon éclate de rire.]

« Une bataille de boules de neige ! Et moi ? Et moi ? Je veux jouer ! »
« Un misérable dauphin ne serait pas capable d’y résister. »
« Je suis Chibimon ! »
« Allez, va t-en ! »

[Nat chasse Chibimon qui tombe sur le sol.]

« Ah ! »
« Tu vas bien ? »
« Non, pas du tout ! Qu’est-ce que lui ait fait ? »
« Ah ! Tu es couvert de neige ! »

[On entend Daisuke et Nat courir et se lancer des boules de neige pendant que le reste du groupe reste assis.]

« Eh ! Prends ça ! »
« Ah ! »
« Cette fille est vraiment pleine d’énergie. Par ailleurs, qu’est-ce ça veut dire ? Lancer une boule de neige au milieu de nulle part de manière amicale dans un tel moment ? [Elle soupire.] Je n’arrive pas à y croire.
« Je n’arrive vraiment pas à le croire. Elle préfère Daisuke à moi. »

[Nat tombe soudain à terre.]

« Ah ! »
« Tu vas bien? »
« Oui. »
« Ah ! »
« Quoi ? »
« Les lucioles. Ils sont revenus. »
« Des lucioles ? »
« Il y a beaucoup plus que tout à l’heure. Il fait si froid. Comment peuvent-ils être là ? Regarde, Nat-chan ! Ils volent vers toi. Ne sont-ils pas magnifiques ? Des lucioles dans la neige ! »
« Je les déteste. »
« Eh ? »
« Je déteste les lucioles. »
« Pourquoi ? »
« Eh ! Oublions Chibimon et les autres et partons. Juste nous deux. »
« Nous deux ? »
« Moi et toi. Daisuke. Car, toi, tu as entendu ma voix, n’est-ce pas ? »
« Oui. »
« Allons-y. »
« Eh ? »
« Allons-y. »

[Chibimon crie soudain pour appeler Daisuke.]

« Daisuke ! Arrête de jouer et reviens rapidement ! Daisuke ! »
« Chibimon m’appelle. »
« Qui se soucie de lui ? »
« Mais… »
« Daisuke ! On dirait que l’après-midi va s’achever ! »
« Qui y a t-il de si incroyable dans ce digimon ? Il n’est pas du tout mignon ! Il est bruyant, faible et a l’air stupide ! Si ça ne tenait qu’à moi… »
« Daisuke ! J’ai faim ! »
« Ah ! Vraiment… Ce type a toujours besoin qu’on s’occupe de lui. Nat-chan, allons-y.

[Daisuke s’éloigne.]

« Daisuke… »

[Nat se dirige alors vers Wallace.]

« Wallace ! »
« Hum ? »
« Eh, Wallace, qu’est-ce que tu aimes ? Je veux tout savoir de toi, Wallace ! Dis-moi ! »
« Ah ! »
« Qu’est-ce que tu aimes manger ? Qu’est-ce que tu aimes faire par plaisir ? Et aussi… »
« Daisuke, tu as encore été rejeté ? »
« Non.. Je n’ai… »
« Mais Nat-chan est désormais attachée à Wallace. »
« On n’y peut rien. Daisuke, tu es simplement malchanceux cet été. »

[Daisuke soupire.]

« Je croyais que tu me réconfortais mais tu me fais juste sentir plus mal. »

[Les enfants finissent par aller dans une maison où il allume un feu. Le feu crépite.]

« Il fait chaud ! »
« Est-ce correct d’avoir pénétré dans la maison de quelqu’un ? Nous avons même allumé un feu. »
« Nous n’avons pas le choix puisque… »
« Peu importe jusqu’où nous sommes allés, nous n’avons vu personne. Nous ne savons pas comment retourner dans notre monde et il est possible qu’un vicieux digimon erre dehors. »
« Oui… »
« Wallace, j’ai faim. »
« Wallace, j’ai faim moi aussi ! »
« La viande sera bientôt cuite. »
« Gumimon et Nat-chan ne pensent qu’à attirer l’attention de Wallace. »
« Je me demande vraiment qui elle peut être. Elle est un peu étrange, non ? Je me demande pourquoi elle est ici et pourquoi j’ai pu entendre sa voix. »

[Mimi rit.]

« Daisuke-kun, elle t’intéresse ? »
« Je veux dire… Tu ne trouves pas que ce soit étrange ? »
« Alors elle t’intéresse ! »

[On entend le feu crépiter.]

« Aïe ! Aïe ! Aïe ! »
« Chibimon ! Que fais-tu ? »
« Je me demandais si la viande été déjà cuite. »
« Ta patte est toute rouge ! Nous devons la refroidir rapidement ! »

[Chibimon est porté dehors puis plonge sa main dans la neige.]

« La neige est froide ! »
« Mais elle va te refroidir, pas vrai ? »

[Chibimon tremble.]

« J’ai beaucoup trop froid ! »
« Eh ! Tu veux venir dans ma veste ! Il n’y a que ta patte qui ait besoin d’être au contact du froid. »

[Chibimon se glisse dans la veste de Daisuke.]

« C’est chaud ! »
« Pas vrai ? »

[Chibimon rit.]

« Mais ça pue ! »

[Chibimon sort et Daisuke referme sa veste.]

« Eh ! »

[Chibimon rit.]

« Merci. Je crois que je vais mieux maintenant. »

[Daisuke soupire.]

« Je me demande ce que nous faisons ici. C’est censé être l’été… »
« Beaucoup de choses se sont produites. »
« Beaucoup de choses se produites depuis le moment même où tu es venu à moi. »
« Personne n’aime les gens qui râlent tout le temps ! Tu devrais te comporter davantage comme Wallace ! »
« Eh ! Je crois te l’avoir déjà dit mais tu dois apprendre à la fermer de temps à autre ! »
« Eh bien, je le pensais avant mais la manière dont tu parles m’énerve ! »
« Eh bien, toi… ! Tu ne cesse de dépendre des autres et tu as une attitude de sainte-nitouche ! »
« Daisuke, c’est moi qui ne fait que m’inquiéter ! Sur beaucoup de choses !
« Oh ! Vraiment ? Parfait ! Au revoir ! »
« Où vas-tu ? »
« Je vais faire un tour par là pour me calmer l’esprit ! »

[Daisuke commence à marcher.]

« Rah ! Mince ! Ce type sait vraiment comment m’énerver ! Mais quand j’y pense… Nous avons toujours été ensemble. »

[On entend des bruits de pas qui s’approchent.]

« Chibimon ? Je veux être un peu seul. Ne me suis pas ! »
« Ce n’est pas Chibimon. »
« Oh ! »
« Que s’est-il passé entre Chibimon et toi ? »
« Nous nous sommes un peu disputés. Et toi ? »
« Eh bien, Wallace a Gumimon et Mimi a un partenaire nommé Palmon, n’est-ce pas ? »
« Oui. »
« Je suis l’unique personne à être seule. »
« Je vois. »
« Je me sens jalouse de vous tous. »

[Daisuke sourit.]

« Ce n’est pas toujours une bonne chose. C’est en réalité vraiment dur d’avoir un digimon ! Ils mangent beaucoup, bougent beaucoup… Ils ne sont même pas de ta famille mais tu es si coincé avec eux qu’ils en deviennent ennuyeux. Je… Je me demande vraiment ce qu’il représente pour moi. »
« Même présenté ainsi, cela m’attire toujours. »

[On entend le vent se lever.]

« Tu pourras un jour avoir peut-être un digitama. Ah ! Un digimon nait de ce qu’on appelle un digitama. Je suis certain que tu trouveras un partenaire digimon beaucoup plus cool et plus étonnant que Chibimon ! »
« Daisuke, tu es vraiment gentil. »
« Eh ? »
« C’est peut-être pourquoi tu as entendu ma voix. »
« Euh… Eh bien… Ah ! C’est la première fois qu’une fille me dit que je suis gentil ! »
« Mais ce n’est pas ce que je veux. »
« Ce n’est pas… ? »
« Je ne veux pas de partenaire digimon. Je veux quelqu’un comme toi, Daisuke. »
« Comme… moi ? »
« Oui, quelqu’un comme toi. »
« Aaaaaaah ! »
« Chibimon ? »
« Daisuke ! »

[On entend Chibimon qui tombe à l’eau.]

« Daisuke ! Daisuke ! »
« Chibimon ! »

[Daisuke plonge aussitôt dans l’eau.]

« Daisuke… »


Track n°6 – Only Lonely :

La version romaji :

todokanai kokoro mo koe mo
koeteru no wa watashi hitori
dare mo inai sekai koori no Merry-go-round

yume wo mita atatakai yume
hohoemi kakeru yasashii hito
te wo nobashita totan shizuka ni kieta no

minna kirai
doushite watashi dake ga

henji wo shite dakishimete
namida afurete shimau yo
namae wo yonde tsukamaete
tsumetai yubi wo atatamete

La version kanji :

届かない 心も声も
凍えてるのは 私ひとり
誰もいない世界 氷のMerry-go-round

夢を見た あたたかい夢
ほほえみかける やさしい人
手を伸ばした途端 静かに消えたの

みんなキライ
どうして私だけが

返事をして 抱きしめて
涙あふれて しまうよ
名前を呼んで つかまえて
冷たい指を あたためて

La version française :

Ni mon coeur ni ma voix ne les touche.
Je suis l’unique personne à geler
Dans un monde où personne ne se trouve, dans un carrousel glacé.

J’ai fait un rêve, un rêve très chaleureux,
D’une gentille personne qui me souriait
Mais lorsque je tendais la main, elle avait disparu.

Je déteste tout le monde.
Pourquoi est-ce juste moi ?

Réponds-moi, enlace-moi,
Arrête mes lames qui coulent,
Dis mon nom, enlace-moi,
Et réchauffe mes doigts gelés.


Track n°7 – Data Chip :

« Il n’y a personne qui me sauvera. Il n’y a personne qui restera à mes côtés. »

——————————

[On entend ensuite Daisuke et Chibimon qui tremblent de froid devant le feu.]

« J’ai tellement froid ! Je crois que je vais mourir ! »
« C’est moi qui ait l’impression que je vais mourir ! »
« Mais alors que j’essayais de te suivre, je… J’ai glissé sur le pont. »
« Pourquoi devais-tu plonger dans une rivière par ce froid ? »

[Mimi leur apporte du thé.]

