Hunters épisode 21 – analyse par Emilie

Digimon Hunters épisode 21 – Yume no yuuenchi ! Deijimon Rando !

Le parc d’attraction des rêves ! Digimon Land !

écrit par Emilie


  • Analyse point par point de l’épisode :

L’épisode commence par deux lycéennes ou collégiennes se promenant dans une rue de Shinonome. En uniforme, bien sur !

vlcsnap-2015-01-27-12h57m51s217

Elles disent s’ennuyer et souhaiter que quelque chose puisse se passer lorsqu’un digimon, Bakomon, sort de l’écran d’une télévision qui se trouve près d’elles et leur proposent de se rendre dans un endroit amusant. Il leur remet un pase pour accèder à Digimon Land. Elles s’enfuient, effrayées.

vlcsnap-2015-01-27-12h59m41s42

Cela me semble être une réaction très crédible. Personnellement, si je vois cette chose un jour sortir de l’écran d’une télévision, je serais très probablement surprise et assez inquiète. Un autre Bakomon, rose cette fois, apparait alors et le gronde, lui disant qu’il s’y prend mal. Elle sort alors de la console d’un enfant et lui annonce qu’il existe un endroit plus amusant que les jeux vidéos. Elle lui colle ensuite le passe sur le front puis appuie dessus et l’enfant disparait, s’enfonçant vers Digiquartz.

vlcsnap-2015-01-27-13h04m38s189

Naturellement, tout ceci se déroule en pleine rue, il y a beaucoup de passants, mais personne ne dit rien. Dans le monde de Digimon Hunters, il semble être admis que les enfants puissent soudainement disparaitre en pleine rue comme par magie.

L’enfant, pendant son passage, rejoint un groupe d’autres enfants, partant tous ensemble à Digiquartz.

Après la présentation du titre, nous découvrons une image de policiers qui interrogent des enfants. Les disparitions sont finalement remarquées. Nous retrouvons un peu plus loin Taiki et Yuu qui s’intriguent de constater une nouvelle disparition. Yuu dit que selon les rumeurs, il y aurait eu une cinquantaine de disparus. Taiki veut savoir où est Tagiru et Yuu répond que celui-ci doit encore être en train de chasser sans se soucier des autres. Taiki décide alors d’enquêter à deux.

Au même moment, Tagiru revient de Digiquartz et se désole de n’avoir pu chasser aucun digimon. Grumdramon lui propose de manger puis d’y retourner ensuite lorsque Tagiru surprend les deux filles du début de l’épisode mentionner Digimon Land. Il s’approche aussitôt pour les questionner à ce sujet.

Pendant ce temps, nous découvrons par des images sans paroles, un procédé que j’aime beaucoup, que Digimon Land est un vaste parc d’attractions existant grâce à la présence de nombreux digimon où les enfants disparus s’amusent, dirigé dans l’ombre par Jokermon. Lui et un autre digimon commentent leurs affaires lorsqu’un groupe de digimon les rejoint afin d’annoncer le nombre d’enfants qu’ils ont réussi à emmener. Seul le petit Bakomon du début n’a pas su en amener et se fait un peu gronder.

vlcsnap-2015-01-27-13h16m04s111vlcsnap-2015-01-27-13h16m42s10vlcsnap-2015-01-27-13h22m52s127

Ces images m’embêtent. Je n’arrive pas à en fournir un commentaire qui me conviennent. D’abord, le graphisme des digimon est moche et faciles. En même temps, même si je ne voudrais pas les revoir dans un épisode plus sérieux, en tant que véritables ennemis ou alliés, ils collent cependant à l’ambiance d’un parc d’attractions. Également, une autre raison : tous ces digimon sont issus des oeuvres réalisées par les spectateurs de la saison précédente dans le cadre dans un jeu-concours proposé par le studio d’animation. Ainsi, le fait de voir les dessins gagnants, c’est comme introduire Betsumon, le digimon né d’un cosplay, dans un épisode devenir des digimon officiels, c’est une preuve que l’on a un certain respect des Digifans.

