Adventure: – Episode 03


  • Présentation
  • Résumé
  • Détails clé
  • Images
  • Digidex
  • Notre avis
Titre VO : そしてデジタルワールドへ soshite Digital World he
Titre VF : Vers le Monde Digital
Première diffusion : 19/04/2020 sur Fuji TV (Japon), Crunchyroll et ADN (France)

Direction : Hideki Hiroshima
Storyboard : Masato Mitsuka
Scénario : Atsuhiro Tomioka
Animation : Yukihiro Kitano

Opening : mikakunin hikôsen par Takayoshi Tanimoto
Ending : kuyashisa wa tane par Fujikawa Chiai

Synopsis
Une fois la bataille terminée et le missile neutralisé, Taichi revient dans monde réel. Les jours passent, et il constate avec Kôshirô que personne ne s’intéresse réellement à cet incident mystérieux. Soudain, un nouvel incident se produit…

A la suite de l’évolution miraculeuse, Taichi et Yamato se posent sur le épaules d’Omegamon. Pendant ce temps, le missile continue de filer vers Tokyô et Kôshirô découvre les images sans pouvoir comprendre qui est le nouveau digimon. Dans l’Internet, Omegamon affronte la créature quand celle-ci l’enveloppe de ses lianes. Il réussit à s’extraire et s’arrête contre une cloison puis retourne combattre. Il se met à détruire les lianes puis accule le canon de le dos de l’adversaire. Une attaque en résulte et l’ennemi s’écroule dans une paroi qui s’effondre. Il se redresse et projette ses bras pour recréer ses lianes qui montent au plafond. Des yeux apparaissent.

Omegamon l’observe un instant puis se précipite pour enfoncer son épée dans la poitrine de l’ennemi. Ce dernier se digitalise, rapidement suivi de l’environnement des yeux et des lianes. Taichi et Yamato n’ont pas le temps de réagir que Kôshirô, paniqué, annonce que le missile continue sa course et va arriver au-dessus de Tokyo. Taichi observe les lieux et estime qu’ils doivent gérer cela eux-mêmes et peuvent le faire. Yamato approuve. Leurs digivices s’illuminent et une sorte de radar se met à dessiner. Omegamon lève son épée et foudroie les données du missile.

Au même moment, le missile est expulsé vers l’espace et explose. A Tokyo, les gens contemplent le phénomène, surpris, et certains essaient de prendre une photographie ou de filmer mais les appareils électroniques cessent de fonctionner. Dans l’Internet, une lumière aveuglante recouvre tout et oblige Taichi à fermer les yeux en voyant Agumon s’éloigner. Il se retrouve finalement sans comprendre devant la gare, vide, et observe son digivice. Au même moment, dans un parc, Mme Yagami voit sa fille se comporter de manière étrange à fixer quelque chose mais Hikari assure qu’il n’y a rien d’un large sourire.

Un peu plus tard, Taichi prend des nouvelles de sa famille et est rassuré de les savoir saines et sauves. Il remercie ensuite Kôshirô d’avoir ramassé son smartphone mais ce dernier souhaite savoir comment lui est revenu. Taichi essaie de réfléchir mais ne se rappelle que de la lumière qui l’a enveloppé une fois le missile détruit. Il veut savoir ce qui s’est passé au monde réel. Kôshirô raconte qu’une explosion a eu lieu au-dessus de leurs têtes et que les appareils électriques ont cessé de fonctionner. il en suppose qu’un phénomène magnétique s’est produit car quand une explosion similaire se produit, tous les appareils électroniques d’un secteur sont endommagés. Il ajoute qu’ils sont censés être endommagés totalement mais que dans ce cas précis cela n’a été que momentané.

Tout en discutant, les garçons rentrent. Kôshirô suppose qu’un phénomène doit être à l’origine de ces événements puis se demande si Taichi aurait pu revenir car leur monde et celui du Net étaient alors coupés. Kôshirô s’interroge ensuite sur le mystérieux digimon blanc. Taichi l’écoute, pensif, puis estime que tout est un mystérieux mais que le principal est que tout le monde aille bien.

Dans l’ascenseur de son immeuble, Taichi contemple son digivice et se demande si Agumon et le reste pourraient être un rêve. Kôshirô confirme que tout ce qui s’est passé au matin est clair dans son esprit. Taichi songe alors que tout ce qui a été vécu depuis qu’ils ont entendu les nouvelles n’a pas duré une heure. Kôshirô assure que Agumon, Gabumon et Yamato doivent bien se porter. Taichi suppose que Yamato a dû revenir de l’endroit où il était parti puis regrette de ne pas voir pensé à lui demander où celui-ci venait.

En sortant de l’ascenseur, Taichi décide de ne parler de rien à personne mais Koshirô rappelle que de toute manière personne ne les croirait jamais. Taichi tend soudain la main vers le garçon pour le remercier. Kôshirô bafouille n’avoir rien fait mais Taichi rappelle qu’il les a guidé tout le long et a été impressionnant. Kôshirô murmure avoir été ravi d’aider et serre la main. Taichi se recule et dit d’aller ensemble dans ce monde s’il y a une prochaine fois. Alors que les portes de l’ascenseur se referment, Taichi se souvient alors que Kôshirô venait originellement discuter du séjour au camp d’été. Les garçons rient.

Vers la fin de la journée, Mme Yagami rentre à la maison en se plaignant d’être fatiguée avant de se mettre à préparer le dîner. Taichi voit Hikari venir à lui et veut savoir si elle n’a pas eu peur au matin. La fillette répond un peu puis dit merci à Taichi. surpris, Taichi l’observe s’éloigner sans comprendre quand sa mère lui demande s’il a fini de se préparer pour le camp.

Dans la soirée, depuis une campagne japonaise, Yamato téléphone à Takeru pour savoir ‘il va bien et ce dernier dit être resté toute la journée à la maison et va donc bien. Takeru rappelle ensuite que c’est les vacances d’été et demande s’il pourront se voir. Yamato dit qu’il montera à Tokyo.

Dans les jours qui suivent, Taichi et Kôshirô participent au camp de leur école et passent près de Jô qui dispute des élèves ne sachant pas couper les légumes. Kôshirô commente que le temps passe vite et que plus personne n’évoque l’incident. L’histoire officielle raconte que les États-Unis ont tiré accidentellement un missile. Taichi est assez frustré et Kôshirô s’exclame que c’est pourquoi il juge cela amusant de chercher à trouver les véritables informations. Ils sont soudain distraits par un cri et Kôshirô trébuche. Sa tablette glisse des mains mais est rattrapée par Sora qui la lui rend. Kôshirô la reconnait comme Takenochi Sora, surprise qu’il la connaisse. kôshirô dit avoir entendu parler d’elle et que toutes les filles de sa classe la trouvent cool. Taichi présente le garçon à Sora quand celle-ci est appelée par des amies. Kôshirô se souvient que Sora est dans la même classe que taichi et ce dernier ajoute qu’ils se connaissent depuis un certain temps.

En s’éloignant du camp, Kôshirô dit avoir essayé de réfléchir à ce que sont les digimon. Une de ses théories est que quand l’intelligence artificielle se développe, elle crée une forme de vie. Cette nouvelle intrigue Taichi mais Kôshirô dit ne pas en être sûr et que cela ne lui parait pas sensé. Il se questionne ensuite sur pourquoi le missile visait Tokyo et ajoute qu’il n’y a là-dessus aucune théorie sur Internet. Taichi suppose qu’ils ont pu cibler la ville car ils se sont mis sur leur chemin. Kôshirô admet que c’est une possibilité mais se demande alors quel était leur dessein originel.

Sur le chemin du retour en car, Kôshirô déclare avoir la sensation que rien de tout ceci n’est terminé et que le mystère reste entier. Taichi dit avoir une impression similaire.

Pendant ce temps, sur Internet, la créature se réveille et un œuf apparait. Au monde réel, des coupures électriques se produisent. Taichi suit les informations du phénomène inexpliqué lorsque Kôshirô le contacte et explique qu’après avoir simulé les choses que toute la ville sera sans aucune électricité dans moins de soixante-douze heures. A cet instant, les digivices des garçons étincellent. Taichi demande à Kôshirô où celui-ci se trouve et ce dernier répond sur un banc de la gare. Taichi décide de le rejoindre. Avant de partir, Hikarî l’interrompt en demandant s’il va sortir, inquiète, et Taichi la supplie de rester aujourd’hui à la maison. Alors que son frère part, une plume apparait derrière la fillette.

Dehors, alors que Taichi court, il est aperçu par Sora qui revient de courses et décide de le suivre. Le garçon ne la remarque pas et fixe son digivice en se demandant si c’est Agumon qui l’appelle. Des souvenirs émergent de sa mémoire. Alors qu’il arrive vers Kôshirô, le symbole du Courage apparait, Taichi songe qu’ils sont les seuls à pouvoir rétablir la situation et décide de le faire avec Agumon. Au même moment apparait aussi le symbole de la Connaissance.

Taichi est à nouveau transporté mais découvre un nouvel environnement : il se tient devant un lac. Cela le surprend que ce n’est pas comme la dernière fois. Agumon se tient soudain à ses côtés lorsqu’une créature sort des eaux et une seconde apparait non loin d’eux. Agumon annonce que c’est ici le Digital World, la maison pour eux les digimon.

Ce qu’il faut retenir :

  • La crise du missile est terminée.
  • Les héros ont leur camp d’été mais en sont revenus.
  • Le cas du missile est classée comme une erreur technique.
  • Yamato vit ailleurs que Tokyo, à la campagne.
  • Introduction concrète de Sora Takenouchi.
  • Présence de Jô Kido au camp d’été.
  • Un nouvel incident a lieu.
  • Taichi est transporté au Digital World, sans doute que Kôshirô et Sora aussi.
  • Le COVID-19 ayant entraîné une pause de la série à l’épisode 3, la série reprit une nouvelle diffusion depuis le 7 juin au même créneau horaire qu’auparavant. Cet épisode a donc été rediffusé le 21 juin.
Nom Brachimon (FR : Brachiomon)
Groupe Plésiosaure
Type Donnée
Niveau Parfait
Étymologie Le Brachiosaure est une espèce de dinosaure.
Attaques Brachio Bubble – Hammer Head – Aqua Shatter
Nom Stegomon
Groupe Stégosaure
Type Donnée
Niveau Cuirassé
Étymologie Le Stégosaure est une espèce de dinosaure.
Attaques Shell Needle Rain – Guillotine Wheel
Demidevimon :

Nous y sommes enfin ! Plein de bonnes choses à retenir de cet épisode, même si j’ai toujours de grosses réserves.

La fin du combat contre Algomon fut épique et silencieuse à l’instar de Boruka no war Game, la qualité d’un film en moins. L’explosion de la bombe, outre son intérêt scénaristique, est bien plus impressionnant que la version du film : je ne m’y attendais pas et j’ai beaucoup aimé !

Puis c’est l’heure du fameux camp où l’on rencontre Sora. Il est vrai que le camp n’a l’air de servir à rien scénaristiquement car ils ne font qu’aller et venir (ce qui est totalement vrai), pourtant il permet d’une part de justifier la raison qui a poussé Kôshiro à venir sonner chez Taichi dans l’épisode 1, mais aussi à suivre l’avancée des recherches de Kôshiro tout en montrant visuellement que Taichi et Kôshiro sont maintenant de vrais amis et pas juste des compagnons de combat. Sur cette amitié, la scène de la poignée de main est vraiment très belle…pour nous les anciens fans qui connaissons cette amitié depuis déjà 20 ans.

On a l’impression durant cet épisode que la Toei envoie un message aux fans « Vous vous attendiez à voir le missile dans la mer ? Et bien non on le fait exploser dans le ciel ! Vous vous attendiez à revoir tout le monde dans le camp d’été ? Et bien non, on va les faire partir au Digital World depuis Tokyo ! ». C’est très appréciable pour les fans qui ont ainsi une petite surprise, mais le néophyte ne va rien voir. Qu’en pensera-t-il ?

L’arrivée dans le digital world est étonnante, on compte 6 lumières… il manquerait donc Takeru ou Yamato qui est dans sa campagne ? Et puis quel Digital World, il est si beau ! L’épisode 4 semble renouer avec la série originelle. A défaut de démarrer avec Kuwagamon, nous aurons le droit à Snimon.

Globalement plutôt satisfait de l’épisode, même si j’espère toujours quelques changements encore plus significatifs pour la suite pour justifier la notion de reboot et non remake.

Dareen :

J’ai beau adorer la direction artistique et vanter les qualités techniques de cette bataille dans le net depuis le premier épisode, je dois me rendre à l’évidence : c’est un foutoir. Si tous les éléments peuvent-être théoriquement expliqués par la suite, voir Taichi aussi vif qu’un Ramoloss, un missile qui fait un demi-tour comme dans un rally, et bien sûr une explosion nucléaire au dessus de Tôkyô qui fait autant de dégât qu’un pétard le 14 juillet, fait perdre toute crédibilité à cet arc si celui-ci tentait de se montrer un minimum réaliste vis à vis de notre société 20 ans après Adventure.

Ceci dit, le reste de l’épisode s’en sort particulièrement bien. Le combat se fait sans aucune parole, laissant quelques jolies compositions de Toshihiko Sahashi ainsi qu’une mise en scène toujours aussi inspirée laisser le spectateur ébahi par ce spectacle toujours de grande qualité. Le reste de l’épisode fait place au rythme plus lent de ces écoliers, réfléchissant à leurs aventures. Une amitié est née : désormais le lien entre Kôshirô et Taichi est fort et sera déterminant dans la suite de l’aventure. Leur déclaration dans l’ascenseur sous la musique de Toshihiko Sahashi (encore lui !) donne un aspet tendre et quelque peu épique à leur relation. C’est à mon sens l’énorme apport de ce reboot vis à vis de son original, car on comprends bien mieux leurs liens avant de se retrouver ensemble dans le Digital World. J’adore leur amitié depuis très longtemps, ils forment un excellent duo !

Par ailleurs, j’ai tout de même été déçu qu’ils arrivent aussi vite dans le Digital World. Après tout, n’aurait-il pas été plus amusant de les découvrir un peu plus dans leur quotidien avant de les retrouver là bas, à la manière de Digimon Tamers ? Mais qu’importe, nous aurons la suite de leurs aventures dans quelques semaines une fois que la situation sera redevenue (presque) normale au Japon.

Emilie :

Si la première partie de ce troisième épisode ne m’a pas enthousiasmé, j’ai ressenti enfin de l’intérêt pour la série à sa seconde partie, lorsque la crise s’arrête. La bataille est bien menée. Objectivement, je n’ai rien à lui reprocher. Mais je n’ai rien éprouvé de spécial en la visionnant. Au contraire, j’ai adoré quand on retrouve Taichi et Kôshirô essayer de comprendre ce qui s’est passé et la relation entre eux qui se développe. leur complicité est très touchante. J’aime particulièrement le moment où Taichi fait cette promesse d’emmener sur le Net son nouvel ami s’il y a une prochaine fois.

Le passage lent du temps au travers de la scène animée du temps est une excellente idée. là, on sent qu’on se trouve dans un reboot, qu’on va enfin dans une nouvelle direction. La petite insertion de Jô est très naturelle et fait plaisir, autant pour un Digifan de première heure que dans la découverte même du personnage dans cette nouvelle série. Je regrette cependant que Mimi ne soit pas montrée si elle aussi se trouve à la même école dans ce reboot.

Bref, le moment d’accalmie est très salutaire et permet d’instiller le mystère et le suspense en même temps qu’une respiration pour le spectateur. Le second incident, la reprise de l’action, est pour moi beaucoup mieux amorcée que celle des deux premiers épisodes. C’est à la fois rapide mais aussi lent. Et enfin on découvre le Digital World ! Gros bonus point : on met en avant deux digimon qui ont tendance à être oublié des mémoires !

Néanmoins, je reste très frileuse sur les explications que l’on va donner sur l’utilisation d’Omegamon ou de sa non-utilisation. Pour moi, cette apparition est très casse-gueule et il va falloir un scénario en béton pour la justifier. Je suis cependant plus optimiste pour ce qui va venir si la série décide de suivre le ton adopté par la seconde partie de l’épisode.