Accueil » Dossiers Digimon » Digidossier – Le multivers Digimon

Digidossier – Le multivers Digimon

Selon la d√©finition officielle du terme, un multivers d√©signe l’ensemble des univers possibles. Il s’agirait ainsi de diff√©rents mondes, tous s√©par√©s, mais qui existeraient simultan√©ment, des uns des autres. La licence Digimon reprend ce principe scientifique et permet ainsi de faire co-exister chaque √©l√©ment qu’elle a pu cr√©er au fil des ans, sans cr√©er ainsi d’incoh√©rences, au sein d’une cosmologie immense. De quoi s’agit-il exactement ? Nous allions √©tudier attentivement diff√©rents exemples afin de mieux comprendre le sujet. Dans une premi√®re, nous aborderons comment les s√©ries valident cette hypoth√®se qui devient en voie de cons√©quence un postulat. Par la suite, il sera int√©ressant de relever les quelques crossovers que plusieurs s√©ries ont utilis√© afin d’en retirer un enseignement. De cette mani√®re, nous pourrons finalement d√©duire les r√®gles.¬†

Introduction.
I.   Des preuves incontestables
II.   Le croisement des univers
III.  Tout est possible
Conclusion

I.  Des preuves incontestables :

D√®s la premi√®re saison de l’anim√©, √† savoir Digimon Adventure, la licence pr√©sente le multivers comme une r√©alit√© concr√®te. Cette id√©e est introduit dans l’√©pisode 28 lorsque les Enfants √Člus se rendent chez Gennai afin de r√©cup√©rer le moyen d’ouvrir √† nouveau les portes du ch√Ęteau de Vandemon pour retourner au monde r√©el. En leur donnant les cartes, Gennai explique bien que s’ils ne d√©couvrent pas la bonne combinaison, le portail qui s’ouvrira les m√®nera √† un autre monde qui leur sera totalement inconnu. Dans l’explication demand√©e par Mimi, Gennai confirme qu’il existe bien de nombreux mondes, tous tr√®s diff√©rents.

Dans cette saison, pour ouvrir le portail, les h√©ros utilisent les fameuses cartes tandis que Vandemon pr√©f√®re une invocation qu’il aura r√©ussi¬† √† d√©couvrir au gr√© de ses recherches. En r√©sum√©, l’information √† retenir ici est que de passer d’un monde √† l’autre est tr√®s complexe, voire impossible, √† moins de poss√©der un certain savoir.

Dans Zero Two, les autres mondes sont toujours √©voqu√©s et m√™me parfois montr√©. Songeons tout d’abord au fameux monde des t√©n√®bres dans lequel se rend par erreur Ken et le conduit au premier pas de son sinistre voyage. C’est aussi l√† que se d√©rouleront majoritairement les √©pisodes 13 et 31 d’o√Ļ¬† Hikari puis Hikari, Miyako et Ken auront beaucoup de mal √† sortir. Ce sera √©galement l√† que nos h√©ros d√©cideront dans l’√©pisode 45 de sceller Daemon √† d√©faut de pouvoir le battre. A partir de l’√©pisode 48, nous voyons revenir les fameuses cartes que Oikawa essaie d’utiliser pour acc√©der enfin au Digital World mais celui-ci, contrairement √† Taichi, commet une erreur et tout le groupe se retrouve dans un univers inconnu : le monde des souhaits o√Ļ tout ce que l’esprit visualise devient une r√©alit√©.

Dans Zero Two, lors du d√©but de l’√©pisode 34, Hikari et Takeru avaient apport√© eux aussi une affirmation claire et sans appel : chaque ligne retranscrite sur l’√©cran de l’ordinateur repr√©sente un monde (monde r√©el, Digital World, oc√©an des t√©n√®bres et autres inconnus) avant de montrer que dans l’√©quilibre se rompt dans l’un d’entre eux, des distorsions se produisent puis causent des r√©percussions sur les autres mondes. En r√©sum√©, le principe des vases communicants !

Dans les autres saisons de l’anim√©, il n’y a plus d’autre mentions aussi pr√©cisions cet √©l√©ment. Il aura fallu attendre la sortie du jeu vid√©o Cyber Sleuth, en 2015, pour obtenir une nouvelle preuve que le multivers Digimon est un postulat incontestable et non une simple hypoth√®se. Dedans, deux personnages exposent √† divers endroits des phrases qui sont √† retenir comme un enseignement. commen√ßons le recensement :

As-tu entendu parler de la th√©orie de l’espace multidimensionnel ? Ou, en des termes plus clairs, l’id√©e de monde parall√®les ?¬†¬Ľ

¬ę¬†L’id√©e principale est qu’il existe un nombre incalculable de mondes s’enroulant l’un dans l’autre, un pour chacune des dif√©rentes possibilit√©s.¬†¬Ľ

¬ę¬†A chaque fois que quelque chose se produit dans un monde, une nouvelle bifurcation se cr√©e et contient l’autre possibilit√©.¬†¬Ľ

¬ę¬†Les mondes parall√®les sont ind√©pendants les uns des autres. Il est impossible d’interf√©rer avec eux.¬†¬Ľ

¬ę¬†Ou c’est ce qu’on croit. Il existe une structure similaire que nous connaissons tr√®s bien.¬†¬Ľ

¬ę¬†Tu veux dire ton monde r√©el et notre Digital World ?¬†¬Ľ

¬ę¬†En effet ! Ils ne sont pas crois√©s autrefois mais maintenant si.¬†¬Ľ

¬ę¬†Il semble qu’il n’y ait plus de r√®gles que les nombreux mondes ne puissent pas entrer en contact.¬†¬Ľ

¬ę¬†Les mondes existent en infinit√© et parall√®lement. Quelque chose qui est perdu ici r√©apparaitra ailleurs.¬†¬Ľ

¬ę¬†Mais comme tu le sais, il n’est pas facile de traverser les dimensions spatio-temporelles¬†¬Ľ.

¬ę¬†Je vois. Elle l’a pris tr√®s √† l’extr√™me. En jetant un corps dans une fissure de l’espace-temps…¬†¬Ľ

¬ę¬†Ah oui ? Je ne me souviens pas. Cela pourrait une autre moi d’un monde parall√®le.¬†¬Ľ

¬ę¬†Les mondes o√Ļ j’ai pu √™tre ou non disent malheureusement.¬†¬Ľ

¬ę¬†Les mondes o√Ļ je pourrais l’avoir dit ou ne pas l’avoir dit. L’infinit√© des mondes n√©es de bifurcations sont un d√©sordre infini.¬†¬Ľ

¬ę¬†De toute fa√ßon, les risques de se d√©placer √† travers l’espace dimensionnel sont √©lev√©s et ne doivent pas √™tre pris √† la l√©g√®re.¬†¬Ľ

¬ę¬†Ainsi, de multiples univers se sont form√©s gr√Ęce aux bifurcations infinies de l’espace-temps.¬†¬Ľ

¬ę¬†Apr√®s tout, ce qui a √©t√© d√©fini comme une fluctuation ne peut pas d√©passer du point de vue de l’observateur.¬†¬Ľ

¬ę¬†Je comprends. Avoir conscience d’un seul point temporel causes aux r√©alit√©s de se combiner.¬†¬Ľ

Apr√®s ce long expos√©, je crois que nous n’allons pas d√©velopper davantage. Les screens du jeu √©noncent bien mieux les faits et le postulat que nous voulons ici d√©montrer. Le multivers est par cons√©quent une r√©alit√© que nul ne peut ne peut r√©futer et rend chaque √©l√©ment de la licence canon.Passons √† pr√©sent √† la partie pratique.

II.   Le croisement des univers :

Malgr√© le fait que chaque univers tente de conserver une unit√© globale en gardant ses personnages au sein d’un m√™me monde, il arrive que parfois certains fassent des rencontres avec des personnages d’un autre univers. Le premier crossover a lieu dans le premier chapitre du quatri√®me tome de V-Tamer. Alors que Daisuke et amis essaient d’affronter un digimon inconnu, Daisuke et V-mon se retrouvent brusquement projet√©s dans un autre Digital World que le leur.

Dans ce chapitre, c’est par l’effet de Parallemon, un digimon programm√© pour voyager √† travers les mondes num√©riques afin d’absorber les donn√©es des Tamers pour les transf√©rer dans une autre dimension. C’est lui la condition indispensable pour permettre la travers√©e entre deux univers cens√©s √™tre inaccessibles.

Un second crossover se produit √† nouveau dans V-Tamer. Lors du quatri√®me chapitre du septi√®me tome, Takuya et Taichi (celui de l’univers V-Tamer) sont appel√©s par une Babamon pour venir dans un autre Digital World o√Ļ s√©vit un digimon nomm√© Metamormon qui peut se transformer en n’importe quel digimon afin semer le chaos.

Comme ce passage le d√©montre ici, c’est une personne dot√©e d’une bonne connaissances, ayant appris quelque part un savoir peu commun, qui a trouv√© le moyen d’invoquer des √©l√©ments ext√©rieurs √† son monde √† elle. On y retrouve l’id√©e originelle que chaque personne doit au final revenir au monde o√Ļ il appartient.

 
Dans un exemple de crossover temporaire, nous pouvons √©galement citer¬†l’√©pisode 45 de Digimon Universe. Haru et Gatchmon rencontrent le c√©l√®bre Agumon. A cette occasion, nous avons appris que dans cette saison, la premi√®re saison est connue comme un jeu vid√©o, un peu comme dans tamers. L’Agumon apparu n’a cependant aucune correspondance avec celui de Taichi dans Adventure. Il provient du monde de jeu rattach√© √† celui de Haru tout √©tant th√©oriquement s√©par√©. Dans l’√©pisode, c’est un Appmon sous les ordres de Leviathan qui contr√īle les personnages de jeux vid√©os afin de retrouver le fameux Bootmon. Gr√Ęce au pouvoir de Haru, Agumon pourra m√™me √©voluer en WarGreymon et unir son pouvoir √† celui de Globemon. N√©anmoins, comme √† l’accoutum√©e, Agumon et tous ses camarades issus des jeux doivent ensuite retourner √† leur monde d’origine.

N√©anmoins, dans une autre s√©rie, le principe dimensionnel est utilis√© au sein m√™me de l’intrigue principal. Si la premi√®re saison de Digimon Xros Wars n’a pas v√©ritablement exploit√© ce d√©tail, le manga a lui beaucoup jou√© dessus. En particulier avec la pr√©sence de Baguramon, le v√©ritable ennemi des h√©ros. Ce dernier, apr√®s quelques exp√©riences a fini par se rendre jusqu’√† Yggdrasil pour l’interroger comme il le reportera dans les derniers chapitres du manga √† Taiki. Or, ce n’est pas le Yggdrasil du monde de Xros Wars comme le prouve la case o√Ļ on visualise Baguramon devant Yggdrasil.

Observez bien cette case et je suis certaine que vous reconnaitrez tous la sc√®ne de Digimon Savers durant laquelle Masaru et ShineGreymon essaient de persuader Yggdrasil de ne pas d√©truire le monde humain afin de sauver le Digital World. Cette petite illustration d√©montre ainsi que Baguramon a voyag√© dans un autre univers que celui o√Ļ il est n√©. Cela se confirme gr√Ęce √† la seconde saison de l’anim√© Digimon Xros Wars II dans laquelle o√Ļ Baguramon, m√©tamorphos√© en √™tre humain, cr√©e lui-m√™me des X Loaders et surtout il invoque chaque personnage des cinq pr√©c√©dentes saisons afin de lutter contre l’ennemi √† abattre dans l’univers de Taiki et ses amis.

Dans ce m√™me manga, alors qu’√† plusieurs moments de l’intrigue, Taiki et ses amis r√©fl√©chissent, en vain, √† comment leurs aventures sont possibles, on apprend la v√©rit√© toute √† la fin dans un chapitre bonus. A l’int√©rieur, Wisardmon se r√©veille dans un espace-temps apr√®s avoir subi l’attaque de ZeedMilleniunmon et d√©couvre qu’il se retrouve deux mois plus t√īt au commencement des aventures de Taiki. C’est ainsi lui qui a donn√© son r√™ve des digimon √† Taiki avant de lui envoyer son X-Loader.