En fait, je vais oublier tout cela et me taire. et vous, qu’en pensez-vous ?

Et si nous reprenions ?

Bakomon décide de se remettre au travail et tombe justement sur Tagiru qui désire aller à Digimon Land. Bakomon, excité, lui remet le passe puis ils partent à trois vers le grand parc d’attractions où ils sont accueillis par un digimon, Yakimon, qui leur propose de la viande.

Tagiru et Grumdramon commencent à visiter le parc d’attractions et surtout les boutiques où on sert à manger jusqu’à ce que Bakomon remarque la présence de Jokermon qui distribue des ballons aux enfants. Il leur apprend que celui-ci est le manager de Digiland et qu’il l’a sauvé quand il errait dans Digiquartz. Il lui alors demandé si cela plui plairait de travailler pour que Digiland soit l’endroit numéro un de Digiquartz. Jokermon s’avance ensuite vers eux et félécite Bakomon d’avoir su amené un client puis propise à Tagiru et Grumdramon d’essayer leur attraction spéciale qui est un Sefirotmon.

vlcsnap-2015-01-27-13h29m39s102vlcsnap-2015-01-27-13h34m10s248
La qualité graphique de Sefirotmon a aussi baissé.

Tagiru déclare avoir perdu toute envie de chasser et Grumdramon ajoute qu’il n’y a que de bons digimon ici. Tous deux décident donc d’aller jouer. Nous les voyons ainsi s’amuser et ce sont des scènes très mignonnes. J’aime beaucoup l’ambiance dégagée par ce parc.

vlcsnap-2015-01-27-14h11m13s212

Soudain, Tagiru et Grumdramon rencontrent Nami et ses amies. pour une fois, la relation filles-garçons est très bien gérée. Ils ressemblent à de véritables collégiens et non des petits qui viennent juste d’entrer en primaire. Notons cependant que la présence de Grumdramon ne les alerte mais ce n’est pas une incohérence. Au contraire, dans ce lieu, elles voient de nombreux digimon sans arrêt. Elles imaginent sans doute que c’est l’une d’elles.

Nami annonce ensuite qu’elle va essayer l’attraction spéciale et les filles s’éloignent. Pendant que Tagiru et Grumdramon visitent une maison hantée, Nami et une de ses amies montent à bord de Sefirotmon. Tagiru et Grumdramon vont ensuite un tour de bateau et Bakomon leur révèle que c’est son attraction favorite car celle-ci est reposante et il rêve de pouvoir un jour en être le guide. Tagiru lui dit que c’est un beau rêve. Bakomon ajoute que pour cela il doit augmenter son rang et Tagiru lui propose de l’aider en amenant ses amis.

Alors que Tagiru et Grumdramon s’apprêtent à partir, l’amie de Nami qui n’a pas voulu essayer l’attraction spéciale les rejoint et annonce ne pas retrouver ses amies. Bakomon propose son aide puis Tagiru et Grumdramon s’en vont.

De retour au monde réel, Tagiru retrouve Taiki et Yuu devant l’école et remarque aussi la présence d’une voiture de police. Il demande ce qui s’est passé et ses amis lui rapportent la disparition des enfants et l’existence de Digimon Land mais qu’ils n’ont su trouver nulle part à Digiquartz. Tagiru leur montre alors son passe puis dit qu’il n’y a que bons digimon là-bas avant de se souvenir des paroles de l’amie de Nami. Il comprend ainsi que les filles pourraient peut-être en danger.

Cette scène est d’une parfaite efficacité. Elle résume les actions de Taiki et Yuu sans avoir ainsi à les montrer : ils ont cherché en vain Digiland à travers Digiquartz et sûrement interrogé des témoins. C’est concis mais très efficace. Les informations des deux camps circulent de manière fluide et on aboutit à une conclusion rapide et logique.

