Accueil » Dramas Digimon » Digimon Frontier Original Story : Tsutaetai Koto

Digimon Frontier Original Story : Tsutaetai Koto

drama-frontier


  • PrĂ©sentation
  • Traduction
  • RĂ©sumĂ©
  • DĂ©tails clĂ©
  • Streaming

Titre original : デゾヱンフロンティケ ă‚ȘăƒȘă‚žăƒŠăƒ«ă‚čăƒˆăƒŒăƒȘăƒŒ äŒăˆăŸă„ă“ăš dejimon furontia orijinaru sutƍrÄ« tsutaetai koto
Titre français : Digimon Frontier Histoire Originale : Les choses que j’aimerais te dire.
Date de sortie : 23/04/2003
Durée du drama : 34 minutes environ
Référence CD : NECA-30084
Date dans la série : Pendant ou aprÚs la fin de la série
Producteur : Atsunari Baba
ScĂ©nariste : Sukehiro Tomita (Takuya et Izumi) – Yoshimi Narita (KĂŽji et KĂŽichi) – Akatsuki Yamatoya (Junpei et Tomoki)
Directeur du drama : Yukio Kaizawa
Musique : Michihiko Ohta

Le synopsis
Takuya nous fait découvrir des lettres écrites par ses camarades et lui, durant ou aprÚs leurs aventures dans le Digital World.

Le casting
Takuya Kanbara : Junko Takeuchi
KÎji Minamoto : Hiroshi Kamiya
Izumi Orimoto : Sawa Ishige
Junpei Shibayama : Masato Amada
Tomoki Himi : Kumiko Watanabe
KĂŽichi Kimura : Kenichi Suzumura

La tracklist
01. フロンティケ ăƒĄă‚€ăƒłă‚żă‚€ăƒˆăƒ«
02. 拓äčŸăźćź¶æ—ăžăźæ‰‹çŽ™
03.Â æł‰ăźăƒ©ăƒ–ăƒŹă‚żăƒŒ
04.Â æł‰ă‚’ç‹™ăˆ!ç©¶æ„”ăźäœœæˆŠ!!
05. 慄ちゃんま
06. 茝äșŒă‹ă‚‰èŒäž€ăžâ€Š
07. èŒäž€ă‹ă‚‰èŒäșŒăžâ€Š
08. An Endless Tale (TVゔむă‚ș)

La traduction du drama est réalisée par Emilie.

Track n°1 – Frontier titre principal

« Yo ! Vous allez bien tout le monde ?
Merci d’avoir toujours soutenu Digimon Frontier !
Bien. Aujourd’hui, nous avons dĂ©cidĂ© que chacun de nous allait Ă©crire une lettre exprimant ses plus profonds sentiments pour une personne que nous ne pouvons pas atteindre. S’il vous plaĂźt, Ă©coutez jusqu’Ă  la fin, d’accord ? »


Track n°2 – Une lettre Ă  la famille de Takuya

« Maman ! Papa ! Je suis dĂ©solĂ© d’avoir disparu aussi soudainement. Je n’ai pas fuguĂ©. Oh ! Et je n’ai pas Ă©tĂ© kidnappĂ© non plus ! Il y a seulement quelque chose que je dois faire. Je ne pense pas rentrer avant un moment. Ce serait sĂ»rement beaucoup de vous demander de ne pas vous inquiĂ©ter mais ne vous inquiĂ©tez pas et attendez que je revienne. Je vais bien. sĂ©rieusement, je vais vraiment bien !

Hein ? Vous croyez que je simule l’habituel « Je vais bien » ? Non, sĂ©rieusement, je vais vraiment bien ! Oh ! Mince ! D’accord… Pour prouver que je vais bien… Je vais chanter ! »

[Takuya commence Ă  chanter extrĂȘmement faux.]

Maman ! Papa ! Je suis dĂ©solĂ© d’avoir disparu aussi soudainement.
Je n’ai pas fuguĂ©. Oh ! Et je n’ai pas Ă©tĂ© kidnappĂ© non plus !
Alors n’appelez pas la police !
Il y a seulement quelque chose que je dois faire.
Je ne pense pas rentrer avant un moment.
Ce serait sûrement beaucoup de vous demander de ne pas vous inquiéter
Mais ne vous inquiétez pas et attendez que je revienne.
Je vais bien.
Je vais vraiment bien !

« Ah ! Je suis dans le rythme ! Voici Kanbara Takuya ! »

Nama-mugi-nama-gome-nama-tamago! Nama-mugi-nama-gome-nama-tamago! Tokyo-tokkyo-kyoka-kyoku-nojou-mushou-tokkyo-kyoku-nippon-nyuukyou-kyoku! Tonari-no-kyaku-wa-yoku-kaki-kuu-kyaku-da! Kanda-kaji-chou-kado-no-kanbutsuya-no-kaji-kuri-wa-katakute-kamenai-kanbutsuya-no-kanbei-san-no-kakaa-ga-detekite-kaachan-ga-okoshite-karikari-kandara-karikari-tabeta! Nigeta !!! [1]

[Takuya cesse de chanter et reprend sa respiration.]

« Ah… Euh… Qu’est-ce que j’essayais de faire dĂ©jĂ  ?
Shinya. Comment vas-tu ? je suis dĂ©solĂ© de ne pas avoir Ă©tĂ© lĂ  pour fĂȘter ton anniversaire.
Oh ! T’es-tu amĂ©liorĂ© aux jeux vidĂ©os ? Je t’apprendrai Ă  jouer au foot quand je serais rentrĂ©. Attends-moi encore un peu.
Hein ? D’oĂč je reviendrai ? Ah ! Du Digital World, bien sur ! Ah, merde !
Eh, Shinya, ne le dis pas Ă  maman et papa, d’accord ?
Alors ne sois pas surpris. Je peux Ă©voluer en un Digimon ! Et tu veux savoir autre chose ? C’est un des dix Guerriers LĂ©gendaires !
Quoi ? Tu ne me crois pas ? Je dis la vérité ! regarde ça !
Spirit Evolution ! Agunimon !
Salamander Burning !