Quelques chapitres plus t√īt, le manga nous r√©v√®le √©galement que le personnage de Tailmon, qui voyage en compagnie d’un certain Wisarmon avant de rencontrer Taiki et ses amis, que celle-ci a √©t√© voyag√© au monde humain mais surtout qu’elle a autrefois √©t√© la partenaire d’une jeune humaine. A moins d’une tr√®s grosse co√Įncidence, cela semble plausible que d√©duire que cette Tailmon serait la partenaire de Hikari de Adventure/Zero Two.

De cette manière, rien que le manga Digimon Xros Wars peut permettre de conclure que le multivers Digimon est un postulat incontestable.

III.  Tout est possible :

Au travers de tous les diff√©rents exemples que nous avons ainsi pu d√©couvrir ensemble, nous pouvons √©tablir que m√™me s’il y a des conditions pr√©cises, il est malgr√© tout √©vident que tout est absolument possible dans la licence Digimon gr√Ęce √† l’explication des bifurcations. Plus d’une fois, les films trois et six ont pu paraitre incoh√©rents car ils brisaient la chronologie de leur univers. On cite particuli√®rement le cas du sixi√®me film o√Ļ les digimon sont toujours au monde r√©el alors qu’ils sont cens√©s √™tre retourn√©e √† la toute fin de la s√©rie anim√©e au Digital World sans v√©ritable possibilit√© de retour. Les deux dramas CD vont dans ce sens car les Tamers ne retrouvent pas leurs partenaires avant 2018 soit quand ils ont tous 27 ans ! N√©anmoins, par le principe de bifurcation que le jeu vid√©o Digimon Cyber Sleuth a choisi de mettre en lumi√®re, il est possible d’expliquer l’incoh√©rence en d√©clarant qu’il existe deux univers √† Digimon Tamers : un monde o√Ļ les digimon retournent au Digital World et un autre dans lequel ils restent au monde r√©el. C’est dans ce second monde que se d√©roule l’action du sixi√®me film.

De la m√™me mani√®re, le troisi√®me film peut √™tre aussi class√© comme appartenant √† un monde parall√®le de Digimon Adventure. A l’√©poque de ce film, les h√©ros sont occup√©s √† combattre le Digimon Kaiser pendant leurs vacances d’√©t√©. Ils rencontrent Wisarmon le 3 Ao√Ľt 2002, font leur reconnaissance entre au Digital World et finissent par d√©couvrir la base, ce qui a certainement d√Ľ prendre quelques jours, ils ont ensuite eu un long combat au Digital World avant de pouvoir abattre Kimeramon et de ramener Ken √† la raison. Tout ce passage au Digital World a d√Ľ lui s’√©taler sur une bonne semaine : n’oublions pas qu’on voit s‚Äô√©couler au minimum quatre nuits. Par cons√©quent, √† la sortie de cette mission, il devait rester aux enfants une dizaine de jours de cong√©s avant de reprendre l’√©cole… C’est un peu court pour vivre toute l’aventure que relate le troisi√®me film. Par cons√©quent, devant l‚Äôimpossibilit√© chronologique, cela devient √©vident que le troisi√®me film bifurque vers une autre voie et appartient √† un autre univers.

Un des exemples que l’on pense naturellement est le fameux Ry√ī mais ceci est une autre histoire, bien plus complexe, sur laquelle nous nous pencherons plus tard.

En r√©sum√©, gr√Ęce √† cette explication fournie par le multivers, nous pouvons affirmer que tout est absolument possible dans la licence Digimon. Chaque univers est s√©par√© des uns des autres mais tous existent simultan√©ment au m√™me moment. Ainsi, du moment qu’un personnage poss√®de le savoir ou est malchanceux, il lui est possible de voyager √† travers le temps et l’espace pour connaitre des mondes qui lui sont th√©oriques inaccessibles.

 

Free WordPress Themes - Download High-quality Templates