« Prenez du thé. Buvez et reposez-vous. »
« Merci, Mimi-san. [Il boit puis soupire.] J’ai l’impression que tout est entièrement ta faute si rien ne va pas pour moi. »
« Mais je suis allé là-bas car tu étais parti seul, Daisuke. »
« Laisse-le tranquille. »

[Daisuke soupire.]

« J’étais à un bon moment, en plus. »
« Eh ? Quoi ? quoi ? »
« Je… Rien du tout ! »
« Un bon moment ? Eh ? Est-ce que ça pourrait concerner Nat-chan ? Quel dommage, Daisuke-kun ! »
« Tu es venu me sauver dans un tel moment ? Au moment où une fille semble t’aimer pour la première fois de ta vie ? »
« La partie sur la première fois de ma vie n’était pas nécessaire. »
« Merci, Daisuke. »
« Eh eh ! Tu n’as pas à me remercier. Je veux dire que tu combats toujours pour me protéger. »
« En parlant de ça, cette fille… »
« Hein ? »
« Elle n’est pas encore revenue. »
« C’est vrai. »

[Daisuke se lève.]

« Daisuke ! »
« Je vais la chercher ! »
« Moi aussi ! »
« Nous venons aussi avec vous ! »

[On entend la porte s’ouvrir et le vent entrer en force.]

« Wow ! Quel étonnante tempête de neige ! »
« Nat-chan ! »
« Nat-chan ! »
« Ah ! »
« Qu’est-ce qu’il y a, Gumimon ? »
« Là-bas. »
« Ce sont des lucioles. »

[On entend un son qui vibre émis par les lucioles.]

« Wow ! Elles sont nombreuses. »
« Elles sont jolies mais vraiment effrayantes ! »
« Non ! Attendez ! Ce ne sont pas des lucioles ! »

[On entend une luciole qui est assommée.]

« Ce sont des Chips ! Des Data Chips ! »

[On entend quelque chose être tiré comme par un coup de feu.]

« Aïe ! »
« Chibimon ? »
« Quelque chose a l’air étrange… Quelque chose est étrange ! »

[Chibimon casse des objets.]

« Ah ! Qu’est-ce que tu fais ? Arrête de faire l’idiot ! »
« Chibimon est devenu un délinquant ! Hein ? »

[Gumimon brise une fenêtre.]

« Gumimon, qu’est-ce que tu fais ? Arrête ! »
« Qu’est-ce que c’est ? Est-ce que… ce serait… ? »

[Mimi donne une gifle à Gumimon et Chibimon.]

« Mimi, ça fait mal ! »
« C’est vicieux ! »
« Ils sont redevenus normaux ! »
« Qu’est-ce que c’était ? »

[On entend un craquement.]

« C’est à cause d’eux. Ces Chips. Chibimon et Gumimon ont commencé à agir de manière étrange juste quand ils se sont attachés à eux. »
« Alors ce sont aussi des Data Chips ? On aurait dit qu’ils avaient de mauvaises données en eux. »
« Alors ce n’étaient pas des lucioles. Mais pourquoi ces Data Chips sont là ? »

[On entend quelque chose tomber à terre.]

« Chibimon ! »
« Daisuke ! »
« Hein ? »

[Ils retrouvent à ce moment Nat.]

« Nat-chan ! »
« Dieu merci ! Tu es saine et sauve ! Nous nous demandions où tu étais allée. »

[On entend à nouveau les Data Chips voler aux alentours.]

« Les Chips… »
« Elles encerclent Nat-chan… »
« Là ! Regardez ! »
« Les Chips… Ils proviennent de son corps ! »
« Impossible ! Impossible ! »
« Cette fille est un digimon, Daisuke ! Quand je l’ai vu la première fois, je croyais juste qu’elle sentait comme un digimon. »
« Alors ces traces de griffes… »

[Le corps de Nat change.]

« Elle a évolué ! »

[Nat commence à détruire tout autour d’elle.]

« Non ! Arrête ! »
« Daisuke, attention ! »
« Aïe ! »
« Fuyons ! »
« Oui ! Nous ne pouvons pas évoluer ici ! »
« Ne pars pas. »
Daisuke, dépêche ! »
« Reste avec moi. »
« Daisuke ! »
« N’aie pas peur. »
« Daisuke-kun ! »

[On entend à présent la chanson Only Lonely.]

« Je peux l’entendre. Je peux entendre sa voix ! »
« Daisuke ! Je n’entends rien ! »
« Daisuke, allez, fuyons ! »
« Je ne peux pas ! Je ne peux pas faire ça ! Car… Car elle se sent horriblement, horriblement, seule ! »

[Daisuke court et Nat hurle.]

« Daisuke-kun ! Ne t’approche pas d’elle ! »
« Daisuke ! »

[On entend une porte s’ouvrir et se fermer. Daisuke court pour monter un escalier.]

« Nat-chan ! Nat-chan ! »

[On entend le vent hurler.]

« Nat-chan… »

« Ce que tu voulais, ce n’était pas un digimon mais un partenaire. Je suis désolé. Je n’ai pas du tout compris. C’est pourquoi tu étais aussi jalouse de Chibimon et de Gumimon. »

[Nat hurle et continue de détruire.]

« Ah ! »
« Daisuke, c’est inutile ! Ce n’est plus la fille que nous connaissions ! C’est un horrible digimon qui a absorbé beaucoup de données maléfiques ! »
« C’est vrai. Elle est maintenant devenue ce qu’elle est. Elle ne peut pas redevenir normal. Comme Chocomon. »
« C’est pas vrai ! Elle a beaucoup ri en notre compagnie ! Elle a été notre amie ! »
« Daisuke-kun, écoute-moi ! Abandonne ! Ne t’approche pas d’elle ! »

[Nat hurle.]

« Je suis juste là. Je suis juste à côté de toi. Je n’ai pas peur. »
« Vraiment ? »
« C’est parce que tu es Nat-chan ! »

[Nat se calme mais grogne encore.]

« Cela ne sert à rien. Elle ne pourra redevenir normal. »


Track n°8 – Reach You :

La version romaji :

sekaijuu ga senaka wo muketeru mitai ni
kimi wa kitto kanjite iru ne

tameiki wo koorase nagara
naku no wa mou yamete
boku wa koko ni iru yo

kimi no soba ni iru
me wo akete goran
kimi no mae ni iru
massugu ni massugu ni
kimi wo mitsumete iru yo

kimi no soba ni iru
te wo dashite goran
atatamete ageru kara

La version kanji :

世界中が背中を向けてるみたいに
君はきっと感じているね

ため息を凍らせながら
泣くのはもうやめて
僕はここにいるよ

君のそばにいる
目を開けてごらん
君の前にいる
まっすぐにまっすぐに
君を見つめているよ

君のそばにいる
手を出してごらん
あたためてあげるから

La version française :

Je sais ce que tu dois ressentir
D’avoir l’impression que le monde entier t’a tourné le dos.

Respire un peu,
Arrête de pleurer,
Car je suis là.

Je suis juste à côté de toi.
Ouvre les yeux et tu verras
Que je suis juste devant toi
A te regarder,
A te regarder toi.

Je suis juste à côté de toi,
A te prendre les mains.
Je les réchaufferai pour toi.


Track n°9 – La porte vers l’été :

[On entend Nat hurler.]

« Daisuke ! »
« Daisuke, merci. »
« Nat-chan ! »
« Adieu. »

[On entend une explosion.]

« Nat-chan !!! »

[On entend alors le vent.]

« Les lucioles ont disparu. »
« Alors est-elle… ? »
« Oui… »
« Daisuke… »
« Si… Si j’avais pu devenir son partenaire… »
« Daisuke-kun… »
« Car si… »
« Non ! »
« Chibimon. »
« Daisuke… Tu es mon partenaire ! »
« Tu as raison. »
« Eh ! Regardez ! Sous l’arbre là-bas ! »
« C’est un digitama. »

[Daisuke court le chercher.]

« Tu as raison. Un digitama. »

[On entend un son d’ouverture de portail.]

« Ah ! »
« Le soleil… »
« Eh ? »
« C’est vrai… »
« Le ciel aussi est un tel bleu… »
« C’est l’été ! »

Comme un miroir d’air chaud, le paysage enneigé a disparu et la porte vers l’été s’est ouverte.

[On entend alors des bruits de circulations et des passants marchant dans les rues.]

« Il fait chaud ! Il fait chaud ! Il fait chaud ! »
« Du calme, Gumimon ! »
« Mais il fait vraiment chaud ! »
« Marchons ! »
« Nous n’avons encore rien visité non plus ! »
« Ce n’est pas comme si on avait eu le choix. »
« Nous devons trouver son partenaire avant que le digitama n’éclose. »
« Je me demande où peut être le partenaire de Nat-chan. »
« Il doit être quelque part ici ! New York est immense, après tout ! »
« C’est trop grand ! »
« Oh ! Arrête de râler ! »
« Mais si ! »
« C’est pas vrai… »
« Il fait chaud ! Il fait chaud ! Il fait chaud ! »
« Oh ! Arrête de dire qu’il fait chaud ! Daisuke ! »
« J’ai moi aussi chaud alors arrête de râler, s’il te plaît. »
« C’est à moi de dire ça ! Eh, Chibimon, dépêche ! »
« Ah ! »
« Est-ce que nous devrons encore faire du stop ? »
« Non ! »
« Ah ! »


Track n°10 –  Streets to the Summer :

La version romaji :

natsu e no tobira akeyou
dareka ga kitto matteru sa

bokura wa mata koko ni tatteru
hikari afureteru kono machikado ni

doko e yukou? dokodemo ii sa
kaze no muku mama ni ki no muku mama ni

natsu e no tobira akeyou
dareka ga soko de kitto matteru sa

heso magari mo yasashii yatsu mo
sabishii dareka mo tsurete yuku no sa

deau tame ni bokura wa umare
kono sekai no ue hashiri mawaru yo

natsu e no tobira akeyou
bokura no monogatari hajimeyou

natsu e no tobira akeyou
dareka ga soko de kitto matteru sa

ano kado wo magattara
soko ni iru kimi ni au
kakeyotte warai atte
koe agete hashiri dasou

natsu e no tobira akeyou
bokura no monogatari hajimeyou

natsu e no tobira akeyou
dareka ga soko de kitto matteru sa

natsu e no tobira akeyou
bokura no monogatari hajimeyou

natsu e no tobira akeyou
dareka ga soko de kitto matteru sa

la la la la…

La version kanji :

夏への扉 開けよう
誰かがきっと待ってるさ

僕らはまた ここに立ってる
光あふれてる この街角に

どこへ行こう? どこでもいいさ
風の向くままに 気の向くままに

夏への扉 開けよう
誰かがそこできっと 待ってるさ

ヘソマガリも やさしいヤツも
寂しい誰かも 連れてゆくのさ

出逢うために 僕らは生まれ
この世界の上 走り回るよ

夏への扉 開けよう
僕らの物語 始めよう

夏への扉 開けよう
誰かがそこできっと 待ってるさ

あの角を 曲がったら
そこにいる 君に会う
駆け寄って 笑いあって
声上げて 走りだそう

夏への扉 開けよう
僕らの物語 始めよう

夏への扉 開けよう
誰かがそこできっと 待ってるさ

夏への扉 開けよう
僕らの物語 始めよう

夏への扉 開けよう
誰かがそこできっと 待ってるさ

ララララ・・・

La version française : 

Ouvrons la porte vers l’été !
Il y a quelqu’un nous attendant réellement là !

Nous nous tenons encore là
Dans la lumière du coin de la rue !

Où irons-nous ? N’importe où !
Où que le vent nous porte, qu’importe ce que nous ressentons !

Ouvrons la porte vers l’été !
Il y a quelqu’un nous attendant réellement là !

Où que nous allons, il y aura des gens têtus, des gens capricieux,
Ou même des gens seuls ! Nous les emmenerons tous avec nous !

Nous sommes nés pour nous rencontrer
Et parcourir le monde !

Ouvrons la porte vers l’été !
Commençons notre histoire !

Ouvrons la porte vers l’été !
Il y a quelqu’un nous attendant réellement là !

Si nous tournons au coin de al rue,
Nous t’y rencontrerons !
Fonçons l’un vers l’autre, sourions,
Et commençons à courir !

Ouvrons la porte vers l’été !
Commençons notre histoire !

Ouvrons la porte vers l’été !
Il y a quelqu’un nous attendant réellement là !

Ouvrons la porte vers l’été !
Commençons notre histoire !

Ouvrons la porte vers l’été !
Il y a quelqu’un nous attendant réellement là !

La la la la la la la la la la la
La la la la la la la la
La la la la la

La la la la la la la la la la la
La la la la la la la la
La la la la la

Ouvrons la porte vers l’été ! Il y a réellement quelqu’un qui nous y attend !

OK !


Les explications de la traduction :

[1] Je n’ai pas su comprendre le proverbe que disait Terriermon et la traduction d’onkei-kun donne quelque chose comme « La pluie inonde » mais il a l’habitude de remplacer les proverbes japonais par un équivalent anglais. Au début, je pensais remplacer parle proverbe français « Un malheur n’arrive jamais seul » car c’est le seul qui me semblait correspondre à la situation. Mais comme je suis très consciencieuse et perfectionnisme, j’ai poussé mon vice à faire une recherche sur le proverbe utilisé par Onkei-kun et il a pour signification le proverbe que j’avais justement décidé de choisir.

[2]  Le Madison Square Garden, souvent abrégé en MSG ou Garden, est une salle omnisports située dans le quartier de Manhattan et où l’on peut assister de nombreuses rencontres sportives.

[3]  La porte vers l’été est un roman qui existe réellement. Il fut écrit en treize jours par l’écrivain Robert Heinlein et le synopsis que l’on lui donne est identique aux explications données par Mimi. Je l’ai récemment commandé et je complèterai donc cette note plus tard après avoir lu le livre.

[5]  Un teru-teru bouzu est une sorte de figurine, souvent confectionnée à la main, que les japonais accrochent à leur fenêtre la nuit dans l’espoir d’avoir du beau temps le lendemain.

Gummymon_bSONY DSC

Il faut avouer que la comparaison n’est pas tordue pour le coup.

Titre original : 一年振りの再会 – Ichinen buri no Saikai
Titre français : Les retrouvailles un an plus tard
Durée : 7m36

Daisuke et Chibimon viennent d’arriver à New York et se rappellent de leur aventure de l’an passé. Chibimon songe aurait préféré aller dans un onsen tandis que son partenaire espère pouvoir enfin passer du bon temps. Il repense alors au fait que son équipe a perdu à une compétition préfectoral de football, que Hikari l’a rejeté et que Iori a désormais une petite amie. Mimi les rejoint à ce moment et demande comment ils vont. Chibimon dit aller très bien puis ajoute que Daisuke lui fait semblant de l’être. Mimi demande ce qu’il a et Daisuke se contente de répondre que beaucoup de choses se sont produites et Mimi le juge alors très adulte. Wallace apparaît alors et demande qui est plus adulte.

Daisuke s’étonne de sa présence et Mimi précise l’avoir invité et Wallace ajoute ne pas pouvoir décliner l’invitation d’une fille aussi mignonne que Mimi. Il réplique ensuite que Daisuke devrait faire attention à ses paroles ou Hikari va finir par le rejeter. A la réaction de Daisuke, Gumimon comprend que cela s’est déjà produit. Mimi est alors dépitée d’apprendre que Daisuke vive un amour à sens unique et qu’elle n’en sache rien. Chibimon révèle ensuite que son partenaire a perdu au foot et que Iori s’est trouvé une petite amie. Wallace et Gumimon commencent à ce moment à sortir des proverbes sur la situation. Agacé, Daisuke leur crie de la fermer. Wallace assure qu’ils ne font que le réconforter lorsque Daisuke entend une voix l’appeler et lui disant de venir. Néanmoins, à sa surprise, personne d’autre ne la perçoit sauf lui. Wallace suppose que le garçon est devenu fou depuis que Hikari l’a rejeté mais Daisuke reste persuadé avoir entendu une voix.

Un phénomène étrange commence avoir lieu autour d’eux et ils se retrouvent au même endroit mais en plein hiver et seuls. Toute la ville semble s’être vidée de sa population. Les deux digimon éprouvent alors un sentiment de solitude tandis que Daisuke s’écrie que ce doit être la faute de Wallace et Gumimon puis ajoute que ce doit être encore l’œuvre de Chocomon mais Gumimon rappelle que Chocomon n’est plus là. Wallace suppose que ce monde soit né du cœur de Daisuke. Ce dernier ne comprend pas et Chibimon explique que ce serait parce qu’il a perdu au foot, que Hikari l’a rejeté et que Iori s’est trouvé une petite amie. Agacé, Daisuke lui crie d’arrêter de répéter sans cesse cela. Mimi se plaint soudain du froid et veut un manteau puis songe qu’ils peuvent prendre ce qu’ils veulent puisqu’il n’y a personne. Elle s’éloigne, rapidement suivi par Wallace. Daisuke rappeler toutefois qu’ils doivent trouver comment retourner dans leur monde lorsque celui-ci se met à éternuer. Chibimon dit qu’il doit trouver une veste chaude tandis que Daisuke râle et réclame que l’on lui rende son été.


Titre original : Do I, Do You
Durée : 1m57
Paroles : Hiroshi Yamada
Composition et arrangements : Michihiko Ohta
Interprètes : Junko Noda et Aoi Tada

Dans cette chanson, Chibimon et Gumimon expriment le sentiment de solitude que ce monde leur fait éprouver.


Titre original : 少女との出逢い – Shoujo to no Deai
Titre français : La rencontre avec la jeune fille
Durée : 6m46

Les enfants pénètrent dans un magasin et Wallace trouve pour Mimi un manteau qui lui va très bien puis propose une veste à Daisuke. Néanmoins, il décrète ensuite que les vêtements de marque ne conviennent pas au jeune homme. Chibimon s’étonne alors de ne trouver personne nulle part et Daisuke déplore encore que ce soit l’hiver. Mimi songe soudain que la situation lui rappelle un roman qu’elle a lu et qui se nommait La porte vers l’été. Elle explique que le personnage principal possédait un chat qui s’est mis à chercher une porte menait vers l’été et dont il était sûr qu’elle se trouvait quelque part dans la maison. Elle ajoute que le personnage principal vivait la pire des situations : sa fiancée le trompait, il s’est fait licencier, et on l’a spolié de ses propres inventions. il s’est donc mis lui aussi à chercher la porte vers l’été afin de se libérer du froid hivernal ayant envahi son cœur. Chibimon juge que ce personnage ressemble beaucoup à Daisuke et commence à rappeler les déboires de celui-ci mais Daisuke le coupe violemment.

Soudain, Daisuke entend à nouveau la voix lui dire qu’il est venu mais il est toujours le seul à la percevoir. Chibimon insiste que c’est à cause de tout ce qui lui ait arrivé récemment mais Daisuke assure que non lorsque la voix dit vouloir le rencontrer. A ce moment, la porte s’ouvre dans un grand fracas et le vent s’engouffre dans le magasin. Ils s’aperçoivent alors que la neige s’est mise à tomber puis remarquent des lucioles volant vers eux. Le bruit d’une canette tapée est alors entendu et ils se demandent si cela pourrait être un digimon. Néanmoins, face à eux se dresse brusquement une jeune fille. Wallace s’avance en premier et se présente puis dit al trouver mignonne. Elle l’ignore et parle en Daisuke en constatant que celui-ci est venu. Elle s’écrie être heureuse de le rencontrer puis demande ce qu’il aime. Daisuke commence à bégayer tandis que Mimi se moque de lui en s’amusant qu’il soit devenu populaire et Gumimon console Wallace. Chibimon, joyeux, est heureux que quelque chose de bien soit enfin arrivé à son partenaire. La fille est troublée par Chibimon et demande ce qu’est cette chose. Le digimon réplique  ne pas être une chose mais Chibimon. Tous se présentent ensuite puis Daisuke lui demande si elle sait ce que sont les digimon lorsque Chibimon tente de sentir la fille. Elle le repousse puis dit qu’il ressemble à un dauphin bon à rien. Chibimon est vexé tandis que Gumimon juge qu’il ressemble davantage à une grosse grenouille avec des oreilles. Chibimon réplique que lui ressemble à un teru-teru bouzu avec une corne lorsque Wallace s’empresse de les faire taire.

Pendant ce temps, la jeune fille veut entrainer Daisuke à jouer avec elle et celui-ci lui demande son nom mais elle est incapable de lui répondre et lui propose de lui en trouver un. Chibimon propose aussitôt Hikari mais Daisuke refuse. Mimi suggère alors Nat car c’est l’été. La fille demande son avis à Daisuke qui juge que le nom lui plait puis accepte.


Titre original : Open your Heart
Titre français : Ouvre ton cœur
Durée : 1m44
Paroles : Hiroshi Yamada
Composition et arrangements : Michihiko Ohta
Interprète : Ai Maeda

Dans cette chanson, Mimi exprime l’amour qui peut naître d’une rencontre inattendue.


Titre original : 雪のニューヨーク – Yuki no New York
Titre français : New York sous la neige
Durée : 9m43

Alors que les digimon se plaignent de la neige qui ne cesse de tomber, Wallace et Daisuke essaient vainement d’utiliser l’Armor Evolution mais Mimi leur conseille d’arrêter et que l’évolution semble impossible en ce monde. Daisuke songe qu’ils avanceraient plus vite et Wallace se demande s’ils peuvent quitter cet endroit mais Daisuke réplique qu’ils doivent en trouver le moyen. Chibimon conclut que c’est la porte vers l’été. Ils remarquent soudain des marques de griffes sur des arbres et que certains ont été arrachés. Daisuke en déduit qu’un dangereux digimon se trouve en ces lieux lorsque Nat lui lance par derrière une boule de neige en riant. Il accourt pour faire de faire et Chibimon veut aussi participer à la bataille de boules de neige mais Nat le rejette violemment puis s’éloigne. Gumimon tente alors de consoler le digimon piteux.

Tout en observant les deux jouant à la neige, Mimi se demande comment Nat peut se compter de cette manière dans leur situation tandis que Wallace lui ne comprend pas qu’elle préfère Daisuke à lui.

En jouant, Nat tombe à terre et Daisuke l’aide à se relever puis aperçoit les lucioles qui reviennent et les lui montrent. Nat déclare les détester puis propose à Daisuke d’oublier Chibimon et les autres pour partir ensemble. Soudain, Chibimon appelle au loin Daisuke et lui crie d’arrêter de jouer, que la nuit va bientôt tomber et qu’il a faim. Nat se plaint alors de Chibimon et se demande qui se peut se soucier de lui alors qu’il n’est pas mignon du tout, est bruyant, faible et stupide. Daisuke ne l’écoute pas et choisit, à contrecœur, de revenir vers les autres.

De retour vers le groupe, Nat commence à s’intéresser à Wallace et lui pose des tas de questions. Chibimon sonfe que Daisuke est décidément malchanceux cet été et son partenaire réplique qu’au lieu de le réconforter, il lui fait se sentir plus mal.

Les enfants finissent par se réfugier dans une maison où il allume un feu afin de préparer le repas. Daisuke est mal à l’aise d’avoir d’entrer chez quelqu’un mais Mimi rappelle qu’un dangereux digimon rôde dehors et ils doivent donc s’abriter en attendant de retourner dans leur monde. Au même moment, Wallace est très sollicité par Gumimon et Nat. Daisuke se demande qui peut être cette fille et comment il a pu entendre sa voix. Mimi se moque toutefois de lui en constatant qu’elle l’intéresse quand Chibimon les interrompt car il vient de se bruler en voulant voir si la viande était cuite. Daisuke se dépêche de l’emmener dehors pour qu’il plonge sa patte dans la neige et le laisse se réfugier dans sa veste pour le garder au chaud. Le digimon se plaint toutefois que cela pue. A al fin du soin, Daisuke songe au fait que ce devrait être l’été et Chibimon dit que beaucoup de choses se sont produites. Daisuke réplique que beaucoup de choses se sont produites depuis qu’il est avec lui. Chibimon déclare que les gens n’aiment pas les gens qui râlent tout le temps et il devrait se comporter davantage comme Wallace rétorque qu’il devrait la fermer. Chibimon s’énerve puis Daisuke aussi. Ce dernier ajoute que la manière dont il est dépendant des autres et son attitude de sainte-nitouche l’agacent. Chibimon renchérit que lui n’arrête pas de s’inquiéter à son sujet. Daisuke finit par partir et interdit à son partenaire de le suivre.

Marchant seul dans la neige, Daisuke ronchonne à propos de Chibimon lorsqu’il est rejoint par Nat. Il parle de sa dispute puis Nat confie que Walalce a Gumimon et Mimi a aussi un digimon nommé Palmon. Elle ajoute être l’unique personne à être seule et s’en jalouse. Daisuke assure qu’elle aura peut-être un jour un digitama et obtiendra ainsi un digimon encore mieux que Chibimon. Nat le trouve gentil puis dit que ce doit être la raison pour laquelle il a entendu sa voix. Elle ajoute ne pas vouloir de partenaire digimon mais uniquement quelqu’un comme Daisuke. A ce moment, on entend Chibimon tomber à l’eau et appeler à l’aide. Daisuke en oublie tout et plonge pour sauver son partenaire, laissant Nat toute seule et désespérée.


Titre de la chanson : Only Lonely
Titre français : Unique
Durée : 2m01
Paroles : Hiroshi Yamada
Compositeur et arrangeur : Michihiko Ohta
Interprète : Rumi Shishido

Dans cette chanson, Nat exprime le sentiment de solitude qu’elle éprouve vis-à-vis des autres.


Titre original : データチップ – Data Chip
Titre français : Data Chip
Durée : 7m56

La piste commence par la voix de Nat déclarant que personne ne la sauvera et ne restera à ses côtés. On passe ensuite à la maison où Daisuke et Chibimon tentent de se réchauffer à la suite de leur bain dans l’eau glacée. Mimi leur donne du thé tandis que Daisuke songe avoir l’impression que tout est as faute si rien ne va puis ajoute avoir été à un bon moment avec Nat quand Chibimon est tombé du pont. Alors que Mimi commence à se moquer de lui, Chibimon n’en revient qu’il soit venu le sauver au moment où une fille semblait l’aimer pour la première fois de sa vie. Daisuke est embarrassé par cette précision puis Chibimon le remercie avec entrain mais Daisuke rappelle que lui n’arrête jamais de le protéger quand ils combattent. Wallace annonce soudain que Nat n’est pas encore revenue et Daisuke décide d’aller la chercher. Chibimon l’accompagne et Gumimon ajoute qu’ils iront tous.

Dehors, la tempête de neige souffle de plus belle mais Nat ne semble nulle part. Ils remarquent alors à nouveau de nombreuses lucioles venir vers eux. Ils émettent des sons étranges et stridents. Wallace comprend que ce ne sont pas des lucioles mais des Data Chips. Chibimon et Gumimon commencent à agir étrangement et cassent tout autour d’eux. Mimi réussit toutefois à les faire revenir à la normale en les frappant. Elle explique que les Data Chip les ont infecté quand ils se sont attaché à eux. Ils voient soudain Nat mais surtout que les Data Chips l’encerclent et proviennent de son propre corps. Chibimon annonce que c’est un digimon et il avait senti son odeur la première fois. Nat évolue et devient un digimon qui se met à tout détruire autour d’elle.

Alors que tous sont résolus à fuir, Daisuke n’arrive pas à s’y décider et perçoit alors la voix de Nat l’appeler. Elle lui demande de ne pas avoir peur et de rester avec lui. Wallace et Mimi le supplient de ne pas s’approcher d’elle mais Daisuke refuse de les écouter car il comprend que Nat se sent horriblement seule. Il devine ainsi la raison de sa jalousie pour Chibimon et Gumimon car elle ne voulait pas un partenaire digimon mais un partenaire humain. Wallace réplique c’est un digimon ayant absorbé trop de données maléfiques et n’est plus la fille qu’ils ont connu. Gumimon ajoute que c’est comme Chocomon : elle ne redeviendra pas normale. Mimi insiste mais Daisuke de l’abandonner car elle a été leur amie et ils se sont amusés ensemble. Les hurlements de retendissent davantage mais Daisuke lui dit qu’il est juste là et n’a pas peur car elle est Nat. Nat continue à grogner mais se calme un peu tandis que Wallace déclare que tout cela ne sert à rien et qu’elle ne redeviendra pas comme avant.


Titre de la chanson : Reach You
Titre français : T’atteindre
Durée : 1m56
Paroles : Hiroshi Yamada
Composition et arrangements : Michihiko Ohta
Interprète : Reiko Kiuchi

Dans cette chanson, Daisuke tente d’exprimer ses sentiments pour Nat et son refus de ne pas l’abandonner.


Titre original : 夏への扉 – Natsu e no Tobira
Titre français : La porte vers l’été
Durée : 3m01

Les hurlements de Nat retendissent toujours puis Daisuke l’entend le remercier et lui dire adieu puis elle disparait dans une explosion. Gumimon constate que les lucioles ont disparu et Wallace se demande où peut être passée Nat. Daisuke se met à penser ce qui se serait passé s’il avait pu devenir son partenaire amis Chibimon lui rappelle que c’est lui son partenaire. Daisuke finit par reconnaitre qu’il a raison lorsque Mimi aperçoit un digitama sous un arbre non loin de là. Daisuke court le chercher et un portail se déclenche dès qu’il l’a en main : tous reviennent alors à New York en plein été.

Rapidement, Gumimon se plaint de la chaleur et Chibimon de n’avoir rien pu visiter. Mimi propose alors de trouver le partenaire de Nat avant que le digitama n’éclose. Daisuke suppose qu’il doit être quelque part à New York tandis que Gumimon râle toujours après la chaleur. Ils commencent alors à partir ensemble vers une nouvelle aventure à la recherche du partenaire de Nat.


Titre de la chanson : Streets to the Summer
Titre français : Les rues vers l’été
Durée : 2m50
Paroles : Hiroshi Yamada
Compositeur et arrangeur : Michihiko Ohta
Interprète : Nami Miyahara

Dans cette chanson, Wallace conclut le drama sur une note pleine d’optimisme et de bonne humeur.

Les détails clé :

  • En Août 2003, Daisuke s’est prit un rateau par Hikari, et Iori s’est trouvé une petite amie.
  • Daisuke a passé une aventure à New York en Août 2003 avec Mimi et Wallace
  • Le digitama aperçu à la fin du troisième film n’est malheureusement pas celui de Chocomon puisque Wallace et Gumimon ont bien dit que Chocomon n’est jamais revenu.
Streaming du drama :

Track n°1 : 一年振りの再会 – Ichinen buri no Saikai

Track n°2 : Do I, Do You

Track n°3 : 少女との出逢い – Shoujo to no Deai

Track n°4 : Open Your Heart

Track n°5 : 雪のニューヨーク – Yuki no New York

Track n°6 : Only Lonely

Track n°7 : データチップ – Data Chip

Track n°8 : Reach for you

Track n°9 : 夏への扉 – Natsu e no Tobira

Track n°10 : Streets to the Summer

Free WordPress Themes - Download High-quality Templates