L’Ăąme teintĂ©e par la mĂ©chancetĂ©, ce digivice la purifiera ! Digicode Scan !
Maman, Papa, Shinya ! Quand je rentrerai, allons manger de la viande ! »


Track n°3 – La lettre d’amour d’Izumi

Je m’appelle Orimoto Izumi. Ma famille et moi-mĂȘme sommes revenus vivre au Japon aprĂšs avoir passĂ© toute ma vie en Italie. Depuis que je frĂ©quente une Ă©cole japonaise, je n’arrive plus Ă  m’entendre avec mes camarades de classe, peu importe mes efforts. Je n’ai pas su me faire un seul ami Ă  qui ouvrir mon cƓur, afin de me confier, qui ferait de mĂȘme envers moi. Mais les personnes que j’ai rencontrĂ© dans le Digital World sont un peu diffĂ©rents. Ils ont certes un cĂŽtĂ© Ă©gocentrique, mais…

Takuya ! Attends ! OĂč vas-tu de maniĂšre aussi pressĂ©e ? Tu devrais essayer de rĂ©flĂ©chir avant d’agir ! Je sais que tu es le genre de personne qui entre en action dĂšs qu’il ressent quelque chose, mais au Japon il existe un proverbe disant que « Le chemin le plus court est le chemin le plus long vers la maison », non ?
Quoi ? « Tu es juste une fille alors ne m’embĂȘte pas ! » ?
Alors Ă©coute un peu. Tu es plus jeune que moi ! Il est vrai que nous sommes peut-ĂȘtre nĂ©s la mĂȘme annĂ©e mais je reste trois mois plus vieille que toi… Tu dois Ă©couter ce que ton aĂźnĂ©e te dit !
Eh ! Je t’ai dit de ne pas y aller ! C’est dangereux, Takuya !
Oh ! Quel garçon désespérant.
[Izumi soupire.] Mais je… Tu es peut-ĂȘtre parfois impatient mais il y a une passion sans limites qui brĂ»le toujours dans ton cƓur et c’est que j’aime en toi, Takuya.

Junpei ? La premiĂšre fois que je t’ai rencontrĂ©, je me suis sentie mal Ă  l’aise avec cette façon que tu avais de me fixer avec de grands yeux. Tu m’apparaissais comme une personne qui ne savait rien de la dĂ©licatesse, et je ne pouvais supporter quelqu’un comme ça. J’ai eu l’impression que tu Ă©tais une personne qui ne prenait pas en compte les sentiments des autres, exceptĂ© les tiens.
Mais je me trompais. J’ai dĂ©couvert que tu Ă©tais une personne disant tout ce qui lui passe par la tĂȘte, en cachant ce que tu ressens rĂ©ellement en toi. Peu importe que je te parle de nourriture italienne, tu Ă©coutes comme si tu apprĂ©ciais m’Ă©couter, cela me rend trĂšs heureuse.
Mais Ă  la maniĂšre dont tu me regardes, je me sens perdue sur comment rĂ©agir. Alors… Pour l’instant, j’aimerais que nous puissions rester comme nous sommes sans aucun sentiment spĂ©cial.
Ah oui ! Pourquoi n’irions-nous pas visiter l’Italie ensemble ? Je pourrais te montrer !
Non, Takuya, Tomoki, KĂŽji et KĂŽichi viendront eux aussi Ă©videmment !
Vraiment…

Tomoki. Es-tu capable de te dĂ©placer seul dans le noir maintenant ? Je sais que tu n’aimes pas l’eau, mais sais-tu nager dĂ©sormais ? Te fais-tu des amis ? Je doute qu’on te maltraite encore. AprĂšs tout, tu as dĂ©couvert le courage au Digital World. [Izumi rit.] Je pense que de nous six, peut-ĂȘtre, tu es celui qui a le plus grandi durant notre pĂ©riple au Digital World. N’oublie jamais ton courage, quoiqu’il arrive.

KĂŽichi-kun. Je me suis souvent questionnĂ©e sur la solitude que je voyais sur ton visage quand je te regardais du coin de l’Ɠil. Tu dois avoir endurĂ© beaucoup de moments amers depuis que tu es petit.
J’ai voulu te parler davantage mais nous n’avons jamais pu avoir le bon moment pour. AprĂšs tout, nous devons apprĂ©cier chaque jour que nous vivons ! Je l’ai appris durant nos aventures au Digital World.
Appelons-nous l’un l’autre, et parlons de nos problĂšmes dĂ©sormais, d’accord ?
Je t’appellerai plus tard.

KĂŽji.
Pourquoi ces yeux bleus expriment le regret et la peine ?
Pourquoi as-tu les lÚvres scellées quand tu es envahi par la timidité ?
Pourquoi laisses-tu le vent jouer avec tes cheveux lorsque tu refuses de regarder de ce cÎté ?
Dis quelque chose.
Non, tu n’as pas Ă  le faire.
Simplement m’Ă©couter patiemment comme tu le fais, m’apaise d’une maniĂšre que je ne parviens pas Ă  expliquer. [Izumi sourire.] Je voudrais passer plus de temps Ă  parler avec toi.

Ces mots errants qui flottent dans mon cƓur s’effacent.
Un jour, quand nous serons tous devenus adultes et que nous nous reverrons, je me demande si chacun de vous me dire quelle magnifique femme je suis devenue.


Track n°4 – ConquĂ©rir le cƓur d’Izumi ! La stratĂ©gie ultime !

[On entend le vent souffler et Junpei réfléchir.]

« Ah ! Que dois-je faire pour qu’Izumi-chan s’intĂ©resse Ă  moi ? La compĂ©tition est dĂ©jĂ  difficile et Ă  prĂ©sent que KĂŽichi est lĂ  le nombre de mes rivaux a augmentĂ© que j’en pleurerai Ă  sanglots ! Je dois faire quelque chose qui rĂ©glera les choses une fois pour toutes ! Hum… Oh ! VoilĂ  ! »

Stratégie n°1 : Lui faire une déclaration.

« Izumi-chan, voudrais-tu sorti avec moi ?

Izumi : « Non. »

C’est comme ça que ça se passera vraiment… Alors nous utiliserons la stratĂ©gie n°2 : Attirer un digimon avec du chocolat et jouer la comĂ©die !

Izumi : Ah ! Que fais-tu là ? »

« Ah ah ah ! Je suis Kaminarimon ! Deviens ma femme ou… ! Prends ça !

Izumi : « Non ! Jamais ! »

Kaminarimon : « ArrĂȘte toi lĂ -bas ! »

Izumi : « Junpei ! »

« Le guerrier de la justice, Shibayama Junpei, arrive en un éclair ! »

Kaminarimon : « Quelle insolence ! Je te renverrai chez toi en larmes ! »

« Junpei Jet Kick ! »
« Junpei Lightning Quick Punch ! »

Kaminarimon : « Aaaah ! Je suis battu ! Il est beaucoup trop fort ! »

Izumi : « Quel gros morceau ! »

« J’aimerais tant que ça arrive vraiment… Mais en vrai… »

Kaminarimon : « Ah ah ah ! Je suis Kaminarimon ! »

Izumi : « Brezza Petalo! »

Kaminarimon : « Ah ! Je suis battu ! »

Izumi : « Une femme doit ĂȘtre belle et forte ! »

« Et je n’aurais pas la moindre chance de me montrer. [Il soupire.]  « C’est que ce qui arrive toujours… Alors passons Ă  la stratĂ©gie n°3 : prĂ©tendre ĂȘtre Ophanimon et communiquer Ă  travers le digivice ! »

[On entend un digivice Ă©mettre un signal.]

Ophanimon : « Je suis Ophanimon. Je t’en prie, sors avec Junpei. »
Izumi : « Absolument pas. »

« Aaaaaaaah ! Je suis si malchanceux !

Mais ça ne sert Ă  rien de dĂ©primer ! Je avis utiliser mon dernier atout ! RĂ©diger une lettre d’amour et obtenir le cƓur d’Izumi-chan avec une Ă©criture soignĂ©e !

[On entend du papier ĂȘtre dĂ©roulĂ©.]

Je devrais commencer par une formule sur la saison…

« Bonne nouvelle annĂ©e ! » [Il froisse le papier.]  « On dirait une carte de vƓux ! Voyons… La chaleur qui a disparu lors de ces jours froids et en ce moment ce que je cherche avec anxiĂ©tĂ© en observant les fleurs de sakura Ă©clore de leurs bourgeons. »

[Il froisse encore le papier.]

« Non, ça va juste l’Ă©loigner si c’est trop formel. Alors comment dire quelque chose de plus gai ? Eh, Izumi-chan ! Es-tu heureuse ? »

[Il déchire le papier.]

« Aaaaah ! Je ne possĂšde aucun talent pour l’Ă©criture ! Merde ! Comment je pourrais Ă©crire une lettre qui m’aidera Ă  me faire remarquer d’Izumi-chan ? Mais oui ! Dans un moment pareil !

Spirit Évolution ! Bolgmon !

En Ă©tant le cool Bolgmon, de beaux mots devraient venir Ă  moi naturellement ! Alors voyons…

[Le stylo tombe Ă  terre.]

« Aaaaaaaaah ! Je ne peux pas tenir de stylos ! »


Track n°5 – A mon grand frĂšre :

Cher grand-frĂšre.

Comment vas-tu ? En ce moment je me trouve dans un endroit qui se nomme Digital World.

Tu pourrais avoir du mal Ă  le croire mais ce monde est diffĂ©rent du monde rĂ©el oĂč tu te trouves. Il y a des monstres que l’on appelle des digimon et plein de d’endroits et de choses Ă©tranges. Chaque jour amĂšne une nouvelle surprise.

Je suis dĂ©solĂ© de ne pas ĂȘtre revenu Ă  la maison depuis si longtemps. Je suis certain que maman et papa sont eux aussi inquiets. Mais ne le soyez pas, s’il vous plaĂźt. J’essaie, j’essaie vraiment, de bien agir.

Il y a une raison pour laquelle j’Ă©cris cette lettre maintenant. C’est assez Ă©trange qu’il y ait une boĂźte aux lettres au Digital World ! C’est bizarre l’idĂ©e d’une boĂźte aux lettres dans un autre monde, non ? Elle se trouve seule dans un champ vide. VoilĂ  quel genre de monde est le Digital World.

Alors, mĂȘme si je suis pas certain que cette lettre te parvienne, je n’ai pas pu passer Ă  cĂŽtĂ© de cette opportunitĂ©, et j’ai pris du papier et un stylo.

En ce moment, j’ai plein de grands-frĂšres et une grande-sƓur. Ils forment un groupe en lequel je peux avoir confiance, et c’est avec eux que je voyage dans ce monde en quĂȘte d’aventures.

Grand-frĂšre Junpei s’excite vite et est un peu maladroit. Mais quand la situation l’exige, c’est un homme ! Il a l’air irresponsable mais c’est en fait un grand-frĂšre trĂšs fiable. On dirait qu’il ne rĂ©flĂ©chit pas, mais c’est une personne trĂšs gentille qui pense d’abord aux autres avant lui-mĂȘme. Il me parait un peu sordide quand il se trouve avec grande-sƓur Izumi. C’est peut-ĂȘtre juste moi qui imagine.

Le prochain, c’est grand-frĂšre KĂŽji. Il est super cool et rĂ©servĂ©. Parfois, il peut ĂȘtre trop rĂ©servĂ© alors j’ai une mauvaise premiĂšre impression, mais c’est un grand-frĂšre trĂšs gentil qui se soucie sincĂšrement de ses amis.

Et il y a ensuite grand-frĂšre KĂŽichi, le vĂ©ritable grand-frĂšre de KĂŽji. Il a rejoint assez rĂ©cemment notre Ă©quipe. Au dĂ©but, il Ă©tait un peu effrayant mais maintenant c’est un des nĂŽtres ! J’espĂšre que je pourrais devenir plus ami avec lui bientĂŽt.

Pour terminer, il y a grand-frĂšre Takuya. C’est lui qui m’a appris le courage et la capacitĂ© Ă  combattre. Grand-frĂšre Takuya est vraiment fort et simple et… Je ne peux pas vraiment bien l’expliquer mais il est vraiment cool et simple. Je l’admire beaucoup.

Je suis dĂ©solĂ©. Ce ne sont pas une trĂšs bonne description, n’est-ce pas ? Mais grĂące Ă  grand-frĂšre Takuya, j’ai pu changer.

Au dĂ©but, je dĂ©testais ce monde. J’ai Ă©tĂ© forcĂ© d’y venir contre ma volontĂ©, et j’ai Ă©tĂ© presque blessĂ© plusieurs fois. Il n’y a pas de choses modernes ici alors on essaie de survivre en pleine nature. Je pleurais tous les jours. Mais maintenant je suis ravi d’ĂȘtre venu ici. GrĂące au fait d’ĂȘtre venu dans ce monde, avec des amis en qui j’ai confiance, j’ai pu devenir plus fort. J’ai enfin pu comprendre ce que le vĂ©ritable courage signifie, et Ă  ne pas fuir quand les choses deviennent difficiles.

Nos aventures ne sont pas encore terminĂ©es. Il y a encore beaucoup de choses que j’aimerais te dire, mais je laisse cela pour un autre moment. La prochaine fois que je te verrais, grand-frĂšre, j’aimerais te montrer combien je suis devenu fort. Je ne suis pas certain de quand je rentrerai, mais je promets de rentrer sain et sauf Ă  la maison. Alors, jusque lĂ , sois en bonne santĂ©.

Tomoki.


Track n°6 – De KĂŽji Ă  KĂŽichi :

Avant de me rendre au Digital World, j’ai souvent pensĂ© que le monde pourrait ĂȘtre rempli de nombreuses personnes, mais qu’ils Ă©taient tous des Ă©trangers l’un pour l’autre. Tu dois uniquement vivre ta vie pour toi-mĂȘme. C’est pourquoi j’Ă©tais toujours seul. Mais maintenant… Je ne le suis plus.

[On entend une cloche sonner pour signaler la fermeture de portes.]

KĂŽichi, aujourd’hui, c’est notre anniversaire. C’est le premier anniversaire que nous fĂȘterons ensemble depuis que nous sommes rencontrĂ©s. J’ai toujours eu d’autres personnes pour fĂȘter mon anniversaire auparavant mais aujourd’hui ce sera diffĂ©rent. Aujourd’hui, nous allons le fĂȘter l’un et l’autre. Cela me fait me sentir Ă©trange. Mais j’attends cela avec impatience.

Quand nous Ă©tions au Digital World, Takuya et Tomoki parlaient souvent de leurs frĂšres. Takuya disait toujours combien Ă©tait mignon son petit frĂšre, alors que Tomoki se plaignait au sujet des moments oĂč il se disputait avec son grand frĂšre. Quand ils les Ă©coutaient, Junpei et Izumi dĂ©claraient qu’ils auraient voulu avoir un frĂšre ou une sƓur au lieu d’ĂȘtre enfant unique. Ce n’est pas que je n’y ai jamais songĂ© mais je n’ai jamais eu vraiment quelque chose Ă  dire. Je veux dire que tu ne peux pas avoir de frĂšre ou de sƓur juste en le voulant.

Mais tu es alors apparu, KĂŽichi. Mon jumeau.

Je crois que je n’Ă©tais pas trop surpris. Je veux dire que je l’Ă©tais un peu mais j’ai pu croire assez facilement que nous Ă©tions frĂšres. Cela m’a rendu heureux… Ce n’est pas quelque chose que je pouvais te dire face Ă  face, mais j’Ă©tais vraiment heureux.

Mais peu aprĂšs t’avoir rencontrĂ©, j’ai dĂ©couvert que j’Ă©tais dĂ©goĂ»tĂ© par ce que je pouvais ĂȘtre. Je voulais vraiment te parler mais je n’y arrivais pas du tout. Plus je me rĂ©pĂ©tais que je devais te parler, plus je me sentais incertain sur quoi je devais te parler exactement. J’aurais voulu du fond de mon cƓur avoir pu te parler de la mĂȘme maniĂšre que Takuya et les autres le faisaient… Maintenant, c’est quelque chose dont je ris en regardant en arriĂšre.

Ah oui ! C’est devenu une routine de nous parler chaque jour par tĂ©lĂ©phone. Depuis, quand quelque chose d’intĂ©ressant arrive, tu es la premiĂšre personne Ă  laquelle je pense pour en parler. C’est un peu Ă©trange de constater que je rĂ©agisse ainsi par rapport Ă  la personne que j’Ă©tais autrefois. Mais ce n’est pas une mauvaise chose. Je peux toujours te parler au tĂ©lĂ©phone mais je pense maintenant que ce n’est pas assez. Si nous vivions plus prĂšs l’un de l’autre, je pourrais te voir davantage.

L’autre jour, j’ai regardĂ© un programme de variĂ©tĂ© Ă  lz tĂ©lĂ© sur les jumeaux. L’as-tu vu ? Ces jumeaux rĂ©pondaient aux questions de l’animateur exactement au mĂȘme moment. MĂȘme quand leurs yeux Ă©taient bandĂ©s ou ils se trouvaient dans des piĂšces diffĂ©rentes, ils Ă©taient capables de comprendre ce que l’autre pensait.

Apparemment, les jumeaux possĂšdent une sorte de lien tĂ©lĂ©pathique. Penses-tu que nous avons quelque chose comme ça ? J’aimerais que oui. Ces derniers temps, je pense que je voudrais te connaitre mieux.

J’ai passĂ© beaucoup de temps Ă  me questionner sur ce que je devrais t’offrir comme cadeau d’anniversaire. Qu’est-ce qui pourrait te rendre heureux ? Je n’ai cessĂ© d’y penser et j’ai fini par en avoir mal Ă  la tĂȘte. Si nous savions utiliser la tĂ©lĂ©pathie comme ces jumeaux de la tĂ©lĂ©, alors je pourrais peut-ĂȘtre ĂȘtre capable de dire immĂ©diatement ce que tu veux.

Mais….

Un cadeau…

Finalement, je n’ai pas su venir avec quelque chose.
Je suis certain que tu seras heureux avec quoique ce soit que je t’offre, mais je ne veux pas te donner quelque chose Ă  contrecƓur. Alors ce n’est peut-ĂȘtre pas un gros substitut mais j’ai apportĂ© une tarte aux pommes. Ma mĂšre l’a fait. Ses tartes sont les meilleures alors je pense que tu l’aimeras toi aussi.

Maman et moi allons bien. Je ne l’ai jamais appelĂ© maman auparavant mais je le dis maintenant, alors il n’y a plus de soucis Ă  se faire.

Comment va ta mĂšre ? Je sais qu’elle a un travail pĂ©nible… Va t-elle bien ? Tu semblais trĂšs inquiet pour elle alors je m’inquiĂšte pour elle moi aussi. Je voudrais faire quelque chose pour toi et ta mĂšre. C’est dans ce genre de moments que je dĂ©teste ĂȘtre un Ă©colier. Si j’Ă©tais un adulte, je suis certain que je serais capable de faire quelque chose. Je voudrais ĂȘtre dĂ©jĂ  un adulte. Je le veux vraiment.

Dis, KĂŽichi, que voudrais-tu ĂȘtre quand tu seras adulte ? Je pense que j’aimerais te parler aujourd’hui de nos rĂȘves. Mon rĂȘve est de voyager Ă  travers le monde. Avant d’aller au Digital World, j’ai Ă©crit dans une rĂ©daction sur ce que je voulais ĂȘtre quand je serai adulte Ă  l’Ă©cole que je voulais voyager seul Ă  travers le monde. Mais maintenant j’ai abandonnĂ© l’idĂ©e de le faire seul.

Naturellement, Je crois que c’est possible pour moi de le faire seul. Mais je pense que ce sera plus amusant s’il y a deux personnes. Deux personnes qu verront les choses ensemble, riront ensemble et parleront de tout et rien en faisant le tour du monde.

KĂŽichi, si je te demandais te devenir avec moi, quelle expression aurais-tu ?

[Le train s’arrĂȘte et la porte s’ouvre. KĂŽji descend.]

KĂŽichi, je te retrouverai bientĂŽt. Que devrais-te dire en premier quand je te verrai ?

« Joyeux anniversaire ? » Ce n’est pas trĂšs excitant….

Oh ! Je sais. Voici ce que je vais dire…
« Merci, KĂŽichi… pour ĂȘtre nĂ© avec moi. »


Track n°7 – De KĂŽichi Ă  KĂŽji :

Avant de me rendre au Digital World, je ressentais une soudaine et profonde dĂ©pression m’envahir, alors que j’avançais dans une foule comme celle-ci. MĂȘme en riant avec mes amis, je sentais les douleurs de la tristesse. Je ne connaissais pas les problĂšmes que j’avais, mais maintenant je crois que oui.

KĂŽji, je pense que c’Ă©tait parce que je n’Ă©tait pas avec toi.

[La porte du train s’ouvre, KĂŽichi descend, puis les portes se referment.]

KĂŽji, aujourd’hui c’est notre anniversaire. J’Ă©tais heureux quand mon anniversaire arrivait, mais maintenant c’est encore mieux qu’avant. C’est un anniversaire que toi et moi partageons ensemble. J’Ă©tais vraiment heureux quand je t’ai demandĂ© si nous pouvions nous voir pour notre anniversaire et que tu as dit oui… Surtout que je n’ai pas beaucoup pu te voir ces derniers temps. J’ai attendu ce jour avec impatience.

C’est ma grand-mĂšre qui m’a dit que j’avais un frĂšre jumeau. KĂŽji. J’Ă©tais vraiment surpris la premiĂšre fois que j’ai entendu ton nom. Normalement, des choses comme celle-lĂ  sont difficiles Ă  croire. On dirait une mauvaise blague ? Je croyais que j’Ă©tais enfant unique, et je dĂ©couvre que j’ai un petit frĂšre.

Mais assez Ă©trangement, j’ai pu le croire tout de suite, croire que j’avais un frĂšre nĂ© le mĂȘme jour que moi, croire que tu Ă©tais lĂ -bas.

Je voulais te voir. C’Ă©tait ma pensĂ©e immĂ©diate. Je voulais tellement te voir que je ne pouvais plus rester concentrĂ© sur quelque chose. C’est pourquoi je te suivais.

J’Ă©prouve encore de la culpabilitĂ© quand je pense aux moments oĂč j’Ă©tais Duskmon. Comment ai-je pu te blesser toi ainsi que Takuya et les autres si facilement ? Il y a des fois oĂč je m’en sens vraiment misĂ©rable Ă  m’en souvenir mais en te voyant sourire, je me sens mieux.

Tu m’as trouvĂ© et tu m’as sauvĂ©. Alors que je reposais Ă  l’hĂŽpital, les mĂ©decins et les infirmiĂšres m’ont souvent dit que c’Ă©tait un miracle que je sois toujours en vie. Ils m’ont dit que si j’avais pu me rĂ©veiller, c’est parce que toi, Takuya et les autres m’ont appelĂ©. J’ai entendu ta voix. Je crois que c’est parce que tu m’as appelĂ© que j’ai pu revenir Ă  la vie.

Tu m’as tout le temps sauvĂ© la vie, n’est-ce pas ?

Depuis nous parlons au tĂ©lĂ©phone, et mĂȘme si ma journĂ©e s’est trĂšs mal passĂ©e, je me rĂ©jouis en entendant ta voix. Ce n’est pas quelque chose que je pourrais te dire en face, mais je crois que pouvoir parler avec toi aujourd’hui est un vĂ©ritable miracle. Oui, je le crois.

KĂŽji, il y a quelque dont je dois m’excuser pour aujourd’hui. J’ai pas rĂ©ussi Ă  te prĂ©parer un cadeau d’anniversaire.

Ce n’est pas que j’ai oubliĂ© ! Je ne ferai jamais ça !

Tu vas te moquer de moi ,mais je n’ai pas cessĂ© d’y penser chaque jour depuis un mois. Que pourrais-je t’offrir qui te rendrait heureux ? C’est tout ce que Ă  quoi je pensais. Je crois que ce pourrait ĂȘtre la premiĂšre fois de ma vie oĂč j’ai passĂ© autant de temps Ă  m’inquiĂ©ter sur quelque chose.

Alors que je rĂ©flĂ©chissais, je me suis senti un peu dĂ©primĂ©. Car j’ai compris que je ne savais pas quoi t’offrir. Normalement, si tu as un frĂšre ou une sƓur, tu dois ĂȘtre capable de dire ce qu’ils aiment ou ce qu’ils veulent, non ? Mais alors que nous sommes frĂšres, je ne sais toujours pas grand chose de toi.

C’est pourquoi je n’ai pas su te prĂ©parer un cadeau car j’ai pensĂ© Ă  ça. Tu es gentil alors je crois que tu seras heureux avec ce que je te donnerai mais…

Ce n’est pas un gros substitut mais j’ai amenĂ© un gĂąteau. Maman l’a fait. Elle l’a aussi dĂ©corĂ© de nos noms. Nous pouvons mettre des bougies dessus et les souffler ensemble. Je sais qu’avoir un gĂąteau d’anniversaire est vraiment conventionnel mais je veux passer cet anniversaire et faire des choses conventionnelles avec toi.

Également, il y a autre chose que je voudrais Ă©voquer. Nous parlons chaque jour au tĂ©lĂ©phone, n’est-ce pas. Je pense que c’est une bonne chose, naturellement, et c’est l’unique moyen de rester en contact puisque nous vivons si loin l’un de l’autre, mais j’en veux toujours davantage. Je devrais faire beaucoup de trajets ferroviaires, et le prix des billets n’est pas quelque chose qu’on peut en rire.. Mais se tĂ©lĂ©phoner n’est pas assez pour moi.

C’est pourquoi j’ai demandĂ© Ă  maman Ă  la place du ballon de foot que je voulais pour mon anniversaire de me donner de l’argent. Je lui ait dit que voulais l’utiliser pour acheter un pass pour le train, afin de te voir.

Je veux te rendre visite cette fois, comme tu es venu me rendre visite quand j’Ă©tais Ă  l’hĂŽpital. Il n’y a vraiment rien de particulier de ce que je veux faire quand je suis avec toi, juste voir ton visage, rire avec toi et parler de tout et de rien.
Je veux en savoir plus sur toi ! Si je te le dis, quelle expression auras-tu ?

[Le train s’arrĂȘte et la porte s’ouvre. KĂŽichi sort.]

Je suis presque arrivé, KÎji. Que devrais-je te dire en premier quand je te verrai ?

« Joyeux anniversaire ? » C’est trop conventionnel. Il doit y avoir quelque chose …

Oh ! Je sais ! Voici ce que je vais dire :

« Merci, KĂŽji… pour ĂȘtre nĂ© avec moi. »


Track n°8 – An endless Tale :

Pour toi et moi,
Que puis-je faire ?

GuidĂ©s par quelque chose d’invisible,
Nous le traverserons encore ensemble.
C’Ă©tait une promesse portĂ©e par le temps.

Mes sentiments s’Ă©claireront maintenant (C’est vrai)
En un magnifique sourire.

Un récit éternel
Te choisit comme personnage principal.
Les nombreux bonjours et au revoir
Sont nos panneaux indicateurs. (Nos panneaux indicateurs.)


Les explications de la traduction :

[1] Il s’agit de virelangues japonais.

Titre original : フロンティケ ăƒĄă‚€ăƒłă‚żă‚€ăƒˆăƒ« – Frontier Main Title
Titre français : Frontier Titre Principal
Durée : 32s

Takuya prĂ©sente le Drama CD, expliquant que lui et ses amis ont dĂ©cidĂ© d’Ă©crire un message Ă  destination de leurs proches.


Titre original : 拓äčŸăźćź¶æ—ăžăźæ‰‹çŽ™ – Takuya no Kazoku e no Tegami
Titre français : Une lettre à la famille de Takuya
Durée : 3m26

Dans sa lettre, Takuya s’adresse Ă  ses parents et s’excuse d’avoir disparu aussi soudainement. Il explique n’avoir Ă©tĂ© ni kidnappĂ© ni avoir fuguĂ©, mais qu’il a quelque chose Ă  faire et leur demande de ne pas trop s’inquiĂ©ter. Il assure que tout va bien puis, pour les convaincre, il chante son message. Takuya s’adresse ensuite Ă  son frĂšre et s’excuse de ne pas avoir Ă©tĂ© lĂ  pour fĂȘter son anniversaire. Il lui parle ensuite du Digital World en lui disant de ne pas le dire Ă  leurs parents. Il rĂ©vĂšle pouvoir Ă©voluer en digimon, un Guerrier LĂ©gendaire qui se nomme Agunimon. Pour le prouver, il Ă©volue en celui-ci.


Titre original : æł‰ăźăƒ©ăƒ–ăƒŹă‚żăƒŒ – Izumi no Rabu Retā
Titre français : La lettre d’amour d’Izumi
Durée : 5m08

Izumi commence sa lettre en se prĂ©sentant, et que sa famille est revenue au Japon depuis l’Italie oĂč elle a vĂ©cu toute sa vie, et que depuis elle n’a pas su se faire un seul ami Ă  l’Ă©cole. Peu importent ses efforts, personne Ă  qui elle pourrait ouvrir son cƓur.

Soudain, Izumi s’interrompt pour interpeller Takuya et lui dire de ne pas agir de façon si hĂątive, puis lui rappelle qu’elle est son aĂźnĂ©e de trois mois et doit donc l’Ă©couter quand celui-ci lui rĂ©torque de ne pas l’embĂȘter car elle est une fille. Elle continue d’insister pour interdire Ă  Takuya d’aller oĂč il veut mais celui-ci n’obĂ©it pas.

De retour Ă  sa lettre, Izumi confie que mĂȘme si Takuya peut ĂȘtre impatient, elle aime la passion sans limites qui brĂ»le en lui. Elle passe alors Ă  Junpei disant que lorsqu’ils se sont rencontrĂ©s, elle croyait que c’Ă©tait un garçon qui manquait de tact et qui ne prenait en compte jamais les sentiments des autres. Elle dit ensuite s’ĂȘtre trompĂ©e et que Junpei sait l’Ă©couter quoiqu’elle puisse lui raconter et que cela la rendait heureuse. Elle sait qu’il Ă©prouve des sentiments particuliers pour lui et espĂšre qu’ils sauront rester amis sans rien changer entre eux. Elle propose finalement de visiter un jour l’Italie ensemble avec leurs autres amis.

Elle s’adresse ensuite Ă  Tomoki et lui demande s’il a toujours peur du noir, s’il sait nager maintenant et s’il s’est fait des amis. Elle estime que tout ira bien maintenant car il a dĂ©couvert le courage au Digital World. Elle ajoute que ce doit ĂȘtre lui qui a le plus mĂ»ri lors de leurs aventures au Digital World et lui conseille de ne jamais oublier son courage.

Elle s’adresse Ă  KĂŽichi et avoue s’ĂȘtre souvent questionnĂ©e sur la tristesse qu’elle a aperçu sur son visage et songe qu’il a dĂ» connaitre beaucoup de moments difficiles. Elle regrette de ne pas avoir pu lui parler auparavant et espĂšre qu’il l’appellera pour lui confier ses problĂšmes.

Elle s’adresse Ă  prĂ©sent Ă  KĂŽji et lui posent que des questions : pourquoi ces yeux sont-ils plein de tristesse ? Pourquoi ne parles-tu pas quand il est timide ? Pourquoi laisse t-il ses cheveux voler quand il ne parle pas ? Elle aimerait qu’il lui parle amis songe qu’elle aime finalement qu’il soit lĂ  pour Ă©couter.

Pour conclure sa lettre, Izumi dit que ces mots issus de son cƓur s’effaceront puis espĂšre que quand ils seront tous devenus adultes, elle pourra leur montrer quelle magnifique femme elle est devenue.


Titre original : æł‰ă‚’ç‹™ăˆ!ç©¶æ„”ăźäœœæˆŠ!! – Izumi wo Nerae! KyĆ«kyoku no Sakusen!!
Titre français : ConquĂ©rir le cƓur d’Izumi ! La stratĂ©gie ultime !
Durée : 4m49

Junpei rĂ©flĂ©chit Ă  un moyen de conquĂ©rir Izumi. Sa premiĂšre stratĂ©gie consiste Ă  se dĂ©clarer directement, mais il comprend que celle-ci lui dira non. Sa seconde stratĂ©gie est d’organiser un plan oĂč un mauvais digimon attaquera Izumi et il viendrait la sauver. Cependant, le garçon comprend qu’Izumi ne lui laisserait pas le temps d’intervenir et Ă©voluerait vite en Fairymon pour battre le mĂ©chant. Sa troisiĂšme stratĂ©gie serait alors d’imiter la voix d’Ophanimon pour appeler Izumi et lui demander de sortir avec Junpi mais il se doute qu’elle refusera. Sa derniĂšre stratĂ©gie est alors d’Ă©crire une lettre pour se dĂ©clarer mais ne sait rien rĂ©diger oĂč cela ressemble Ă  une carte de vƓu. Il se dĂ©cide alors Ă  Ă©voluer en Bolgmon et sent l’inspiration venir enfin Ă  lui, mais dĂ©couvre qu’il ne peut Ă©crire sous cette forme car le digimon ne peut pas tenir un stylo.


Titre original : 慄ちゃんま – Nii-chan e
Titre français : A mon frÚre
Durée : 4m36

Tomoki s’adresse Ă  son frĂšre et lui explique se trouver au Digital World et prĂ©sente avec ses propres mots la nature de ce monde. Il s’excuse ensuite de ne pas ĂȘtre revenu depuis longtemps Ă  la maison, que leurs parents doivent ĂȘtre inquiets, mais assure qu’ils n’ont pas Ă  s’en faire et essaie de bien agir. Il explique ensuite Ă©crire cette lettre car lui et ses amis ont dĂ©couvert une boite aux lettre au milieu de nulle part et ont dĂ©cidĂ© d’Ă©crire Ă  un de leurs proches. Tomoki parle alors du groupe dans lequel il est. D’abord Junpei qu’il trouve maladroit mais agit en homme quand il le faut. Il a l’impression qu’il devient sordide quand il s’adresse Ă  Izumi. Pour KĂŽichi, il dit juste que celui-ci vient de rejoindre le groupe et le trouvait un peu effrayant au dĂ©but mais espĂšre pouvoir devenir ami avec lui. Il dit ensuite que KĂŽji est un garçon pour qui il a eu une mauvaise impression alors que celui-ci est en vĂ©ritĂ© trĂšs gentil et fiable. Finalement, il essaie de dĂ©crire Takuya et rĂ©vĂšle que c’est lui qui lui a appris le courage mais s’embrouille dans ses mots et s’en excuse.

Tomoki explique qu’au dĂ©but il dĂ©testait ce monde et a Ă©tĂ© forcĂ© de s’y rendre. Il dit avoir Ă©tĂ© presque blessĂ© plusieurs fois, qu’il n’existe rien de moderne et qu’on doit survivre en pleine nature mais avoue ĂȘtre ravi y ĂȘtre venu maintenant, car il a pu devenir plus fort. Il a pu y comprendre que le vĂ©ritable courage signifie de ne pas fuir quand les choses deviennent difficiles. Tomoki termine sa lettre en disant qu’il leur reste des choses Ă  faire et espĂšre pouvoir lui montrer combien il est devenu fort quand il sera de retour Ă  la maison.


Titre original : 茝äșŒă‹ă‚‰èŒäž€ăžâ€Š – Kƍji kara Kƍichi e…
Titre français : De KĂŽji Ă  Kƍichi…
Durée : 6m57

KĂŽji s’exprime Ă  son frĂšre pour lui confier qu’avant de se rendre au Digital World il pensait que le monde avait beau ĂȘtre rempli de nombreuses personnes, tous Ă©taient des Ă©trangers les uns pour les autres. On vivait uniquement la vie pour soi-mĂȘme. C’est pourquoi il Ă©tait seul. Mais il dit ne plus penser de cette maniĂšre.

KĂŽji mentionne alors que c’est leur anniversaire et qu’ils vont le fĂȘter ensemble cette annĂ©e, ce qui lui fait Ă©trange par rapport aux autres annĂ©es. Il se rappelle qu’au Digital World, Takuya et Tomoki parlaient de leur frĂšre respectif pendant que Junpei et Izumi Ă©coutaient en souhaitant vouloir un frĂšre ou une sƓur. Lui n’y pensait pas car vouloir un frĂšre ou une soeur n’est pas quelque chose que l’on peut obtenir juste en le souhaitant. C’est Ă  ce moment que KĂŽichi est finalement apparu. Il dit ne pas Ă©tĂ© trop surpris et avoir Ă©tĂ© heureux de leur rencontre. Il avoue s’ĂȘtre alors senti dĂ©goĂ»tĂ© de vouloir lui parler mais de s’en ĂȘtre senti incapable de le faire comme Takuya et les autres savaient pourtant le faire. Il mentionne ensuite c’est une routine dĂ©sormais pour eux de se tĂ©lĂ©phoner chaque jour, mais juge que ce n’est pas assez et regrette qu’ils vivent si loin l’un de l’autre. Il raconte ensuite avoir vu une Ă©mission sur des jumeaux qui pouvaient rĂ©pondre en mĂȘme temps sans interagir ensemble auparavant. Il dit avoir entendu que les jumeaux possĂ©daient un don de tĂ©lĂ©pathie et se demande s’ils l’ont, souhaitant pouvoir mieux connaitre son frĂšre.

KĂŽji dĂ©clare alors avoir essayĂ© de lui trouver un cadeau qui lui rendrait heureux jusqu’Ă  en avoir mal au crĂąne, mais n’a pu rien trouver alors il vient sans rien car mĂȘme s’il aurait Ă©tĂ© content de n’importe quoi il ne veut pas offrir quelque chose Ă  contrecƓur. Il dit venir ainsi Ă  la place avec une tarte faite par sa mĂšre et espĂšre qu’il l’aimera. Il demande ensuite s’il sait ce qu’il veut ĂȘtre adulte car lui s’est rappelĂ© d’une rĂ©daction Ă©crite en classe. A l’Ă©poque, il voulait voyager seul Ă  travers le monde mais maintenant trouverait plus amusant de voyager Ă  deux pour voir les mĂȘmes choses et partager les mĂȘmes sentiments. Il se demande s’il accepterait de l’accompagner.

Avant de sortir du train, KĂŽji se demande ce qu’il dira Ă  KĂŽichi quand ils se verront et se rĂ©sout Ă  dire : « Merci d’ĂȘtre nĂ© avec moi. ».


Titre original : èŒäž€ă‹ă‚‰èŒäșŒăžâ€Š – Kƍichi kara Kouji e..
Titre français : De KĂŽichi Ă  KĂŽji…
Durée : 7m12

KĂŽichi explique Ă  son frĂšre qu’avant d’aller au Digital World, il souffrait d’une dĂ©pression et se sentait triste et ça, mĂȘme quand il riait avec ses amis. Il pense que c’Ă©tait sans doute parce qu’il n’Ă©tait avec KĂŽji, puis dit ĂȘtre heureux de fĂȘter avec lui leur anniversaire. Il parle ensuite de sa grand-mĂšre et de sa surprise lui apprenant qu’il a un petit jumeau lui qui se croyait enfant unique. Il a cependant fini par y croire assez vite et Ă  l’accepter. Il mentionne sa culpabilitĂ© pour avoir attaquĂ© et blessĂ© Takuya et les autres. Il se rappelle le moment oĂč KĂŽji a dĂ©barquĂ© Ă  l’hĂŽpital pour lui sauver la vie et que les mĂ©decins lui ont dit que pour eux un miracle s’Ă©tait produit.

KĂŽichi s’excuse ensuite de ne pas lui avoir amenĂ© de cadeau, non pas parce qu’il a oubliĂ©, mais parce qu’il n’a pas su trouvĂ© quelque chose qui lui ferait plaisir. Ça l’a un peu dĂ©primĂ©, car un frĂšre ou une sƓur doit savoir ce que son frĂšre ou sa sƓur aimerait. Il s’est alors dĂ©cidĂ© Ă  ramener une tarte que leur mĂšre a faite sur lequel ils pourront mettre des bougies et les souffler ensemble. Il dit que c’est conventionnel mais a envie de faire des choses conventionnelles avec lui.

KĂŽichi regrette qu’ils habitent si loin l’un de l’autre et voudrait le voir plus souvent car le tĂ©lĂ©phone ne lui suffit pas. C’est pourquoi il a demandĂ© Ă  sa mĂšre d’obtenir de l’argent Ă  la place d’un ballon de football pour son anniversaire, afin de pouvoir s’offrir un pass pour le train. Il souhaite pouvoir rendre visite Ă  KĂŽji comme celui-ci lui a rendu visite Ă  l’hĂŽpital.

Avant de sortir du train, KĂŽji se demande ce qu’il dira Ă  KĂŽichi quand ils se verront de nouveau en vrai. TrĂšs certainement ça sera : « Merci d’ĂȘtre nĂ© avec moi. ».


Titre original : An Endless Tale (TVゔむă‚ș)
Titre français : Un récit éternel (version TV)
Durée : 1m39

Ending qui conclut le Drama.


Les détails clé :

Ce Drama CD ne s’inscrit pas dans la chronologie de Digimon Frontier. Les diffĂ©rentes pistes ne s’accordent pas, comme Takuya et Tomoki qui Ă©crivent pendant les aventures alors que les autres Ă©crivent visiblement aprĂšs, et d’autres mentionnent des Ă©lĂ©ments qui contredisent les informations Ă©tablies dans la sĂ©rie.

Streaming du drama :

Track n°1 : Frontier Mail Principal (version TV)

Track n°2 : Une lettre à la famille de Takuya

Track n°3 : La lettre l’amour d’Izumi

Track n°4 : ConquĂ©rir le cƓur d’Izumi ! La stratĂ©gie ultime !

Track n°5 : A mon grand frÚre

Track n°6 : De KÎji à KÎichi

Track n°7 :  De KÎichi à KÎji

Track n°8 :  An Endless Tale


Free WordPress Themes - Download High-quality Templates