A Digiland, la fille et Bakomon cherchent Nami et son amie lorsque Bakomon aperçoit la Bakomon rose. Cette dernière l’informe que Jokermon est en colère. Bakomon va le voir et le voit présenter ses excuses à Sefirotmon, le véritable maître de Digimon Land. Sefirotmon veut savoir où est passé Grumdramon et Bakomon répond qu’il est reparti au monde réel chercher de nouveaux clients. Sefirotmon révèle alors que les digimon apparaissant au monde réel sont les partenaires de Hunters et que cela sera intérressant de le manger, lui donnant ainsi plus de force pour accroitre Digiland. Sefirotmon aspire alors tous les enfants présents dans le parc afin d’avoir assez de force pour combattre les Hunters.

A ce moment, nos héros rejoignent Digiland…

Tagiru ordonne à Jokermon de libérer les enfants mais celui-ci répond que c’est impossible. Il explique que le désir des enfants de jouer sans cesse augmente le pouvoir de Sefirotmon et accroit ainsi l’étendue de Digimon Land. Bakomon présente alors ses excuses à Tagiru. Nos trois héros font évoluer leurs partenaires. Arresterdramon attaque le premier mais Sefirotmon renvoie l’attaque en plus puissante. Omegashoutmon et Tsuwamon tentent aussi leur chance mais subissent le même sort. Il utilise ensuite une attaque qui frappe de plein fouet les trois digimon. Jokermon attaque à son tour et manque d’avoir Yuu mais Tagiru le pousse à terre à temps puis Jokermon ordonne à ses petits employés de capturer les Hunters. Seul Bakomon n’obéit pas et Tagiru lui rappelle son rêve de voir les gens sourire et crie que ce qu’il entend ce ne sont pas de vrais sourires. Jokermon lui crie de se taire et veut à nouveau attaquer mais Bakomon l’en empêche et lui crie d’arrêter cette folie et que Digimon Land est un endroit fait de sourires. Bakomon utilise ensuite une de ses propres attaques pour faire apparaitre du scotch qui se pose sur chacun des oeils de Sefirotmon. Les enfants à l’intérieur ne voient plus rien et cessent donc de rire tandis que Sefirotmon perd peu à peu sa force. Les trois digimon attaquent et Sefirotmon recrachent les enfants puis Tagiru réalise une double capture avec Sefirotmon et Jokermon.

A la fin de la bataille, tous les enfants retournent au monde réel et Bakomon présente à nouveau ses excuses. Grumdramon demande aux autres digimon s’ils n’ont rien à dire ou s’ils préfèrent aller dans le X Loader. Tous alors présentent aussitôt des excuses. Les digimon trouvent cependant l’endroit triste et Shoutmon leur propose d’en faire à la place un parc d’attractions pour les digimon. Ceux-ci sont d’accord et décident de le faire de la bonne manière.


  • La conclusion de l’épisode :

 Contrairement aux six épisodes précédents, cet épisode a été très agréable et possède un rythme parfait. Nous découvrons à la fois lentement et rapidement la disparition des enfants et l’existence de Digimon Land. Les scènes du parc d’attraction sont très mignonnes, amusantes et distrayantes. Elles font surtout très naturelles. On ressent un réel amusement chez les enfants et les digimon et tout rappelle l’ambiance d’une fête foraine.

Pour ce qui est du développement et de l’utilisation des héros, je reconnais qu’elle est assez négligeable mais ils sont néanmoins exploités correctement. Taiki et Yuu, en retrait, servent à récolter des informations, un rôle qui leur va bien, et Tagiru expérimente sur le terrain puis ils s’unissent pour le combat. C’est très simple mais efficace.

J’ai apprécié le développement du petit Bakomon qui sait se montrer assez attachant même si sa motivation s’avère somme toute assez faible. Cependant, elle est justifiée par son rêve et le travail psychologique apporté à son évolution est plus que correct.

Par conséquent, si vous ne devez regarder qu’un seul épisode de l’arc des mauvais fillers inutiles, visionnez celui-ci !


  • La notation :

graphisme :    6/10
scénario :      10/10
musique :    10/10
originalité :  10/10
agréabilité : 10/10
bilan :            9/10


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *