Accueil » Dramas Digimon » Digimon Frontier Special Drama CD – kibō to iu na no densha

Digimon Frontier Special Drama CD – kibō to iu na no densha


  • Présentation
  • Traduction
  • Résumé
  • Détails clé

Titre original : デジモンフロンティアスペシャルドラマCD「希望という名の電車」 dejimon furontia supesharu dorama CD: kibō to iu na no densha
Titre français : Digimon Frontier Spécial Drama CD : Le train nommé espoir
Date de sortie : 02/04/2019
Durée du drama : 25 minutes environ
Référence CD :
Producteur : Hiromi Seki
Scénariste : Hiro Masaki
Directeur : Yukio Kaizawa
Producteur du son : Hiroyuki Kakudo

Le casting
Takuya : Junko Takeuchi
Kôji : Hiroshi Kamiya
Izumi : Sawa Ishige
Junpei : Michael Shitanda (Masato Amada)
Tomoki : Kumiko Watanabe
Kôichi : Kenichi Suzumura
Narrateur : Masami Kikuchi

Le synopsis :
Les protagonistes de Digimon Frontier discutent entre eux, de ce qu’ils sont devenus quelques années après leurs aventures dans le Digital World.

La traduction est réalisée par Émilie.

Le code couleur pour comprendre qui parlera : TakuyaTomokiIzumiJunpeiKôjiKôichile mystérieux passager qui suit les héros PumpmonGotsumon

[On entend le bruit d’un train qui roule puis retentit la voix dans le haut-parleur.]

« Le train va avoir des secousses. Nous vous recommandons d’être prudents et de vous tenir. »

[Un personnage, au nom inconnu, prend la parole.]

« Es-tu réveillé ? Tu dormais vraiment profondément ! Eh ? Meguro ? Meguro est déjà derrière nous ! Avons-nous manqué notre station ? Tu doit être sacrément épuisé ! Tu as un emploi du temps chargé, non ? J’espère que tu peux te détendre maintenant que la journée est finie. »

« Eh, Tomoki… »
« Qui y a t-il, Takuya ? »
« Tu as encore grandi ? Combien mesures-tu maintenant ? »
« Euh.. 1m80. »
« Quoi ? L’autre jour, tu étais seulement un tout petit peu plus grand que moi ! Mais tu as poussé d’un coup ! »

« Ces garçons devant nous se tiennent aux barres du train. Ils ont l’air d’être au lycée. Je me demande de quoi ils peuvent parler. Allons écouter. »

« Je suis désolé. »
« Il n’y a rien pour quoi tu doives t’excuser. Au fait, à quel sujet voulais-tu un conseil ? »
« Pour tout te dire, je me questionne si je dois postuler pour être le président du conseil des élèves. »
« Wow ! C’est formidable, Tomoki ! »
« Mais il y a un problème. »
« Lequel ? »
« Je suis en première année. »
« Eh bien, je le sais ça ! Je suis en troisième année ! »
« Le président du conseil des élèves est traditionnellement en seconde année. »
« Euh… Et il y a une règle à l’école disant que le président du conseil des élèves doit être en seconde année ? »
« Non, pas du tout. Mais jusque là, ce n’est jamais arrivé. »
« Allez ! Personne ne va avoir de problème avec ça ! Et si on t’en fait, j’irai les cogner ! »
« Takuya, s’il te plait… Tout mais pas ça… »
« Et Tomoki, tu me surprends ! Pourquoi t’en fais-tu d’une chose si minuscule ? Faire quelque chose que personne n’a jamais fait auparavant est du ressort de la frontier spirit ! Probablement… »
« D’accord. Je vais m’appliquer pour la campagne. »
« Parfait ! A présent, parlons de ta stratégie de campagne ! D’abord, quel sera ta catchphrase ou ton slogan ? »
« J’ai déjà un slogan. »
« Es-tu certain de ne pas avoir tout prévu depuis le début ? »
« Non, ce n’est pas ça. J’y réfléchissais pour le garder pour l’an prochain. »
« Oh, je vois. Alors, quel est ton slogan ? »
« Le harcèlement et les comportements cruels sont impardonnables. »
« Eh, c’est la phrase de Chackmon, ça ! »
« Oui.  Il y a eu des cas de harcèlement dans mon école et quand je pense à ce que j’aimerais faire, j’entends ces mots à mes oreilles. »
« Peut-être est-ce les mots de Chackmon, le Spirit de la Glace ? »
« Oui, peut-être. Quand je l’ai dit à Katsuharu et Teppei, ils ont dit qu’ils seraient ravis de m’aider. »
« Katsuharu and Teppei…  Ces deux garçons qui voyageaient avec Angemon au Digital World ? Ceux qui t’ont poussé dans le Trailmon ? »
« C’est ça. »
« Et ce sont maintenant tes amis ? »
« Je sais que se débarrasser du harcèlement ne sera pas simple. Mais si ma génération ne peut rien faire, la suivante en héritera, puis celle d’après. Ainsi je suis certain que le harcèlement sera un jour éradiqué. Je veux travailler avec cette foi à l’esprit. C’est mon credo de campagne. »
« Ah ah ! Quand on y pense, je me souviens que tu disais que tu voulais être un héros de justice ! Tu vas devenir politicien ? »
« Je n’ai pas encore envisagé si loin ! Mais peu importe. Takuya, tu vas continuer le foot après le diplôme, non ? »
« Oui ! »
« J’ai appris par Izumi que tu partais en Italie. C’est une division A ? »
« Non, Division D.  Du haut en bas, c’est A, B, C et D. D est le dernier rang de la ligue. »
« C’est super ! »
« Oui. Mais je ne suis pas satisfait. A partir de maintenant, je vais continuer à accumuler de l’expérience, à muscler mon corps et à améliorer mes techniques puis un jour peut-être que je serai au sommet de la ligue ! »
« Tu peux y arriver, Takuya ! Tu peux vraiment réussir ! »
« Pour tout te dire, il y a quelqu’un que j’admire. Tu as peut-être entendu parler de lui ? C’est Sukehiro Tomita qui a été diplômé du lycée de Urawa High School et a marqué des buts dans un club de première division. Je veux être un jour footballeur comme Tomita ! »
« Ah ah ! Et tu es capable de parler italien ? Tu vas devoir communiquer. »
« Euh… Eh bien… Pas vraiment… En fait.. Pas du tout. »
« Izumi ne te l’enseigne pas bien ? »
« Ce n’est pas ça. Elle ne se tait pas. Elle répéte sans cesse « forza, forza » ! Ah, « forza » veut dire « faire de son mieux ». Je n’ai pas besoin de dire de faire de mon mieux. Je le fais déjà ! Il existe des choses qui sont impossibles à faire même en essayant dur. »
« Que dis-tu, Takuya ? »  Comment pourrais-tu parler de tout arrêter dès le début ? »
« Euh.. Tomoki. »
« Euh désolé… C’était un peu autoritaire. »
« Non, ça va. Tu as raison. Si je ne sais pas parler la langue, ils ne m’utiliseront pas lors des matches. Je dois y arriver. »
« C’est ça ! Je vais faire de mon mieux ! Alors, toi aussi, fais de ton mieux, Takuya ! »

[La voix dans les haut-parleur annonce l’arrivée en gare.]

« Nous arrivons à Azabu-Juuban. La sortie est sur votre droite. Arriving at Azabu-Juuban. »

« Quand j’y pense, nous ne faisions que perdre contre les Royal Knights et Lucemon au Digital World que nous commencions à en être énervés. Mais nous essayions toujours. »
« C’est vrai. Une fois que tu abandonnes, tout est perdu. »
« En comparaison à tout ça, l’attaque harcèlement de Izumi n’est que peu de choses ! »

« Tu as entendu ? Ils ont parlé de Digital World ? Tu veux savoir ce que c’est ? Allons changeons de train. »

***

« Le train allant de Roppongi to Tochou-mae à Hikarigaoka partira de la seconde voie. Veuillez fermer les portes.  Faites attention au vide entre le train et la plate-forme. »

[Junpei est en train de chanter un opéra italien. ]

« Eh.. Non ! »
« Quoi ? »

[Junpei continue de chanter. ]

« C’est… Junpei ! »
« Est-ce trop bas ? »

[Il se met à chanter plus fort.]

« Ne chante pas dans le train ! »

[Junpei continue de chanter.]

« Tu ennuies les autres passagers ! »
« Oh ! Allons, c’est toi qui m’a demandé de chanter, Izumi ! »

[Izumi siffle.]

« Que vas-tu faire ? Tout le monde nous regarde ! »

[Deux filles commencent à faire des commentaires.]

« Qui est ce garçon ? Un chanteur d’opéra ? Il est si gros qu’il doit avoir déchiré ses vêtements ! »
« Au fait, vous avez vu la fille à côté de lui ? C’est elle, non ? C’est cette la mannequin qu’on voit souvent dans les magazines ! Euh.. Quel est son nom ? Ah oui ! Orimoto Izumi ! »
« Oh mon dieu ! Prenons une photo ! »

« Oh ? Tu t’intéresses aussi à cette mannequin et à ce garçon qui a l’air d’un chanteur d’opéra ? Tu as une bonne intuition. Écoutons un peu de quoi ils parlent. »

« En tous les cas, après avoir entendu cette chanson, je n’arrive pas à croire que tu ais été accepté à Hondai ! »
« Je chanterai plus correctement si je n’étais pas dans un train. »
« Mais je suis toujours surprise que c’est en en regardant Arakawa Shizuka aux JO de Turin que tu as pris ta décision de de devenir chanteur d’opéra. Junpei tu es un vrai fanboy ! »
« Je n’ai jamais dit ça. Je m’entraine à être chanteur d’opéra pour avoir une relation plus intime avec toi, Izumi. ».
« Que marmonnes-tu ? Si tu dis quelque chose, dis-le clairement ! »
« D’accord ! Je vais le faire ! Izumi, as-tu décidé où tu irais après le lycée ? »
« J’irai plus ou moins à l’université. »
« Où ? »
« Je n’ai pas encore décidé. »
« Pourquoi ne viendrais-tu pas à mon université ? »
« Hondai est bien. euh… Pour le moment, je compte cibler quatre ou cinq établissements qui ont l’air intéressants. J’irai ensuite vers celles qui m’acceptent en fonction de comment je me sens? »
« C’est plutôt partir dans le vent, non ? Comme on s’attend de l’ancienne, Fairymon ! »
« Fairymon : Quel nom nostalgique ! Oh ! Puisqu’on en parle, quand j’étais Fairymon au Digital World… »
« Oui.. ? »
« Je pouvais voir les différentes couleurs du vent. Le zéphyr est d’un bleu céleste. Les vents arrières sont arancione… Orange. Les vents avant nero… noirs. Ce n’étaient pas que des couleurs. Je pouvais entendre leur son et sentir leur odeur. Les vents ont de différentes apparitions. »
« Oh, je vois. »
« Même aujourd’hui, quand je sens le vent, je peux en comprendre la sensation. Peut-être que le Spirit du Vent de Fairymon est toujours en moi ? Et toi, Junpei ? Te souviens-tu encore des sensations que tu avais quand tu étais Blitzmon ? »
« Je n’en suis pas certain. Je n’arrive pas bien à me rappeler… En fait, j’étais dans le fond de mon esprit tout le temps. Je n’ai jamais eu la chance de m’asseoir et de regarder à quoi ressembler la foudre. »
« Et maintenant ? »
« Que veux-tu dire par maintenant ? Tu me dis de m’électrocuter ? Je peux pas faire ça ! Je mourrai ! »

[Izumi éclate de rire.]

« Je vois ! La foudre est plutôt embêtante ! »
« Eh, oui ça l’est. »

« Tous deux parlent eux aussi du Digital World. N’es-tu pas encore plus curieux ? »

« Izumi… Au fait… »
« Quoi ? »
« Je dois te demander, comme une une suggestion, euh… Quand tu as été accepté à Uni, Izumi, j’ai eu une idée sur comment le fêter. »
« Super ! Grazie ! Merci ! Et qu’as-tu prévu de m’offrir ? »
« Ce n’est pas une chose. Euh.. . Que dirais-tu d’un voyage ? Nous pourrions organiser un séjour en Italie et visiter le Colisée, la fontaine de Travi, la grotte bleue de Capri, la côté d’Amalfi puis apprécier un opéra à la Scala de Milan. »
« Va bene ! Quelle bonne idée ! J’approuve ! »
« Oui ! J’ai reçu l’approbation de Izumi ! Ça valait le coup de rassembler mon courage et de me déclarer ! »
« Si nous partons, le meilleur moment sera pendant les vacances d’été quand la vie universitaire sera réduite. Takuya devrait déjà être déjà en Italie et Kôji pourrait nous y rejoindre. Cela veut dire qu’il restera que moi, Junpei, Kôichi, Tomoki et… »
« Euh… Izumi ? Tu ne penses pas à emmener tout le monde ? »
« Bien sûr que si ! »
« Non ! Attends ! C’est quoi ce truc que Takuya sera en Italie ? D’où ça sort ? »
« Eh ? Junpei, tu ne le sais pas ? Takuya rejoint une équipe de foot là-bas. »
« Personne ne me l’a dit ! »
« Je vois. Oh ! Je sais ! »
« Quoi ? Quoi ? »
« Les vacances d’été et l’ouverture de la saison de la ligue se déroulent à la même époque, non ? Alors, pourquoi n’irions-nous pas encourager Takuya ? »
« Eh ? »
« Écoute :  en italien, allez se dit « vai » ! Vai Takuya, vai  ! Goal ! Goal ! »
« Izumi… Tu dois parler moins fort dans le train. »

[Le haut-parleur retentit alors.]

« Aoyama-Itchome. Aoyama-Itchome. »

« On dirait qu’ils n’évoquent plus le Digital World. Sortons et changeons encore de train. »

***

« Regarde. Ces deux garçons là-bas. Ils se ressemblent, non ? Ce sont des jumeaux. Je suis certain que tous deux vont parler du Digital World. Allons écouter. »

« Tu as obtenu un A pour l’école de médecine ?  Incroyable, Kôichi !  C’est bon pour que tu sois accepté. »
« Non, je ne peux pas encore baisser ma garde. Un examen blanc n’est qu’un examen blanc. Et puis, c’est toi qui est incroyable, Kôji ! »
« Hein ? Qu’est-ce qui est incroyable de moi ? »
« Tu vas voyager à travers le monde ! C’est incroyable ! L’échelle est si énorme ! Je n’arrive pas à me le représenter ! »
« Ne considère pas ça comme un grand truc. Si je dis que c’est comme être randonneur, saurais-tu ce que c’est ? »
« Oui, je peux comprendre randonneur. »
« J’emporterai mon smartphone avec moi. Ainsi, je pourrais t’envoyer des photos. »
« Merci. Je les attends avec impatience. Mais même en étant connecté avec Internet, c’est triste de ne plus nous voir en face. »
« Quoi ? »
« Eh, Kôichi, quand tu te sentiras triste, lève la tête. »
« Que se passera t-il si je lève la tête ? »
« Le ciel se connecte sans aucune fin. Où que tu le regardes, je le regarderai probablement moi aussi. Si tu penses ainsi, tu ne te sentiras plus seul. »
« D’accord. Je le ferai. »
« Kôichi… Mais.. il y a une chose qui me gêne. »
« Quoi donc ? »
« Hum… »
« Tu peux tout me dire. S’il y a quelque chose pour laquelle je peux t’aider, alors je ferai ce que je peux pour t’aider. »
« Merci. Pour tout te dire, c’est au sujet de maman. Elle est de nature soucieuse. Alors je pense qu’elle pourrait trop s’en faire si je ne rentre pas d’ici un ou deux ans. »
« Oui, c’est un souci légitime. »
« J’aimerais réussir à la tranquilliser. Je sais, Kôichi ! Pourquoi tu ne ferais pas semblant d’être moi et d’aller de temps en temps la voir ? »
« Eh ? C’est… »
« Tu n’aimes pas l’idée ? »
« Non, je ne suis pas contre. Je ne sais pas si je peux la mettre en pratique. »
« Bien sûr que si ! Par rapport à entrer à l’école de médecine, c’est du gâteau ! »
« Je ne sais pas si étudier et prendre l’identité d’une autre personne soient comparables. »
« Essayons et entrainons-nous ! »
« D’accord… »
« Maman, je suis rentré ! A toi. »
« Maman, je suis rentré. »
« C’est timide. Ne peux-tu pas le dire plus joyeusement ? Maman, je suis rentré ! »
« Maman, je suis rentré. Comme ça ? »
« Oui, comme ça. Mais dis-le un peu plus fort. Maman, je suis rentré ! »
« Maman, je suis rentré ! »
« C’est ça ! Parfait ! »
« Dieu merci… »
« Le seul souci, ce sera avec Garm… »
« Garm ? Quoi donc ? Le Garm de Garmmon ? »
« Oui. Garm est le nom de mon chien. Il a le nez fin. Je ne sais pas s’il sera facilement dupé. Il pourrait aboyer ou essayer de te mordre s’il sait que tu n’es pas moi. »
« Désolé… Je ne peux pas le faire alors. »
« Ah ! Non, je suis désolé. J’ai pris avantage de ta gentillesse et j’ai été arrogant. »

[Les deux frères sont silencieux et se plongent dans leurs pensées.]

« Si seulement j’avais un peu de courage… Si seulement il me restait de la force de Duskmon… »
« J’ai rendu Kôichi triste.. Si j’étais Wolfmon, je pourrais l’égayer… »

« Quel est le problème ? Pourquoi es-tu si surpris ? Il y a quelque chose derrière les jumeaux ? Oui ! Des digimon ! Ce sont des digimon que tu vois ! Les digimon ont de nombreux aspects mais ces deux-là ont l’air plus grands et plus forts que les humains. »

« Eh, Duskmon, as-tu entendu ce que Kôichi disait ? »
« Wolfmon, ne me nomme plus avec mon ancien nom. Je suis Löwemon maintenant. »
« Oh, c’est vrai. Löwemon. »
« Kôichi a tort. Duskmon était fort car il était ignorant. Il était fort car tout ce qu’il pensait était de combattre. Tout ce qu’il pensait était de battre ses adversaires. »
« Mais ceux qui sont réellement forts ont des âmes pleines de compassion. Un cœur miséricordieux est nécessaire. »
« C’est Kôichi qui est le plus fort. Je le sais car j’ai toujours été de son côté, à l’observer. J’ai vu combien Kôichi étudier dur pour entrer à l’école de médecine. »
« Je suis sûr qu’il l’est. »
« Il n’ a pas que ses études. Il continue également à travailler à mi-temps en livrant des journaux car il considère qu’une bourse scolaire ne sera pas suffisante.  Kôichi est une personne étonnante. En tant que digimon l’ayant accompagné comme Spirit des Ténèbres, je suis très fier de lui. »
« Kôji est pareil. Il s’humilie en disant toujours qu’il a encore beaucoup de travail  mais une gemme ne brille pas encore. En voyageant à travers le monde, la lumière de Kôji brillera certainement davantage. J’attends ce jour avec impatience. »

« Les digimon disent de belles choses. Les digimon et les humains, voyageant ensemble, s’aidant l’un l’autre pour grandir. »

[Les haut-parleurs se mettent à parler.]

« Ce train va directement à on the Tōkyū Den-en-toshi par le semi-express de Chūō-Rinkan. Le prochain arrêt est Shibuya. Shibuya. Après Shibuya; nous arrêterons à Ikejiri-Ōhashi. Pour les transferts, veuillez vous diriger vers la ligne Fukutoshin, la ligne Tōkyū Tōyoko ou la ligne Keio Inokashira. Veuillez ne pas oublier vos affaires dans le train. Merci d’avoir emprunté la ligne du Tokyo Metro Hanzōmon.

« Kôichi et son frère descendent au prochain arrêt, n’est-ce pas ? Wolfmon ? »
« Utako-Tamagawa. Mais nous descendons ici. »
« Je le sais. »

« Pourquoi fixes-tu l’espace ? Tu descends aussi ! Suivons ces digimon ! »

***

« Prenons l’ascenseur  ! »

[On entend l’ascenseur descendre.]

« C’est ta première fois dans cet ascenseur, n’est-ce pas ? Où va t-il ? Au sous-sol. De là, tu iras au Digital World. C’est la frontière des digimon que tu as aperçu plus tôt. Tu as pu voir des digimon, n’est-ce pas ? C’est mon travail de guider les gens comme toi vers le Digital World. Ah, je ne me suis pas encore présenté. Je suis Neemon, un digimon. Ravi de te rencontrer. »

***

[Les voix de Gotsumon et Pumpmon résonnent soudain]

« Oui ! Bienvenue à Shibuya ! »
« Le train qui va au Digital World va bientôt partir ! »
« Qui êtes-vous ? »
« Je suis Pumpmon ! »
« Je suis Gotsumon ! »
« Vous êtes dans la mauvaise série ! »
« Oh, ne sois pas méchant ! »
« Le savais-tu ? L’autre jour, un membre su staff attendait au feu à Shibuya et une jeune personne, qui était une inconnue, a dit ça ! »
« Tu ne peux pas avoir Shibuya sans Pump et Gotsu ! »
« Ça nous a rendu heureux ! Merci ! »

[Brusquement, Chackmon arrive en courant.]

« Attendez-moi ! »
« Voici Chakkamon qui vient contrôler nos tickets ! »
« Ah ! C’est froid ! J’ai apporté de la potée  ! Je vais la réchauffer ! Click. Click. Hein ? Je suis à court de gaz ! Je ne suis pas Chakkamon ! »
« Oh ! Toutes mes excuses, Checkmon ! »
« Voyons voir. Je vais vérifier la qualité de la marchandise.  Oh, c’est bien ! Et l’emballage ? Pas mauvais. Le temps pour la commande… Je ne suis pas Checkmon non plus ! »
« Je sais ! Chutneymon ! »
« Comme je le pensais, tu ne peux avoir de curry sans chutney. »

[ A cet instant, Fairymon interpelle Chackmon.]

« Combien de temps as-tu prévu d’être ainsi, Chackmon ? »
« Oh bonjour ! »
« Bien, bien, c’est madame Fairymon ! »
« Il n’y a aucun compartiment réservé aux femmes ? »
« Pas en ce moment malheureusement. »
« Tout ira bien, Fairymon ! Moi Blitzmon, risquera sa vie pour te protéger ! »
« Wow ! Quel générateur de puissance humaine ! Bien ! Comme un digimon taser ! »
« Oh ! Les âmes pris par les désirs maléfiques, ma foudre vous purifiera ! »

[Un éclair tombe et quelque chose est brisé.]

« Eh ! Il y a quelqu’un dans la fumée ! »
« Agunimon est arrivé ! »
« C’est une pièce d’époque ? »
« Restez tranquilles ! Oh, âmes corrompus par le Mal ! Ne voyez-vous pas ce blason de famille du Feu ? »
« Mais pourquoi une pièce d’époque ? »
« Si vous le savez pas, écoutez attentivement ! Je me nomme Agunimon mais mon ancien nom est différent ! Je suis à Izumo et j’étais autrefois un miko. Je suis devenu comédien pour raconter mon voyage en spectacle ! Mes danses de kabuki sont célèbres mondialement ! Si vous avez entendu parler de Okunimon, c’est moi ! »
« Allons, allons, madame feu. »
« Laissez-moi vous expliquer. Okunimon est une comédienne qui est considéré comme la créatrice du théâtre de kabuki. C’est un digimon modelé partir de Izumo no Okuni. »
« Ma récompense sera telle un chariot fougueux. Mettrez-vous une belle pièce dans ma bourse ? »

[Fairymon applaudit.]

« Merveilleux… »
« Quel spectacle impressionnant. »
« Eh bien, ils s’entendent bien ! »
« Hum ? Wolfmon, ça ne va pas ? Tu sembles lutter contre quelque chose. »Wolfmon…
« Eh… Puis-je faire une blague perverse ? »

[Tous hurlent.]

« Non ! »

[Les Trailmon partent.]

« Maintenant… Au moins, c’est l’heure d’aller au Digital World. quel genre de monde penses-tu que c’est ? C’est si excitant ! »

« Ah ! Merde ! »

[Pumpmon frappe aux portes]

« Laissez-nous sortir ! »
« Ils s’amusaient tant à se moquer de nous qu’ils ont oublié de sortir. »
« Quel duo de voleurs maladroits ! »
« Merde ! Si je ne peux pas partir, faisons un chaos ici ! Trick Or Treat ! »
« Angry Rock ! »
« Ah ! Ils ont frappé Löwemon ! »
« Vous… Puis-je les battre ? »
« Eh ? »
« Je n’entends pas votre réponse ! »
« On dirait un mélange de choses. »

[Löwemon attaque et brise une vitre.]

« Ah ! Nous sommes aspirés à l’extérieur ! »
« Au revoir, tout le monde ! »
« Nous retournons à Shibuya ! »
« Ce n’était pas assez. Il n’y a personne pour y arriver ? »
« Ah ! Merde ! Löwemon est devenu Duskmon ! Arrêtons-le ! Fire Darts ! »
« Licht Sieger ! »
« Brezzo Petalo ! »
« Thor Hammer ! »
« Icicle Lala ! »
« Geist Abend ! »

[Toutes les attaques partent et créent un choc.]

« Eh… Je sais qu’il y a quelque chose en ce moment mais suis suis-je autorisé à faire une blague perverse ? »

[Tous hurlent.]

« Non ! »

« Regarde bien. Nous nous éloignons de plus en plus de Shibuya. Regarde maintenant. Voici le Digital World. L’avenir vers lequel tu te diriges. La frontière des espoirs et des rêves ! »

Dans la première partie, un passager d’un train propose à un autre d’écouter deux lycéens qui discutent et qui ne sont autres que Takuya et Tomoki. Takuya se plaint que Tomoki le dépasse et mesure déjà 1m80 alors que celui-ci n’est qu’en première année. Tomoki confie à Takuya vouloir devenir président du conseil des élèves en s’engageant dans une campagne pour éliminer le harcèlement scolaire. Takuya révèle ensuite partir après le lycée en Italie rejoindre un club de football de division D, mais a du mal avec l’italien mais se se décide à mieux apprendre afin de réussir ses rêves. A la fin de cette partie, l’étrange passager montre un intérêt quand les deux garçons évoquent leurs combats au Digital World puis propose à celui qui l’accompagne de descendre.

Lors de la seconde partie, l’étrange passager s’intéresse à Izumi et Junpei. Junpei est entré dans un établissement réputé et vise à devenir chanteur d’opéra, ce qui étonne toujours Izumi. Izumi confie ne pas bien savoir où aller à l’université et attendre encore un peu avant de décider lesquelles l’accepteront. Elle songe ensuite à ses capacités qu’elle possédait en étant Fairymon, puis Junpei l’invite à un voyage en Italie, ce qui ravit Izumi mais celle-ci croit que ce sera pour toute leur bande. Junpei déchante car il espérait un séjour romantique. A la fin, l’étrange passager propose à nouveau de descendre.

A la troisième partie, l’étrange passager s’intéresse aux jumeaux. Kôji félicite son frère qui travaille à entrer dans une école de médecine alors que Kôichi est admiratif que Kôji veuille voyager à travers le monde. Kôji s’inquiète cependant que sa belle-mère puisse se faire du souci et essaie de persuader son frère de venir lui rendre visite. Il prend conscience que son chien, lui, reconnaitra que Kôichi n’est pas Kôji. Les deux frères sont alors gênés de ne pouvoir être utiles l’un à l’autre. L’étrange parler répond alors à une question de celui qui l’accompagne et a vu des digimon près des garçons et explique qu’il s’agit de Löwemon et Wolfmon. Tous deux observent les garçons et sont fiers de leur progrès lorsque le train s’arrête à Shibuya. Les deux digimon descendent.

L’étrange passager mène celui qui l’accompagne à un ascendeur, et lui explique qu’au sous-sol les Trailmon lui permettront de se rendre au Digital World. Il révèle se nommer Neemon et être un guide. Au sous-sol, Wolfmon et Löwemon retrouvent Chackmon qui a amené de la potée quand un Pumpmon et un Gotsumon apparaissent et commencent à les embêter. Fairymon et Blitzmon les rejoignent puis Agunimon réalise une entrée dans un style théâtral. Soudain, Löwemon remarque que Wolfmon semble mal et celui demande s’il peut faire une blague perverse. Soudain, les Tailmon partent et Gotsumon et Pumpmon découvrent avec horreur être enfermés et qu’ils vont aller au Digital World. Ils commencent à causer un chaos et frappent Löwemon qui les attaque et brise une vitre. les deux digimon en profitent pour s’échapper et retourner ua monde réel. Löwemon est alors devenu Duskmon, sans raison apparente, et les Guerriers Légendaires s’unissent pour combattre et ramener leur ami. Wolfmon demande ensuite, à nouveau, s’il peut faire une blague perverse.

Cela se termine par Neemon annonçant à celui qui l’accompagne qu’ils sont en vue du Digital World.

Les détails clé :

  • Takuya, Izumi, Kôji et Kôichi sont en troisième année de lycée.
  • Junpei est à l’université et essaie de devenir chanteur d’opéra.
  • Tomoki est en première année de lycée et vise à être président du conseil des élèves. Il est investi contre le harcèlement scolaire.
  • Tomoki mesure 1m80 et est plus grand que Takuya.
  • Kôichi veut faire des études de médecine et travaille à mi-temps.
  • Kôji part pour un tour du monde.
  • Takuya va devenir footballeur professionnel en Italie.
  • La bande va se retrouver en Italie pour l’été.
  • La présence de Neemon comme guide vers le Digital World révèle d’une grave incohérence à la série qui a stipulé que tout digimon qui apparaitrait au monde réel provoquerait la destruction de l’univers.
  • Apparition des fameux Pupmon et Gotsumon de l’épisode 33 de Adventure.
  • Les characters songs des personnages sont utilisées comme OST (dans leur format background music). Et c’est FIRE, l’opening de Frontier, qui termine le CD

Free WordPress Themes - Download High-quality Templates