Accueil » Fanfics » Fanfics – Digimon World Reality – partie 3

Fanfics – Digimon World Reality – partie 3

Digimon World Reality – partie 3

écrit par Emilie


statut : achevé
date d’écriture : entre Juillet 2007 et Février 2008


Chapitre 54 :  Visions de cauchemar

Allongée sur un sol couvert de poussière et de terre, Emilie se réveilla mais ne distingua rien du tout sauf une profonde obscurité. Tandis qu’elle se releva, ses yeux s’habituèrent peu à peu au noir et elle vit qu’elle se trouvait sur la place d’un village. Autour d’elle se dressait de très petites maisons en bois ou en terre séchée dont certaines étaient détruites. Elle songea qu’elle pouvait être au monde réel et décida de remettre Penguinmon à l’intérieur de son digivice.
Elle se rendit compte qu’elle avait eu bien raison car une fille d’une quinzaine d’années arriva sur la place en marchant très doucement. Elle tenait une cruche et alla jusqu’au puits pour commencer à puiser de l’eau.
Marchant vers elle, Emilie s’assit sur la margelle du puits en se demandant pourquoi cette ville se voulait si discrète.
_Que passe t-il ici ? Où suis-je ? demanda Emilie.
Surprise, la jeune fille tressaillit fortement et lâcha la corde ce qui fit retomber le seau dans l’eau du puits. Elle tourna ensuite la tête d’où venait la voix puis s’immobilisa.
_Vous n’êtes pas d’ici. Etes vous venus surveiller le village pour faire ensuite un rapport au maitre suprême ? demanda t-elle.
_Qui est le maitre suprême ? fit Emilie étonnée.
Surprise par la question, la jeune fille ne laissa rien paraître et prit une pièce de sa poche pour la montrer à Emilie sur laquelle était gravée la tête de Kogure.
_Depuis deux semaines, la monnaie mondiale est le Gure, frappée à l’effigie de notre maitre suprême, dit elle.
_Ne me dis pas que …  s’écria Emilie dont les poings s’étaient serrés, que ce monstre contrôle le monde entier !
_Tais toi ! fit d’un ton bas la fille en lui mettant la main sur la bouche. Si la milice t’entend, nous sommes perdues !
_Que veux tu dire ? Que se passe t-il dans ce monde ? demanda Emilie en parlant bas.
_Tu viens de cet autre monde ? fit la fille surprise. Le maitre suprême ne cesse de nous mettre en garde sur des humains n’appartenant pas à ce monde ci et qu’ils comptaient nous déclarer la guerre. Mais je crois que je préfererais qu’ils viennent … Ce qu’ils feront ne pourra jamais être pire que maintenant.
_Peu importe d’où je viens, trancha Emilie. Racontes moi tout !
_Pour commencer, je m’appelle Hendoza Maria, et tout commence il y a plus de deux semaines où le professeur Gure a amené de terribles et puissants digimon dans notre monde puis a annoncé sur toutes les chaines télévisées mondiales qu’il réclamait le pouvoir de chaque état du monde, raconta Maria. Les gouvernements se sont réunis en urgence au siège des Nations-Unis au moment où Gure a fait attaquer la capitale de chaque état. Il n’a rien laissé en dehors de ruines et il y ait eu très peu de survivants.
_Quelle horreur ! s’exclama Emilie en se forçant beaucoup pour ne pas hurler.
_Durant trois jours et trois nuit, les digimon ont attaqué de nombreuses ville … Le matin du quatrième jour, le secrétaire général des Nations-Unis est allé trouver Gure et lui a remis un document officiel où chaque état s’engageait à lui remettre son pouvoir, reprit Maria.
_Comment meurt la liberté en si peu de temps, soupira Emilie.
_Au début, rien ne changea sauf l’utilisa de la nouvelle monnaie, le Gure, mais quatre jours passèrent et le cinquième marqua un nouvel événement. Il a placé une dizaine de digimon nommé Seigneurs de Provinces pour gérer son empire, continua Maria. Mon pays, le Mexique, a été rattaché à l’ Amérique du Sud, et ce secteur est contrôlé par Dukemon.
_Tu as dit Dukemon ? s’exclama Emilie.
Maria répondit un vague oui.
_Merde ! Ce type a réussi à réssuciter les Guerriers Royaux ! s’écria Emilie.
_Moins fort, supplia Maria. Dans chaque secteur, un couvre-feu a été mis en place et il est dépassé de cinq heures. Si la milice nous trouve, ils nous arrêteront et nous soupçonneront d’être des rebelles pour nous éxecuter en place publique.
_Il y a des rebelles ? fit Emilie intérressée.
_Je ne sais pas mais dès le début de ce régime, il y a plusieurs éxécutions par jour retransmises par la télévision pour montrer aux gens ce qui coûte de ne pas obéir aux ordres de Gure, répondit Maria.
_Le mot haine ne signifie plus rien pour moi maintenant afin de qualifier ce monstre qui se fait passer pour un être humain ! s’écria Emilie.

Se réveillant doucement, Mike se demanda où il pouvait être lorsqu’il sentit la chaleur de draps sur lui. Il se rappela alors de sa précédente expérience et posa sa main sur son cou sentant son digivice. Il en fut soulagé puis il ouvrit les yeux et constata que son partenaire n’était pas à l’intérieur.
_Demisorcemon ! cria Mike.
_Je suis là, Mike, répondit la voix de Demisorcemon.
Le jeune homme se redressa alors dans le lit puis tourna la tête et aperçut son partenaire qui était assis au sol, adossé contre un mur. Près de lui se tenait un gros homme âgé d’une quarataine d’années avec un fusil dans la main pointé sur le digimon.
_Qui êtes vous ? Que voulez vous ? demanda Mike.
_Qui je suis, ce n’est pas important ! lança l’homme. Mais ce que je veux c’est toi et ta créature digitale ! Tu as une prime de 20 millions de Gure sur ta tête ! Je ne peux vraiment pas laisser passer une telle aubaine.
_Super ! Vous êtes un chasseur de primes, soupira Mike.
_Non, je suis juste un industriel, corrigea l’homme, mais en bon entrepreneur, il m’était impossible de ne pas prendre une fortune comme toi.
Baissant la tête, Mike se demanda ce qui avait pu se passer et surtout où il était. La seule chose de sur était le fait d’être prisonnier d’un homme qui comptait le livrer certainement à Kogure. Il se souvint que sa dernière avec lui avait manqué de lui coûter la vie et la rancune de celui ci avait du beaucoup grandir.
Plaçant ses mains sur sa tête, le jeune homme se demanda comment se sortir de cette situation lorsqu’il entendit un bruit de voitures derrière lui. Il redressa la tête et la tourna un peu pour apercevoir une fenêtre juste derrière lui.
Il plaça alors sa main sur sa bouche afin de dissimuler un sourire naissant car il venait de trouver le moyen de s’échapper de cet endroit puis il fit glisser sa main sur son digivice et remit Demisorcemon à l’intérieur. Ensuite il bondit en arrière et traversa la vitre qui explosa sous le choc. Il se retrouva alors à l’air libre et chuta immédiatement mais il utilisa son digivice pour créer une corde digitale qui s’accrocha au toit de l’immeuble.
Se’accrochant à la corde, Mike se laissa descendre le long du mur et songea que cet immeuble devait compter une cinquantaine d’étages et il avait presque du sauter d’un des plus hauts. Il déglutit un peu lorsqu’il toucha finalement le sol.
Fixant le haut de l’immeuble, il cassa la corde puis regarda autour de lui et reconnut la tour rouge comme la fameuse tour de Tokyo. N’apercevant pas le QG du DS, il comprit qu’il était dans le Tokyo du monde réel. Il était de retour dans son monde, seul.

_Réveille toi ! Réveille toi ! cria une fille. Ils vont nous prendre !
Allongée sur le sol, Alexia commença à reprendre peu conscience lorsqu’elle vit le visage d’une fille de son âge penchée sur elle.
_Où suis-je ? Qui es tu ? demanda Alexia.
_J’ai entendu des appels à l’aide en passant près de cet imeuble qui s’est écroulé durant l’attaque de Montréal mais je n’ai vu personne sauf toi, répondit la fille. Je m’appelle Jessica mais tout le monde m’appelle Jessie ou Jess.
En entendant le mot attaque, Alexia se redressa subitement et se découvrit au milieu de grabats de ce qui restait d’un immeuble.
_Il y a eu une attaque ici ? fit Alexia.
_Des digimon ont attaqué partout, raconta Jessica. Là où ils passaient, tout est détruit et il n’y a guère de survivants.
Jessica baissa alors la tête et eut quelques larmes aux yeux.
_J’étais à l’école et nous avons pu nous protéger en nous terrant dans les caves grâce à l’intuition du proviseur, dit Jessica, mais mes parents n’ont pas eu cette chance.
_Je suis désolé pour toi, murmura Otamamon en s’avançant.
_Tu es un digimon ? s’étonna Jessica. Que fais tu ici ?
_Otatamamon est mon partenaire, révèla Alexia. Je suis une Tamer.
Fixant la Tamer et le digimon, le regard de Jessica alla de l’un à l’autre tandis que son visage devient comme enchanté.
_Tu es une Tamer, répèta Jessica. Tu as le pouvoir de vaincre le maitre suprême !
_Que veux tu dire ? s’étonna Alexia.
_Je t’expliquerai en sureté ! s’exclama Jessica. Mais tu dois rester libre ! Tu es l’espoir de notre monde pour retrouver la liberté et la paix !

Sentant son dos contre un sol très dur, Julien se redressa tout de suite et aperçut devant lui une grille. Il balaya son regard autour de lui et constata qu’il était dans une cellule.
_Tu es enfin réveillé, constata Lucemon.
_Que s’est il passé, Lucemon ? demanda Julien.
_Je me suis réveillé ici, répondit Lucemon. Je ne sais rien.
_Il faut sortir, décida Julien. Lucemon, évolue !
_Lucemon, évolution ! Angemon !
Aussitôt Angemon prit son partenaire puis lança son attaque Main du Destin qui détruisit le mur devant lui. Il s’envola et tous deux se rendirent qu’ils étaient au-dessus d’une prison.
_Je me demande où nous sommes, songea Julien.

Au milieu d’une rue complètement détruite de Bruxelles, Jérémie et Dorumon avaient la sensation de se croire dans un film de guerre où tout le monde avait fui devant un conflit armé. Soudain Dorumon reçut une pierre par derrière lorsqu’un garçon d’une douzaine d’années bondit sur lui pour le frapper avec un bâton. Le digimon tomba alors à terre lorsque Jérémie arrêta le bâton de sa main droite.
_Arrete ! cria Jérémie.
_Pourquoi ? Je te sauvais la vie ! s’exclama le garçon.
_Dorumon est mon ami et il n’attaque que mon ordre, dit Jérémie. Qui es tu ?
_Je m’appelle Max, répondit le garçon, mais il ne faut pas rester ici ! Suivez moi !
Etonnés, Jérémie et Dorumon échangèrent un regard puis tous deux suivirent Max. Celui ci les conduisit à une plaque où ils les fit descendre puis les rejoignant en refermant l’entrée. Il les conduisit ensuite à travers un réseau de canalisations durant plusieurs heures avant de parvenir à l’entrée d’un début de ce qui ressemblait à des habitations.
_C’est ici que commence le refuge des personnes du pays ayant survécus aux attaques et refusent d’obéir au maitre suprême, annonça Max.
_Vivre dans les égouts, murmura Jérémie. C’est une honte !

Marchant à travers le désert sous la chaleur brûlante du soleil, Virgile enviait son partenaire de pouvoir rester sur son épaule à ne pas bouger. Soudain ils parvinrent en vue d’une ville, une grande ville à l’état de ruine. Il s’agissait d’ Alger.
Le jeune homme pénétra dans ce qui en resta et marcha à travers les rues où se trouvaient de nombreux cadavres commençant à se décomposer, hommes, femmes, enfants, bébés ou encore ceux d’animaux …
Se sentant de plus en plus mal, Virgile se mit alors à courir et sortit de la ville lorsqu’il s’agenouilla puis vomit un bon coup.
_Ca ne va pas, Virgile ? demanda Demidevimon inquiet.
_Si je dois revoir ça encore une fois, je vomis tout ce que j’ai en moi, soupira Virgile.
Soudain il redressa alors la tête et aperçut de la fumée au loin. Serrant les poings, il refusa un nouveau massacre et se leva immédiatement.
_Demidevimon, allons arrêtons cette boucherie ! s’écria Virgile.
Fonçant à travers le désert, Virgile se mit à courir tandis que Demidevimon évolua en Megidramon puis son Tamer sauta sur son dos. Tous deux étaient prêts à protéger les innoncents d’un nouveau massacre.


Chapitre 55 :  Le réveil

Dans une salle d’opération, Tohma se tenait debout face à la table où était allongé Rouka qu’il venait d’endormir. A côté d’appareils d’une très haute technologie, Gaomon observait son partenaire agir que cette pièce était le seul endroit de ce monde à posséder ce type d’appareils et se sentait très fier d’être le partenaire de Tohma.
Malgré le fait que ce soit sa sixième opération, Tohma avait toujours la nausée d’effectuer ce genre d’opérations. Pour lui, le cerveau restait une zone on ne pouvait plus sensible mais surtout strictement personnelle. Il était plus que révolté par le fait que Kogure pouvait changer complètement les pensées et la mémoire d’une personne sans aucun problème de conscience.
Lentement, il découpa la peau autour de la tête et aperçut l’implant mental au milieu du cerveau relié par quelques fils.
Prenant un très fin scalpel, Tohma coupa un à un les fils à la base dégageant peu à peu l’objet maléfique. Lorsque le dernier fil fut coupé, il prit une pince et saisit avec l’implant avant de le donner à Gaomon qui le posa sur son bureau, non sans prendre un air dégoûté.
Ensuite le jeune homme vérifia l’encéphalogramme sur un des écrans et constata que tout était en ordre. Ainsi il replaça la peau puis prit un léger fil et une fine aiguille pour recoudre la peau en ne laissant même pas une cicatrice de l’opération.
_J’espère que c’était le dernier, soupira Tohma en se laissant tomber sur une chaise.
_Tu as été formidable, master, s’exclama Gaomon en s’approchant de lui.
Souriant à son partenaire, Tohma passa son bras autour de celui ci qui se laissa faire et vint même se blottir contre lui.
_Gaomon, je peux te demander un service ? fit Tohma.
_Tu sais que tu peux tout me demander, master, s’exclama Gaomon.
_Arrêtes de m’appeler master, dit Tohma en caressant la tête du digimon. Tu n’es pas mon serviteur … tu es mon ami.
Surpris, le digimon relèva la tête et vit Tohma lui sourire gentiment. Il le fixa un moment avant se blottir à nouveau contre lui.
_Comme tu veux, mas … Tohma, répondit Gaomon.
Soudain ils entendirent quelqu’un frapper à la porte:
_Onisama, le commandant veut savoir si tu as fini, dit la la voix de Relena.
Lâchant Gaomon, Tohma se releva et s’approcha de la porte.
_J’ai fini mais j’étudie l’implant, répondit Tohma.
_OK ! Je vais lui dire, fit Relena à travers la porte.
_On ne me laisse jamais me reposer, soupira Tohma.
S’installant devant son bureau, Tohma sortit une boite où il avait rangé les implants mentaux. Le premier était celui de Beast Girl et était comme neuf montrant que son esprit n’avait jamais lutté contre. Ceux de Loner Boy, Gael et Kawai Girl présentaient la même chose. Toutefois cela changeait avec celui de Flame Soldier: l’implant comportait quelques petites marques démontrant que l’esprit du garçon avait lutté une semaine environ.
Prenant maintenant celui de Rouka, il l’examina et nota que celui ci comporté des marques supplémentaires par rapport à celui de Flame Soldier. Evaluant rapidement la durée, il l’estima à un mois.
Il alluma ensuite l’écran de son ordinateur puis sélectionna le dernier dossier crée dessus. Il s’agissait de tous les dossiers des serveurs de la Tamer Union qu’il avait téléchargé le mois dernier après avoir passé trois semaines à craquer une multitude de séries de codes.
Devant la fenêtre ouverte de ce dossier, il le fit défiler vers le bas jusqu’à atteindre un dossier intitulé « Top secret » qui devait être à l’origine sur l’ordinateur privé de Kogure. Ouvrant ce dossier, Tohma afficha toutes sortes de fichiers mais en sélectionna un bien précis se nommant « recrues » qui ouvrit un tableau sur son écran.

infos fic

Tohma avait beau avoir consulté déjà cette fiche plusieurs fois, il n’arrivait pas à se faire l’idée qu’une personne puisse parler avec si peu de considération pour un humain. Bien qu’il ne l’approuvait pas, il pouvait comprendre l’appréhension des personnes vis à vis des digimon mais envers les humains, non.
Ecoeuré, Tohma se releva ne pouvant plus en supporter davantage et quitta la pièce en compagnie de Gaomon. Montant dans l’ascenseur, les deux partenaires accèderent au troisième étage occupé intégralement par les ex-mauvais Tamers. Quand les portes s’ouvrirent, ils découvrirent Ikuto, bras croisés, devant eux.
_Enfin ! s’exclama Ikuto en piallant d’impatience.
_Il y a un problème ? fit Tohma.
_Oui ! Ca fait des heures que j’attends, râla Ikuto.
_Qu’est qu’il y a ? demanda Tohma.
_On est revenus du Digital World en quatrième vitesse car Tai, je veux dire Gary, a un problème et tu es probablement le seul à pouvoir l’aider, déclara Ikuto. Suis moi !
Sans attendre la réaction de Tohma, Ikuto s’élança comme pour piquer un sprint si bien que Tohma et Gaomon devaient courir pour le suivre. Ils parvinrent alors à une chambre où se trouvait le corps de Gary relié à un tas de machines médicales. Autour de lui se tenait Yoshino qui serrait Raramon dans ses bras, Falcomon et Satsuma.
_Que se passe t-il ? demanda Tohma.
S’avançant vers son ami, Yoshino résuma ce qui s’était passé au Digital World bien qu’elle ne savait qu’une chose en fait: le garçon avait réussi à retrouver sa mémoire en brûlant toute sa digisoul ce qui l’avait apparement considérablement affaibli.
Se rappelant de la fiche sur Tai / Gary, Tohma s’était demandé comment il luttait contre l’implant puis se pencha pour lire les appareils et découvrit que le cœur et la respiration du garçon étaient au minimum vital. Il comprit que celui ci était plongé dans un coma sérieux.
_Il est dans un coma très profond, diagnostiqua Tohma, et il est très possible qu’il n’en sorte jamais passant le reste de sa vie dans cet état.
_Non ! cria Yoshino en plaquant sa main sur sa bouche.
_Je suis désolée, Yoshi-chan, dit Tohma, mais je ne peux pas faire de miracle.
_Ce n’est pas juste ! Il venait juste de retrouver ses souvenirs et aurait pu reprendre une vie normale ! Il aurait pu retrouver sa famille, ses amis ! Il aurait même pu devenir un ami ! Tu dois faire faire quelque chose ! s’écria Yoshino, des larmes parlant à ses yeux.
Baissant la tête, Tohma se sentit aussi triste de rien pouvoir faire lorsque Gaomon s’approcha de l’écran qui lisait l’encéphalogramme de Gary. Celui ci ne cessait d’afficher d’énormes piques et très intenses.
_Lorsqu’un humain est dans le coma, son activité cérébrale n’est pas sensée être aussi ralenti ? demanda Gaomon.
_Bien sur que si, répondit Tohma en se tournant vers son partenaire.
Le génie découvrit alors les résultats de l’encéphalogramme et accourut pour les voir de plus près. Son visage montrait un véritable ébahissement.
_C’est tout bonnement incroyable ! Une personne normale et en bonne santé n’aurait jamais de tels résultats ! s’exclama Tohma.
Il tourna alors la tête vers le corps de Gary, immobile, et le fixa plusieurs longues minutes.
_Ce garçon a vraiment une incroyable, dit gravement Tohma. Son corps si affaibli mais il continue à se battre et à se battre encore.
_Ca change quoi ? fit Yoshino, la tête tournée ne pouvant plus regarder le corps de Gary.
_Tout ! s’exclama Tohma. Si son esprit est autant éveillé, je n’ai qu’à lui apporter de l’énergie et il se réveillera.
Tohma s’avança alors vers Satsuma.
_Commandant, pourriez me faire installer un scanner au laboratoire ? demanda Tohma.
_Tout ce que tu voudras, Tohma, répondit Satsuma.
_Parfait ! s’exclama Tohma. Durant ce temps, j’enleverai l’implant.
Un quart d’heure plus tard, Tohma et Gaomon étaient de retour dans la salle d’opération. Le jeune homme songea que cela ne finirait jamais endormit le garçon avant de lui découper délicatement la peau de sa tête. Découvrant son cerveau, il ne vit pas l’implant mais remarqua de très petits morceaux dispersés un peu partout.
_Je crois que j’ai eu le pire pour la fin, soupira Tohma.
_Qui y a t-il, Tohma ? demanda Gaomon en se rapprochant.
_En utilisant sa digisoul, il a fait explosé son implant, expliqua Tohma. C’est pour cela qu’il a retrouvé sa mémoire.
_Tu as devoir extraire tous les morceaux ? s’exclama Gaomon.
_Ne m’en parles pas, soupira Tohma.
Prenant une très fine pince, Tohma observa longuement le cerveau et retira un par un chaque morceau coincé à divers endroits. C’était un travail si long et terriblement précis que cela durant trois bonnes heures avant qu’il n’ait obtenu chaque morceau pour les placer dans une petite boite.
Ensuite il reconsut la peau puis prit le garçon et le conduisit dans la pièce à côté. Il remarqua alors que le scanner avait été correctement installement, couché au sol, et songea que ses ordres avaient executé conformément dans un temps acceptable.
Il déposa le corps de Gary à l’intérieur du scanner puis s’assit devant l’ordinateur où il activa le scanner. Celui ci fit flotter le corps de Gary en apesenteur tandis que sa digisoul l’entoura mais d’une manière peu intense.
Fixant cette carence en digisoul, Tohma comprit que c’était à cause de cela que le garçon était devenu si faible. Extrayant une séquence d’ ADN et un peu de digisoul, il chercha une clé pour recreer de la digisoul. Le génie passa plusieurs heures à isoler les différentes séquences avant de trouver la clé de cette digisoul puis en créa davantage qu’il transmit à Gary.
A l’intérieur du scanner, la nouvelle digisoul entoura complètement le corps du garçon et sembla impressionnante à Tohma puis elle rentra dans son corps et celui ci retomba sur le sol.
Ouvrant le scanner, Tohma prit son corps et pria pour avoir réussi puis il remonta avec Gaomon à l’étage réservé par le DS. Ils traversèrent un couloir lorsqu’ils furent bloqués par presque l’ensemble des enfants qui encerclaient Yoshino, Raramon, Ikuto et Falcomon
_Rendez nous notre chef ! cria Takeshi.
_Liberez le maintenant ! continua Ida.
Ida était une belle jeune fille de treize ans bien qu’elle était aussi grande qu’une personne de quinze ans. Elle a de très longs cheveux blonds lui tombant le long du dos, des yeux bleus cachés sous des lunettes noires et portait un chemisier blanc sous un épais pull-over bleu marine, un jean et d’épaisses bottes en cuir.
_Votre ami est gravement blessé et nous essayons de le soigner, tenta d’expliquer Yoshino.
_Mensonge ! cria Gael. Les gens du DATS mentent toujours !
Le regard furieux et empli de rage, Gael portait les même habits qu’au Digital World, exactement comme Rosa.
_Relâchez Tai ou on vous tuera ! s’exclama Tobias.
A ce moment, Tohma toussa un peu pour faire remarquer sa présence et tous se retournèrent vers lui. En voyant Gary dans ses bras, ils voulurent courir vers lui mais Gaomon les empêcha d’approcher son partenaire.
_Votre ami a utilisé beaucoup de son énergie pour lutter contre son implant mental et j’ai du le soigner, déclara Tohma d’un ton sévère.
Il fit alors un signe à Gaomon qui comprit tout de suite et prit une boite de la poche de son partenaire puis l’ouvrit devant tout le monde.
_Voici vos implants mentaux que j’ai retiré de vos cerveaux, annonça Tohma. C’est avec cette chose que votre … maitre se plaisait à vous contrôler et à oublier vos souvenirs.
Le silence s’installa suite à cette déclaration qui devint lourd et oppressant lorsqu’une voix le rompit brusquement:
_Non ! Ma vraie vie est au Digital World ! Je me fiche d’oublier mes souvenirs ! Ma vie au monde réel n’est rien ! s’écria Ida.
_C’est vrai ! Je n’ai rien non plus de bien au monde réel, approuva Tobias.
_Je ne veux pas rentrer non plus, ajouta Takeshi.
S’adossant contre un mur, Takuro baissa la tête et poussa un long soupir.
_Moi, je ne sais pas si je veux rentrer ou non, dit Takuro. J’ai fui le monde réel pour échapper à ma famille qui voulait faire de moi un samourai dévoué à son maitre pour aller au Digital World … La seule chose que j’y ait faite est d’être ce que je fuyais.
_Je refuse de rentrer ! s’écria Zack. Je ne veux pas revoir mes parents.
Zack avait de courts cheveux blonds, des yeux verts et portait un tee-shirt jaune à bande bleu sur le bord, un short vert foncé, des chaussettes oranges et des baskets jaunes.
_C’est vraiment idiot comme réaction ! cria une voix derrière Tohma.
Au même garçon, un petit garçon de sept ans, Uwe, apparut à côté de Tohma.
_Tout le monde a des problèmes un jour ou l’autre mais seules les personnes faibles prennent la décision de fuir au lieu de les affronter ! s’exclama Uwe.
_Tu étais aussi dans notre camp ! s’offusqua Gael.
_Je ne l’ai pas fait pour changer de vie, fit Uwe. A la mort de Paul, j’ai reçu un courrier de Kogure qui me proposait de rejoindre les troupes dans lesquelles était engagée ma sœur ainée et je pourrais apporter à ma famille encore plus d’argent.
Uwe baissa la tête en songeant à sa famille.
_Nous sommes si pauvres que nos parents savent tout juste nous nourrir. Les vetements que je porte sont hérités de mes frères et sœur dont Elke a inauguré la lignée. Cette proposition m’a semblé … si belle et je voulais aider ma famille, reprit Uwe. Mais quand on joue avec le diable, il y a toujours un prix à payer.
_Et quel était ce prix ? demanda Yoshino, une larme coulant le long de sa joue.
_Obeir à Kogure quoiqu’il demande ou il faisait emprisonner nos parents tandis que notre fratrie aurait été dispersée partout dans notre monde, répondit Uwe.
Il releva la tête et fixa Rosa qui semblait prostrée.
_Et à la mort de Pretty Woman, il a demandé à Rosa de la remplacer pour obliger ma sœur à lui obéir davantage, ajouta Uwe.
En entendant cette révèlation, Rosa tomba à genoux et se mit à pleurer.
_Non ! Je voulais être toujours avec Elke-chan ! Mais en fait, je l’ai piégé ! Il se servait de moi pour l’utiliser ! sanglota Rosa. Je veux rentrer à la maison !
_Je veux rentrer aussi, dit subitement Takeshi. Kogure est pire que mon instituteur ! Je ne voulais plus aller à l’école et jouer toujours mais je ne veux pas être un vilain !
Le petit garçon se mit alors à pleurer aussi fort qu’une sirène de pompier.
_Moi aussi, je rentre maintenant, décida fermement Zack. Je vais devenir courageux et affronter mes parents pour leur expliquer que je ne peux pas être toujours le premier partout et je refuse d’aller à cette stupide pension !
_Tu as un avenir alors, soupira Tobias. Moi, je n’en ai plus depuis deux ans.
Baissant la tête, le garçon se souvint de ces moments difficiles vécus au monde réel.
_Mon père est mort sur un chantier quand j’avais sept ans et ma mère m’a quitté il y a deux ans des suites d’un cancer, dit tristement Tobias. Depuis je fais des petits boulots pour vivre, je couche dans la rue … c’est pas une vie !
_Je n’ai pas de vie non plus, fit Ida. Je suis une génie et j’étudie à l’université de Stockholm, poussée par mes parents qui s’extasient d’avoir une enfant si géniale. J’en peux plus ! Je veux être comme les autres !
_Tes parents t’obligent à travailler depuis que tu es petite ? demanda Tohma.
_Oui … depuis que j’ai sauté ma première classe, ils poussent à fond et m’obligent à travailler des heures et heures pour étudier ce qui dépassait de loin mon niveau. Quand ils ont su les résultats de mon test de QI en cinquième année, ils ont décidé d’accélerer et de m’inscrire à l’université pour faire de moi un grand médecin, raconta Ida.
_Je ne crois pas que tu sois une génie, déclara Tohma.
_Comment ça ? s’étonna Ida. Et le test de QI ?
_En te faisant travailler, tes parents ont boosté tes connaissances et ta réfléxion ce qui a augmenté ta note, expliqua Tohma.
_Je ne suis vraiment pas une génie ? répèta Ida.
_Ecoute, je suis moi-même un génie et j’ai été diplomé de cette université au même âge que toi, révèla Tohma. Je pouvais retenir plusieurs heures de cours en une bonne heure. Peux tu le faire aussi ?
_Oh non ! J’ai besoin de trois heures pour comprendre et retenir chaque cours, répondit Ida.
_Tu n’es absolument pas une génie, annonça Tohma.
_Mais pour mes parents, cela ne changera rien, fit Ida en baissant la tête.
Tohma lui fit un petit sourire et posa sa main sur son épaule droite.
_Si tu décides de rentrer, j’irai parler à tes parents, déclara Tohma. C’est une promesse.
Observant le jeune homme qui lui souriait gentiment, la jeune fille parut surprise un moment avant de se jeter dans les bras de Tohma et de pleurer contre la chemise de celui ci.
Soudain Satsuma apparut dans le fond du couloir et le remonta rapidement pour arriver devant son équipe et les enfants.
_J’ai une bonne nouvelle, annonça Satsuma. Yushima-san a réussi à convaincre les autorités supérieures et nous avons la permission de nous occuper de ces enfants et de veiller à leur santé suite au retrait des implants.
Le commandant s’avança ensuite pour regarder chacun des enfants.
_Quand à vous, je vais vous autoriser à vous promener dans la ville tant que vous êtes rentrés à l’heure pour le diner, vos soins ou des cours, car ne comptez pas être en vacances non plus. Je vous rendrai même vos partenaires mais pas vos digivices, dit Satsuma. Mais attention, le premier que je vois commettre une bêtise, il ne sera pas prêt de revoir la lumière du jour.
Surpris par un tel discours, les enfants observèrent Satsuma, l’homme dont leur ancien maitre avait dit tellement de mal. Pourtant celui ci leur proposait un bien meilleur traitement alors qu’ils avaient été des adversaires acharnés que Kogure ne leur avait donné en étant ses alliés. C’était sur cette pensée que s’arrêta chacun d’eux en songeant qu’ils ne voulaient surtout pas perdre cela.
Brusquement, Chika et Relena arrivèrent au pas de course, suivies par Biyomon et Lunamon, comme si elles avaient un Mammothmon les pourchassant.
_Commandant ! Commandant ! Commandant ! cria Chika.
_C’est la catastrophe ! s’exclama Relena.
_Que se passe t-il ? demanda Satsuma soucieux.
_La personne qui s’occupait de gérer la Tamer Union a quitté son poste en mettant un compte à rebours et n’étant pas revenu l’arrêter, l’immeuble a sauté ! commença Relena.
_Cela a levé le brouillage qui nous empêchait de voir le monde réel, ajouta Chika
_Et nous avons découvert que nos amis étaient dispersés là bas, continua Relena.
_Sauf Guillaume qui continue à se battre aux Tokkun Miountains, précisa Chika.
_Mais ce n’est pas tout ! s’écria Lunamon.
_Nous avons aussi détecté la trace de très puissants digimon ! annonça Chika.
_Et leurs signaux sont catalogués dans la base de données du DS ! ajouta Relena.
_Il s’agit … , dit Chika sans réussir à le dire.
_Il s’agit des … , essaya de poursuivre Relena mais elle était aussi émue que son amie.
_Des Guerriers Royaux, achèva Kudamon dont le calme semblait olympien.
Les deux filles acquiesèrent par un signe de tête.Yoshino mit sa main devant sa bouche tandis que Tohma devint très sérieux et Ikuto agressif.
_Il faut y aller ! s’écria fermement Ikuto.
_Le passage entre le monde réel et le Digital World a été fermé il y a maintenant deux mois, soit deux semaines en temps réel, révèla gravement Relena.
_Et sans la Tamer Union, il est impossible de l’ouvrir, comprit Tohma.
_Mais nos amis ? Ils ne peuvent pas faire face seuls aux Guerriers Royaux ! Ils vont être tués ! s’exclama Yoshino.
_Je connais un autre moyen de nous rendre au monde réel, annonça Kudamon.
Etonné, Satsuma tourna la tête vers son partenaire.
_Tu es sur de toi, Kudamon ? demanda Satsuma.
_Je crois que je n’ai pas fini de t’étonner, Rentarou, s’exclama Kudamon amusé.


Chapitre 56 :  Le maitre du Mexique – partie 1

Serrés l’uns contre contre les autres, les six membres du DS se tenaient sur le dos de Sleipmon qui semblait nager sauf qu’il se trouvait au beau d’un flux interdimensionnel créant des tourbillons et des ondes très puissants qui le déstabilisaient.
_Sleipmon, es tu sur de ton idée ? demanda Satsuma en hurlant car les turbulences couvrait le son de la voix.
_Normalement, un Guerrier Royal peut voyager entre deux mondes, répondit Sleipmon, mais je crois que Kogure a du apporter des modifications sur l’espace interdimensionel lorsqu’il a crée le passage reliant le Digital World au monde réel.
Soudain une turbulence plus grosse encore frappa Sleipmon à l’arrière ce qui le fit s’écrouler tandis que tous les humains tombèrent de son dos et furent absorbés par des différents courants. Seul Satsuma resta sur le digimon s’accrochant au maximum à son partenaire.

Courant à travers les rues avec pour seule lumière celle de la lune, Emilie suivait sa nouvelle campagne, Maria, qui lui avait proposé de venir chez elle afin de continuer leur conversation sans être surprise par la milice. La jeune fille s’avança prudemment après le coin d’une rue lorsqu’elle revint brusquement vers elle.
_La milice, souffla t-elle.
Avançant très prudemment la tête, Emilie aperçut deux Deputymon et un Glademon avec un garçon de huit ou neuf ans. Celui ci était sur le sol et pleurait.
_Je n’ai rien à cacher. Je suis juste sorti car j’ai oublié la monnaie du pain chez le boulanger. Je dois la récupérer, s’exclama l’enfant en pleurant.
_Je ne te crois pas ! rétoqua Glademon. Tes parents ont du t’envoyer dans le but de préparer une action criminelle contre Dukemon-sama !
_Non ! cria l’enfant en sanglots.
_Meurs pour la gloire de Dukemon-sama ! cria Glademon.
Glademon leva son épée et la planta en pleine poitrine du garçon qui s’écroula sur le coup tandis que le digimon retira son épée et le nettoya sans avoir conscience d’avoir tué une vie.
Depuis le coin de la rue, Emilie et Maria avaient assisté à l’éxécution, horrifiées. La chef des Tamers avait plaqué sa main sur sa bouche ne pouvant pas croire qu’une telle chose soit possible tandis que la jeune mexicaine était complètement effondrée.
_Pedro, murmura Maria. C’était le meilleur ami du plus vieux de mes petits frères …
_Maria, je suis … désolée, murmura Emilie.
_Ce n’est pas ta faute, dit Maria en lui faisant un sourire.
_Si tu savais combien tu as tort, soupira Emilie.
Soudain les trois digimon de la milice s’avancèrent pour s’engager dans la rue où elles étaient ce qui les glaça de terreur puis elles retrouvèrent vite leur sang-froid et s’empressèrent de courir. Cependant un Ninjamon surveillait la ville grâce à ses talents et les avait répéré. Il sauta à terre devant Glademon.
_Caporal Glademon, deux humaines ont fui dans cette direction, annonça Ninjamon.
_Bien, dit Glademon. Deputymon, poursuivez les et abattez les !
Se lançant à leur poursuite, les deux Deputymon couraient assez vite et tiraient de nombreux coups de semonce qui manquaient chaque fois de très peu les deux filles. Soudain une balle atteignit dans le dos Maria qui tomba à terre.
Entendant le bruit de son corps tombant au sol, Emilie tourna la tête et vit sa nouvelle amie qui agonisait. Elle voulut l’aider et la soutenir lorsqu’elle songea qu’il était temps qu’elle apprenne à être égoïste. Elle ne pouvait plus rien faire pour Maria et mourir en restant ici n’aiderait pas à avancer les choses. Une vie ne représentait pas grand chose par rapport aux milliards d’autres vies que comptait le monde réel. Elle avait le pouvoir et le devoir de protéger toutes ces vies. C’était pour cela qu’elle n’avait pas le droit de mourir ici.
Continuant sa course, Emilie bifurqua sur la gauche mais se retrouva devant un mur. Montant vite sur deux caisses, elle se mit sur la faite du mur et sauta de l’autre côté tombant alors dans une grosse flaque de boue. La jeune fille se releva vite et estima qu’elle avait du échapper à ses poursuivants puis aperçut une grange près d’elle. Elle s’y rendit et poussa la porte pour s’installer dans le foin où elle ne tarda pas à s’endormir très rapidement.

Le lendemain matin, plusieurs Gardromon se tenaient en cercle dans la cour d’une ferme où les habitants s’étaient retranchés à l’intérieur de leur maison. Les digimon étaient dirigés par le Glademon de la nuit précédente. A l’intérieur de ce cercle était étendu Satsuma et Kudamon, vautrés dans la boue.
_Debout ennemis ! cria Glademon.
A l’ordre poussé par Glademon, les Gardromon lancèrent leur attaque Bombe Gardien qui atteignit Satsuma dans ce qui eut pour effet de le réveiller très vite. Celui ci se frotta le dos endolori par l’attaque et ramassa Kudamon avant de se redresser.
_Rends toi, vermine ! s’exclama Glademon.
_Nous combattrons jusqu’au bout ! s’exclama Satsuma. Allons y, Kudamon !
Au même moment, Glademon désserra ses doigts pour révéler un objet qu’il tenait dans le creux de sa main: le digivice de Satsuma.
_Tu comptes lutter avec cet avorton ? ironisa Glademon.
_Satsuma, dit Kudamon en serrant les dents.
_Nous ne nous rendrons pas ! s’exclama Satsuma.
A quelques mètres de là, à l’intérieur de la grange, tout ce bruit avait réveillé Emilie qui avait ouvert très prudemment la porte de la grange et avait aperçu Satsuma et Kudamon en difficulté. La jeune fille courut de l’autre côté et défit une lame de bois pour laisser passer Penguinmon et le fit évoluer.
De retour à l’extérieur, Satsuma et Kudamon observaient les Gardromon lorsqu’ un Unimon apparut dans le ciel et descendit en piqué pour lancer son attaque Corne Céleste qui détruisit un Gardromon. Au même moment, Emilie se précipita derrière Glademon et posa un doigt sur son épaule puis tapota dessus. Celui ci se retourna et voulut la frapper de son épée lorsqu’ Emilie lui donna un grand et violent coup de poing, alimenté par sa digisoul, qui le fit voler sur plusieurs mètres.
_Ca, c’est pour les enfants de cette nuit ! s’exclama Emilie.
Dans son vol plané, Glademon lâcha le digivice de Satsuma et Kudamon le remarqua imédiatement. Il sauta des épaules de son partenaire et réalisa un petit salto pour attraper ensuite le digivice avec sa queue avant de retomber sur ses quatre pattes sur le sol en levant sa queue serrant le digivice de son partenaire.
Se relevant, Glademon se rendit compte qu’il avait perdu le digivice puis aperçut celui ci dans la queue de Kudamon qui retournait d’un pas pressé vers son partenaire tandis qu’ Unimon détruisit un second Gardromon. Le digimon se sentit très paniqué et refusa de mourir. Il se remit alors vite debout et s’enfuya à toutes jambes.
_Quel lâche ! lança Emilie. Il a le courage d’attaquer un enfant sans défense mais quand on lui résiste, il n’y a plus personne !
Au même moment, Unimon détruisit le dernier Gardromon puis il se posa au sol où il redevint Penguinmon. Ensuite Satsuma s’avança vers la jeune fille.
_Nous venions pour vous donner un coup de main mais il apparaît que c’est toi qui nous a sorti d’une mauvaise passe, dit Satsuma.
_Ce n’était rien, assura Emilie.  Que faites vous ici ? Il n’y a personne d’autre ?
_Le passage entre ton monde et le Digital World a été fermé par Kogure et j’ai utilisé mon pouvoir pour transporter tout le monde dans l’espace interdimensionnel mais les modifications apportées par Kogure ont crée d’importantes turbulences et chacun d’eux a été absorbé on ne sait où, expliqua Kudamon.
_Je savais bien que ce digimon n’était pas fiable, dit Penguinmon pour tout commentaire.
_Ils ont pu arriver au monde réel comme vous, non ? demanda Emilie sans se soucier de la bêtise sortie par son partenaire.
_Il existe une quantité de mondes dont nous ne soupçonnons même pas l’existence et puisqu’ils ont été pris quand je n’étais pas encore à portée du monde réel, c’est difficile à dire si ils ont atteri ici ou non, répondit Kudamon.
_Nous devons trouver Kogure nous-même et le battre rapidement, déclara Satsuma.
_Non, il n’y a plus important à faire, dit Emilie.
_Que veux tu dire ? demanda Satsuma.
_Kogure est le dernier des soucis de ce monde. Pour le moment, ce sont les Guerriers Royaux qui terrorissent les populations partout à travers le monde, rappela Emilie.
_Mais ils sont sous les ordres de Kogure. Une fois battu, ils arrêterons de tout détruire et se rangeront peut être à notre côté, s’exclama Penguinmon.
_Les Guerriers Royaux ne seront jamais des alliés, Penguinmon, annonça Kudamon.
_Pourquoi ? fit Penguinmon boudeur.
_Kogure a recrée les Guerriers Royaux pour qu’ils gèrent ses territoires et maintiennent un climat de terreur. Je pense qu’ils ont du s’enivrer de ce pouvoir et même si Kogure est battu, ils continueront leur règne, expliqua Kudamon. Il pourrait même aller à déclencher des guerres mêlant les humains entre eux pour contrôler davantage de terres.
_Kudamon, tu penses vraiment cela ? demanda Satsuma.
_Oui, Satsuma. De toute façon, je serai d’accord avec Emilie même si je pensais le contraire. Nous ne pouvons pas laisser des humains mourir sans raison, répondit Kudamon.
_Kudamon … , murmura Satsuma. Tu es le digimon le plus têtu de tous les mondes qui puissent exister !
_Nous nous complètons bien alors, dit malicieusement Kudamon. Tu es bien l’humain le plus têtu de tous les mondes qui puissent exister.
A cet instant, ils entendirent de grands bruits à l’entrée du village et en tournant la tête, ils aperçurent des flammes sur le toit de plusieurs maisons.
_C’est une attaque ! comprit Emilie.

Pendant ce temps, Glademon était parvenu à l’entrée du village amenant avec lui quatre Greymon, quatre Growlmon, cinq Tyrannomon et deux Mastertyrannomon. Devant lui se tenait massée la population du village, effrayée de voir arriver autant de digimon aussi impressionnants et avaient peur de ce que réclamerait Glademon.
_Humains, le seigneur Dukemon est mécontent de vous, annonça Glademon. Trois de ses serviteurs ont été tué ici et deux rebelles sont en fuite. C’est pour cette raison qu’il vous demande d’apporter ici douze sacs de blé pour effacer votre faute.
_Nous n’avons plus de blé ! s’exclama un paysan. Vos impots et vos pillages nous ont déjà tout pris !
_Dans ce cas, ce village sera détruit et vous serez tous tués au nom de la grandeur du seigneur Dukemon ! déclara Glademon.
Glademon se retira puis les Tyrannomon crachèrent d’immenses flammes qui brûlèrent plusieurs maisons. Les Growlmon et les Greymon donnaient de grands coups de griffe un peu partout détruisant les habitations. Soudain les deux Mastertyrannomon s’avancèrent vers les humains et commencèrent à lancer leur attaque de flammes lorsque Gryphomon apparut a cet instant et repoussa les digimon qui s’écroulèrent sur le sol en détruisant deux maisons qui étaient déjà en flammes dans lesquelles les deux digimon se consummèrent
_Nous sommes ici pour protéger tout le monde ! s’exclama Emilie.
Au même moment, Sleipmon utilisa son attaque Souffle d’ Odin sur les Greymon ce qui les recouvrit complètement de glace. Ensuite il enchaina avec Bifrost qui les enflamma et les détruisit faisant tomber quatre digi-œufs à terre.
De son côté, Gryphomon avait attiré les Tyrannomon à la sortie du village en effectuant d’habiles manœuvres aériennes pour les déstabiliser puis utilisa son attaque Voix Supersonique qui perturba les digimon. Ensuite il se précipita vers l’un d’eux et le détruisit d’un coup de corne. Il réutilisa ensuite ses puissants ultrasons et renouvella sa tactique jusqu’à parvenir à détruire tous les Tyrannomon.
Ensuite Gryphomon revint vers Sleipmon qui tenait tête aux Growlmon. Ceux ci bougeaient facilement et leur donnaient de bons coups avec leur lame. Toutefois, ils parvenaient toujours à esquiver.
_Sleipmon, bouche toi les oreilles ! cria Gryphomon.
Plaquant ses grosses mains sur ses oreilles, Sleipmon obtempéra et Gryphomon utilisa à pleine puissance son attaque Voix Supersonique qui affola complètement les Growlmon. Ceux ci n’arrivèrent même plus à marcher droit. Aussitôt Sleipmon en profita pour lancer son attaque Bifrost qui produisit de grandes flammes sur eux et les détruisit.
Observant la bataille à l’écart, Glademon devint alors très paniqué et voulut s’enfuir lorsque Gryphomon se précipita devant lui et lui enfonça sa corne en pleine poitrine. Le digimon s’effondra au sol et se digitalisa redevenant un digi-œuf.
_Nous avons remporté cette bataille mais la guerre est loin d’être gagnée, dit Emilie.
_Cette guerre ne cessera vraiment qu’à la fin de Kogure, songea Satsuma.

Au même moment, dans un château moyenageux construit en une semaine sur une colline près de la ville de Mexico, Dukemon était assis sur un immense trone et avait observé le déroulement de bataille grâce à une sphère. En voyant le résultat, il claqua ses poings sur les accoudoirs puis se leva.
_Puisque ces rebelles sont trop forts pour mes troupes, c’est moi qui vais anéantir cette mauvaise herbe ! tonna Dukemon. Je ne laisserais aucun espoir illuminer le cœur des humains ! Privés d’espoir, ils ne seront que des moutons !


Chapitre 57 :  Le maitre du Mexique – partie 2

Durant les quelques heures qui suivirent la bataille contre les digimon envoyés par Dukemon, Emilie, Satsuma et leurs partenaires digimon avaient été accueilli en véritables héros mais cela ne les arrangeait guère car ils auraient aimé se parler pour prendre une décision sur leurs prochaine action. Malheureusement quelqu’un venait toujours les interrompre.
Ce fut finalement tard dans le soir qu’ils purent discuter en toute tranquillité dans la chambre prêtée par le maire du village en assurant que c’était la plus belle du village. En l’observant de plus près, ils n’osèrent même pas penser dans quoi les habitants étaient forcés de vivre.
_Il est temps de faire le point, dit Emilie. Que faisons nous ?
La jeune fille s’était assise dans un fauteuil à bascule en bois en évitant de s’y balancer car le bois grinçait.
_Pour commencer, je crois que, notre combat de cet après-midi va certainement énerver Dukemon. Il se pourrait qu’il se venge en attaquant un autre village, songea Kudamon.
Le petit digimon s’était enroulé sur le torse de son partenaire, qui était assis contre le mur et les fesses posées sur le lit en paille, et semblait dormir.
_Tu n’as pas tort, approuva Satsuma. Il ne semble pas apprécier la résistance.
_Ceci implique une chose: il faut battre Dukemon, décréta fermement Emilie.
_Tu ne démords vraiment pas de tes idées, fit Satsuma avec un leger sourire.
_Ca me rappelle beaucoup quelqu’un, dit Kudamon amusé sans changer de position.
_Moi, je suis prêt ! s’exclama Penguinmon. Je veux me battre ! Je veux me battre !
_Ce n’est pas un jeu, Penguinmon, soupira Emilie. Dukemon n’est pas comme ces digimon que nous avons affronté jusque là. C’est un vrai ennemi !
A ce moment, Kudamon se redressa et se laissa glisser le long de Satsuma avant de se rattraper et de se poser sur son épaule droite.
_C’est vrai. Dukemon est l’un des meilleurs Guerriers Royaux avec Alphamon et Magnamon. Ce ne sera donc pas un combat facile, déclara Kudamon.
_Peu importe, je suis prêt ! s’exclama Penguinmon.
_Guillaume a vraiment déteint sur toi, soupira Emilie.
_Je crois que nous ferions bien de dormir, songea Kudamon. Si nous devons combattre, il nous faudra toutes nos forces.
_Ouais … bonne nuit tous ! fit Emilie.
Se levant de son siège, la jeune fille se hissa dans le hamac tissé avec des cordes puis se jeta dedans. Penguinmon préféra se coucher sur un coussin ne supportant pas ce genre de diablerie. Enfin Satsuma s’allongea sur la paille tandis que Kudamon se blottit à nouveau sur son torse et souffla sur la bougie qui s’éteignit.

Pendant ce temps, Dukemon se trouvait à une cinquantaine de kimomètres de Mexico dans une ville assez moyenne et donnait de grands coups d’épées sur les maisons et les immeubles. Quand les gens sortaient, il les tuait d’un coup net en plantant son épée en pleine poitrine. . Plus, il avançait, plus ses victimes devenaient nombreuses.
A travers les rues, la panique régnait et ne cessait de grandir. Les gens couraient n’importe où pour fuir Dukemon tandis que d’autres s’étaient réfugiés dans une cave ou sous des grabats en priant pour ne rien recevoir sur la tête.
_Montrez vous, stupide mauvaise herbe, ou je tuerai un par un tous ces humains de mon fief ! Venez ou tous ces humains mourront de votre faute ! hurla Dukemon.
Sur ce, il se tourna vers un groupe d’enfants qui ne savait plus où aller et donna un violent coup d’épée sur un immeuble proche et celui ci s’écroula sur eux.
_Ah, ah, ah ! C’est trop facile de faire régner la terreur parmi ces créatures ! Les humains sont si faibles ! rigola Dukemon.

Au même moment, Kudamon se redressa sur le torse de Satsuma en ressentant une incroyable aura qui se rapprochait d’eux bien qu’elle était encore loin. Il connaissait trop bien ce genre d’aura pour ne pas prendre cela en compte.
_Debout tout le monde ! cria Kudamon.
Au cri de Kudamon, Satsuma se réveilla et chercha son partenaire avec ses mains tandis qu’ Emilie gesticula et tomba du hamac pour s’écraser au sol juste sous Penguinmon.
_C’est la dernière fois que je monte dans un stupide hamac, grommella Emilie.
_Et c’est la dernière fois que je dors sous toi ! renchérit Penguinmon.
_Satsuma, je ressens l’approche d’un Guerrier Royal, annonça Kudamon, mais il est encore très éloigné de nous.
_Il faut le localiser, s’exclama Satsuma en se levant. Mais nous n’avons aucun système, pas même un ordinateur !
_Moi, je sais où en trouver un ! déclara Emilie. Suivez moi !
Attrapant une torche dans sa poche, la jeune fille l’alluma puis sortit de la chambre suivie par ses compagnons. Elle les guida à travers le village ensommeillé jusqu’à l’arrière du village qui n’avait pas été touchée par le combat et s’arrêta devant l’école.
Ils s’avançèrent vers la porte mais celle ci était évidemment fermée. Cependant la porte était si peu solide que Satsuma eut juste un simple coup d’épaule à donner pour la forcer. Ils s’introduisirent dans une vaste salle de classe qui devait être une classe unique à en juger les livres de différents niveaux scolaires lorsqu’ils aperçurent un ordinateur posé sur un bureau dans le fond de la pièce.
_Comment savais tu que nous trouverions un ordinateur ici, Emilie ? demanda Kudamon.
_Dans les pays pauvres, comme ici au Mexique ou en Afrique, il existe des programmes mettant en place l’installation d’un ordinateur pour l’école afin que les enfants accèdent plus facilement à l’instruction, expliqua Emilie.
En même temps, la jeune fille s’installa sur la chaise et alluma l’ordinateur lorsque celui ci demanda de taper un mot de passe. La jeune fille poussa un juron tandis que Satsuma prit sa place et rentra une série de codes qui contourna le mot de passe et permit d’utiliser complètement l’ordinateur. Il connecta alors son digivice à l’ordinateur et celui ci chargea une carte où apparut la localisation de Dukemon.
_C’est une ville, constata Satsuma.
_Il faut y aller ou ces gens vont mourir ! s’exclama Emilie.
_Ce ne sera pas un combat facile, rappela Kudamon.
_Peu importe, il faut protéger ces personnes. C’est la mission principale du DS de protéger les civils des attaques de digimon, dit Satsuma.
_Je crois que nous devrions y aller avec Unimon, décida Emilie. Il faut mieux que Kudamon garde ses forces.
Aussitôt ils ressortirent à l’extérieur et Emilie fit évoluer Penguinmon en Unimon puis monta sur son dos tandis que Satsuma s’accrocha derrière elle. Le digimon s’envola très vite et couvrit rapidement la distance pour survoler la ville. Rapidement, ils cherchèrent Dukemon lorsqu’ils aperçurent celui ci devant un collège où des jeunes s’étaient réfugiés dans la cour. Il leva son épée vers eux lorsque Kudamon sauta des épaules de Satsuma et libèra son attaque Cristal Aura qui libèra un puissant flash de lumière blanche repoussant Dukemon de quelques mètres permettant aux jeunes de fuir puis revint sur les épaules de son partenaire.
Ensuite Unimon se posa au sol où descendirent les deux humains puis régressa en Penguinmon. Dukemon les fixa, réjoui et intérressé.
_La mauvaise herbe se montre enfin, dit Dukemon.
_Tu vas voir qui est la mauvaise herbe ! lança Emilie. Digisoul Charge ! Overdrive !
_Penguinmon, évolution ! Gryphomon !
_Kudamon, allons ! s’exclama Satsuma. Digisoul Charge ! Overdrive !
_Kudamon, évolution ! Sleipmon !
Sleipmon se dirigea le premier vers Dukemon en serrant son épée de sa main gauche lorsque son adversaire tendit son bouclier droit devant lui. Les triangles de celui ci s’illuminèrent un à un avant de libèrer un important flux d’énergie qui projeta Sleipmon contre un immeuble.
_Ce pouvoir … il dépasse le pouvoir normal d’un Guerrier Royal, dit Sleipmon.
Se dégagant des grabats, Sleipmon se releva et tourna la tête vers Gryphomon. Celui ci lui répondit d’un signe de tête et s’envola pour attaquer par derrière Dukemon lorsque Sleipmon le frappa à la poitrine avec son épée mais celui ne vacilla même pas d’un millimètre comme si c’était une mouche qui l’avait frappée.
Cette fois ci, Sleipmon songea que le temps d’évaluer la force de l’adversaire était fini et il est temps d’utiliser ses propres forces. Il leva son épée et lança Bifrost qui encercla Dukemon d’un véritable tourbillon de flammes Celui ci tourna tout autour du digimon et s’élèva jusqu’au ciel durant de longues minutes, de très longues minutes. Lorsque le tourbillon cessa de souffler, Dukemon se révèla être toujours debout sans aucune trace d’égratignure.
_Il .. il n’a pas un seul dégât ! s’écria Emilie.
_C’est impossible ! s’exclama Satsuma. Une telle attaque aurait du au moins le blesser ! Un Guerrier Royal n’est pas invincible !
Observant longuement Dukemon, Sleipmon grogna un peu et tourna la tête vers Satsuma.
_Il semble que Kogure a du modifié les données des Royals Knights, dit Sleipmon.
_Il l’a peut être rendu plus fort mais un digimon invincible n’existe pas ! répliqua Emilie. Nous devons lutter jusqu’à le vaincre ! il doit avoir une faiblesse !
Au même moment, Dukemon fondit sur Gryphomon et lui donna un coup d’épée qui l’envoya sur le toit du collège. Le digimon fit effondrer le toit et un étage puis se redressa avant de s’envoler afin de retourner au cœur du combat.
_Je suis si rapide que vous ne pouvez pas fuir, lança Dukemon.
Dukemon recommença sa tactique mais se précipita sur Sleipmon sauf que celui ci résista en cramponnant ses griffes sur le sol. Toutefois il se mit à reculer peu à peu face à la force de Dukemon lorsque celui ci lui infligea un grand coup de pied qui le jeta contre le mur d’enceinte du collège dont une partie de celui ci s’effondra sur lui.
_Sleipmon ! cria Satsuma en serrant les poings.
_Je vais bien, Satsuma, assura Sleipmon.
En même temps, Sleipmon se dégagea des grabats et se remit debout avant d’avancer vers son partenaires. Dans les airs, Gryphomon décrivait de grands cercles autour de Dukemon ce qui empêchait celui ci d’attaquer mais il ne savait toujours pas comment l’affronter.
Fixant le combat, Emilie essayait de trouver une solution pour vaincre ce digimon. Elle se souvint que le feu utilisé par Sleipmon n’avait été d’aucune utilité. Cependant il restait encore bien des éléments: le vent, la foudre, la terre, l’eau … Son esprit s’arrêta au nom de ce dernier élément et elle eut comme un début d’idée. Elle se souvint aussi qu’en venant, Unimon avait survolé une rivière et une rivière était constituée d’eau. Elle posa sa main sur une des pochettes attachées à sa ceinture et l’ouvrit lentement pour prendre une carte et la referma. Elle regarda la carte et songea que ce sera l’étape finale de son plan avant de la glisser dans une poche de sa veste.
_J’ai un plan ! annonça Emilie. Suivez moi tous !
Courant en arrière, Emilie leur fit de la suivre et Satsuma sembla surpris un instant avant de s’élançer pour la rejoindre. Derrière eux, Sleipmon les suivit tandis que Gryphomon fit de même depuis le ciel.
_Vous venez de comprendre que vous n’avez aucune chance et vous souhaitez épagner vos vies ? s’esclaffa Dukemon. Je regrette mais je ne vous laisserais jamais en vie !
Dukemon courut rapidement devant eux et sapa une tour d’immeuble à gauche de la rue et une autre à droite. Tous deux s’écrasèrent l’une contre l’autre au moment où Emilie et Satsuma passèrent juste en dessous. Heureusement, Sleipmon s’élança vers eux et les couvrit de son corps. Les deux immeubles s’effondrèrent donc sur lui lorsque Gryphomon fonça au point où se rencontra les deux bâtiments et le cogna avec sa corne métallique ce qui le fit exploser exploser complètement en envoyant des grabats dans toutes les directions.
_Sleipmon, est ce que tu vas bien ? demanda Satsuma en se relevant.
_Je vais bien grâce à Gryphomon, assura Sleipmon.
Tournant la tête vers Dukemon qui se tenait à la place de l’immeuble gauche qu’il venait de détruire, Emilie songea que celui ci ferait tout pour les empêcher de fuir bien qu’ils ne fuyaient mais cela, il ne pouvait pas le savoir.
_Sleipmon, peux tu nous transporter à la rivière ? demanda Emilie.
Sleipmon accepta bien évidemment et les transporta très rapidement au bord de la rivière, suivi par Gryphomon, où les deux humains posèrent pied au sol.
_Maintenant au moment où Dukemon arrive, Gryphomon, je veux que tu le frappe dans le dos de toutes tes forces, dit Emilie.
_Compris, Milie ! s’exclama Gryphomon.
_Ensuite Sleipmon, tu corrigeras la trajectoire de Gryphomon de façon à ce que Dukemon tombe dans la rivière, reprit Emilie. Ensuite tu geleras l’eau avec ton attaque Odin’s Breath.
_Je le ferais, Emilie, répondit Sleipmon.
_Et après … on verra déjà si la première partie du plan fonctionne, décida Emilie.
Obéissant aux ordres de sa partenaire, Gryphomon décida de se cacher derrière un mur tandis que Sleipmon resta au bord de la rivière. Soudain Dukemon apparut et marcha vers lui.
_Ce n’était pas gentil de partir sans dire au revoir, se moqua Dukemon.
Au même moment, Gryphomon jaillit de sa cachette et frappa le digimon d’un superbe coup de corne qui l’envoya près de Sleipmon qui se retira. Celui ci le poussa ensuite en levant ses deux pattes arrières ce qui le fit basculer dans la rivière. Aussitôt Sleipmon s’envola au-dessus de l’eau où Dukemon tentait de se débattre bien qu’on ne voyait qu’un pied et lança son attaque Odin’s Breath qui recouvrit intégralement toute l’eau de la rivière.
_Et maintenant quel est ton prochain tour ? demanda Satsuma à Emilie.
_Maintenant on va entamer le final, répondit Emilie. Gryphomon, perce un trou dans la glace avec ta corne !
Aussitôt Gryphomon obéit et se précipita vers l’eau glacée pour introduire sa corne à l’intérieur. Il perça un trou où il sentit de l’eau puis se retira. Emilie eut un sourire narquois puis sortit la carte de sa poche et commença à l’introduire dans son digivice.
_Card Scan ! Megakabuterimon Card ! Mega Electrochoc ! cria Emilie.
L’attaque de Megakabuterimon se téléchargea en Gryphomon qui se mit à briller puis celui ci comprit la stratégie de sa Tamer et lança l’attaque vers le trou qu’il venait de percer dans la glace. Celle ci déclencha une véritable explosion au contact de l’eau mais aussi parcelui de la glace qui bloquait la communiquait avec l’extérieur.
_Cette attaque est impressionnante, jugea Satsuma. Si ce digimon s’en sort, je veux bien avaler une casserole complète de ramen.
_Ouais ! On va l’avoir ! s’exclama Emilie.
Finalement l’attaque se termina et l’eau de la rivière sembla être redevenue normale lorsqu’un grand brouillard de données vertes commença à remonter puis s’élèva au-dessus de l’eau. Ils remarquèrent Dukemon à l’intérieur puis celui ci se mit à évoluer et devint Dukemon mode Crinssom. Il vola ensuite jusqu’à la berge et se posa juste devant eux.
_Nous n’avons pas fini notre partie, dit Dukemon.
_Satsuma, tu me donneras un peu de ramen ? fit Sleipmon sans cesser de fixer Dukemon.
_Ce n’est pas le moment ! lança Satsuma.
_Il est temps d’en finir avec vous, annonça Dukemon.
_Tu as raison, s’exclama Satsuma en serrant son digivice. A évolution, évolution et demie ! Charge Digisoul Burst !
_Sleipmon, évolution ! Sleipmon mode Burst.
Le corps maintenant recouvert de flammes, Sleipmon les fit grandir au maximum pour atteindre une hauteur de trois mètres puis se précipita vers Dukemon le percutant au ventre où il planta son épée à laquelle il venait de transmettre une bonne partie de ses flammes. Celle ci parvint à s’enfoncer et créa une ouverture tandis que le digimon s’effondra au sol. Ensuite Hyppogryphomon jaillit sur lui et s’immobilisa pour l’attaquer mais Dukemon en profita et l’attrapa par ses griffes. Il s’en servit pour se relever et s’en aida pour lever les jambes avec lesquelles il envoya Sleipmon de l’autre côté de la rivière.
Il tourna ensuite la tête vers Gryphomon et saisit son épée avec laquelle, il frappa le digimon et le blessa à une aile. Celui ci tomba au sol juste devant lui et Dukemon tendit ses mains vers lui pour utiliser son attaque Justice Invincible qui produisit une puissante boule dorée qui explosa sur le digimon. Celui ci fut propulsé sur plusieurs mètres et atterit contre le mur d’un entrepôt, dont les toles se fracassèrent sous le choc, et tomba au sol redevenant Penguinmon.
Satisfait, Dukemon chercha du regard Sleipmon et l’aperçut qui survolait la rivière pour revenir vers lui. Aussitôt le digimon tendit ses mains vers lui et utilisa la même attaque: la puissante boule dorée envelloppa Sleipmon et explosa ce qui le projeta contre un arbre qui fut déraciné par la violence du choc tandis que Sleipmon redevint Kudamon.
_Kudamon ! cria Satsuma.
_Shimada ! Penguinmon ! s’écria Emilie.
Ensuite Dukemon se retourna et remarqua les deux humains puis s’avançant vers eux, tendant à nouveau ses mains, pour en finir définitivement avec eux.
_C’est la fin maintenant ! déclara Dukemon. Game over !
Dukemon créa sa boule dorée qui se dirigea peu à peu vers eux …
Fixant l’attaque lancée par Dukemon, Emilie se souvint qu’ils devaient vaincre Kogure mais surtout il repensa à Maria, Pedro, l’invasion et la destruction de son monde, l’attaque du village, cette boucherie dans cette ville juste pour les faire venir …
_Non, ce n’est pas encore fini ! cria Emilie. Je refuse de mourir tant que monde sera encore menacé par des personnes aussi cruelles que toi !
Se concentrant sur ses émotions, la jeune fille laissa complètement sa colère s’évacuer en libèrant toute sa digisoul qui s’élèva sous la forme d’une colonne et monta jusqu’au ciel. Lorsque l’attaque arriva vers eux, elle tendit le poing serré et la frappa ce qui projeta en arrière la boule de lueur dorée. Celle ci tomba beaucoup plus loin sur une usine qui explosa
_Tu ne recommenceras pas ton petit miracle deux fois ! s’exclama Dukemon. Et puis, tu es seule pour supporter toute ma puissance !
_Emilie n’est pas seule ! tonna Satsuma.
Au même moment, le commandant du DS brûla lui aussi toute sa digisoul qui s’élèva aussi jusqu’au ciel sous la forme d’une colonne. Soudain Kudamon et Penguinmon semblèrent réagir à l’appel de la digisoul et se mirent à flotter pour se placer dans la colonne de leur partenaire. Dans celle de Satsuma, Kudamon retrouva ses forces et évolua progressivement en Reppamon, Quilinmon et Sleipmon tandis que dans celle d’ Emilie, Penguinmon évolua en Unimon, Hippogryphomon et Gryphomon.
_C’est étonnant, songea Satsuma. Quand on songe que ces deux digisoul sont une.
_Elles sont unes … , répèta Emilie.
Sans en avoir vraiment conscience, Emilie et Satsuma tendirent leur main et la joignirent l’une posée contre l’autre, la paume contre la paume.
Les deux digivices rouges s’illuminèrent et affichèrent le message « Fusion Evolution ». Ensuite les deux colonnes de digisoul dans lesquelles se trouvaient Gryphomon et Sleipmon tourbillonèrent pour former une double hélice avant de se digitaliser. Le premier qui réapparut fut Gryphomon sauf que sa fourrure avait disparu puis l’armure de Sleipmon le recouvrit sauf que ses armes avaient disparu. Ensuite une immense épée de trois mètres ornée de symboles digitaux apparut dans sa main droite tandis qu’une lance de dix mètres, dont le bout était en or tandis que le reste était forgé dans un alliage de fer et de bronze, se matérialisa dans l’autre main. Le digimon apparut d’une lumière blanche aveuglante entouré par une digisoul rouge en criant « Sleiphomon ».
_Sleiphomon ! s’écrièrent ensemble Emilie et Satsuma stupéfaits.
Battant des ailes, Sleiphomon s’envola et tourna tout autour de Dukemon à une vitesse si impressionnante que même un anénomètre n’aurait pas su mesurer sa vitesse. Dukemon tenta de le frapper plusieurs fois avec son épée ou d’envoyer son attaque Justice Invincible mais le digimon tournait trop vite pour être touché.
Soudain le digimon remonta en l’air et se mit au-dessus lorsqu’il s’immobilisa. Dukemon voulut profiter de cet instant et s’envola aussi. Il se rapprocha de lui et le toucha de son épée au niveau du torse. Ce fut ce moment que choisit Sleiphomon pour enflammer tout son corps: des flammes l’entourèrent complètement mais aussi brûlèrent l’épée de Dukemon qui par ce contact s’embrasa aussi.
Aussitôt Sleiphomon s’élança et le percuta de plein fouet l’envoya contre un entrepôt puis utilisa son attaque Nova Explosion. Un souffle puissant et chaud sortit de sa bouche tandis qu’il croisa sa lance et son épée qui furent touchés par ce souffle. Ceci créa une immense boule de feu qu’il lança à Dukemon d’une incroyable force. Celui ci explosa dans un immense brasier qui consuma plusieurs entrepôts derrière lui.
Lorsque les flammes et la fumée eurent disparu, Emilie et Satsuma découvrirent que la seule chose qui restait de Dukemon fut un simple digi-œuf blanc à rayures rouges tandis que Sleiphomon se posa au sol auprès d’eux et régressa pour redevenir une petite boule rouge avec trois petites cornes et un petit renardeau à poils marrons: Punimon et Kyaromon.
_Punimon ? s’étonna Emilie tandis que le digimon lui sauta dans les bras.
_C’était cool ! s’exclama Punimon. Je pourrais jouer encore avec mon copain Kudamon ?
_Kudamon, c’est vraiment toi ? fit Satsuma en prenant son partenaire.
_Je suis Kyaromon, Satsuma, le niveau Bébé II de Kudamon, dit Kyaromon en se frottant contre le ventre de son partenaire.
_Que fait on maintenant ? demanda Emilie.
Se tournant vers la jeune fille, Satsuma prit une bombe oscillatrice qu’il lança devant eux ce qui ouvrit un portail digital.
_Tohma a modifié nos bombes oscillatrices de manière à voyager à travers ton monde rapidement, expliqua Satsuma. Toutefois, il a ajouté qu’elles conduisaient aléatoirement à une destionation. On ne peut donc pas savoir où on ira.
_Que fait on, Milie ? fit Punimon en fixant le portail.
_Peu importe, nous devons continuer, s’exclama Emilie. De toute manière, ensemble nous sommes plus forts que n’importe qui !


Chapitre 58 : Le maitre de l’Afrique – partie 1

Volant au-dessus d’un village algérien, Megidramon repèra des Scorpionmon qui attaquaient la population. Celui ci cracha plusieurs fois son attaque Megido Flame qui les ramena à l’état de digi-œufs. Sur la tête de son partenaire, Virgile se mit debout et observa l’horyzon où il dit encore plusieurs autres nuages de fumée.
_C’est le douzième village que nous sauvons, dit Virgile. Kogure a l’intention de cramer toute l’ Afrique ou quoi ?
_Peu importe, combien il y a ou combien de temps nous devrons nous battre, nous devons continuer. Nous ne pouvons pas laisser tous ces humains périr, s’exclama Megidramon.
_C’est juste que … , fit Virgile.
Le jeune homme se laissa glisser sur le cou de son partenaire et s’assit sur son épaule droite.
_Je ne pensais pas que nous irions si loin. Je veux dire que j’adore me battre et montrer que je suis fort, je veux dire que nous sommes forts, mais tous ces combats …. J’ai l’impression qu’ils signifient rien, dit Virgile.
_C’est vrai. Toute cette violence, tous ces combats ne riment à rien. C’est une honte pour les digimon d’attaquer si sauvageusement les humains mais c’est aussi une honte que des humains utilisent les digimon de cette manière, dit Megidramon.
_Pourquoi combattons nous ? Se battre a t-il encore un sens ? demanda Virgile.
_Oui, Virgile, répondit Megidramon. Nos combats signifient vraiment quelque chose car nous nous battons pour protéger des vies et construire un meilleur monde, un monde où chacun pourra décider de ses choix.
Retrouvant le sourire, Virgile leva la tête en direction de celle de son partenaire.
_Oui, faisons cela, s’exclama Virgile. Construisons l’avenir !

Plus au Sud de l’ Afrique, un Yatagaramon survolait un village de l’ Angola lorsqu’un jeune homme assis sur son dos, Ikuto, répèra une horde de Triceramon qui l’attaquait et menaçait les habitants. Aussitôt son partenaire descendit en piqué.
Lorsque le garçon avait été aspiré par un de ses courants à travers l’espace dimensionnel, il s’était bien demandé où il allait atterir jusqu’au moment où il perdit connaissance. Il s’était alors réveillé dans un désert en Afrique du Sud, du sable plein la bouche. Il avait alors craché très vite le sable, écoeuré, et avait sorti Falcomon de son digivice lorsque tous deux avaient aperçu de la fumée au loin … Depuis tous deux avaient parcouru tout le Sud du continent africain pour éliminer les digimon qui menaçaient les populations des villages.
Descendu en piqué, Yatagaramon envoya son attaque Mikafutsi no Kami qui créa un puissant rayon noir sur les digimon. Ceux ci se détruisirent pour retourner à l’état de digi-œufs puis Yatagaramon remonta afin de poursuivre leur voyage.
Franchissant la frontière, le digimon survola le Kenya où Ikuto put distinguer le sable désert à perte de vue ainsi que les rayons du soleil lui brûlant presque les yeux. Soudain il remarqua un nuage de fumée à l’horyzon et comprit que c’était le lieu de leur prochaine intervention.
_Yatagaramon, allons y ! s’écria Ikuto.
Aussitôt son partenaire se précipita en direction de la fumée et ils arrivèrent en vue d’un village qui brûlait complètement, les humains étaient sortis ou essayaient de sortir. Dans les rues, on pouvait apercevoir un trio de Metaltyrannomon lancer leur attaque Laser Nucléaire sur les maisons.
Descendant en piqué, Yatagaramon envoya son attaque Mikafutsi no Kami sur l’un d’eux qui se détruisit quand un autre l’attaqua par derrière et le blessa à une aile. Toutefois, le digimon réussit à se stabiliser tandis qu’ Ikuto le fit évoluer en Ravemon. Le digimon leva son épée et un grand éclair apparut dans le ciel puis il utilisa son attaque Ame no Ohariri qui frappa les deux Metaltyrannomon restant avec un immense éclair. Ceux ci se détruisirent lorsque Ravemon régressa en Falcomon, une blessure à son aile droite.
_Tu as besoin d’être soigné, Falcomon, constata Ikuto.
_Je suis désolé, Ikuto, s’excusa Falcomon.
_Ce n’est rien. Nous avons déjà beaucoup travaillé et cela nous fera l’occasion d’une pause avant de retourner combattre, dit Ikuto.
Soudain une fille d’une quinzaine d’années, à la peau brune, les cheveux longs et noirs et portant une robe blanche avec ses pieds nus dans des sandales faites avec des cordes, arriva vers eux et s’immobilisa devant eux.
_Merci de nous avoir sauvé, murmura t-elle.
_C’était notre devoir, répondit Ikuto puis tendit son badge. Noguchi Ikuto, je fais partie de la Digital Security et mon rôle est de protéger les gens lors d’une attaque de digimon.
La jeune fille observa attentivement le badge mais surtout le logo en songeant que le nouveau gouvernement mondial déclarait se méfier des personnes qui le portaient. Elles étaient considérées comme l’ennemi public n°1.
_Je m’appelle Slalomé, se présenta t-elle.
_C’est très joli comme prénom, lui dit Ikuto gentiment.
_Ikuto, ce n’est gentil pour Chika de draguer une fille que tu ne connais pas. Tu as déjà une copine et tu devrais la respecter, s’exclama Falcomon.
_Stupide digimon ! cria Ikuto. Je ne la drague pas, j’essaie d’être gentil avec !
_Il est trop drôle ce digimon, rigola Slalomé. C’est la première que je vois un digimon qui n’est pas méchant.
_Les digimon ne sont pas mauvais, expliqua Ikuto. J’ai grandi parmi eux et ils sont vraiment très gentils. Ils sont exactement comme les humains et ensemble, un humain et un digimon ont un pouvoir incroyable.
_Tu as grandi avec les digimon ? s’étonna Slalomé.
_Oui, c’est Kogure qui les rend mauvais et c’est pour cela qu’ensemble, nous devons le battre pour l’empêcher de continuer, ajouta Ikuto.
_Toi et ton digimon ? fit Slalomé.
_Non, avec tout le monde ! s’exclama Ikuto. Le DS est une vraie équipe où chaque humain possède son partenaire digimon. Ensemble, on peut battre n’importe qui !
_Vous pouvez battre Omegamon ? demanda Slalomé.
_Omegamon ? s’exclamèrent ensemble Ikuto et Falcomon.
_Il est le seigneur qui dirige la huitième province, ajouta Slalomé. Il obéit aux ordres de Gure en éliminant tous les villages pour ne garder que les villes correctement dévellopées car il refuse de soutenir des sous-dévelloppés.
_C’est une honte ! s’exclama Ikuto. Ce type est une ordure !
_Racontes nous comment est organisé ton monde, demanda Falcomon.
_Le monde a été divisé en huit secteurs où régnent dans chacun un seigneur de province qui a les pleins pouvoirs sur la population locale mais se doit d’obéir au maitre suprême. La première province est l’ Asie où il place le Japon en premier où est Alphamon, la seconde est le Canada avec Magnamon, la troisième est l’ Australie avec Dynasmon, la quatrième c’est l’ Europe avec Craniunmon, la cinquième est la Russie avec Rhodoknightmon, la sixième est l’ Amérique du Sud avec le Mexique, la septième sont les Etats-Unis avec Alforceveedramon et enfin ici la huitième province règne Omegamon, détailla Slalomé.
_Mais c’est … , commença Falcomon.
_Ceux sont les Guerriers Royaux ! s’exclama Ikuto.
_Vous pouvez battre Omegamon ? demanda Slalomé.
_Qu’en penses tu, Falcomon, fit Ikuto en se tournant vers son partenaire.
_Ce n’est pas notre mission et cela ne met pas des civils en danger immédiat. Cependant je trouve que ce type mérite une bonne leçon pour oser éxecuter de tels ordres, dit Falcomon.
_C’est décidé ! On y va ! déclara Ikuto enthoustiaste.
Soudain Falcomon s’immobilisa et ressentit la présence d’un digimon et ferma les yeux pour se concentrer dessus. Il lui sembla reconnaître l’essence de Demidevimon.
_Ikuto, je crois que Virgile est très proche de nous, annonça Falcomon.
_C’est vrai ? Tu as senti Demidevimon ? fit Ikuto. J’essaie de le joindre avec le comlink.
Prenant son comlink, Ikuto le posa à son oreille afin d’appeler son ami.
_Virgile, tu me reçois ? demanda Ikuto.
_Ikuto, c’est toi ? répondit la voix de Virgile dans son comlink.
_Tu peux rejoindre Falcomon et moi ? fit Ikuto.
_Je ne sais pas .. . Je dois vérifier si il n’y a pas encore de village en danger.
_Tu as fait toute la zone Nord ? demanda Ikuto.
_Oui.
_Avec Falcomon, je me suis occupé du Sud. Tu peux venir sans problème. Nous avons mis en sécurité la population africaine.
Mentalement, Ikuto songea que ce serait temporaire tant qu’ Omegamon ne serait pas battu.
_J’arrive tout de suite ! s’exclama Virgile. Terminé !
Coupant ainsi la communication, Ikuto retira son comlink puis guetta le ciel tandis que Slalomé s’occupait de bander l’aile de Falcomon. Soudain Megidramon survola le village puis descendit le plus près possible et Virgile sauta à terre tandis que son partenaire régressa en Demidevimon avant de se poser sur l’épaule de son Tamer.
_Le meilleur est arrivé ! s’exclama Virgile.
_Il est vraiment le meilleur ou il se vante ? demanda Slalomé.
_Il se vante, assura Ikuto. Parce que LES meilleurs, c’est Falcomon et moi !
_Demidevimon et moi sommes bien plus forts, répliqua Virgile.
_Sans la digisoul que je t’ai donné, tu ferais quoi ? demanda Ikuto d’une voix faussement innoncente.
_C’est pas juste ! gromella Virgile.
_Ikuto, tu te souviens que nous devons aller battre Omegamon ? rappela Falcomon.
Redevenant sérieux, Ikuto exposa tout ce que leur avait appris Slalomé ainsi que leur décision de combattre Omegamon.
_Tu es d’accord pour le faire avec nous ? demanda Ikuto.
_Je vais me faire un plaisir de botter les fesses de ce type qui ose envoyer des digimon attaquer des villages ! s’exclama fermement Virgile.
_Génial ! se réjouit Ikuto. Partons vite !
_Attends ! l’interrompit Virgile. Tu sais où aller ?
_Bien sur ! s’exclama Ikuto.
Le garçon courut vers Falcomon et saisit son digivice pour le faire évoluer puis s’immobilisa en se retournant vers Virgile.
_En fait, j’en ai aucune idée, réalisa Ikuto.
Poussant un profond soupir, Virgile retira son sac à dos et l’ouvrit pour prendre un ordinateur puis s’assit sur le sol. Il alluma l’appareil et connecta son digivice puis afficha une carte de l’ Afrique où il chercha un signal intense lorsqu’il en remarqua un particulièrement remarquable dans la ville de Thèbes, en Egypte.
_Il se trouve à Thèbes, annonça Virgile puis rigola. Emilie va être jalouse.
_allons à thèbes ! s’écria fermement Ikuto.
Après avoir salués Slalomé qui leur avait souhaité bonne chance, Ikuto fit évoluer Falcomon en Yatagaramon puis les deux humains montèrent sur son dos. L’oiseau digimon s’envola et survola tout le Nord de l’ Afrique lorsqu’il arriva en vue de la frontière égyptienne.
Yatagaramon voulut descendre un peu pour mieux observer le terrain Virgile remarqua des digimon répartis sur toute la frontière: des Mummymon.
_On dirait qu’ Omegamon garde la frontière de son royaume, constata Ikuto.
_Bah ! Ils ne pourront jamais toucher Yatagaramon, assura Virgile, confiant.
Soudain les Mumymmon pointèrent leurs fusils qui tirèrent de nombreuses salves de bandelettes blanches vers Yatagaramon mais celui ci était descendu un peu trop bas et se fit ligoter tout son corps. Il fut ainsi emmailloté comme une momie et ne put plus donc contrôler sa trajectoire. Il s’écrasa alors dans le sable en éjectant Virgile, Ikuto et Demidevimon qui furent à moitié recouverts par le sable.
Se relevant en premier, Ikuto se dégagea de tout le sable qu’il avait sur lui en crachant ce qu’il avait dans la bouche.
_En effet, ils ne pouvaient pas toucher Yatagaramon ! grogna Ikuto. Virgile !
_J’ai fait une erreur d’estimation, protesta Virgile. Ca arrive à tout le monde !
_Virgile ! cria la voix étouffée de Demidevimon.
En entendant la voix de son partenaire, Virgile le chercha partout du regard lorsqu’il marcha sur une aile qui dépassait du sable. Le digimon hurla du douleur et Virgile se baissa pour le désensabler tandis que Demidevimon bougonna.
_Virgile, il faut passer ! s’écria Ikuto.
_No problemo ! s’exclama Virgile. Demidevimon, tu es prêt ?
_C’est quand tu veux, répondit Demidevimon en volant près de Virgile.
_Digisoul Charge ! Overdrive ! cria Virgile.
_Demidevimon, évolution ! Megidramon.
Megidramon s’envola dans le ciel et cracha son attaque Megido Flame dont les flammes consumèrent les Mummymon en une seule attaque.
_Se faire une centaine de Mummymon en une seule attaque ! s’exclama Virgile. Ce n’est plus être fort à ce niveau, c’est être exceptionnel !
Au même moment, Yatagaramon régressa en Falcomon et fut libéré des bandelettes puis ils décidèrent de continuer leur voyage avec Megidramon afin de laisser Falcomon se reposer. Megidramon prit alors les deux humains et le digimon puis déposa son partenaire sur son épaule droite tandis qu’il posa Ikuto et Falcomon sur l’épaule gauche. Ensuite il déploya ses ailes pour s’envoler.
Le Dragon digimon vola à une très bonne vitesse et ils arrivèrent vite en vue de Thèbes bien qu’il leur restait du chemin encore à parcourir. Soudain un éclair jaune, il leur sembla, se précipita vers Megidramon et le percuta. Celui ci parvint toutefois à redresser sa trajectoire.
Chacun de leur côté, Virgile et Ikuto cherchèrent qui venaient de les attaquer lorsque Virgile repèra un oisean géant ressemblant un peu à un phénix.
_Il est là ! C’est un Eaglemon ! s’écria Virgile.
Eaglemon les regarda d’un air sévère puis fonça à nouveau vers eux sauf que Megidramon anticipa l’attaque et se baissa. Eaglemon passa donc juste au-dessus de lui et tous sentirent un puissant courant d’air.
_Ce piaf m’a décoiffé ! s’écria Virgile en replaçant ses cheveux.
Furieux d’avoir été joué, Eaglemon se retourna et ne cessa de les fixer.
_Humains, sachez que je sers mon maitre et je ne vous laisserais jamais passer ! Je vais vous tuer pour apporter vos corps à mon maitre ! déclara Eaglemon. Empereur Phénix !
Le digimon s’élèva un peu puis de ses pattes jaillirent une immense lueur dorée sous forme de sphère puis la propulsa en direction de Megidramon. Celle ci se rapprocha à une vitesse incroyable de lui et d’ici quelques secondes, elle le frapperait ce qui provoquerait une violente et puissante explosion, comparable à l’éruption d’un volcan.


Chapitre 59 :  Le maitre de l’Afrique – partie 2

Eaglemon regarda Megidramon les humains dessus puis fonça à nouveau vers eux sauf que Megidramon anticipa l’attaque et se baissa. Eaglemon passa donc juste au-dessus de lui et tous sentirent un puissant courant d’air.
_Ce piaf m’a décoiffé ! s’écria Virgile en replaçant ses cheveux.
Furieux d’avoir été joué, Eaglemon se retourna et ne cessa de les fixer.
_Humains, sachez que je sers mon maitre et je ne vous laisserais jamais passer ! Je vais vous tuer pour apporter vos corps à mon maitre ! déclara Eaglemon. Empereur Phénix !
Le digimon s’élèva un peu puis de ses pattes jaillirent une immense lueur dorée sous forme de sphère puis la propulsa en direction de Megidramon. Celle ci se rapprocha à une vitesse incroyable de lui et d’ici quelques secondes, elle allait exploser sur eux.
Soudain elle atteignit le flanc droit de Megidramon et l’explosion retentit dans un immense fracas et créa une importante concentration de lumière qui inonda tout le désert.
Lorsque la lumière eut disparu, Eaglamon contempla et constata qu’il restait absolument rien d’eux. L’explosion venait de les annihiler.
_Ah ah ah ! Ces stupides humains ont été détruits par mon attaque ! ricana Eaglamon.
Brusquement, il se prit un violent coup dans le dos qui le jeta dans le sable. Etonné, il se demanda ce qui avait pu se passer et se redressa. Il leva alors la tête et découvrit Megidramon dans le ciel le regardant furieusement.
_Tu es surpris de nous voir ? demanda Ikuto amusé.
_C’est impossible ! s’écria Eaglemon.
_C’est parfaitement possible, lança Virgile en tendant une carte. Il m’a suffit d’utiliser une carte Téléportation au dernier moment et Megidramon a pu disparaître au début de l’attaque et réapparaitre derrière toi.
_Je vais vous tuer cette fois ! cria Eaglemon. Empereur Phénix !
_Non, ce sera moi qui te tuera ! répliqua Megidramon. Megido Flame !
A peine, Eaglemon eut il commencé sa boule de lumière que Megidramon cracha d’immenses flammes vers le digimon qui créerent une explosion encore plus puissante dans laquelle le digimon fut détruit et un digi-œuf tomba sur le sol.
_Parfait ! s’exclama Virgile. Reprenons notre mission !
_Oui ! Nous avons perdu assez de temps, dit Ikuto.
Aussitôt Megidramon reprit son envol et gagna rapidement Thèbes qu’il survola. La ville était très grande mais surtout étendue lorsqu’ Ikuto remarqua un magnifique et gigantesque palais ressemblant complètement à ceux que possédaient les Pharaons de l’ Ancienne Egypte tels on les représentaient dans les livres traitant de ce sujet.
En admirant le bâtiment, Virgile songea qu’ Emilie serait folle de jalousie quand ils raconteraient cela et il se mit à rire puis redevint sérieux.
_Il est temps d’y aller, décida Virgile. Megidramon, pose toi dans la cour !
Megidramon obéit et se posa au milieu de la cour puis Virgile et Ikuto se laissèrent glisser le long de son dos et sa queue pour descendre tandis que Falcomon se contenta de voler jusqu’au sol puis Megidramon redevint Demidevimon.
_Où peut être Omegamon ? demanda Falcomon.
_Il faut entrer dans ce palais et chercher, songea Ikuto.
_Eh bien, allons y ! s’exclama joyeusement Virgile.
Les quatre amis se dirigèrent vers la grande porte d’entrée, entourée deux statues colossales, lorsqu’une brume noire recouvrit toute la cour. Ils ne surent plus du tout où ils se trouvaient lorsqu’ Ikuto eut l’idée de faire évoluer Falcomon. Il saisit son digivice et scanna sa digisoul ce qui fit évoluer Falcomon en Yatagaramon qui s’envola de quelques mètres. Il battit des ailes et dissipa la brume. Ils aperçurent alors qu’un Pharaohmon gardait l’entrée.
_Il faut le battre pour passer, comprit Virgile.
_Virgile, donne moi mon pouvoir ! s’exclama Demidevimon.
Virgile tourna la tête vers son partenaire et saisit son digivice pour y scanner sa digisoul faisant évoluer Demidevimon en Megidramon. Megidramon cracha une longue flamme sur Pharaohmon sauf que celui ci se réfugia dans son sarcophage. Ikuto fit évoluer Yatagaramon en Ravemon et celui ci se précipita vers le sarcophage pour lancer son attaque Aile Missile mais celle ci ne produisit aucun effet. Ravemon décida alors d’utiliser son attaque Ame no Ohariri qui déclencha un éclair incroyable sur le sacorphage mais celui ci démeura intact.
_Pas possible ! Ce sarcophage résiste à nos attaques ! s’écria Virgile.
Soudain le sarcophage s’ouvrit et Pharaohmon en sortit pour se précipiter sur Ravemon. Il lui infligea en pleine poitrine son attaque Poing du Nil qui envoya celui ci contre un mur puis se tourna vers Megidramon qu’il recouvrit de bandelettes le faisant tomber au sol.
Durant ce combat, Ikuto courut jusqu’à l’entrée et arriva à la hauteur du sarcophage où il s’ommobilisa. Il laissa alors sortir sa digisoul sur son poing puis frappa le sarcophage qui fut projetté au fond du couloir puis se retourna vers la cour.
_Pharaohmon, je suis ton adversaire ! cria Ikuto.
Etonné, le digimon se retourna et aperçut le garçon qui semblait le menacer, armé uniquement d’un simple boomerang en bois.
_Je ne vois pas ce qu’un faible humain comme toi peut faire contre toi, lança Pharaohmon.
Saisissant d’une poigne ferme son boomerang, Ikuto fixa son adversaire et lança son boomerang vers le digimon au niveau de la tête ce qui lui trancha avant de revenir vers le garçon qui l’attrapa d’un simple geste de la main. En même temps, Pharaohmon se digitalisa et redevint un digi-œuf tandis que Megidramon et Ravemon régressèrent en Demidevimon et Falcomon. Seul, Virgile observa Ikuto comme si il venait d’assister à un miracle.
_C’est pas possible ! Ce type a battu un Ultime d’un simple geste ! s’écria Virgile.
_Fermes la bouche, Virgile, tu vas gober les mouches ! rigola Demidevimon.
_C’est qui le meilleur maintenant, Virgile ? fit Ikuto en sifflotant innocemment. Même Masaru ne n’arrive pas à la cheville.
_Craneur ! Tu ne fais que te vanter ! s’exclama Virgile. Continuons et on va voir si tu seras aussi fort devant Omegamon !
_Il ose traiter quelqu’un de craneur … , soupira Demidevimon.
Le petit groupe entra donc dans le bâtiment et marcha dans un long couloir où au bout, ils remarquèrent le sarcophage de Pharohmon écrasé contre le mur. Ensuite ils remarquèrent un escalier qui montait et décidèrent de le prendre.
Après avoir grimpé cinq-trente-cinq marches ; Virgile les avait toutes compté ce qui avait vraiment agacé Ikuto qui était à deux doigts de lui claquer son boomerang en pleine tête ; les quatre amis parvinrent à nouveau dans un immense couloir décoré à la glore d’ Omegamon.
_Nous ne devons pas être loin, dit Virgile.
_Je pense que les digivices doivent pouvoir le localiser, fit Ikuto en prenant le sien. Il faut aller par là, à gauche !
_C’est parti ! s’exclama Virgile. Omegamon, on arrive pour te zigouiller !
Se précipitant dans le couloir, les quatre amis le traversèrent d’une seule traite lorsqu’ils s’arrêtèrent devant une porte incroyablement grande. Si grande qu’il leur sembla qu’onze Mammothmon mis l’un sur l’autre auraient pu passer. Sur la porte était gravée des dessins racontant l’histoire des Guerriers Royaux.
_J’ai l’impression de me trouver devant la porte d’une église, fit Virgile.
_Et moi, devant la porte d’un temple bouddhiste, ajouta Ikuto.
_Moi, j’entre ! s’exclama Falcomon impatient.
Poussant le battant en bois de la porte, Falcomon ouvrit la double porte faisant un grand bruit. Les deux humains aperçurent alors une lueur dorée qu’iols ne parvinrent pas à définir leur semblant comme divine. Ils s’avancèrent au début de la pièce, les pieds posés sur un large tapis rouge qui allait jusqu’à une imposante cheminée. Des deux côtés du tapis se tenait huit colonnes de cristal et les murs étaient tapissés avec des tissus brodés racontant des légendes du Digital World.
_J’ai vraiment l’impression d’être dans une église, avoua Virgile.
_C’est comme si je revivais la première fois où je suis allé au temple avec mes parents et Yuka, ajoouta Ikuto.
_J’ai l’impression d’être mal, continua Virgile.
_Comme si on ne devrait pas être là, poursuivit Ikuto.
_On part alors ? demanda Virgile.
_Ce serait mieux, approuva Ikuto.
Les deux garçons s’approchèrent de la porte lorsque Falcomon vola vers eux et lâcha une dizaine de bougies sur eux qui explosèrent. Celles ci les firent tousser et piquer les yeux mais surtout les sortit de leur transe.
_Falcomon, pourquoi nous attaques tu ? cria Ikuto.
_T’es pas bien ? Tu veux que je nous fasses de la cervelle de piaf ? répliqua Virgile.
_Ils ralent, Falcomon ! Ils sont guéris ! rigola Demidevimon.
_Vous vouliez sortir et ne plus combattre comme si cette pièce avait été capable de vous envoûter, révèla Falcomon.
_C’est ridicule ! protesta Ikuto.
Au même moment, Virgile parcourut lentement la pièce du regard lorsqu’il vit la cheminée où brûlait un feu qui lui donna une étrange impression, si étrange qu’il détourna vite la tête.
_C’est le feu qui nous a envoûté, annonça Virgile. Il faut l’éteindre.
_Falcomon, vas y ! cria Ikuto.
Aussitôt Falcomon vola jusqu’à l’âtre et couvrit les flammes de ses ailes pour l’etouffer tandis que Virgile scanna la carte de Shellmon qui permit à Demidevimon d’utiliser son attaque Hydro Blaster arrosant au passage Falcomon qui ressembla alors à un poulet mouillé.
Les deux garçons coururent alors rejoindre leurs partenaires lorsqu’ Ikuto remarqua la présence d’un bouton minuscule sur le blason gravé dans l’âtre. Sans se soucier des conséquences et écoutant son instinct, celui ci le pressa.
Aussitôt le sol de la cheminée s’abaissa et commença à entrainer Ikuto, qui était seul avec Demidevimon, dans un étroit tunnel semblant descendre au centre de la terre. Ils finirent par s’immobiliser violemment tombant tous deux à terre. Ils n’eurent même le temps de se relever qu’un éclat de lueur blancha passa juste au-dessus de leurs têtes et démolit la voûte au-dessus d’eux. Dans un effort, Ikuto attrapa Demidevimon et réalisa une roulade pour sortir de là puis se remit debout rapidement.
_Je me demande ce qui s’est passé, fit Ikuto inquiet.
Le garçon regarda partout quand il vit devant lui, Omegamon se tant face à lui, l’épée levée et prêt à se battre. Le jeune homme déglutit un peu en songeant que Falcomon n’était pas là pour l’aider et que son bommerang ne lui serait d’aucune utilité face à un tel digimon.
_C’est toi qui nous a tendu ce piège ? comprit Ikuto.
_Je souhaitais en avoir un pour l’éliminer tout de suite, expliqua Omegamon. Ainsi son partenaire aurait été incapable d’évoluer. Cependant c’est encore mieux puisqu’avec toi, tu as emmené le partenaire de l’autre garçon.
_Cela veut dire qu’en nous éliminant ici, il pourra tuer ensuite Virgile et Falcomon. C’est pas vrai ! s’écria Demidevimon. Sans Virgile, je n’ai pas le pouvoir d’évoluer !
_Et sans Falcomon, je ne peux rien faire contre lui, ajouta Ikuto.
_Il vous reste une seule chose à faire, déclara Omegamon. Prier et mourir !
En même temps qu’il dit sa phrase, le digimon leva le poing droit et lança son attaque Canon Garuru en direction d’ Ikuto et Demidevimon. Tous deux eurent le réflexe de se plaquer au sol tandis que l’attaque détruisit le mur derrière eux et s’écroula sur eux.
Quelques longues minutes s’écoulèrent lorsqu’ Ikuto réussit à se dégager des débris puis en sortit Demidevimon qu’il posa sur le tas de grabats avant de s’en extraire et se mit debout pour faire face à Omegamon.
_Es tu si lâche pour attaquer ceux qui ne peuvent pas se défendre ? s’écria Ikuto.
_Je ne suis pas lâche ! cria Omegamon. J’ai préparé une stratégie infaillible pour vous détruire tous les deux !
_C’est de la lâcheté ! lança Ikuto. Tu as peur de nous combattre !
_Silence ! hurla Omegamon.
Omegamon saisit alors son épée et se précipita pour frapper Ikuto lorsque celui ci saisit son boomerang pour l’interposer avec la lame. Il tenta de la repousser de son mieux, gagnant quelques millimètres, mais son adversaire était bien trop fort et le boomerang finit par se briser en deux tandis qu’ Ikuto fut projeté en arrière.
Tombé contre un mur que sa tête avait heurté, Ikuto émit un faible cri de douleur tandis qu’un mince filet de sang coulait à ses lèvres. Cependant il refusa de penser à cela et se releva encore une fois pour faire face à Omegamon.
_Tu es encore debout ? s’étonna Omegamon.
_Tant qu’il restera un souffle d’énergie en moi, je lutterai ! s’écria Ikuto. Je continuerai à me battre jusqu’à ce que je tombe et meurs !
Omegamon eut un faible rire et leva à nouveau son épée pour frapper Ikuto lorsque celui ci s’envellopa de sa digisoul puis tendit le poing pour frapper l’épée. Le garçon réussit à retenir l’épée bloquant ainsi l’avancée de son adversaire. Un long moment dura pendant lequel Ikuto réussit à retenir ainsi le digimon mais son corps avait ses limites, sans compter qu’il était blessé, et commença à faiblir.
Sentant son adversaire faiblir, Omegamon utilisa son attaque Garuru Canon de son autre main qui lança le garçon sur le tas de grabats. Celui ci peinait à remuer mais gardait conscience et avait réussi à redresser la tête.
_C’est la fin ! Tu vas mourir ! annonça Omegamon.

Pendant ce temps, Virgile et Falcomon étaient restés devant la cheminée qui avait disparu sous leurs yeux emportant Ikuto et Demidevimon. Tous deux ne comprenaient rien quand le garçon s’approcha de l’endroit où avait été la cheminée et remarqua le long passage qui descendait il ne savait où.
_Ikuto a déclenché une sorte de passage secret, comprit Virgile.
_Et où cela mène ? demanda Falcomon.
_Comment veux tu que je sache ? Un passage secret est fait pour rester secret donc personne ne peut savoir où il va ! lança Virgile.
_Calme toi ! Je ne savais pas ! s’exclama Falcomon effrayé.
_Je suis calme, dit Virgile dont les yeux lançaient des éclairs.
_Je ne crois pas … , fit Falcomon. Tu t’inquiètes pour Demidevimon, hein ?
_Ouais … Ce truc doit surement être un piège et … Je ne suis pas là pour le protéger et le soutenir, répondit Virgile. Merde ! Je m’étais promis de toujours être là pour l’aider et le soutenir quand il en avait !
_Je comprends, tu sais, assura Falcomon. J’ai peur aussi pour Ikuto.
_Il faut descendre et aller voir, décida fermement Virgile. Peux tu me transporter ?
_Je le fais pour Ikuto, répondit Falcomon. Je peux le faire pour toi.
Virgile adressa un sourire au digimon puis celui ci s’envola et Virgile s’accrocha à ses serres. Ensuite Falcomon descendit dans le boyau qui leur parut interminable lorsqu’il dut s’arrêter car Virgile toucha des pierres.
_Il y a eut un éboulement, constata Virgile. Je dois dégager. Durant ce temps, tiens toi prêt à me saisir par mon tee-shirt si je tombe.

Durant ce temps, Omegamon se tenait tout près d’ Ikuto qui gisait toujours sur les grabats. Ses cheveux étaient couverts de poussières, ses vetements déchirés, du sang maculait son visage et couvrait à certains endroits son torse, ses bras et ses jambes.
_Meurs, humain ! cria Omegamon.
Sur ce, Omegamon leva bien haut son épée afin de frapper Ikuto.
_Je ne mourrais pas … , murmura faiblement Ikuto. J’ai un pouvoir que tu ne connais pas: j’ai des amis ! Quand je suis en difficulté, ils viennent me sauver !
_Tu n’as pas d’amis ! Tu es tout seul ! Seul face à ton destin ! lança Omegamon.
_C’est faux ! cria la voix de Virgile. Ikuto n’est pas seul !
Au même moment, Falcomon lança plusieurs dizaine de bougies qui créerent un nuage de fumée devant Omegamon et en profita pour amener Ikuto auprès de Virgile tandis que le Guerrier Royal ne frappa que le tas de grabats. Surpassant ses blessures, Demidevimon se releva et vola vers ses amis.
_Virgile … murmura Ikuto. Je savais que tu viendrais.
Allongé sur le sol, Ikuto regarda son ami et lui sourit. Celui ci lui prit alors la main et la serra dans la sienne.
_Oui, je suis là, mon ami, s’exclama Virgile. Ensemble, on vaincra Omegamon !
_Tu as raison, approuva Ikuto. Notre digisoul nous unit ensemble, nous aurons le pouvoir de le vaincre ! J’ai confiance en nous !
A cet instant, le corps d’ Ikuto s’envelloppa de sa digisoul qui retrouva ses forces puis se redressa en serrant toujours la main de Virgile tandis que sa digisoul forma une colonne qui monta au plafond.
_Nous combattrons ensemble, répèta Virgile.
Au même moment, le corps de Virgile s’envelloppa de sa digisoul et forma une colonne qui monta jusqu’au plafond.
Ensuite Falcomon et Demidevimon répondirent à l’appel de cette digisoul et se placèrent à l’intérieur de la colonne de son partenaire. Dans la sienne, Falcomon évolua en Peckmon, Yatagaramon et Ravemon tandis que dans l’autre, Demidevimon évolua en Devidramon, Phelesmon et Megidramon.
_C’est notre pouvoir, ensemble ! crièrent tous deux Virgile et Ikuto.
Le digivice jaune et le digivice violet s’illuminèrent et affichèrent le message « Fusion Evolution ». Ensuite les deux colonnes de digisoul dans lesquelles se trouvaient Ravemon et Megidramon qui tourbillonèrent pour former une double hélice avant de se digitaliser. Le premier qui réapparut fut Megidramon dont les ailes avaient disparu. Sa peau devint alors complètement noire. Ensuite une épaulette grise avec une longue corne blanche se posa sur chacune de ses épaules. Enfin deux paires de longues ailes se matérialisèrent dans son dos. Le digimon apparut dans une lumière blanche aveuglante entouré par une digisoul violette en criant « Megidravemon ».
Megidravemon se précipita en direction d’ Omegamon et lui envoya un coup de poing au niveau du ventre qui l’envola à terre. Celui ci se releva, rageur, et utilisa son attaque Canon Garuru mais son adversaire s’envola pour réapparaitre juste derrière lui.
Joignant ses bras et ses jambes ainsi que sa queue en dessous de son ventre, Megidravemon forma une grosse boule d’énergie où se concentra à un important flux de feu et de foudre: il s’agissait de son attaquer Thunderfire.
Megidravmon la lança dans le dos d’ Omegamon qui s’effondra sous le choc de l’attaque puis celui ci fonça pour utiliser son attaque Thunderfire Power Max qui créa une gigantesque boule de feu et d’électricité détruisant le palais au complet.
Protégé par Megidravemon, Virgile et Ikuto purent assister à la destruction du palais puis le digimon dégagea les décombres leur permettant de se hisser à la lumière du soleil.
_Où est Omegamon ? demanda Ikuto.
Virgile pointa alors son index derrière son ami.
_Il est juste derrière toi, répondit Virgile.
Nerveux, Ikuto se retouna furieusement et découvrit alors un digi-œuf bleu et gris avec quelques tâches de noir et sourit.
_Notre pouvoir l’a vaincu, constata joyeusement Ikuto.
Au même moment, Megidravemon régressa pour redevenir un Pinamon et un Zurumon qui retrouvèrent rapidement leurs partenaires.
_Que fait on maintenant ? demanda Virgile
_L’ Afrique est en sécurité maintenant mais il reste encore beaucoup de Guerrieux Royaux ce qui signifie encore beaucoup de monde en danger, songea Ikuto.
_Allons aider ces gens ! s’exclama vivement Virgile.
Avec un sourire, Ikuto attrapa une bombe oscilatrice et la lança devant eux ce qui ouvrit immédiatement un portail digital.
_Le seul souci c’est qu’on ne sait pas où on va atterir avec ce truc, soupira Ikuto. Tohma n’a pas eu le temps de peaufiner la précision.
_Tant pis ! s’exclama Virgile. Tant que nous sommes, il ne peut rien arriver donc où nous aillions, tout ira bien !
_Tu as raison ! Tout ira bien ! reprit Ikuto joyeusement.


Chapitre 6à : Le maitre du Canada – partie 1

Installée dans une cave sombre dont seule la faible lueur d’une lanterne avec une bougue éclairait l’endroit, Alexia était assise sur un siège de camping, les coudes posés sur une caisse servant de table et écoutait Jessica qui racontait l’invasion du monde réel, comment Kogure avait pris le pouvoir et le nouvel ordre du monde.
_Tout cela est horrible, constata Alexia.
_Mais toi, tu peux nous aider, s’exclama Jessica. Tu fais partie de ceux qui ont le pouvoir de vaincre le maitre suprême. Si il vous craint tant, c’est que vous êtes assez forts pour cela.
_Tu as trop d’espoir sur nous et nos possibilités, dit Alexia.
_Je préfère avoir trop d’espoir qu’aucun. L’espoir est la force qui se nourrit de nos rêves et sans espoir, il ne reste plus qu’à mourir, se défendit Jessica.
A ce moment, une jeune fille de seize ans aux cheveux chatains avec de larges lunettes portant un tee-shirt bleu foncé, un jean et des baskets entra dans la cave, accompagnée par un Veemon, et s’assit sur un siège près des deux filles.
_Un digimon ! s’écria Alexia en se levant.
_Je vais m’en occuper ! répliqua Otamamon. Bulle Enfant !
Otatamamon lança plusieurs bulles sur Veemon mais celui ci se baissa pour les éviter puis la fille leva le bras pour entourer Veemon.
_Ce digimon est de notre côté, révèla t-elle. J’ai sauvé la vie de Veemon dans un accident et je l’ai soigné … Depuis, il a réalisé que mes soins étaient meilleurs que ceux de l’armée de Magnamon et il est resté avec moi, de notre côté.
_Et depuis, Veemon accompagne toujours notre Valérie, s’exclama Jessica. Pour elle, c’est la meilleure protection qui existe.
_Valérie m’a sauvé la vie et m’a tenu à l’écart de l’armée. C’est mon devoir de rester avec elle et de la protéger, déclara Veemon.
_Tu sais, ce digimon pourrait être ton partenaire, dit Alexia.
_Qu’est que cela signifie ? demanda Valérie.
_Etre partenaires est un lien entre un humain et un digimon où chacun des deux se sent prêt à tout risquer pour protéger l’autre, expliqua Alexia.
_C’est être si proche d’un humain ou d’un digimon que nous pouvons tout savoir de lui et il nous confie tous ses secrets, ajouta Otamamon.
_Partenaires, répèta Valérie. J’aime ce mot …
Soudain un garçon d’une douzaine d’années arriva en catastrophe dans la cave et se dirigea vers les filles.
_Jessie ! cria le garçon. Kougoumon arrive !
_Oh non ! Il faut fuir vite ! s’exclama Jessica en se levant.
_Il faut appliquer tout de suite la procédure B4 ! déclara Valérie en se levant aussi.
_Je pourrais les retenir, suggèra Veemon. Kougoumon a toujours des faibles digimon avec lui. Ce sera trop facile comme combat !
_Veemon, je ne suis pas certaine que tu peux le faire, dit Valérie.
_Fais moi confiance et tout ira bien, assura Veemon. Durant ce temps, tout le monde pourra évacuer et se rendre au refuge 8.
_Ryan, quels digimon composent la troupe de Kougoumon ? demanda Jessica.
_Des Numemon et des Veggiemon, rigola Ryan. Veemon va en faire une bouchée, non ?
_Je peux le faire, s’exclama Veemon. Laisses moi combattre, Valérie.
_Veemon … , murmura Valérie.
_Je sais ce que c’est, dit tranquillement Alexia. Tu as peur pour lui mais au fond, tu sais que tu n’as pas le choix. Laisses le combattre et tu verras que tout ira bien.
Etonnée, Valérie se retourna vers Alexia qui semblait vraiment confiante et sereine.
_Je n’ai aucun digivice, ni cartes ou quoique ce soit pour l’aider, protesta Valérie.
_Tu n’en as pas besoin, dit Alexia. Votre pouvoir se trouve déjà en toi.
_Je ne comprends ce que tu veux dire par notre pouvoir est déjà en moi, fit Valérie.
Alexia sourit puis se leva pour se diriger vers la jeune fille et prit la main droite de celle ci pour la poser sur son cœur.
_Votre pouvoir se trouve ici, reprit Alexia. Tu pourras le sentir: c’est l’amour et la confiance qu’on ressent pour son partenaire et à qui on donne sa force.
_Pourquoi tu ne combats pas toi ? demanda Valérie. Tu gagneras vite.
_Ce n’est pas mon combat mais le tien, déclara Alexia.
D’abord surprise, Valérie observa la Tamer puis fronça les sourcils en serrant les poings et se tourna vers Veemon.
_Veemon, allons combattre ! décida Valérie.
_Super ! s’exclama Veemon. Tout le monde, sauvez vous maintenant !
Rapidement, Jessica, Alexia tenant contre elle Otamamon et Ryan s’enfuirent par un escalier situé dans le fond de la cave débouchant à l’air libre, au milieu d’un champ de grabats qui était tout ce qui restait d’un immeuble. Ryan leur fit un signe de se dépêcher puis s’élança, suivi des deux filles.
Restés seuls dans la cave, Valérie et Veemon attendaient l’arrivée de Kougoumon et de sa petite troupe, prêts à combattre. Soudain le digimon apparut avec derrière lui une centaine de Numemon et Veggiemon.
_Rendez vous ou mes digimon seront sans pitié pour ceux qui osent défier le seigneur Magnamon ! s’exclama Kougoumon.
_Nous allons nous battre contre vous, annonça Veemon courageusement.
_Fais attention, Veemon, fit Valérie.
_Tout ira bien, Valérie, assura Veemon.
Veemon se précipita vers les digimon lorsque plusieurs Numemon se mirent devant lui et l’entourèrent. Cependant le digimon donna de violents coups de poing qui projeta les Numemon l’un après l’autre sur le mur. Toutefois, ceux ci revenaient mais Veemon les renvoyait toujours vers le mur.
Kougoumon se tourna alors vers les Veggiemon et leur fit signe d’attaquer aussi. Ceux ci chargèrent Veemon mais celui ci esquiva leurs bras et s’en servit pour lancer au loin son adversaire. Il en lança ainsi plusieurs dizaines qui revenaient mais continuait sans vouloir baisser les bras une seule seconde.
_Continue ainsi, Veemon ! l’encouragea Valérie. C’est génial !
_Comment un digimon peut accepter de servir un humain ? fit Kougoumon dégoûté. Tu te rabaisses complètement en obéissant à un être sous-évolué !
_Ce n’est pas vrai ! s’exclama Veemon. Valérie est la personne la plus gentille que je connaisse et c’est un honneur de combattre avec elle !
_Les humains et les digimon peuvent être ensemble ! ajouta Valérie.
_Si c’est ce que vous pensez, vous mourrez ensemble, déclara Kougoumon. Vajra !
Kougoumon écarta tous ses bras dont les mains se mirent à claqueter tandis qu’une petite boule d’énergie apparut à chacun d’eux et commença à se diriger vers Valérie.
_Valérie ! cria Veemon.
Aussitôt Veemon courut jusqu’à la jeune fille et sauta par dessus un mur de Numemon puis se plaça devant celle ci. Celle ci se rendit compte que c’était lui qui allait subir l’attaque et s’agenouilla pour serrer très fort le digimon contre elle.
_Veemon ! cria Valérie.
A ce moment, une digisoul bleue recouvrit complètement Veemon qui se mit à évoluer et devint un Ex-Veemon. Celui ci se mit devant Valérie et subit l’attaque de Kangoumon en plein ventre qui ne lui provoqua qu’un léger chatouillis. Ensuite il écarta les bras et lança vers le bas son attaque V-laser qui détruisit tous les Numemon et Veggiemon qui redevinrent des digi-œufs roulant un peu partout sur le sol.
_Je suis ton adversaire, dit Ex-Veemon à Kangoumon.
Ex-Veemon se précipita vers le digimon et lui donna un coup de poing en plein ventre ce qui poussa à terre Kangoumon puis le saisit par le bras gauche et le fit tourner au-dessus de lui avant de le lancer contre un mur. Ensuite il l’achèva avec son attaque V-laser qui détruisit le digimon qui redevint un digi-œuf.
_Ex-Veemon, tu as été incroyable ! s’exclama Valérie en se précipitant vers le digimon.

Pendant ce temps, Jessica et Otamamon couraient à travers les rues, où autour d’eux ne se dressaient que des champs de grabats, en suivant Ryan. Celui ci s’arrêta subitement et obligea ses amis à se cacher sous un tas de décombres.
_Que se passe t-il ? demanda Jessica dans un murmure.
_Un Boarmon est tout près de nous, indiqua Ryan sur le même ton.
_Les Boarmon possèdent un excellent flair, dit Alexia effrayée. C’est inutile de se cacher, il nous trouvera sans problème.
La jeune fille avait bien raison car Boarmon avançait à travers la rue en reniflant bryamment lorsqu’il sentit l’odeur des trois humains et se dirigea vers celle ci. Il se mit alors à creuser et dégagea les trois jeunes dont seule la tête dépassait.
_Cette fois, c’est la fin ! s’écria Ryan. Maman, papa, j’arrive !
Au moment où Boarmon allait attaquer, Ex-Veemon surgit derrière lui en utilisant son attaque V-laser qui atteignit le digimon au dos. Celui ci se retourna et découvrit Ex-Veemon qui posa au sol Valérie puis s’élança vers son adversaire.
Au milieu des décombres, il ne fallut pas davantage à Alexia pour se dégager et saisir son digivice faisant ainsi évoluer Otamamon en Rosemon.
Rosemon s’envola en direction de l’affrontement puis saisit son fouet pour l’enrouler autour des pattes de Boarmon et le jeta à terre. Ensuite Ex-Veemon et Rosemon lancèrent ensemble leurs attaques V-laser et Tentations Interdites qui détruisirent le digimon.
_Il est plus que temps de gagner le refuge, déclara Valérie.
S’étant dégagés aussi, Ryan et Jessica rejoignirent leurs amies.
_Il faut changer de plan, décida Ryan. Allons plutôt au refuge 12 !
_Et je propose de s’y rendre avec les digimon, suggèra Jessica.
Tout le monde accepta cette proposition: Ex-Veemon prit Valérie sur son épaule droite et Ryan sur l’autre tandis que Rosemon porta contre elle sa Tamer et Jessica. Les deux digimon s’envolèrent rapidement, Ex-Veemon ouvrant la voie en écoutant les indications que lui donnait Ryan afin de se rendre au refuge.
Finalement le petit groupe atteignit l’autre bout de la ville où les digimon reprirent leur forme initiale puis Ryan fit suivre à tout le monde de le suivre. Ils les mena à travers un champ de grabats où il dégagea avec Jessica et Valérie une trappe dans laquelle ils s’engouffrèrent puis le garçon répandit de la poussière dessus pour la camoufler et la referma.
Le petit groupe se retrouva dans une sorte d’entrepôt assez sombre dont l’éclairage se faisait avec des lanternes. Dans le fond se trouvait une pièce avec plusieurs lits superposés où dormaient quelques enfants de tous âges et deux adultes. Dans la pièce où ils étaient se tenait des placards où étaient rangés des provisions ainsi qu’une caisse servant de table et quelques sièges de fortune.
_Ici, c’est le refuge de ceux qui n’ont plus de famille, annonça Ryan.
_Et c’est aussi un des foyers de la résistance, ajouta Jessica. Nous en sommes membres tous les trois pour libérer notre pays.
_Vous êtes tous orphelins ? demanda Alexia tristement.
_Mes parents avons pu survivre à la destruction de la ville mais mon père n’a pas toléré cette dictature et s’est engagé à la combattre pour libérer notre pays. Cependant notre famille a été arrêté et mon père est venu nous libérer. Cependant notre évasion ne fut pas simple et à un moment, mon père a dit de courir sans jamais se retourner, raconta Ryan. Quelques jours plus tard, j’ai appris l’execution de mon père et de toute ma famille …
_Le père de Ryan est le fondateur de la résistance et chaque nous honorons sa mémoire en refusant de céder devant l’oppresion, ajouta Valérie.
_C’est aussi pour cette raison que Ryan connaît l’emplacement de chaque refuge de la résistance et le plan stratégique de la ville, ajouta Jessica.
_Je vois, fit Alexia. Et toi, Valérie ?
_Mes parents vivent hors de la ville ce qui nous a sauvé lors de l’invasion mais j’ai voulu rejoindre la résistance. Ils ont du mal à l’accepter mais ils ont fini par comprendre qu’en restant immobiles, nous pouvons toujours mourir n’importe quand et il y a donc plus d’honneur à mourir pour une cause juste qui est de libérer son pays, expliqua Valérie.
_Kogure a fait tant de mal … , soupira Alexia.
Soudain les jeunes entendirent de grands coups de semonce de canon ce qui les effraya un peu puis Alexia songea que c’était à elle d’y aller.
_J’y vais ! décida fermement Alexia.
_Je t’accompagne, déclara Valérie en se levant.
_Nous aussi ! enchainèrent Ryan et Jessica.
_Non, j’irai seule ! intervint Alexia.
_Tu ne te débarrasseras pas de nous ainsi, objecta Ryan.
Alexia poussa un soupir puis les quatre jeunes et les deux digimon gagnèrent la surface où ils aperçurent des dizaines et des dizaines de Tankmon dans la rue et dans celles aux alentours. Sur celui qui était devant eux se tenait un Panjyamon.
_Je ne viens pas pour la résistance, déclara Panjyamon. La seule personne que je réclame est la Tamer qui est avec vous.
_Je ne me rendrai jamais ! s’écria vivement Alexia.
Panjyamon eut un sourire narquois puis se dirigea vers l’ouverture du Tankmon et en sortit un enfant de sept ou huit ans qui était complètement mort de peur. Il le saisit fermement et revint sur le bord où il posa ses griffes sur la gorge de l’enfant.
_Si tu ne te rends pas, je tue cet enfant ! la menaça Panjyamon.
Alexia contempla alors le petit garçon qui semblait prêt à hurler mais la terreur qui se lisait dans ses yeux l’empêchait de prononcer un seul mot. Seules de grosses larmes coulaient le long de ses joues. La jeune fille se sentit incapable d’être responsable de la mort d’un enfant et s’avança vers Tankmon.
_Alexia, tu ne peux pas te rendre ! s’écria Jessica.
_Je refuse de voir un seul enfant mourir à cause de moi, dit Alexia.
La jeune fille marcha toujours vers Tankmon et s’immobilisa devant lui.
_Je me rends, annonça Alexia, le regard furieux.
_Alexia ! cria Valérie.
Au même moment, une bulle transparente apparut devant Alexia.
_Remets ton partenaire dans ton digivice et lance le moi. Ensuite entre à l’intérieur de cette bulle ! ordonna Panjyamon.
Baissant la tête, Alexia se tourna vers Otamamon et le remit à l’intérieur de son digivice puis lança son plus précieux à Panjyamon qui l’attrapa au vol. Ensuite elle entra à l’intérieur de la bulle qui s’envola pour flotter juste au-dessus du Tankmon sur lequel se trouvait Panjyamon. Celui ci fit alors un signe et les Tankmon commencèrent à se retirer.
_Alexia ! hurla Ryan.

Dans une immense sale aux murs pavés sur lesquels étaient posés de nombreuses épées, masse d’armes, lances ou boucliers, Magnamon était assis sur un large trône.
_On dirait que j’ai capturé une de ces Tamers songea Magnamon.
Dans les quelques instants qui suivirent, Panjyamon apparut et marcha vers Magnamon. Derrière lui avançait Alexia encadrée par deux Guillmon. Panjyamon s’inclina alors devant Magnamon et lui remit le digivice d’ Alexia.
_J’ai rempli ma mission, Magnamon-sama, dit Panjyamon.
_Voici donc ce fameux objet qui rend si fort un Tamer, commenta Magnamon.
_Que devons nous faire de la fille ? demanda Panjyamon. Doit on l’executer comme n’importe quel membre de la résistance pour servir d’exemple ?
_Non, cette fille possède une valeur plus grande, déclara Magnamon. Elle va servir d’appât pour attirer les autres Tamers.
_C’est un bon plan, Magnamon-sama, dit Panjyamon. J’ai aussi appris que dans la province six, un tamer avait été capturé. Si vous demandiez son transfert auprès d’ Alforceveedramon, cela doublera nos chances.
_J’y pense, Panjyamon, mais lui aussi souhaitera aussi avoir cette fille et garder son Tamer pour obtenir la gloire, songea Magnamon. Mais nous pourrions recourir à un enlèvement …
_Que dois-je faire de la fille ? demanda Panjyamon.
_Enfermes la dans la prison la plus sure et veilles à ce que personne sauf toi ne puisse la voir. Personne ne doit entrer en contact avec elle, ordonna Magnamon.
_Ce sera fait, Magnamon-sama, répondit Panjyamon en posant un genou à terre. J’en réponds sur ma vie.


Chapitre 61 :  Le maitre du Canada – partie 2

Assise contre le mur glacé de sa cellule, Alexia s’était recroquillée pour mettre sa tête contre ses jambes avec les mains sur les mollets, et pleurait à chaudes larmes.
La jeune fille songeait à Otamamon, son partenaire digimon, qu’elle avait été contraint de remettre dans son digivice. Elle considérait ce geste comme un abandon et s’en voulait vraiment. Celui ci était maintenant aux mains de Magnamon et elle ne parvenait pas à imaginer ce que celui ci en ferait. Pouvait il le détruire et tuer ainsi le digimon qui se trouvait à l’intérieur ? Un digivice était il destructible ?
Ces pensées affolaient la jeune fille qui pleurait encore plus fort.
Elle se mit ensuite à penser à la discussion entre Magnamon et Panjyamon où le seigneur de la seconde province avait décidé de l’utiliser comme appât pour attirer ses amis. Elle pensa alors à Emilie, Virgile, Mike, Guillaume puis songea que celui ci devait être en sécurité au Digital World, Julien et Jérémie. Elle se souvint que l’un d’eux était déjà prisonnier quelque part et se demanda qui cela pouvait être. Elle songea qu’ Emilie, Virgile et Mike étaient trop débrouillards pour se laisser prendre à un piège donc ce devait être Julien ou Jérémie.
La pensée de ses amis l’amena à leurs amis au monde humain: Yoshino, Ikuto, Chika, Relena, Tohma et le commandant Satsuma. Tous devaient s’inquiéter de leur disparition suite à l’ouverture du portail qui les avait dispersé au monde réel. Que faisaient ils en ce moment ? Cherchaient ils un moyen de les retrouver ? De les rejoindre ?
La jeune fille sanglota davantage et son esprit se mit alors à penser à ce qu’était devenu son monde, la terreur que faisait régner Kogure par l’intermédaire des Guerriers Royaux, toutes ces personnes qui mourraient, cette destruction sauvage … Elle songea alors à la résistance et à ses amis, Jessica, Valérie et Ryan. Elle se demanda ce que tous les trois pouvaient faire et priait pour que ceux ci ne tentaient rien pour la libérer. Aucun d’eux ne pouvait défier Magnamon et son armée, elle ne voulait pas voir quelqu’un mourir pour elle.

Portée par un puissant souffle, Yoshino tentait de se débattre contre le courant qui l’entrainait dans l’espace mais celui ci était extremement fort et il lui était impossible d’influencer cette force. Elle se souvint alors des cours de natation lorsqu’elle était enfant où on conseillait de se laisser aller et de se détendre quand on était pris dans un courant.
La jeune femme ferma les yeux et et laissa son corps se détendre complètement, ses muscles se relâchèrent tous, et elle se mit à flotter dans le courant lorsque celui ci atteignit l’atmosphère du monde réel. Le courant projeta la jeune femme à l’intérieur et celle ci la traversa à une incroyable vitesse avant de tomber dans une large étendue de neige quelque part en Alaska où elle perdit connaissance.
_Yoshino ! Yoshino ! Réveille toi ! cria la voix de Raramon depuis son digivice.
Quelques minutes plus tard, Yoshino reprit peu à peu connnaissance et se mit à genoux pour apercevoir le paysage désert et gelé autour avant de faire sortir sa partenaire.
_Ca me rappelle l’endroit où Mammothmon nous avait attaqué, dit Raramon.
_Ne parles pas de ca, Raramon ! s’exclama Yoshino.
_Je trouve ce souvenir mignon, fit Raramon.
_Pas moi ! s’écria Yoshino en bondissant sur sa partenaire et la déformant.
_Yoshino, arrête ! Ca fait mal ! cria Raramon.
La jeune femme tortura sa partenaire quelques instants avant de se redresser et de la relâcher puis inspecta l’endroit autour d’elle en se demandant ce qu’elle devait faire.
_Où pouvons nous aller, Raramon ? demanda Yoshino.
_Tu pourrais te servir de l’appareil que Tohma a fabriqué. Tu sais, celui qui permet de retrouver le signal d’un digivice, fit Raramon moqueuse.
_Raramon, je vais te … ! s’écria Yoshino.
La jeune femme tendit les bras pour saisir sa partenaire mais celle ci se laissa flotter au-dessus de celle ci de façon à ne pas être atteinte.
_Tu aurais du manger plus de soupe ! rigola Raramon.
Yoshino poussa un grognement étouffé puis sortit un petit appareil d’une poche de sa veste et l’alluma. Celui ci détecta alors un signal mais très faible en direction de l’ Est. La jeune femme songea qu’elles devaient s’y rendre et fit évoluer sa partenaire en Rosemon qui la prit dans ses bras et s’envola.
Suivant le signal indiqué par la machine, Yoshino ne le vit vraiment s’intensifier qu’au moment où ils franchirent la frontière du Québec. Se focalisant dessus, elle remarqua qu’il s’agissait de celui émis par le digivice d’ Alexia.
Rosemon atteignit la ville de Montréal une bonne heure plus tard et se dirigea vers un grand palais construit en briques sur une colline à l’extérieur de la ville. Yoshino tenta de répérer les lieux lorsqu’elle aperçut une bande de gamins au pied de la colline et aperçut des Leomon aux entrées du palais.
_Ces gamins doivent vouloir entrer, songea Yoshino.
_Ils vont se mettre en danger alors, fit Rosemon.
_Pose toi et renvoyons les chez eux ! s’exclama Yoshino.
Rosemon amorça sa descente au sol et se posa devant les enfants, qui n’étaient autre que Jessica, Valérie et Ryan avec Veemon, puis yoshino sauta à terre tandis qu’elle regréssa.
_Que faites vous ici ? demanda Yoshino en fronçant les sourcils. C’est dangereux !
_Vous avez un partenaire digimon ? s’étonna Jessica. Comme Val et Veemon ?
Surprise par cette question, Yoshino remarqua alors le Veemon se tenant près de Valérie.
_Je ne pensais pas trouver des digimon aux côtés d’humains dans ce monde, avoua Yoshino.
_Vous venez d’un autre monde ? demanda Valérie.
_Je suis Fudjeda Yoshino, se présenta Yoshino en montrant son badge. Je travaille pour la Digital Security et Raramon est ma partenaire.
_Et à présent, rentrez chez vous ! ordonna Raramon.
_C’est hors de question ! s’écria Ryan. L’un des seuls espoirs de notre monde est enfermé là bas et nous devons la libérer !
_Vous considérez les Tamers comme votre seul espoir ? s’étonna Yoshino.
_Le maitre suprême les craint plus que tout donc il doit y avoir une raison et la seule qui peut l’effrayer tant est d’être vaincu, expliqua Ryan.
_De plus, Alexia est notre amie, affirma fermement Jessica.
_Alexia est aussi mon amie, confia Yoshino, et je vais la délivrer. Ensemble, nous sauverons votre monde.
_Je viens avec ! s’écria Valérie. Veemon et moi savons nous battre !
_Je regrette mais Raramon et moi sommes habiletés à se sortir de n’importe quelle situation grâce à d’excellents entrainements toujours riches d’enseignements, expliqua Yoshino.
_Tu mens bien, Yoshino, car c’est plus chacun de nos combats qui nous ont tous appris à se sortir de n’importe quelle affaire. D’ailleurs, je doute beaucoup que le DATS ou le DS nous auraient entrainés à de telles conditions, songea mentalement Raramon.
_J’irai seule et vous, rentrerez en lieu sur, intima Yoshino.
Plantée devant les trois jeunes, Yoshino leur envoya un regard si noir que tous trois comprirent qu’il était inutile d’insister et repartirent en sens inverse.
_Raramon, on utilise la stratégie habituelle ? demanda Yoshino en se tournant vers Raramon.
_On ne change pas une tactique qui gagne ! s’exclama Raramon.
Tandis que Yoshino s’approcha lentement du palais, Raramon s’y rendit plus rapidement en flottant puis chanta sa douce mélodie qui endormit tous les Leomon. Ensuite Yohino rejoignit sa partenaire et la fit évoluer en Lilamon qui vola au-dessus du palais et la déposa dans un recoin de l’immense cour d’honneur où elle régressa en Raramon.
_Il y a des digimon partout, constata Yoshino.
_Appliquons notre merveilleuse technique ! s’exclama Raramon. Sing to Song !
Raramon se mit à chanter sa mélodie si douce et endormit ainsi tous les digimon qui circulaient dans la cour. Ensuite les deux partenaires traversèrent la cour pour rentrer à l’intérieur du palais par la porte principale.
A l’intérieur du palais, tous deux se tenaient dans un vesticule qui leur parut vraiment démesuré et elles ressentirent les impressions de Gulliver dans le conte. Yoshino prit ensuite l’appareil et détecta de manière très fort le signal envoyé par le digivice d’ Alexia.
Suivant le signal, les deux partenaires coururent à travers le palais et atteignirent le début de souterrains. Yoshino se tint sur le perron où commençait un escalier glacial mais surtout complètement obscur.
_Raramon, nous ne pouvons descendre ainsi, dit Yoshino.
_Les couloirs sont garnies de chandeliers. Prends en un, conseilla Raramon.
Ecoutant le conseil de sa partenaire, Yoshino courut prendre un chandelier, portant trois bougies toutes allumées, et rejoignit le perron pour commencer à descendre l’escalier. Il y avait un vent glacé à l’intérieur et la jeune femme regretta d’avoir mis un simple tee-shirt une veste si fine.
Finalement elle atteignit la fin de l’escalier une bonne demie-heure plus tard dans un endroit où elle frisonna complètement de froid. Elle songea alors que l’ Antarticque ne devait pas être pire que cet endroit.
Décidée à ne pas rester sur place, la jeune femme suivit le signal et s’engouffra dans une galerie lorsqu’elle aperçut une bonne dizaine d’ Apemon mais Raramon maitrisa rapidement la situation en les endormant avec sa mélodieuse berceuse.
Traversant différents couloirs, les deux partenaires se retrouvèrent devant une grande porte blindée dont l’accès était commandée par un boitier électronique.
_Oh, non ! Il faudra des heures pour craquer ole code qui ouvre cette porte, soupira Raramon.
_Pousse toi, Raramon ! Je vais ouvrir en deux secondes ! s’exclama Yoshino.
Prenant son élan, Yoshino fit apparaître de la digisoul à son poing puis se précipita vers la porte blindée et donna un violent coup dedans qui ouvrit une brèche. La jeune femme s’engouffra dedans, suivie par Raramon qui fut stupéfiée.
_Yoshino, je crois que Masaru a vraiment déteint sur toi, dit Raramon.
_Masaru a déteint sur tout le monde, répliqua Yoshino amusée. Même sur le commandant !
_C’est le pire ! soupira Raramon.
Derrière la porte blindée, les deux partenaires découvrirent une large galerie métallique sans aucune porte sur les côtés qu’ils suvirent sur kilomètres avant de parvenir à un cul-de-sac se finissant par la porte d’une cellule
A l’intérieur de cette cellule, Alexia était assise contre le mur et se morfondait en pensant à ses amis et la situation chaotique de son monde. Soudain elle entendit des coups contre la porte de sa cellule et releva la tête pour la tourner. Elle aperçut alors la porte voler et s’écraser contre le mur puis vit deux ombres entrer.
Angoissée, la jeune fille se mit à gémir et se recroquevilla ne savant plus quoi faire. Elle sentit alors des mains douces et chaudes se poser sur son dos puis des bras la prendre pour la serrer dans lesquels elle se sentit vraiment bien.
_Tout va bien maintenant, Alexia-chan, murmura Yoshino.
_Yoshi-chan, dit Alexia en pleurant encore un peu.
_Tout va bien, répèta doucement Yoshino.
Après quelques minutes de retrouvailles, les deux amies se relevèrent tandis que Raramon se contenta de les fixer en flottant dans les airs puis Alexia raconta tristement son histoire.
_On va retrouver Otamamon, promit Yoshino en lui souriant.
_En attendant, il faut sortir et trouver Magnamon, décida Raramon.
Les deux humaines et Raramon traversèrent les couloirs souterrains où les digimon dormaient encore comme des bébés puis remontèrent l’escalier. En haut, Yoshino prit son digivice et celui ci repéra le signal intense d’un digimon indiquant un très fort niveau de puissance.
Suivant le signal, le petit groupe courut à travers les couloirs du palais lorsqu’ils s’arrêtèrent à l’angle d’un mur. De l’autre, elles pouvaient voir deux Karatenmon gardant l’entrée. Raramon flotta vers eux et chanta sa mélodie qui endormit les deux digimon.
S’élançant à leur tour, Yoshino et Alexia rejoignirent Raramon à la porte puis Yoshino l’ouvrit pour les laisser entrer dans la pièce où se tenait Magnamon, assis sur son trône.
_Vous venez me défier, petites humaines ? fit Magnamon. Vous n’avez juste qu’une petite boule rose pour vous défendre.
_Tu vas voir ce que la boule rose sait faire ! s’écria Raramon furieusement.
_Rends moi digivice ! s’exclama Alexia.
_Tu veux cela ? reprit Magnamon en tenant le digivice de sa main gauche. Je regrette mais je n’ai nullement l’intention de te le rendre.
_Nous n’avons pas besoin de digivice, dit subitement Yoshino. Attrape !
Tenant fermement son digivice, Yoshino le lança en direction de Magnamon qui l’attrapa de sa main droite mais parut vraiment très surpris.
_Je ne saisis pas très bien, dit Magnamon. Ces digivices vous donnent votre pouvoir et sans, vous ne pouvez rien faire. Pourquoi me donnes tu le tien ? C’est un signe d’abandon ?
_Yoshi-chan, je ne comprends pas non plus, avoua Alexia.
_Tout ira bien, Alexia-chan, assura Yoshino en faisant un clin d’œil.
_Bon, je vais profiter un peu du spectacle, décida Magnamon.
Magnamon claqua des doigts et une vingtaine de Leomon entrèrent dans la pièce pour les entourer toutes les trois. Alexia laissa échapper un cri montrant sa peur tandis que Yoshino observa les digimon et frappa son poing droit dans la paume de sa main gauche. Ensuite elle fit sortir de la digisoul de song poing et fonça sur le Leomon près d’elle et le cogna au ventre le faisant basculer à terre.
Observant son amie, Alexia se souvint des propriétés de la digisoul et se sentit plus rassurée. Elle fit sortir de la digisoul de son poing puis se précipita vers un Leomon qu’elle frappa au torse le faisant vaciller et lui en redonna un qui l’écroula complètement. Les deux humaines continuèrent ainsi à combattre à poings nus les Leomon qui tombaient à terre mais se relevaient encore.
De son côté, Raramon voulait aussi se battre mais Yoshino lui avait fait un signe de ne pas intervenir et d’agir à une autre opération. Ainsi celle ci se faisait très discrète.
Assis sur son trône, Magnamon fixait l’affrontement, en particulier la force des deux humaines qui utilisaient leur digisoul pour combattre un digimon à poings nus. Sans savoir pourquoi, il éprouva un violent mal à la tête.
Dans une plaine du Digital World tout près de l’ Arbre du Digital World, Craniunmon interdisait à un groupe d’humains de passer. Un Shinegreymon, un Miragegaogamon, un Ravemon et une Rosemon avaient essayé de forcer le passage mais ils avaient échoué. Soudain un garçon aux cheveux bruns avec une queue de cheval s’élança vers Craniunmon et interposa son poing contre la lance de celui ci, utilisant sa digisoul orange qui l’envellopa complètement, et réussi à stopper le digimon et à l’éjecter au loin.
Troublé par cette vision, Magnamon se demanda quel pouvait en être le sens et qui pouvait être cet étrange garçon ayant le pouvoir de contrer un Guerrier Royal. Il observa à nouveau le combat et les deux humaines. Il s’arrêta alors sur la jeune femme qui sembla lui rappeler quelque chose.
Au Digital World, Raramon se tenait assis sur une branche près de Magnamon qui attendait d’autres Guerriers Royaux.
_Yoshino me manque … , murmura Raramon.
_Pourquoi es tu rentrée alors au lieu de rester avec cette humaine ? fit Magnamon.
_Pour reconstruire notre monde, répondit Raramon. Et nos deux mondes ne resteront pas fermés. Un jour, les humains et les digimon pourront vivre ensemble.
_C’est Yggdrasill qui décide, rappela Magnamon.
_Kudamon y croit, lui ! objecta Raramon. Et c’est un Guerrier Royal comme toi !
_Kudamon n’est pas objectif. Et puis … il a lui aussi un partenaire et je devine qu’il doit lui manquer. C’est pour cela qu’il défend cette idée.
_Il croit vraiment en monde avec les humains et les digimon ensemble, affirma Raramon.
_Tais toi ! cria Magnamon. Cette discussion m’énerve !
Toujours aussi troublé, Magnamon se demanda si il avait vraiment pu vivre cette conversation. Les digimon et les humains vivant ensemble ? Cela était vraiment une idée idiote. Les humains ne pouvaient rien apporter aux digimon.
A quelques mètres de lui, Raramon se tenait juste à côté de son trône et Yoshino la remarqua puis s’immobilisa pour envellopper son corps de digisoul.
_Maintenant, Raramon ! ordonna Yoshino.
Répondant à la digisoul de sa partenaire, Raramon fut envelloppée par sa digisoul puis évolua en Rosemon. Aussitôt Rosemon vola vers Magnamon et lança sur son bras droit son attaque Tentations Interdites qui lui fit lâcher les digivices. Le digimon les attrapa imédiatement avec son fouet puis vola pour les donner à Yoshino qui rendit le sien à Alexia. Celle ci libèra tout de suite Otamamon qui bondit dans ses bras.
_Otamamon, je croyais ne plus jamais te revoir, dit Alexia.
_Tout va bien, Alexia, s’exclama Otamamon. On ne va laisser laisser Rosemon et Yoshino s’amuser toutes seules, hein ?
_Non, répondit Alexia. Digisoul Charge ! Overdrive !
_Otamamon, évolution ! Rosemon !
Pendant ce temps, l’autre Rosemon avait utilisé son attaque Tentations Interdites afin de faire un peu de ménage en détruisant avec tous les Leomon. Ensuite les deux Rosemon se ruèrent vers Magnamon et utilisèrent tous deux leur fouet qui le retint chacun à un bras mais le digimon se défit facilement de cette étreinte et se releva.
Magnamon s’avança de quelques pas et saisit la première Rosemon dans son puissant poing et l’envoya contre un mur. La seconde Rosemon voulut se défendre davantage mais il l’attrapa par son fouet et la fit tournoyer dans les airs avant de la lancer contre un autre mur.
_Les humains n’apportent rien aux digimon, déclara Magnamon. Fudjeta Yoshino, ta partenaire se trompait.
_De quoi parles tu ? s’étonna Rosemon. Je ne t’ai rien dit !
_Les digimon n’ont pas besoin des humains, reprit Magnamon.
_Ce n’est pas vrai ! s’écria Yoshino. Les digimon et les humains sont forts ensemble !
_Oui, notre pouvoir devient plus important ensemble ! ajouta Alexia.
_Les humains n’ont rien à donner aux digimon, insista Magnamon.
_Tu m’énerves ! Je vais te faire goûter à ce que les humains peuvent apporter aux digimon et tu ne pourras plus t’en plaindre ! s’énerva Yoshino. Charge Digisoul Burst !
_Rosemon, évolution ! Rosemon mode Burst !
Aussitôt Rosemon mode Burst s’élança en direction de Magnamon mais celui ci sembla ne pas réagir tandis que son adversaire lui porta son attaque Levres Aguichantes qui le fit basculer en arrière.
Au Digital World, Craniunmon attaquait sans pitié Shinegreymon et l’envoya à terre lorsque le garçon à la queue de cheval saisit son digivice et scanna une puissante digisoul enflammée faisant évoluer Shinegreymon en Shinegreymon mode Burst.
Troublé, Magnamon se demanda quel était ce pouvoir que possédait les humains sur les digimon lorsque Rosemon utilisa son attaque Tentations Interdites qui le projettèrent à travers la pièce contre un autre mur.
Prenant conscience qu’il risquait de perdre le combat, Magnamon se redressa et joignit ses mains sur sa poitrine puis les écarta pour produire son attaque Magna Explosion: une immense lumière dorée envahit la salle et créa une incroyable explosion dont la force fut prodigieusement puissante.
Quand la fumée et la lueur eurent disparu, Raramon et Otamamon gisaient au sol vers lesquels leurs partenairent accoururent pour s’agenouiller auprès d’eux et le serrer dans leurs bras.
_Otamamon, tu vas bien ? demanda Alexia inquiète.
_Oh non ! Raramon, murmura Yoshino.
_Les digimon ne peuvent pas recevoir de pouvoir d’un humain, dit Magnamon.
_C’est faux ! cria Alexia. Les digimon et les humains sont des amis !
A ce moment, la digisoul envellopa son corps puis créa une colonne qui s’élèva au plafond.
_Et nous ne te laisserons jamais détruire ce monde, s’exclama Yoshino.
A son tour, le corps de Yoshino s’envellopa de digisoul qui forma ensuite une colonne et monta jusqu’au plafond.
Répondant à l’appel de la digisoul de leurs partenaires, Otamamon et Raramon flottèrent jusqu’à la colonne de leur partenaire. Dans celle de Yoshino, Raramon évolua en Sunflowmon, Lilamon et Rosemon tandis que dans l’autre, Otamamon évolua en Crabmon, Ladydevimon et Rosemon.
Lentement, Alexia et Yoshino joignirent leur main et la serrèrent l’une dans l’autre.
_Ce combat n’est pas fini ! annonça fermement Alexia.
_Et quand il le sera, tu comprendras que lorsqu’un digimon reçoit le pouvoir d’un humain, son pouvoir devient alors sans limite ! s’écria Yoshino.
Le digivice bleu et le digivice rose s’illuminèrent et affichèrent le message « Fusion Evolution ». Ensuite les deux colonnes de digisoul dans lesquelles se trouvaient les deux Rosemon tourbillonèrent pour former une double hélice avant de se digitaliser. Une seule Rosemon réapparut puis la fleur sur sa tête grossit tandis que les pétales s’ouvrirent complètement. Ensuite elle obtint un fouet dans une main et un second fouet dans l’autre. Le digimon apparut dans une lumière blanche aveuglante entouré par une digisoul rose en criant « Rosemon ».
Apparaissant debout face à Magnamon, Rosemon déploya ses ailes et s’envola au-dessus de lui pour lancer son attaque Tentations Interdites à pleine puissance, qui fut deux fois plus puissante qu’à la normale, et projeta son adversaire contre un mur en ayant percé une légère fente sur son armure.
_Le pouvoir des humains … , murmura Magnamon.
Dans une forêt du Digital World, Magnamon se tenait près d’un arbre où Kudamon était assis sur une branche. Au pied, Dukemon était allongé et écoutait ses deux amis.
_Je t’assure, Magnamon, que le pouvoir des humains est bien plus fort et intense que tu ne peux l’imaginer, dit Kudamon.
_Tu n’es pas objectif, Kudamon, objecta Magnamon. Je n’oublie pas que tu as un partenaire humain auquel tu es très attaché.
_Je suis objectif. J’ai observé dix ans les humains, Magnamon. Les humains sont des êtres comme nous. Ils peuvent faire des erreurs comme les digimon mais ils essaient de les réparer et ne cessent jamais de se battre pour renverser leur destin, s’exclama Kudamon.
_Ce sont des bêtises ! s’écria Magnamon.
A cet instant, Dukemon se redressa.
_Si tu te souviens bien, Magnamon, ceux sont les humains qui ont permis de protéger nos deux mondes. Sans le miracle qu’ils ont réalisé avec leur digisoul, nos deux mondes auraient été annihilé ! s’exclama Dukemon.
Je me souviens, Dukemon, mais ils souhaitaient avant tout protéger leur monde. Je ne pense pas qu’ils se soucient des digimon, dit Magnamon.
_Et le DATS ? s’écria Kudamon. Durant dix ans, de nombreux humains ont fait équipe avec un digimon. Les humains qui connaissaient l’existence des digimon tenaient plus que tout à sauver nos deux mondes et à protéger les digimon.
_Un digimon qui fait équipe avec un humain ne reçoit rien, déclara Magnamon.
_Ce n’est pas vrai ! s’exclama Kudamon. Le lien qui unit un digimon à un humain est une chose si forte et intense que tous deux peuvent se comprendre parfaitement et le digimon qui reçoit le pouvoir de son partenaire peut ressentir une véritable force. Pour finir, je peux te dire que des partenaires seraient prêts à risquer sa vie pour protéger l’autre.
_Kudamon, l’interrompit Magnamon.
_Je donnerais ma vie pour protéger Satsuma, révèla Kudamon, d’ailleurs quand j’ai attaqué Dukemon en nous recouvrant de glace, je n’ai pas pensé en premier aux humains mais surtout à Satsuma.
Brusquement, Magnamon revint à la réalité en étant saisi par les deux bras avec les fouets de Rosemon puis projeté de l’autre côté de la pièce avant de subir une nouvelle fois l’attaque Tentations Interdites qui brisa une partie de son armure dans le dos.
Posant la main sur la tête, Magnamon ressentit encore ce violent mal de tête mais sentit aussi que quelque chose en lui le contrôlait. Il vit alors mentalement les exactions causées par les digimon ainsi que des ordres donnés par lui-même. Comm’ent pouvait on le contrôler et qui le contrôlait de cette manière ?
Se redressant, Magnamon se mit debout et fit face à Rosemon qui lui envoya à ce moment son attaque Tentations Interdites qui l’expédia contre un mur.
Lentement, il releva la tête et songea aux paroles de Kudamon. Finalement celui ci semblait avoir raison: le pouvoir d’un digimon devenait incroyablement fort quand il se combinait avec celui d’un humain.
_Ca suffit ! tonna Magnamon.
Sous l’œil attentif de Rosemon, Magnamon se releva et s’avança vers les deux humaines puis posa un genou au sol devant Yoshino en inclinant la tête.
_Fudjeta Yoshino, j’ai un message pour toi, annonça Magnamon.
_Qu’est que c’est ? s’étonna Yoshino.
_Quand tu verras Kudamon, dis lui qu’il avait raison et que les humains donnent vraiment davantage de pouvoir aux digimon. Ajoutes qu’il a raison de penser que les digimon et les humains pourraient vivre un jour dans un même monde, ensemble et en paix.
_Quel est le but de ce message ? demanda Alexia étonnée.
_A présent, partez ! ordonna Magnamon.
_Pas question ! s’exclama Alexia. J’ai du mal à croire que tu sois de notre côté !
_Je ne le suis toujours pas et pour l’être, il me faut mourir, dit Magnamon, mais je refuse d’être tué par vous. Je mourrai de ma propre main en faisant exploser ce palais.
Magnamon joignit ses mains et commença à créer une lueur extremement brillante.
_Allons y, décida Yoshino. Une telle attaque nous sera fatale !
Aussitôt rosemon vola vers elles et prit ses deux partenaires dans ses bras avant de fuir par une fenêtre. Durant ce temps, Magnamon créa une immense lueur dorée qui produisit une redoutable explosion se faisant entendre sur plusieurs centaines de kilomètres dans laquelle le palais fut détruit.
A la fin de l’explosion, Rosemon se posa au sol où Alexia et Yoshino descendirent puis remarquèrent un digi-œuf complètement doré au milieu de centaines de digi-œufs normaux.
_Il a réussi, constata Rosemon.
Au même moment, Rosemon régressa en Budmon et Snowbotamon qui coururent rejoindre leurs partenaires.
_Que faisons nous maintenant, Yoshi-chan ? demanda Alexia.
_Il faut retrouver tout le monde, répondit Yoshino.
La jeune femme sortit une bombe oscillatrice et la lança devant elle qui ouvrit ainsi un portail devant le petit groupe.
_Par contre, il faudra que je gronde Tohma de ne pas avoir réglé mieux les paramètres de cette bombe, rigola Yoshino.


Chapitre 62 :  Une bonne mauvaise Tamer

Courant à travers le désert du Digital World, Guillaume et Blackagumon n’avaient plus qu’une idée en tête: suivre le signal reçu par le digivice de Guillaume. Avec de la chance, ce serait un mauvais Tamers à combattre et il allait enfin pouvoir entrer en action. Tous deux se sentaient plus qu’impatients à l’idée d’un combat.
Atteignant la limite du désert, les deux partenaires pénétrèrent dans les Tokkun Mountains où ils ralentirent leur allure afin que Guillaume suive correctement le signal et ne le perde en en aucun cas. Tous traversèrent les couloirs entre les montagnes puis s’engagèrent sur un sentier où ils marchèrent plusieurs heures avant de parvenir à une grande plate-forme rocheuse qui dominait la quasi-totalité de la zone.
_Black, cet endroit me dit quelque chose, dit Guillaume.
Au même moment, Blackagumon avança devant lui et s’immobilisa pour s’agenouiller devant une bouche d’égout posée sur le sol.
_Guillaume, pourquoi une bouche d’égout se trouve ici ? demanda Blackagumon.
Surpris, Guillaume regarda son partenaire et ses yeux fixèrent attentivement la plaque.
_Cet endroit … c’est là où nous sommes sortis des égouts quand des Numemon nous avez pris en chasse, se rappela immédiatement Guillaume.
_C’était vraiment beurk ! s’exclama Blackagumon en faisant une grimace d’écoeurement.
Mentalement, Guillaume se rappela qu’en dessous de cette bouche, il y avait une porte menant à un tunnel très sombre. Il songea aussi que cette porte était fermée avec une clé et cela constituait un véritable mystère. Il se promit de descendre là dedans et d’explorer ce qui se trouvait derrière cette grille une fois son combat terminé.
_Black, il est temps de trouver notre combat ! s’écria Guillaume.
A cet instant, un rayon rouge arriva en direction de Guillaume et lui toucha la joue droite. Le jeune homme posa la main dessus et sentit que celle ci le piquait et le brûlait un peu.
_Qui est là ? rugit Guillaume. Je vous préviens: quand on me frappe à la joue droite, je ne temps pas la joue gauche !
Scrutant les alentours, Guillaume n’aperçut rien tandis que Blackagumon était aussi sur ses gardes. Soudain un autre rayon rouge apparut et atteignit la joue gauche de Guilaume qui piqua et brûla elle aussi.
_Tu ne tends pas la gauche mais elle a été atteinte, rigola une voix près de lui.
Furieux mais aussi curieux, Guillaume chercha du regard la personne à qui appartenait cette voix et finit par voir Elke, accompagnée par un Aurumon.
_C’est un combat entre toi et moi, dit Elke.
_Parfait ! s’exclama Guillaume. Black, grille les plumes de cet oiseau de malheur !
_Avec plaisir, Guillaume ! s’écria Blackagumon. Baby Flame !
Blackagumon lança son attaque sur Aurumon mais celui ci évita facilement les flammes avec une belle esquive aérienne. Blackagumon se précipita alors vers Aurumon qui voulut tirer mais le digimon lui sauta dessus et le plaqua au sol. Ensuite il le griffa au visage puis se redressa pour utiliser son attaque spéciale.
Cependant au moment même où Blackagumon cracha son attaque Baby Flame, Elke tendit son digivice vers Aurumon et le digitalisa avec.
_Hey ! C’est de la triche ! protesta Guillaume.
_Non, ceux sont les règles du jeu, rappela Elke.
_Les règles ? s’étonna Guillaume. Mais de quoi parles tu ?
_Dans un combat où deux Tamers s’opposent, il est interdit de tuer un digimon. Le Tamer doit récupérer son digimon et en appeler un autre, répondit Elke. J’ai donc rappelé Aurumon pour le ramener en sécurité. Il n’est même plus dans mon digivice.
_Depuis quand suis tu les règles ? Tu es une mauvaise Tamer ! s’écria Guillaume.
_Cela ne veut pas dire que je veuille détruire les digimon et ce monde, dit Elke. J’aime ce monde ! J’aime les digimon ! Je ne pourrais jamais laisser un digimon être détruit.
_Mais pourquoi es tu avec Kogure ? répliqua Guillaume.
_Je n’ai pas le choix: j’ai passé un accord avec lui et au début, j’ignorais tout de ce qu’il voulait nous demander, expliqua Elke. Je suis lié à lui et la seule manière de me libérer est de perdre un combat.
_Eh bien, combattons tous les deux mais tu n’as qu’à me laisser gagner, proposa Guillaume.
_Jamais ! cria Elke. Je suis une Tamer et mon âme ne tolererai jamais une telle bassesse ! Que je gagne ou je perdre, je veux que ce soit au cours d’un combat où je me bats à fond !
Surpris, Guillaume observa la jeune fille puis songea que cet état d’esprit lui plaisait et il lui sourit en levant son pouce.
_OK ! Alors je vais te battre ! s’exclama Guillaume.
_Ne crois pas ça ! rétorqua Elke. Je ne compte pas me laisser faire ! Je suis pire qu’un chat blessé qui griffe ses sauveteurs !
Elke se recula un peu et fit un geste en arrrière de la main gauche. Quelques instants plus, une tornade de plumes déferla autour de Blackagumon tandis que celui ci sentit des coups de bec partout sur son corps.
Observant la situation, Guillaume entendait son partenaire crier et gémir de douleur mais comprenait en rien cette attaque. Il songea que le plan d’ Elke devait justement être de l’empêcher de voir ce qui attaquait Blackagumon afin de ne pas pouvoir l’aider. Il devait avouer que c’est très intelligent puis eut un sourire narquois en songeant que cette tactique ne fonctionnerait pas aussi facilement.
Posant la main sur une pochette de sa ceinture, Guillaume la défit et en retira une carte puis l’introduisit dans son digivice.
_Card Scan ! Les Ailes de Hawkmon ! cria Guillaume.
Au même moment, Guillaume aperçut son partenaire s’illuminer au milieu de la tornade et songea qu’il devait être prêt à activer ce nouveau pouvoir.
_Black, contre-attaque avec une tornade ! ordonna Guillaume.
Aussitôt Blackagumon se mit à battre de ses pattes recouvertes par les ailes commes celles d’un Hawkmon et créa une tornade qui entra en colission avec l’autre. Toutes deux continuèrent sans sembler vouloir s’arrêter lorsqu’un Deramon en fut expulsé et se cogna sur un rocher.
_C’est lui qui attaquait Black, comprit Guillaume.
_Tu es plutôt intelligent, reconnut Elke, mais je ne suis pas encore battue !
_Pas encore ! lança Guillaume. Black, cesse ton attaque et saute hors de la tornade pour attaquer Deramon ! Maintenant !
Obéissant à son Tamer, Blackagumon cessa de battre ses bras et ses ailes se digitalisèrent puis il sauta hors de la tornade où il se jeta au sol et s’y roula. Il se releva ensuite et courut jusqu’à Deramon pour lancer son attaque Baby Flame qui lui grilla de nombreuses tandis qu’ Elke le remit dans son digivice et le libéra dans un autre endroit du Digital World.
Satisfait d’avoir vaincu Deramon, Guillaume garda tout de même son attention sur la tornade qui continuait à tourner et masquait l’identité du mystérieux digimon qui s’y trouvait. Il eut alors une idée et scanna la carte de Shellmon qui permit à Blackagumon de lancer l’attaque Hydro Blaster vers la tornade.
Déstabilisé, le digimon tomba en arrière sous la tromble d’eau et la tornade cessa. Guillaume regarda alors le digimon et constata qu’il s’agissait d’un Swanmon.
_C’était une poule mouillée, rigola Guillaume.
_Et moi, je vais en faire une poule au pot ! s’exclama Blackagumon.
Aussitôt le digimon lança son attaque Baby Flame sur Swanmon qui ne sut pas se relever à temps et sentit de nombreuses plumes se brûler. Elke dirigea son digivice vers elle et la ramena à l’intérieur avant de l’envoyer dans un endroit plus sur.
_Vous êtes bien des garçons, constata Elke.
_A cause de notre incroyable force ? fit Guillaume en gonflant le torse.
_Non, il n’y a que des garçons pour avoir une bêtise sans profondeur et avoir un sens de l’humour aussi merdique, soupira Elke.
_Et toi, t’es bien une fille pour critiquer ainsi les garçons, répliqua Guillaume.
_La fille, elle en a pas encore fini avec toi ! s’exclama Elke. Admire !
Elke battit alors des mains lorsqu’un Halsemon arriva dans le ciel et fonça en piqué endirection de Blackagumon pour lancer son attaque Soleil Rouge qui produisit un rayon rouge depuis ses yeux et atteignit le digimon au ventre. Touché, Blackagumon vacilla et tomba au sol sous le choc.
_Black, il est temps d’évoluer ! s’exclama Guillaume.
_Je vais lui montrer qui je suis à ce stupide oiseau digimon ! lança Blackagumon en se relevant. Blackagumon, évolution ! Darktyrannomon !
Aussitôt Darktyrannomon saisit Halsemon dans sa main droite et l’y maintint fermement pour l’envoyer contre un rocher où celui ci fut salement amoché.
_Halsemon a battu le record de saut en profondeur, se moqua Guillaume.
_Epargnes moi ton humour à deux marks, tu veux ? rétorqua Elke.
En même temps, la jeune fille rappela Halsemon dans son digivice et l’envoya aileurs lorsqu’un Pteramon apparut dans le ciel et tourna autour de Darktyrannomon.
_Cette fois, ton plan ne marchera pas ! lança Elke. Le corps de Pteramon est en métal !
_C’est justement là un point faible exploitable pour Dark, révèla Guillaume.
_Que veux tu dire ? s’étonna Elke.
_Dark, fais lui une petite démonstration ! ordonna Guillaume.
Aussitôt Darktyrannomon ouvrit en grand la bouche et lança d’immenses flammes qui jaillirent sur Pteramon puis lui flanqua un coup de queue qui le jeta à terre.
_Démonstration réalisée par A plus B, reprit Guillaume moqueur.
_Il aura fallu que je tombe sur un matheux, soupira Elke.
En même temps, Elke remit Pteramon à l’intérieur de son digivice puis l’envoya en sécurité ailleurs au Digital Wàorld puis s’immobilisa un instant et réfléchit.
_Si tu veux déclarer forfait, ce ne sera pas drôle ! s’exclama Guillaume. Je veux du combat !
_Tu vas en avoir tout de suite, annonça Elke. Je compte finir ce combat avec mon prochain digimon qui va nous rejoindre.
_Tu vas engager le combat avec ton partenaire ? comprit Guillaume.
_Tu comprends vite, répondit Elke. Hawkmon, Release !
Aussitôt un Hawkmon se matérialisa devant Elke.
_Hawkmon, c’est le moment d’évoluer sous ta meilleure forme ! s’exclama Elke.
Le digivice rose apparut et s’illumina pour former ensuite une image digitale d’un oiseau géant en feu. Ensuite de la digisoul rose tourbillonna autour de Hawkmon puis celui ci fut recouvert par un quadrillage rose digital puis sa peau se digitalisa. Peu à peu, la forme de l’oiseau prit sa place recouvert uniquement d’un quadrillage rose digital. Ensuite des plumes blanches couvrirent tout son corps puis six longues ailes en parcèrent. Les ailes s’enflammèrent et crèerent un cercle de feu. Le digimon apparut dans un espace complètement noir entouré de digisoul rose en criant « Valdormon ».
_Ce digimon est impressionnant ! s’exclama Guillaume.
_Et c’est lui qui te battra ! lança Elke.

Pendant ce temps, dans une salle très obscure située sous le lieu du combat, un homme, retenu les bras attachés au mur, se réveilla en sentant le flux de digisoul utilisé en surface. Celui ci avait des cheveux bruns avec des yeux verts et portait un tee-shirt noir sous une veste rouge mais on ne distinguait pas bien le bas. L’homme redressa la tête et tenta de comprendre ce qu’il ressentait.
_Que se passe t-il encore au Digital World ? murmura l’homme.


Chapitre 63 :  Le maitre de la Russie

Au monde réel, il existait une contrée si froide que la plupart des gens la désignait quand ils parlaient du refroissidement de la courbe des température. Il s’agissait de la Sibérie, une vaste étendue de terre rattachée à la Russie et traversant tout l’ Asie. Les températures étaient si froides que la neige recouvrait les terres sur des dizaines de mètres et les autochtones s’habillaient dans de très chauds vetements. Les seuls véhicules circulant sur la neige étaient des traineaux en bois tirés par des chiens.
C’était dans cette région qu’un portail digital s’ouvrit pour jetter Emilie, Satsuma, Kudamon et Penguinmon dans la neige avant de se refermer. Rapidement, Kudamon sauta sur l’épaule de Satsuma tandis que les deux humains se relevèrent très vite. Seul, Penguinmon paraissait content et jouait avec entrain dans la neige.
_Passer directement du chaud au froid, on va attraper un rhume, s’exclama Emilie.
_Il n’y a même pas moyen de savoir où nous sommes, songea Satsuma. Il n’y a aucune habitation nulle part.
_Tu penses qu’il y a des gens assez fous pour vivre ici ? fit Kudamon en se réfugiant sous le manteau de son partenaire.
_Tu as entendu parler d’ Inuits, Kudamon ? fit Satsuma.
_Ils vivent au Groenland et au Canada, répliqua Emilie. Ce n’est pas aussi froid qu’ici.
Au même moment, Penguinmon s’amusa à faire passer plusieurs boules de neige au-dessus de lui puis à creuser dans la neige. Soudain celui ci s’immobilisa et aperçut une lueur verte au loin dans le ciel.
_Milie, il y a quelque chose dans le ciel, fit remarquer Penguinmon.
Surprise, la jeune fille se retourna, imitée par Satsuma, et tous deux aperçurent cette fameuse lueur qui grossissait.
_Un portail digital est train de s’ouvrir, comprit Satsuma.
_Allons y ! décida Emilie.
Faisant évoluer Penguinmon et Kudamon en Unimon et Reppamon, Emilie et Satsuma montèrent chacun sur leur partenaire respectif. Unimon s’envola donc tandis que Reppamon le suivit aussi rapidement en courant pour gagner cette lueur émise par l’ouverture de ce portail digital.
Lorsqu’ils furent tout près, celui libèra Alexia, Yoshino, Raramon et Otamamon qui tombèrent tête première dans la neige: les deux humaines eurent la tête plantée et le reste du corps en l’air tandis que les digimon étaient complètement enterrés.
Unimon se posa sur le sol et Emilie sauta au sol pour dégager Alexia tandis que Reppamon s’arrêta près de Yoshino et gratta avec sa queue en forme de lame la neige autour d’elle.
Une fois les nouveaux venus dégagés, tous les quatre se mirent à frissonner.
_Il fait trop froid ici, grelotta Yoshino. Pourquoi j’ai juste mis ce short avec un tee-shirt trop court et cette veste si légère ?
_Pourquoi je porte ce débardeur sur le dos ? ajouta Alexia en claquant des dents.
_Je crois qu’il va falloir te tondre, Reppamon, pour avoir de la fourrure afin de réchauffer tout le monde, dit Satsuma amusé à son partenaire.
_Touche à un seul poil de ma fourrure, Satsuma, et je te rase la tête de façon à ne laisser aucun cheveu dessus, le menaça Reppamon en plaçant sa queue au-dessus de Satsuma.
_C’était de l’humour, soupira Satsuma. Je ne le pensais pas.
_Tu as finalement dévellopé le sens de l’humour après toutes ces années passées ensemble ? se moqua Reppamon. C’est une grande évolution.
_Oh, j’y pense, songea Yoshino. Reppamon, j’ai un message pour toi de Magnamon.
_Un message de Magnamon ? s’étonna Reppamon. Qu’est que c’est ?
_Il dit que tu avais raison. Les humains donnent davantage de pouvoir aux digimon. Il a jouté aussi que les digimon et les humains pouvaient vraiment vivre ensemble, dans le monde, en paix, récita Yoshino.
Reppamon écouta silencieusement et attentivement la jeune femme puis quand elle eut fini, il poussa un léger soupir.
_Merci, Yoshino, murmura Reppamon.
_Excusez moi mais je gèle complètement donc si vous ne voulez pas entendre parler d’un Raramonus gelé découvert quelque part dans une terre de glace, je vous conseille vivement de bouger ! s’écria Raramon.
_On a compris, Raramon, dit Satsuma. Cependant je ne vois pas où aller. Nous ne savons même pas où nous sommes. De plus, le soleil est couché ce qui empêche de se répérer.
Le petit groupe semblait bien perdu en plein désert de neige lorsqu’un portail digital s’ouvrit juste au-dessus d’eux d’où sortit Virgile, Ikuto, Falcomon et Demidevimon. Ikuto et Virgile tombèrent sur le dos de Reppamon qui, surpris, rua des pattes arrières et les envoya dans la neige tandis que Falcomon atterit sur Yoshino qui se reçut les fesses dans la neige. Seul Demidevimon vola jusqu’à eux sans difficulté.
_Nous avons de nouveaux visiteurs, constata Emilie.
_Vi-kun ! cria Alexia radieuse.
Alexia courut jusqu’au jeune homme encore étendu dans la neige et le serra dans ses bras en blotissant sa tête contre le cou du garçon. Toutefois, celui ci se dégagea vite en aidant sa petite à se relever. Ce n’était pas qu’il n’appréciait pas cela mais il aurait préféré que cela se fasse sur un tapis de verdure plutôt que cette froide couche de neige.
_Ikuto ! Qu’est qui t’es arrivé ? s’écria Yoshino inquiète.
En disant cela, Yoshino ne cessa de regarder Ikuto dont le visage était couvert de bleus, du sang s’écoulait de sa lèvre inférieure mais aussi de l’arcade sourcillière. Ses vetements étaient dans un triste état: son tee-shirt était arraché révèlent de grands ecchymoses, son jean comportait des dizaines de trous et était couvert de sang coagulé et il avait perdu ses baskets ce qui l’obligeait à marcher avec de simples chaussettes dans cette neige. Enfin son boomerang était cassé en deux. Seuls ses cheveux étaient encore impeccables.
_Ce n’est rien, assura Ikuto. Un souvenir de mon combat contre Omegamon.
_Vous avez vaincu Omegamon ? demanda Reppamon.
_Oui, répondit Ikuto. Mais c’est vraiment horrible ! Kogure se sert des Guerriers Royaux pour exterminer les populations qui ne sont pas au niveau des pays dévellopés ! En Afrique, il a dévasté de nombreux villages avant notre intervention à Virgile et moi !
_Et cela continue en Russie, déclara Virgile.
Laissant ses amis discuter, Virgile avait sorti, sous l’œil attentif d’ Alexia, son ordinateur portable et avait connecté son digivice. A l’écran, il venait de répérer des dizaines et des dizaines de villages détruits par des digimon et remarqua aussi que ceux ci se dirigeaient vers les Monts Oural ce qui impliquait qu’ils passeraient en Russie.
_Qu’est que tu dis, Virgile ? demanda Emilie. Explique toi.
_Nous sommes actuellement en Sibérie et regardez mon écran: tous ces points rouges indiquent un village détruit, exposa Virgile. Ce n’est pas tout … ces digimon vont passer en Russie et ayant suivi des cours de géo à l’université, je sais qu’il y a pas mal d’endroits sans aucun dévellopement.
_Ces gens sont en danger, comprit Alexia.
_Comment peut on attaquer pour une telle raison ? fit Yoshino écoeurée. C’est le pire !
_La mission du DS est de protéger tous les civils menacés par des digimon. Il est donc de notre devoir de nous y rendre, annonça Satsuma. Ne perdons pas de temps alors !
Rapidement, Virgile et Ikuto firent évoluer leurs partenaires en Megidramon et Yatagaramon. Ensuite Emilie monta sur Unimon, Satsuma sur Reppamon, Virgile sur l’épaule droite de Megidramon avec Alexia, tenant Otamamon, qui serrait ses bras autour de sa taille et enfin Ikuto, Yoshino et Raramon sur Yatagaramon.
Les quatre digimon se mirent à courir ou voler selon leurs aptitudes à travers la vaste étendue glacée recouvrant la terre de Sibérie. Soudain ils arrivèrent en vue des Monts Ourals et depuis Megidramon, Virgile se redressa et aperçut une véritable armée de digimon: il compta une bonne centaine de Frigimon ainsi qu’une cinquantaine de Flarerizamon.
_Megidramon, ca te dit de réchauffer l’ambiance ? fit Virgile amusé.
_Quand à nous, Unimon, on va la rafraichir un peu plus ! s’exclama Emilie.
_Yatagaramon, on ne va pas les laisser s’amuser tous seuls ! répliqua Ikuto.
Depuis le ciel, Megidramon vola au-dessus des Frigimon et lança son attaque Megido Flame qui cracha d’immenses flammes les détruisant. De son côté, Unimon alla vers les Flarerizamon et utilisa son attaque Laser Glace qui refroidit les digimon. Ensuite Yatagaramon les rejoignit et lança son attaque Mikafutsi no Kami qui les détruisit.
_Ils ont réussi, Satsuma, dit Reppamon.
_Mais ils obéissent aux ordres d’un Guerrier Royal et celui ci en enverra d’autres digimon accomplir cette sombre besogne, songea Satsuma soucieux. Qui est il ?
_C’est Rhodoknightmon qui s’occupe de la Russie, révèla Virgile.
Surpris d’entendre déjà Virgile, Satsuma tourna légerement la tête et aperçut Megidramon au-dessus de lui avec Yatagaramon à côté puis Unimon qui se posa au sol.
_C’est donc contre Rhodoknightmon qu’il faut se battre, s’exclama Emilie.
_Il le faut ou il continuera à tuer des innoncents, ajouta Alexia.
_Où est il, Virgile ? demanda Satsuma.
_D’après l’ordinateur, il se trouve à Moscou, répondit Virgile. J’espère que personne d’entre vous n’a mal au cou.
_Quel est le rapport ? s’étonna Yoshino.
_C’est une blague, rigola Virgile. Mos est une sorte de contraction pour mal et puis cou ce qui donne mal de cou. C’est drôle, hein ?
_Tu es complètement débile, soupira Alexia.
La jeune fille passa alors la main dans les cheveux de Virgile et les mélangea ce qui eut pour réflexe de faire hurler leur propriétaire.
_Ah ! Tu m’as complètement décoiffé ! s’écria Virgile.
_Hey, les amoureux ! C’est pas le moment de se faire une scène ! Vous vous bécoterez plus tard ! se moqua Yoshino. Allons y !
Les digimon repartirent donc pour franchir les Monts Oural où Reppamon étonna tout le monde en sautant de sommet en sommet très agilement, sauf son partenaire qui était habitué à ses capacités. Le voyage jusqu’à Moscou se déroula sans aucune interruption et le petit groupe atteignit la capitale russe en moins de trois heures.
En arrivant plus place, les digimon reprirent leur forme initiale tandis que chacun pouvait contempler l’horrible vue: tout était entièrement détruit, même les grabats avaient été comme atomisé. La seule chose d’intacte était le palais du Kremlin.
_Je crois qu’il semble évident où nous devons aller, dit Yoshino d’un air écoeuré.
Le petit groupe eut à peine commencé à avancer qu’un large ruban jaune se mit à tourbilloner autour d’eux. Rapidement, Kudamon sauta des épaules de Satsuma et libèra un puissant flash de lueur blanche qui fit tomber un corps imposant en arrière avant de retourner sur les épaules de son partenaire.
Lorsque la lueur eut disparu, la masse du corps s’était déjà relevée et ils purent apercevoir Rhodoknightmon devant eux.
_Ainsi vous êtes ces humains capables de battre un Guerrier Royal, fit Rhodoknightmon. Je me demande comment de faibles humains ont trouvé la force de vaincre les puissants Dukemon et Magnamon.
_Les humains sont capables de donner un incroyable pouvoir aux digimon, dit Kudamon. Magnamon l’avait compris !
_Et il s’est tué lui-même, révèla Yoshino. Il nous a fait fuir avant de faire exploser son palais en ayant affirmé que les digimon et les digimon pouvaient vivre ensemble !
_Ce sont des bêtises, rétorqua Rhodoknightmon.
_Puisqu’il ne veut pas nous croire, montrons lui le pouvoir qu’ont les humains et les digimon ensemble ! s’exclama Ikuto.
_Allons y minna ! ordonna Emilie. Digimon, évoluez !
Aussitôt chacun scanna sa digisoul puis Penguinmon, Demidevimon, Otamamon, Kudamon, Falcomon et Raramon évoluèrent en Gryphomon, Megidramon, Rosemon, Sleipmon, Ravemon et Rosemon. Rhodoknightmon les fixa d’un air dégoûté avant de lancer son ruban pour capturer une Rosemon sauf que Sleipmon l’en empêcha en utilisant son incroyable vitesse et son sabre qui coupa le ruban. Il rattrapa aussi Rosemon puis se posa au sol.
Ensuite Megidramon fit signe à ses amis de s’éloigner ce qu’ils firent puis il cracha d’immenses flammes sur leur adversaire. Celles ci le recouvirent complètement et tournèrent autour de lui durant plusieurs longues minutes. Quand les flammes disparurent, le digimon apparut devant eux et ne présenta aucun dommage.
_Il est intact, comme Dukemon, dit Sleipmon.
_Ce n’est pas une surprise, songea Satsuma.
_Ravemon, utilise ton attaque pleine puissance ! ordonna Ikuto.
_Rosemon ! cria Alexia.
_Ligotez le et relâchez tout au moment où Ravemon attaque ! enchaina Yoshino.
Aussiôt les deux Rosemon se précipitèrent vers Rhodoknightmon et chacun lui saisit un bras avec son fouet le tenant fermement. Au même moment, Ravemon agita son épée tandis qu’un immense éclair jaillit dans le ciel puis le concentra de manière la plus intense pour utiliser son attaque Ame no Ohariri. Celle ci déferla un gigantesque éclair incroyablement puissant sur Rhodoknightmon qui fut lâché immédiatement par les deux Rosemon. Le digimon fut frappé principalement au niveau du ventre et s’écroula au sol sous le choc.
Il finit par se relever un peu difficilement en chancelant quand tous remarquèrent une brèche dans son armure au niveau du ventre.
_Ravemon, reprends ton attaque encore une fois ! ordonna Ikuto.
_Non, attendez ! cria Rhodoknightmon.
Au moment où Ravemon leva son épée pour invoquer son attaque Ame no Ohariri, le digimon leva le bras, et montra derrière lui deux Knightmon. Le premier obligeait une fillette de six ou sept ans à se tenir à genoux, la tête baissée, tandis que le second avait levé son épée et il semblait prêt à couper la tête de l’enfant.
_Une seule attaque et cette larve humaine perdra la vie, intima Rhodoknightmon.
_Non ! Tu n’as pas le droit de faire cela ! s’écria Alexia horrifiée.
_Nous ne pouvons pas risquer la vie de cette petite fille, soupira Yoshino. C’est le pire !
_Pourriture ! cria Ikuto. Je ne te le pardonnerai jamais !
_Ce qu’il faut est de le prendre de vitesse, songea Emilie.
_Mais à une vitesse très rapide, ajouta Satsuma.
_C’est un travail pour Sleiphomon ! conclurent Emilie et Satsuma. Fusion Evolution !
Tous deux joignirent leurs mains l’une contre l’autre en utilisant leur digisoul pour former chacun une colonne qui monta jusqu’au ciel. Ainsi Sleipmon et Gryphomon fusionnèrent à nouveau pour devenir Sleiphomon.
Aussitôt Sleiphomon sauta si rapidement que personne ne le vit bouger pour se placer entre les deux Knightmon où il protégea la petite fille en se plaçant juste au-dessus d’elle. Les deux Knightmon le frappèrent au dos avec leur épée mais à ce contact, Sleiphomon enflamma tout son corps qui brûla ainsi les épée et les deux digimon. Ceux ci se consumèrent en redevenant deux digi-œufs qui tombèrent sur le sol.
_Comment ce digimon est arrivé là ? s’étonna Rhodoknightmon. Il était de l’autre côté !
_Séparés, Sleipmon possède déjà une rapidité fulgurante, Gryphomon est tout aussi rapide que lui, exposa Satsuma.
_Une fois fusionnés, Sleiphomon a réuni leurs pouvoirs en en dévellopé un plus puissant encore. La vitesse de Sleiphomon est si importante qu’il peut se déplacer cinq ou six fois plus vite que la lumière, expliqua Emilie. Aucun œil ne peut le détecter !
_La vitesse, c’est beau mais ce n’est pas le plus utile, répliqua Ikuto.
_La force est la meilleure composant du pouvoir d’un digimon, approuva Virgile.
_Et nous allons le prouver, s’exclamèrent Virgile et Ikuto en choeur. Fusion Evolution !
Tous deux joignirent leurs mains l’une contre l’autre en utilisant leur digisoul pour former chacun une colonne qui monta jusqu’au ciel. Ensuite Megidramon et Ravemon fusionnèrent à nouveau en Megidravemon.
A présent, Megidravemon faisait face à Rhodoknightmon tandis que Sleiphomon se tenait juste derrière lui.
_Faisons une petite démonstration de puissance, décida Emilie. Ikai !
Aussitôt Sleiphomon utilisa son attaque Nova Explosion: il tendit son épée et sa lance devant lui pour les croiser puis ouvrit la bouche pour lancer un puissant souffle chaud dessus et créa avec une gigantesque boule de feu qu’il projeta en direction du dos de Rhodoknightmon.
Au même moment, Megidravemon prépara son attaque Thunderfire Power Max: il joignit ses pattes sous son ventre pour former une incroyable et immense boule de feu chargée d’électricité et la lança sur Rhodoknightmon.
Les deux attaques lancées ainsi sur le digimon produisirent une explosion d’une incroyable force et violence. Durant de très longues minutes, la seule chose qu’on pouvait apercevoir fut des lueurs jaunes et rouges parsemées d’éclairs puis le calme finit par revenir où chacun put remarquer un digi-œuf doré avec des points jaunes se formant dans les airs puis tomba au sol.
_Ca nous fait un quatrième Guerrier Royal d’éliminé, songea Yoshino.
_Mais il en reste encore et où ils sont, les humains en souffrent et ne cessent d’avoir peur de mourir, rappela Alexia.
Au même moment, Sleiphomon, Megidravemon et les deux Rosemon régressèrent en Punimon, Kyaromon, Pinamon, Zurumon, Otamamon et Raramon et rejoignirent rapidement leurs partenaires.
Ensuite Virgile prit son ordinateur et connecta son ordinateur et connecta son digivice pour regarder la carte en l’affichant en planisphère.
_Il en reste encore quatre, annonça Virgile. Un en Chine, le second en Australie, le troisième à Paris et le dernier aux Etats-Unis.
_Eh bien, il n’y a plus qu’à prier pour que le portail nous emmène à un de ces endroits ou au moins, le plus près possible, s’exclama Satsuma.
Sur ce, le commandant du DS sortit une bombe oscillatrice et la lança devant eux ouvrant ainsi un portail digital.
_L’aventure continue, s’exclama Emilie. Il n’y a pas de temps à perdre !
_Il faut vaincre tous les Guerriers Royaux ! résolut fermement Ikuto.
_Ce qui mettra les différentes populations de ce monde en sécurité, ajouta Virgile.
_Ensuite, il ne nous restera qu’à aller trouver Kogure, enchaina Yoshino.
_Et à lui mettre un bon poing en pleine face ! achèva Alexia furieusement.


Chapitre 64 :  Le maitre de l’Asie – partie 1

Déambulant à travers les rues de la capitale nippone, Mike pouvait observer les voitures débouchant aux carrefours et klaxonnant afin de passer plus vite. Il passait au côté de magasins tels une épicerie, des restaurants, de jeux, de librairies … Autour de lui, cela grouillait de monde qui parlait en japonais, langue que Mike maitrisait assez mal
Au détour d’une rue, il aperçut un par cet songea qu’il serait bien là bas afin de parler avec Demisorcemon. Il traversa alors la rue et pénétra à l’intérieur, sans se rendre qu’il s’agissait de celui de Shinjuku ou sinon il aurait utilisé son digivice pour mitrailler de photos les lieux. Le jeune homme se promena sur les allées quand il remarqua une cabane au loin qui semblait assez isolée.
Il se mit à courir vers elle et entra à l’intérieur où il libèra Demisorcemon qui se matérialisa devant lui. Tous deux s’assirent alors sur le sol.
_Demisorcemon, que faisons nous au monde réel ? demanda Mike.
_Il est possible que ce soit un plan de Kogure, suggèra Demisorcemon. De plus, il nous a séparé des autres ce qui peut lui sembler être un frein.
_En tout cas, tout semble normal, assura Mike.
_Tu n’as vu qu’une très petite partie du monde, rappela Demisorcemon. Tu sais bien qu’il ne faut pas établir d’hypothèses avant d’avoir tous les éléments.
_Mais comment le savoir ? Je n’ai aucun moyen de partir d’ici pour aller voir ce qui se passe ailleurs et encore moins d’entrer chez quelqu’un pour écouter les infos, s’exclama Mike.
_Tu n’as qu’à parler aux gens, lui conseilla Demisorcemon.
_Je ne parle pas le japonais et je le comprend très mal, avoua Mike.
_Dis moi, de quelle nationalité sont Tohma-tachi ? lui demanda Demisorcemon.
_Japonaise, répondit Mike. Pourquoi cette question ?
_Comment les comprends tu alors ? reprit Demisorcemon.
_Tohma a conçu un engin, une sorte de casque, qui dévellope la capacité d’apprentissage d’une langue étrangère. Ainsi les membres du DS ont profité d’un apprentissage complet d’une dizaine de langues en une journée seulement, expliqua Mike.
_Et notre équipe n’en a jamais eu ? fit Demisorcemon.
La derniere question de son partenaire fit rougir les joues de Mike qui se souvint alors que Tohma leur avait profité de cet apprentissage à tous sauf Emilie.
_J’étais si perdu que je n’y pensais même pas. Je crois que me retrouver, ici, seul, dans mon monde, m’a perturbé, dit Mike.
_Tu n’es pas seul, Mike, s’exclama Demisorcemon. Je suis là !
_Je sais que tu es là, Demisorcemon … , murmura Mike.
Soudain les deux partenaires entendirent de grands bruits à l’extérieur dans le parc et voulurent sortir de la cabane lorsqu’ils entendirent un puissant cri puis d’immenses flammes embrasèrent subitement la cabane.
Voulant protéger son Tamer, Demisorcemon plaqua Mike au sol contre lui puis roula avec lui jusqu’à la sortie. Ensemble, ils dévalèrent alors la pente de la colline où était bâtie la cabane avant d’être arrêté par un muret qui les projeta sur un banc qui s’écroule sous le choc.
_J’ai l’impression d’avoir tous les os de cassés, grommella Mike.
_Leve toi tout de suite et cours si tu ne veux pas être amputé ! cria Demisorcemon.
Déjà debout, Demisorcemon faisait face à un Knightmon qui s’approchait d’eux en le repoussant avec l’utilisation de plusieurs sorts grâce à son sceptre.
Surpris par le ton vindicatif de son partenaire, Mike redressa la tête et aperçut le Knightmon ce qui le fit se relever très rapidement.
_Demisorcemon, es tu prêt à évoluer ? demanda Mike.
_Nous en aurions bien besoin, répondit Demisorcemon.
S’apprêtant à faire évoluer son partenaire, Mike libéra sa digisoul tout autour de son corps et voulut la scanner lorsqu’un shuriken coupa la cordelette retenant son digivice à son cou qui tomba alors à terre. Mike voulut le ramasser et se baissa mais un Ninjamon fut bien plus rapide que lui et le saisit au vol avant de s’enfuir en disparaissant à travers les arbres.
_Bon sang ! Qu’est qu’on fait ? s’exclama Mike furieux.
Au même moment, Demisorcemon sentit son pouvoir s’affaiblir de plus en plus à cause des sorts qu’il ne cessait de jeter. Il se prit subitement l’épée de Knightmon au torse qui ouvrit en deux sa robe blanche et le fit tomber à terre.
Effrayé de le savoir blessé, Mike courut vers lui et s’agenouilla auprès de lui pour s’assurer que celui ci allait bien.
_Mike, sauve toi, dit faiblement Demisorcemon.
_Je ne peux pas te laisser, s’exclama Mike.
Soudain une dizaine de Knightmon firent leur apparition derrière le premier Knightmon ce qui effraya Mike tandis que Demisorcemon tendit son sceptre, en puisant dans ce qui lui restait de forces, vers Mike et le projeta en arrière.
_Demisorcemon ! cria Mike.
_Sauve toi, Mike ! ordonna Demisorcemon.
_Non ! Je refuse de t’abandonner ! répliqua Mike.
_Tu es mon Tamer et je dois te protéger donc pars vite d’ici ! lança Demisorcemon.
S’étant relevé, Mike fixa Demisorcemon qui restait écroulé au sol et contempla les Knightmon qui arrivaient vers lui et baissa la tête.
_Je regrette mais je ne partirai pas, déclara Mike.
Se précipitant vers son partenaire, Mike le dépassa puis s’immobilisa devant le premier Knightmon et fit sortit de la digisoul pour recouvrir son poing puis envoya un coup de poing dans le ventre du digimon. Celui ci fut projeté en arrière et tomba sur les autres Knightmon qui s’effrondrèrent comme des quilles dans un jeu de bowling.
Sans perdre de temps, le jeune homme se retourna et chargea son partenaire sur son dos puis fonça vers la forêt. A l’intérieur de celle ci, il courut un moment afin de laisser le plus de distance possible entre les Knightmon et lui. Soudain il se prit les pieds dans une grosse racine et tomba au sol pour basculer derrière un buisson qui dissimulait la forte pente d’une colline en descente. Les deux partenaires roulèrent alors jusqu’en bas où ils atterirent au milieu d’un épais buisson d’orties dont ils se sortirent très rapidement.
Afin de se remettre de leurs émotions, Mike et Demisorcemon s’installèrent au pied d’un chêne et discuter de leur situation.
_Pourquoi tu n’es pas parti, Mike ? Tu aurais pu mourir, lui reprocha Demisorcemon.
_Les choses ne sont pas si simples, se contenta de répondre Mike.
_Au contraire, les choses sont très simples: tu es mon Tamer et moi ton partenaire. Tu n’es pas sensé d’impliquer personnellement dans un combat. Quand à moi, je dois te protéger et toujours assurer ta sécurité, rappela Demisorcemon.
_Ce n’est plus un jeu, Demisorcemon ! s’exclama vivement Mike. Dans cette affaire, nous sommes tous deux impliqués personnellement !
_Les règles de notre équipe n’ont pas changé pour moi: tu restes mon Tamer auquel je dois être fidèle et servir en toutes circonstances, déclara Demisorcemon.
Baissant la tête, Mike poussa un léger soupir:
_Demisorcemon … , murmura Mike.
_Pourquoi sembles tu si ennuyé, Mike ? fit Demisorcemon.
_Pour moi, je ne suis pas juste ton Tamer et toi juste mon partenaire, dit Mike. Tu … tu es mon ami ! Si nous devons être partenaires, je veux être aussi ton ami !
_Mike … murmura Demisorcemon.
_L’amitié entre les humains et les digimon est possible, non ? fit Mike. Tohma-san y arrive avec Gaomon, Yoshino-san aussi avec Raramon, Ikuto-san avec Falcomon …
_Ou les autres Tamers avec leurs partenaires, achèva Demisorcemon.
_Si tu le comprends, pourquoi tu ne veux pas agir comme eux ? fit Mike.
_Car c’est mon caractère et ma nature, Mike. Je ne peux pas changer ce que je suis depuis ma naissance, répondit Demisorcemon.
Basculant la tête en arrière, Mike pensa alors à son digivice et se demanda comment il pourrait retrouver le Ninjamon qui lui avait dérobé. A cette heure, il pouvait être n’importe où dans Tokyo.
_Comment récupérer mon digivice ? Ninjamon n’est surement plus ici, soupira Mike.
_Je ne peux pas t’aider, déplora tristement Demisorcemon en baissant la tête.
_Sans oublier que les Knightmon finiront par nous trouver, reprit Mike.
_Je te protégerai, assura Demisorcemon avec fermeté.
_Tu n’es pas assez fort au niveau Enfant, dit Mike. Tu as besoin d’évoluer pour cela.
_Et si tu utilisais tes cartes pour renforcer mes protections ? suggèra Demisorcemon.
_Comment je peux le faire sans digivice ? grogna Mike.
Demisorcemon se mit alors à rougir fortement en comprenant la bêtise qu’il venait de dire et baissa la tête très bas en murmurant un très vague « Je suis désolé ».
Levant la tête, Mike regarda le ciel et contempla les nuages soufflés par le vent. Il se demanda si Kogure pouvait le voir en ce moment. Si c’était possible, il devait beaucoup rire et souhaita presque celui ci put s’en étouffer.
Soudain un grand bruit se fit entendre hors de la forêt ce qui fit sortir les deux partenaires de leurs partenaires. Tous deux se redressèrent et coururent à travers le bois pour atteindre l’orée.
A l’extérieur, un Miragegaogamon attaquait les Knightmon en les éliminant l’un après l’autre. Près du combat, Mike remarqua Tohma, les bras croisés, observant son partenaire, et courut vers lui suivi par son partenaire.
_Tohma-san ! cria Mike.
En entendant la voix de Mike, Tohma se retourna vers le jeune homme.
_Je me demandais justement où tu étais, dit Tohma.
_Nous avons eu des ennuis, expliqua Mike. Un Ninjamon a volé mon digivice et nous nous cachions le temps de trouver un plan.
_C’est pour cela que je te ne trouvais jamais, comprit Tohma.
_Je croyais que vos digivices ne pouvaient pas détecter un autre digivice, fit Mike.
_J’ai conçu un appareil qui repère le signaux de vos digivices, expliqua Tohma.
_Je vois, dit Mike. Mais alors tu pourrais retrouver mon digivice ?
_C’est possible de suivre son signal. Par contre, pour distinguer Ninjamon, il nous faudra faire très attention: il sait fuir à une vitesse impressionnante et sa petite taille n’aide pas. Nous ne serons pas trop de quatre, exposa Tohma.
Durant leur discussion, Miragegaogamon achèva les derniers Knightmon puis régressa en Gaomon autour de digi-œufs et rejoignit son partenaire.
_Bonjour Mike-san, bonjour Demisorcemon, salua Gaomon. J’ai terminé, mas … Tohma.
_C’était bien, Gaomon, le félicita Tohma.
_Maintenant partons retrouver mon digivice ! s’exclama Mike.
Tohma sortit alors un petit appareil de sa poche pourvu d’un écran et l’alluma. Il regarda l’écran en faisant défiler les différents quartiers de Tokyo avant de distinguer le signal du digivice de Mike dans le quartier de Hongo.
Se précipitant hors du parc, le petit groupe se rua vers la station de métro la plus proche où Demisorcemon se fit passer pour un enfant déguisé et Tohma remit son partenaire à l’intérieur de son digivice. Les deux humains achetèrent vite un billet et embarquèrent dans une rame.
Assis sur une banquette, les deux humains attendaient que la rame arriva au plus vite tandis que Tohma surveillait le déplacement du signal sur son appareil lorsqu’il vit celui ci changer de direction et se rendre vers un autre quartier.
_On s’arrête au prochain arrêt et on continue à pied, décida Tohma.
_A pied ? s’étonna Mike. On ne le rattrapera jamais !
_Pas avec nos pieds à nous, répondit Tohma amusé.
_Non, il s’agit des miens, précisa Gaomon depuis le digivice de Tohma.
_Chut, Gaomon ! murmura Tohma. Tu vas nous faire répérer.
_Je suis désolé, ma … Tohma, répondit Gaomon.
Une dizaine de minutes plus, les deux humains et Demisorcemon sortirent précipitament de la rame et du métro en prenant le soin de bousculer toute personne se trouvant devant eux avant de se retrouver à l’air libre. Ensuite Tohma répéra une ruelle déserte où il vit sortir Gaomon puis le fit évoluer en Gaogamon.
Aussitôt les deux humains et Demisorcemon montèrent sur son dos puis le digimon fonça à travers les rues de la ville en sautant sur les toits des immeubles jusqu’au quartier de Hongo. Ensuite il suivit les instructions de son partenaire pour remonter plusieurs rues jusqu’au quartier de Ginza.
A Ginza, il se posa sur une route et se mit à flairer avant de se remettre à courir à travers deux ou trois rues. Ensuite il s’immobilisa devant un mur d’enceinte et sauta par dessus. Il se retrouva alors dans un immense jardin où au loin on distinguait une grande villa.
Dans ce jardin, quatre paires d’yeux se mirent en devoir d’observer partout lorsque Demisorcemon remarqua Ninjamon assis sur une branche d’abre à quelques mètres d’eux.
Sauta brusquement au sol, le digimon tendit son sceptre vers Ninjamon et activa son plus puissant sortilège et le fit exploser dans une bulle orangée tandis que le digivice de Mike dégringola le long de l’arbre et tomba sur l’herbe.
_Merci, Demisorcemon, dit Mike en récupérant son bien.
Soudain une famille arriva près d’eux composée du père, la mère et d’une petite fille d’une douzaine d’années ainsi que cinq ou six molosses.
_Qui êtes vous ? Que faites vous sur ma propriété ? rugit le père.
_Papa, tais toi ! cria la fille. Ils ont des digimon !
_Ils doivent travailler pour le maitre suprême ! s’exclama la mère paniquée. Nous sommes de bons citoyens et nous sommes des japonais !
_Le maitre suprême ? s’étonna Mike. Vous croyiez qu’ils parlent de Kogure ?
_Nous ne voulons aucun mal, déclara Tohma. Nous sommes là pour vous arrêter ce maitre suprême et ramener la paix.
_Arrêter le maitre suprême ? Vous êtes des fous ! s’insurgea le père.
_Pourquoi dites vous cela ? demanda Mike.
_Le maitre suprême a rendu le Japon comme le pays le plus puissant du monde. Tous les autres pays sont maintenant à notre botte et nous sommes les maitres du monde. Nous pouvons importer à cout réduit n’importe quelle matière, expliqua le père. Le Japon est devenu le plus grand pays qui soit !
Durant le plaidoyer de son père, la petite fille n’avait cessé de baisser la tête.
_Nous devenons riches sur le malheur des autres …, dit la petite fille. A l’école, nous avons vu des reportages sur la destruction de toutes les capitales et de grosses villes pour obtenir le pouvoir … Maintenant les gens pauvres sont tués simplement parce qu’ils sont pauvres ! Ce n’est pourtant pas un crime !
La petite fille eut alors plusieurs larmes qui coulèrent sur ses joues puis se mit à sangloter.
_Personne ne devrait s’enrichir sur le malheur des autres ! s’écria t-elle. Ceux qui le font ne sont que des égoïstes et ne méritent pas d’être appeler humains !
_Yoko, tu ne comprends rien ! la réprimanda son père.
_Je crois que c’est vous qui ne comprenez rien, dit Mike. De toute manière, nous irons arrêter Kogure avec ou sans votre bénédiction. Nous sommes plus déterminés pour cela.
_Et ce monde retrouvera enfin la paix, ajouta Tohma.


Chapitre 65 :  Le maitre de l’Asie – partie 2

Dans la propriété à l’intérieur de laquelle ils étaient entrés en totale effraction, Tohma, Mike et leurs partenaires s’apprêtaient à en ressortir vite lorsqu’un majordome apporta un fusil au maitre des lieux. Celui ci visa et tira: une balle siffla à quelques millimètres de la joue de Tohma qui s’immobilisa quelquelques secondes.
_Ce n’était pas très gentil, ironisa Tohma.
_Cela doit vouloir dire de rester, songea Mike.
_Je suis le patron d’une grande entreprise et je ne vous laisserais pas saper ses bases, bande d’anarchistes ! lança l’homme.
_Papa, arrêtes ! cria Yoko en larmes.
_Tais toi, Yoko ! rétorqua son père sans cesser de pointer son arme vers eux.
_Tohma, as tu un plan ? demanda Mike nerveux.
_Entre nous ? répondit Tohma en tournant la tête vers Mike. Pas le moindre.
Derrière son père, la petite Yoko continuait à pleurer en s’accrochant au bras de son père.
_Papa, je ne veux pas être riche sur le malheur des autres ! s’exclama Yoko. Laisse les !
_Ne te mêle pas de ça ! lança son père.
Furieux, le père appuya alors sur la gachette de son fusil qui envoya une balle en direction de Tohma. Celle ci alla très vite lorsqu’elle fut arrêtée par une jambe en métal. En levant, ils découvrirent qu’il s’agissait d’ Alphamon.
_Il nous a sauvé ? s’étonna Tohma.
_Les humains sont de si pathétiques et pitoyables créatures … , dit Alphamon.
Tendant son bras en direction de la maison, le digimon envoya une salve d’énergie qui la détruisit et laissa apparaître un trou digital dans le sol à la place.
_Ma maison ! cria le père. Pourquoi ?
_Les humains ne méritent pas de vivre, déclara Alphamon.
_De quoi parles tu ? s’exclama Mike. Tu es sensé obéir à Kogure, non ?
Alphamon émit alors un rire gluttunal.
_Obéir à un humain si faible alors que je possède un si grand pouvoir, fit Alphamon. C’est du gâchis ! Il est temps de reprendre les choses en main et de détruire ce monde.
_Tu veux … détruire le monde réel ? s’écria Mike horrifié.
_Ce n’est pas possible ! s’exclama Demisorcemon. Ne fais pas cela !
_Si il le dit, il le fera, Demisorcemon, dit Gaomon d’un ton très calme.
_Mais nous, nous ne le laisserons pas faire ! répliqua Tohma vivement.
_Je suis prêt, Mas .. Tohma, annonça Gaomon.
_Allons y, Gaomon ! s’écria Tohma. Digisoul Charge ! Overdrive !
_Gaomon, évolution ! Miragegaogamon !
De son côté, Mike observa Alphamon puis Miragegaogamon qui se précipita vers son adversaire pour utiliser son attaque Full Moon Blaster et admira la rapidité de Tohma.
_Demisorcemon, tu es prêt à évoluer toi aussi ? demanda Mike.
_Je suis toujours prêt, Mike, rappela Demisorcemon.
_Allons y ! s’écria Mike. Digisoul Charge ! Overdrive !
_Demisorcemon, évolution ! Warsorcemon !
Aussitôt Warsorcemon dirigea son sceptre vers Alphamon et utilisa son attaque Magie Incandescente qui produisit plusieurs flammes violettes autour de son adversaire qui lui explosèrent au visage mais celui ci ne subit aucun dégât tout comme l’attaque lancdée plus tôt par Miragegaogamon.
Durant ce temps, Tohma avait sorti son ordinateur et voulut faire quelques recherches lorsqu’il tomba sur une carte du continent asiatique qui le laissa stupéfait.
_Ce n’est pas possible ! s’écria Tohma.
_Que se passe t-il ? demanda Mike.
Fronçant les sourcils, Mike s’approcha de son ami et regarda par dessus son épaule l’écran de l’ordinateur où il aperçut des zones complètes supprimées en Asie comme plusieurs régions chinoises et indiennes.
_Comment oses tu faire cela ? s’écria Mike furieusement.
_Les humains ne méritent pas de vivre, rétorqua Alphamon. Ils sont si faibles …
_Ce n’est pas vrai ! rétorqua Warsorcemon. Les humains rendent les digimon forts en leur permettant d’évoluer !
_Et les digimon qui osent servir des humains sont pour moi des traitres et un traitre se doit être éliminé, poursuivit Alphamon. Rayon Alpha !
Alphamon dit sa main en direction de Miragegaogamon qui reçut une grande salve d’énergie qui le projeta contre un arbre puis il se tourna vers Warsorcemon. Celui ci se mit à créer des bulles protectrices de toutes les couleurs autour de lui mais son adversaire les perça une après l’autre avec sa lance. Il utilisa son attaque Rayon Alpha qui envoya le digimon sur le mur d’enceinte qui s’écroula sur lui.
Tandis que Mike et Tohma coururent vers leur partenaire, Alphamon se tourna vers la ville et lança son attaque Boule Alpha qui supprima un paquet d’immeubles.
_Arrêtez ! cria le père. vous ne pouvez pas toucher au Japon !
En entendant les cris de l’homme, Alphamon s’immobilisa un instant et se retourna puis fit quelques mètres avant de se placer face à lui.
_Pourquoi je ne peux pas toucher au Japon ? De quel droit un faible humain ose me donner des ordres ? lança Alphamon.
Contemplant Alphamon, l’homme ressentit une profonde peur qui lui serrait le ventre mais se décida à parler.
_Seigneur Alphamon, vous savez je vous aime et je vous respecte mais si vous détruisez le Japon, ce pays ne sera plus prospère. Epargnez le ! supplia t-il.
_Et pour les autres pays ? demanda Alphamon d’une voix très calme.
_Vous pouvez faire ce que vous voulez. Après tout, éliminer la concurrence ne nous fera pas grand mal et entérinera notre situation de meilleur pays au monde, répondit l’homme.
_C’est le genre d’être humain que je ne peux pas supporter, dit Tohma en serrant ses poings.
Près de Miragegaogamon, Tohma avait posé la main sur l’épaule de son partenaire qui était couché sur le sol et l’encourageait à retourner combattre.
De son côté, Mike soutenait lui aussi Warsorcemon qui s’était déjà relevé.
_Pour être riche, tu pourrais supporter la destruction totale de chaque pays et de leurs habitants ? fit Alphamon.
_Les affaires néccessitent quelques sacrifices, affirma l’homme.
_Je vois …, murmura Alphamon.
A ce moment, l’homme remarqua qu’à la main droite d’ Alphamon, dont le bras était rangé le long du corps, créeait une salve d’énergie.
_Que fais tu ? Tu semblais d’accord, non ? s’écria l’homme paniqué.
_Tu m’as juste prouvé que les humains étaient des créatures futiles et égoïstes. Grâce à toi, tu me montres que les humains ne méritent pas la vie, dit Alphamon.
Alphamon leva son bras droit et balança sa salve d’énergie vers l’homme qui fut saisit par la panique lorsqu’il fut brutalement jeté à terre par Mike. Celui ci subit alors l’attaque en plein dos et s’écroula au sol.
_Cet humain s’est interposé … Pourquoi ? s’étonna Alphamon. Si les humains sont égoïstes, pourquoi celui ci a protégé cet humain qu’il n’aimait pas ?
Au même moment, Warsorcemon, Miragegaogamon et Tohma arrivèrent vers Mike. Warsorcemon et Tohma s’agenouillèrent devant lui puis Mike tourna avec lenteur et difficulté sa tête vers Alphamon.
_Parce que … la vie est la chose la plus précieuse … Même si une personne … est mauvaise, ce … ce n’est pas à nous de décider … de … de sa mort, murmura Mike.
_Mike, pourquoi t’es tu encore impliqué ? soupira Demisorcemon
_Mike, ne nous laisses pas ! s’exclama Tohma.
_J’ai juste … besoin de repos, murmura Mike. Je compte … sur toi, Tohma …
En prononçant ces paroles, Mike perdit connaissances dans les bras de Tohma qui baissa la tête puis se souvint qu’ Alphamon était toujours là. Il tira le corps de son ami hors de là puis se tourna vers Alphamon.
_Tu ne perds rien ! Je vais te montrer la puissance des humains ! cria Tohma.
_Je suis prêt, Tohma ! s’exclama Miragegaogamon.
_Tu vas goûter à notre puissance, lança Tohma. Charge Digisoul Burst !
_Miragegaogamon, évolution ! Miragegaogamon mode Burst !
Aussitôt Miragegaogamon saisit sa double chaine et se précipita vers Alphamon pour l’entourer avec. Celui ci esquiva une première fois mais la seconde fois, le digimon lui lança son boulet dans le ventre ce qui l’étourdit un peu. Ensuite il parvint à le lier avec sa chaine.
_Tu as réussi, Miragegaogamon ! Parfait ! le félicita Tohma.
_Je dois admettre que ton pouvoir m’étonne, humain, dit Alphamon.
Alphamon marqua alors une courte pause et tourna la tête vers Miragegaogamon.
_Mais ce qui m’étonne le plus est qu’un digimon puisse servir un humain.
_Les digimon qui ont un partenaire humain ne sont pas des serviteurs. Il possède au contraire une chose merveilleuse et un incroyable pouvoir, s’exclama Miragegaogamon.
_Mais vous devez toujours obéir aux ordres des humains, déplora Alphamon.
_Non ! Mas … Tohma me laisse libre de mes actes et si il y aurait vraiment quelque chose que je ne voudrai pas faire, je ne crois pas qu’il me le reprocherait. Cependant Tohma est la personne la plus précieuse pour moi et je ne pourrais jamais ne pas faire ce qu’il me demande. Il compte beaucoup trop pour mon cœur, répliqua Miragegaogamon.
Surpris, Tohma leva la tête vers son partenaire et se sentit un peu confus par ses paroles lorsque Miragegaogamon tourna sa tête vers lui puis la baissa avant puis se retourna de nouveau vers Alphamon.
_Je … J’aime Tohma ! cria Miragegaogamon.
Surpris, Tohma fixa son partenaire puis s’avança lentement vers lui pour poser sa main sur sa jambe et la frotta doucement.
_Je … je t’aime aussi, Miragegaogamon, murmura Tohma.
_Les humains et les digimon ensemble, grogna Alphamon. C’est ridicule !
_Non ! Moi aussi, j’aime Mike et je tiens à lui plus que tout ! s’écria Warsorcemon.
_Ces humains vont asservent ! Vous êtes indignes d’être appelés digimon ! lança Alphamon.
_Tu n’es pas en position de discuter, rappela Miragegaogamon en resserrant sa chaine.
_Une seule attaque et j’en finis avec toi, ajouta Warsorcemon d’un ton menaçant.
_Vous ignorez tout de mon pouvoir, ricana Alphamon.
Au même moment, Alphamon libèra de l’énergie autour de tout son corps et réussit à la canaliser pour écarter les chaines puis repoussa Miragegaogamon qui vola sur plusieurs avant de s’écraser sur un arbre qui fut déraciné. Ensuite il se tourna vers Warsorcemon et lui lança une puissante salve d’énergie qui le balança sur une balançoire.
_Miragegaogamon ! Warsorcemon ! cria Tohma.
_Je croyais que leur pouvoir était imbattable, fit Alphamon amusé.
Serrant ses poings, Tohma fulminait et ses yeux envoyaient des éclairs mais il se contenta de garder le silence.
_Tu ne dis rien, humain. Tu admets donc ta défaite ? demanda Alphamon.
_Jamais ! cria immédiatement Tohma. Miragegaogamon !
En entendant la voix de son partenaire, Miragegaogamon se redressa et revint vers lui.
_Je suis prêt, Tohma, dit Miragegaogamon.
_Tu es prêt à encore souffrir ! rétorqua Alphamon. Boule Alpha !
De ses deux poings, Alphamon créa une grande sphère d’énergie qu’il balança sur Miragegaogamon. Le digimon s’écroula à terre mais se releva pour lancer son boulet sur son adversaire sauf que celui ci lui ôta d’un coup de pied bien plaçé.
L’arme du digimon fut projeté dans les airs et tomba au-dessus de Warsorcemon qui la reçut en pleine tête. Le digimon perdit alors connaissance et s’écroula sur le sol.
_D’abord Mike, maintenant Warsorcemon, fit Tohma en poussant un grognement. A présent, nous sommes vraiment seuls !
_Nous ne sommes pas seuls, Tohma, nous sommes ensemble, rappela Miragegaogamon.
_Tu as raison, approuva Tohma avec un sourire. Nous sommes ensemble.
Brusquement, Alphamon apparut derrière Miragegaogamon et lui flanqua un coup de pied dans le dos avant de le pousser complètement en avant. Celui ci tomba au sol lorsque son adversaire utilisa son attaque Rayon Alpha qui perça une brèche dans son armure.
Serrant les poings, Tohma se demanda comment il pouvait supporter les hurlements de douleur de son partenaire et se rendit compte qu’il ne les supportait vraiment pas.
_J’ai assez joué, déclara Alphamon. Bombe Alpha !
Alphamon ouvrit en grand ses bras pour libérer une intense salve d’énergie qui commença à recouvrir tout le jardin. Dans un ultime effort, Miragegaogamon rampa jusqu’à son partenaire pour se placer juste au-dessus de lui puis allongea le bras pour attraper le corps de Mike et le mit sous lui.
Quelques minutes, l’énergie libérée par Alphamon recouvrit tout le jardin et créa une incroyable explosion qui détruisit tout autour d’eux comme les arbres et le mur d’enceinte.
Un quart d’heure plus tard, Tohma ouvrit les yeux et sentit sur lui un corps puis le tâta de samain. Il sentit alors une fourrure et comprit que c’était Gaomon.
Se redressant, il serra Gaomon contre lui en essayant de lui faire dire quelque chose.
_Gaomon, dis quelque chose, s’exclama Tohma.
_J’ai essayé, master … pardon … d’avoir échoué, murmura Gaomon.
Sur ce, le digimon perdit conscience et sa tête retomba sur le torse de Tohma.
_Gaomon ! cria Tohma.
Au même moment, Mike se releva et tourna la tête vers Demisorcemon qui avait perdu lui aussi connaissance.
_Demisorcemon ! s’écria Mike.
_Tu es enfin réveillé ? fit Tohma.
_Vous avez battu Alphamon ? demanda Mike soucieux.
Tohma posa son partenaire sur le sol puis se releva et marcha quelques mètres avant de s’arrêter. Devant lui se tenait un immense trou digital qui s’étendait sur une bonne centaine de mètres en direction du quartier de Shibuya. Au loin, il fixa Alphamon qui lança son attaque Rayon Alpha sur un immeuble et le digitalisa.
_Non … , répondit Tohma dans un murmure.
_Alors … c’est fichu ? Ce n’est pas possible ! s’exclama Mike.
_Non, il reste encore un moyen ! lança Tohma. La technique Daimon Masaru !
_Qu’est que cela signifie ? demanda Mike.
_Cela veut dire qu’on abandonne toute méthode et raisonnement pour se concentrer sur des moyens directs ! répliqua Tohma.
Ressentant la colère qui s’agitait en lui, le jeune homme libèra alors une intense colonne de digisoul qui s’élèva jusqu’au ciel.
_Quel est le but de … ? fit Mike.
_Parfois, il ne sert plus à rien de réfléchir, trancha Tohma. C’est un de ces moments !
Baissant la tête, Mike se demanda ce qui arrivait à Tohma. D’habitude son ami restait toujours si maitre de lui et ne cédait pas à la colère. Pourtant ce combat semblait avoir eu raison de cela comme si il avait été poussé dans ses retranchements.
Cependant Mike songea que son ami en savait plus que lui sur les digimon et la digisoul et se décida à lui faire confiance. A son tour, il libèra une intense colonne de digisoul qui s’élèva jusqu’au ciel.
Répondant à la digisoul, Gaomon et Demisorcemon ouvrirent peu à peu les yeux puis flottèrent pour se placer dans la colonne de son partenaire. A l’intérieur de la sienne, Gaomon évolua en Gaogamon, Matchgaogamon et Miragegaogamon. Dans la sienne, Demisorcemon évolua en Sorcemon, Darksorcemon et Warsorcemon.
Lentement, très lentement, Tohma et Mike avancèrent leur main pour la placer juste l’une contre l’autre.
Le digivice violet et le digivice bleu s’illuminèrent et affichèrent le message « Fusion Evolution ». Les deux colonnes de digisoul dans lesquelles se trouvaient Warsorcemon et Miragegaogamon tourbillonèrent pour former une double hélice avant de se digitaliser. Le premier qui réapparut fut Miragegaomon sauf que les jambes et les mains avaient disparus. Ensuite les jambes et les mains de Warsorcemon se fixèrent sur lui puis sa toge le recouvrit complètement. Sur sa tête se matérialisa le chapeau de Warsorcemon. Enfin la lance avec le boulet de Miragegaogamon apparut dans sa main droite et le sceptre magique de Warsorcemon dans la gauche. Le digimon apparut dans une lumière blanche aveuglante entouré par une digisoul bleue en criant « Miragesorcemon ».
Miragesorcemon s’accroupit au sol et prit d’une main Mike et de l’autre Tohma avant de les déposer chacun sur une épaule puis se précipita pour flotter au-dessus du trou digital afin de retrouver Alphamon.
_Tu avais prévu cela ? c’est génial ! s’écria Mike.
_Je n’ai rien prévu du tout, répliqua Tohma. J’ai agi aussi instinctivement que Masaru aurait pu le faire.
Quelques instants plus tard, Miragesorcemon arriva derrière Alphamon qui détruisait un immeuble lorsqu’il lui envoya son attaque Mirage Energie Magique. Celle ci consistait à produire une assez grosse boule d’énergie de couleur argentée avec ses mains puis à la propulser sur Alphamon.
Se prenant l’attaque de dos, Alphamon bascula en arrière et tomba sur une école primaire qui était heureusement vide.
_Qui es tu ? demanda Alphamon surpris.
_Je suis un vieil ami, révèla Miragesorcemon, et je viens de montrer quel pouvoir ont ensemble un humain et un digimon.
_Je vous ait battu ! lança Alphamon. Vous devriez être en train d’agoniser !
_Sous-estimer le pouvoir des humains est ton erreur, répliqua Miragesorcemon.
Poussant un grognement, Alphamon se releva et créa une salve d’énergie pour l’envoyer sur son adversaire mais Miragesorcemon fut plus rapide et tendit son sceptre où brilla d’une petite lueur rouge qui annula son attaque.
_A présent, attention à droite ! lança Miragesorcemon. Boulet Magique !
Aussitôt Miragesorcemon serra fermement la chaine avec son boulet qui se mit à étinceler puis l’envoya vers Alphamon. Celui ci le prit en pleine face et tomba au sol.
_Attention à gauche ! reprit Miragesorcemon. Lance Pouvoir !
Rapidement, Miragesorcemon leva son sceptre et se précipita vers Alphamon pour lui enfoncer en pleine poitrine. Celle ci se mit à luire et s’enfonça somme du beurre dans l’armure de son adversaire.
_Dernière attaque ! annonça Miragesorcemon. Impact Magique !
Joignant avec ses mains le boulet et son sceptre, Miragesorcemon commença à réciter une formule magique avant de projeter ses armes sur la poitrine d’ Alphamon. Cela déclencha une incroyable explosion dans laquelle le digimon fut détruit et redevint un digi-œuf doré avec de nombreux points noirs.
Ensuite Miragesorcemon déposa Mike et Tohma sur la chaussée puis régressa afin de redevenir Wanaymon et Poyomon qui rejoignirent leur partenaire.
_Wanyamon, cela faisait longtemps, dit Tohma avec un sourire.
_Poyomon, tu as été génial ! s’exclama Mike.
_A présent, il ne nous reste plus qu’une chose à faire, déclara Tohma.
_Nous devons arrêter Kogure et vite ! s’exclama Mike.


Chapitre 66 :  Le retour du héros

Au Digital World, les choses se présentaient plutôt mal pour Guillaume et Darktyrannomon. Au début, le combat contre Elke avait semblé très simple où ils avaient battu facilement tous ses digimon. Cependant la dernière des mauvais Tamers avait réservé un tour plus difficile pour la suite: elle avait fait appel à Hawkmon, son partenaire, et l’avait fait évoluer en Valdormon pour tenir tête à Darktyrannomon.
Depuis le sol, Guillaume contemplait son partenaire et Valdormon qui ne cessait de tourner autour de lui. Serrant les poings, le jeune homme se rendait compte qu’il se trouvait face à une situation difficile: ce digimon était au niveau Ultime et son partenaire n’abait aucune possiblité d’accéder jusque là. Cependant il se refusa à abandonner. Qu’importe ce qui pouvait lui arriver, Guillaume n’avait nullement l’intention de baisser bras et continuerait à combattre jusqu’au bout. Jamais, il n’abandonnerait.
_Dark, il faut battre ce gros oiseau ! cria Guillaume.
_Tu es au courant qu’entre un Adulte et un Ultime, il y a une grosse différence de niveau ou tu es juste le plus mauvais Tamer qui existe ? lança Elke.
_Qu’importe notre niveau, Dark et moi combattrons toujours ! s’écria Guillaume.
_Oui, je lutterai toujours avec Guillaume ! ajouta Darktyrannomon en grognant.
Poussant un long grognement, Darktyrannomon tourna la tête puis tendit sa patte pour saisir Valdormon mais le digimon était vraiment très agile et passa juste en dessous de la patte de son adversaire. Il remonta ensuite puis lança son attaque Purge Brillante. A partir de ses ailes, il projetta une gigantesque boule de feu sur Darktyrannomon.
Sous le choc de l’attaque, le digimon fut jeté contre un rocher qui se brisa net sous son poids. Il demeura quelques instants immobile puis se remit debout.
Depuis le ciel, Valdormon descendit en piqué et Darktyrannomon voulut le saisir entre ses mains mais le digimon bifurqua sur la droite avant de tourbilloner autour de lui. Le digimon ne savait plus quand attaquer.
_Dark, attaque dès que Valdormon est devant toi ! ordonna Guillaume.
_Guillaume, je ne le vois pas, avoua Darktyrannomon.
Poussant un soupir, Guillaume regretta un court instant de ne pas avoir un partenaire doté d’une intelligence un peu plus élèvée puis se décida à lui donner des ordres.
Reportant son attention sur le combat, Guillaume se concentra au maximum pour ne fixer que Valdormon tourner autour de Darktyrannomon et quand il fut devant celui ci:
_Maintenant, Dark ! cria Guillaume Fire Blast !
Aussitôt Darktyrannomon déclencha son attaque Fire Blast qui cracha d’immenses flammes droit devant lui sauf que Valdormon était déjà passé et l’attaque se perdit sur une montagne en face d’eux.
_La vitesse de Valdormon est trop importante, répliqua Elke. En déclenchant ton attaque au moment où il passe, il est de l’autre côté !
Comme pour démontrer cette affirmation, Valdormon s’immobilisa derrière Darktyrannomon et utilisa son attaque Purge Brillante qui projeta son adversaire vers le bout de la plate-forme rocheuse. Sous son poids, celui ci bascula et tomba en arrière.
_Dark ! hurla Guillaume.
Serrant les poings, Guillaume se sentit horrifié de voir son partenaire disparaître puis se rassaisit en songea qu’il devait impérativement l’aider mais il ne savait même pas comment.
Devant lui, Elke observait son adversaire puis tourna la tête vers le précipice puis la retourna vers Guillaume avant de la baisser.
_Je suis désolée … je ne voulais gagner ainsi, murmura Elke tristement.
_Dark …, fit Guillaume.
Tombant à genoux, Guillaume posa ses mains sur le sol et ne put croire qu’il ne pouvait pas aider son partenaire. Il se souvint des moments passés avec Blackagumon, de ses combats avec Darktyrannomon, de sa première évolution en Kimeramon … Le jeune homme sentit ses yeux le piquer puis une larme coula le long de sa joue et s’écrasa au sol avant que son visage soit couvert peu à peu de larmes.
_BLACK ! hurla Guillaume.
Pendant ce temps, Darktyrannomon avait basculé dans le vide mais celui ci n’y était pas tombé car il avait parvenu à se retenir à la falaise avec ses puissantes griffes. Pas à pas, il remonta vers le haut et avec bien des efforts, il réussit à se hisser sur la plate-forme.
Titubant un peu, Darktyrannomon lutta contre les douleurs lui donnant envie de s’écrouler puis leva la tête vers Valdormon qui s’était immobilisé en plein ciel. Profitant de l’occasion, le digimon envoya son attaque Fire Blast à pleine puissance vers celui ci avant de s’écrouler sur le sol en provoquant les effets d’un tremblement de terre.
_DARK ! cria Guillaume.
Dans le ciel, l’attaque Fire Blast s’était dirigée vers Valdormon et l’avait atteint sauf que celui ci se protégea en recouvrant ses ailes de flammes.
Apercevant son partenaire tomber au sol, Guillaume se releva vite et se depêcha d’essuyer ses pleurs pour courir vers lui. Il s’immobilisa devant le digimon et lui caressa le bras droit avant de lui flanquer un coup de poing.
_Crétin ! Ne me refais plus une pareille peur ! lança Guillaume.
_Je préfère cela, dit Elke en retrouvant le sourire.
_Guillaume … j’ai mal …, dit Darktyrannomon.
_Dark, il faut continuer ! l’encouragea Guillaume. Nous n’abandonnons pas, hein ? Qui sont les meilleurs partenaires ? Qui sont les plus forts ?
_C’est … nous, répondit Darktyrannomon.
_Alors relève toi et prouvons le ! s’écria Guillaume.
L’œil de Darktyrannomon se mit à briller de nouveau et celui ci se redressa lentement mais réussit à se remettre debout.
_A présent, passons au niveau supérieur ! décida Guillaume. Let’s rock !
_Darktyrannomon, évolution ! Kimeramon !
Aussitôt Kimeramon émit une sorte de long grognement puis s’envola vers Valdormon sauf que celui ci l’accueillit plutôt mal: il lui lança son attaque Purge Brillante au visage mais Kimeramon se protégea avec ses bras puis se jeta sur son adversaire. Cependant celui ci vola très vite et fut hors de portée.
Essayant d’atteindre Valdormon, Kimeramon poursuivit son adversaire mais celui ci savait parfaitement voler et le distançait de plusieurs mètres. Brusquement, Valdormon apparut derrière lui et le poussa. Celui ci tomba au sol et s’y écrasa puis il lança son attaque Purge Brillante qu’il subit sans avoir avoir pu se relever.
_Kime ! s’écria Guillaume. Tu vas bien ?
Comme pour répondre à son partenaire, Kimeramon se redressa et leva la tête pour apercevoir Valdormon au-dessus de lui. Aussitôt il s’envola vers lui et voulut l’attaquer mais son adversaire s’enfuit encore et le distança encore une fois.
Soudain Valdormon recommença sa précédente attaque en approchant son adversaire et le jettant au sol avant d’utiliser son attaque Purge Brillante.
A nouveau, Kimeramon se redressa et s’envola encore une fois pour poursuivre son adversaire. Ce jeu dura une fois, deux fois, trois … une dizaine de fois, quinze fois … jusqu’au moment où Kimeramon s’écroula au sol et ne sut plus se lever.
_KIME ! cria Guillaume.
_Tous les deux, je reconnais que vous de grands et valeureux adversaires et ce combat a été exceptionnel, annonça Elke, mais vous avez atteint la limite de vos forces.
_Non ! Je refuse d’abandonner ! rétorqua Guillaume.
_Valdormon, termine ce combat ! ordonna Eke.
Aussitôt Valdormon lança son attaque Aurore Ondulation: celle ci consista à émettre de puissants rayons de lumière avec ses ailes puis ceux ci frappèrent ensemble le corps de Kimeramon qui hurla de douleur.
Frappé de douleur partout, le digimon eut l’impression de ne plus sentir son corps lorsqu’il finit par régresser en Blackagumon qui tomba à genoux avant de s’écrouler au sol.
_Black ! Oh non ! soupira Guillaume en poussant un grognement.
_C’est fini, déclara Elke.
Courant vers Blackagumon, Guillaume s’agenouilla auprès de lui et le prit dans ses bras pour le soutenir lorsque celui ci se redressa et s’écarta quelque peu.
_Je veux combattre encore, dit Blackagumon.
_Tu es blessé, Black, fit Guillaume.
_Je veux combattre ! s’écria Blackagumon. JE VEUX COMBATTRE ENCORE !
Au fur à mesure que Blackagumon s’énerva, son corps se recouvrit d’une digisoul orange avant de devenir très importante.
_Black, tu as … de la digisoul, s’étonna Guillaume.
_Si tu pouvais y répondre, je pourrais encore combattre, soupira Blackagumon.
_Black …, murmura Guillaume.

Dans une salle souterraine située sous la plate-forme rocheuse, l’homme retenu au mur avait les yeux grand ouvert et se demanda ce qui pouvait se passer lorsqu’il ressentit une digisoul en surface. Cependant ce qui le troubla fut que cette digisoul était comme la sienne.
_Agumon ! Il faut sortir ! cria l’homme.
Face à l’homme, un Agumon, portant des bandes rouges en cuir aux bras, était attaché au mur par les bras. Celui ci s’éveilla et regarda l’homme.
_Mais aniki, nous ne pouvons pas sortir, dit Agumon. Ces enfants nous surveillent.
_Chika est en danger ! s’écria l’homme.
_Chika ? répèta Agumon étonné.
_De plus, le Digital World s’est vidé des humains qui y étaient. En fait, je ne ressens plus qu’un seul humain grâce à la digisoul que je ressens et c’est une fille, révèla l’homme.
_Tu as vraiment devellopé ton potentiel, aniki ! s’exclama Agumon. Je suis si fier de toi !
En ayant assez d’écouter le digimon, l’homme fit apparaître une digisoul orange autour de ses poings et fit un effort important brisant les anneaux de fer qui retenaient ses poignets.
L’homme fit quelques pas en se frottant les poignets pour les désengourdir après tant d’années de captivité puis alla vers Agumon puis cogna sur les anneaux qui retenaient les bras du digimon en utilisant sa digisoul. Ceux ci furent détruits d’un coup et Agumon sauta au sol.
_On y va, aniki ? demanda Agumon.
_Let’s go, Agumon ! s’exclama l’homme.
L’homme et le digimon sortirent de la salle obscure et s’élancèrent dans un couloir tout aussi sombre pour être arrêtés devant une grille. L’homme utilisa à nouveau sa digisoul pour la défoncer puis tous passèrent au travers et remarquèrent les échelons.
_La sortie est par ici, dit l’homme.
Montant en tête, l’homme gravit rapidement les échelons alors qu’ Agumon peina un peu puis poussa la bouche d’égout où il apparut juste à côté de Guillaume et Blackagumon.
_Aniki, j’ai quelques soucis ! cria la voix d’ Agumon.
L’homme eut à peine le temps de se retourner pour se pencher vers le trou qu’il entendit le bruit d’une chute. Il poussa un soupir et se demanda comment il avait pu hérité un tel partenaire aussi maladroit.
En entendant le bruit derrière lui, Guillaume se retourna et aperçut près de lui un homme proche de la trentaine aux cheveux bruns dont une petite queue pendait derrière, des yeux verts et il portait un tee-shirt noir sous une veste sans manche rouge et blanche ouverte, un jean vert foncé ainsi que des baskets oranges et noires. Autour de son cou étaient attachés un pendentif et un digivice orange et noir.
Guillaume fut vraiment étonné et ne cessa de fixer le nouveau venu qu’il venait de reconaitre tout de suite.
_Masaru ! cria Guillaume.
_Tu dois dire Masaru-sama ou Daimon Masaru-sama, gamin ! lança l’homme.
_J’avais raison, fit Guillaume avec un sourire amusé.
Soudain Guillaume se souvint des paroles de Tohma: celui ci avait testé les digisoul des membres du DS et il s’était avéré que celle de Masaru était compatible avec son organisme. Le jeune homme se mit à sourire en songeant qu’il avait un nouvel espoir pour remporter ce combat et battre Elke.
Se mettant debout, Guillaume s’avança vers Masaru et lui tendit la main.
_Je suis vraiment ravi de te connaître enfin, Masaru-sama, dit Guillaume.
Faisant un large sourire, Masaru tendit sa main et serra celle de Guillaume comme si il voulait l’écraser sauf que celui ci résistait avec beaucoup de force.
A ce contact de force, la digisoul de Masaru apparut autour de tout son corps puis celle ci se répandit progressivement sur le poing de Guillaume, recouvrit son bras suivi de l’ensemble de son corps. Lorsque les corps des deux humains furent complètement couverts de digisoul, celle ci réintégra leur propre corps.
Les yeux agrandis plusieurs centimètres, Guillaume lâcha vivement la main de Masaru puis saisit son digivice.
_Ouais ! J’ai enfin ma digisoul ! se réjouit Guillaume.
Serrant fortement son digivice dans sa main gauche, Guillaume ferma les yeux et songea à ses amis qui combattaient sans lui depuis un long moment et souhaita pouvoir les rejoindre avec Blakagumon ainsi que Masaru. A ce moment, une lueur orange sortit de son corps puis monta jusqu’au ciel sous forme d’une colonne avant d’entourer uniquement le corps du garçon. Il saisit alors son digivice et scanna sa digisoul faisant évoluer son digivice en un digivice de couleur noire avec du orange sur le côté tandis que les cinq étoiles étaient remplies d’or.
_Black, tu es prêt à combattre à nouveau ? demanda Guillaume.
_Oh oui ! Depêche toi de me faire évoluer ! s’écria Blackagumon, les yeux rêveurs.
_C’est parti ! Digisoul Charge ! Overdrive ! cria Guillaume.
Le digivice noir s’illumina et afficha l’image d’un dragon puis Guillaume le saisit pour scanner toute la digisoul qui l’entourait en criant « Digisoul Charge ! Overdrive ! ». Les cinq étoiles du digivice s’illuminèrent puis une apparut sur le front de Blackagumon dont la peau se digitalisa pour n’être recouvert que d’un quadrillage noir digital puis il se digitalisa. Un dragon se matérialisa, recouvert d’un quadrillage noir digital, puis fut recouvert par une fourrure orange tandis que ses pattes et ses quatres bras furent coloriés en noir. Ensuite une ombre blanche de lui-même se fixa sur son dos puis deux immenses canons se posèrent au-dessus de cette ombre. Le digimon apparut dans un espace complètement noir rempli de digisoul orange en criant « Milleniunmon ».
_Elke, le combat n’est pas fini ! cria Guillaume.
_Tu es incroyable, fit Elke. Tu sembles fini et tu réapparais encore plus fort …
_Je suis comme le phénix: je renais de mes cendres ! s’écria Guillaume.
Au même moment, Milleniumon fixa Valdormon avec ses canons et lança son attaque Dimension Destruction qui toucha l’oiseau digimon le faisant tomber au sol. Ensuite il utilisa son attaque Temps Illimité pour faire régresser son adversaire en Hawkmon qui s’écroula au sol et perdit connaissance.
_Hawkmon … , murmura Elke. J’ai perdu …
_Génial ! s’exclama Masaru enthoustiasmé.
_Aniki, je suis là ! cria Agumon en sortant de la bouche d’égout.
Pendant ce temps, Milleniumon redevint Blackagumon puis Guillaume marcha vers Masaru et Agumon pour lui expliquer la situation.
_Alors tu es un de ces Tamers que Kogure a voulu utiliser pour réaliser ses plans complètements stupides ? fit Masaru.
_Je suis pas un Tamer mais le meilleur Tamer, se vanta Guillaume.
_Puisque tu utilises ma digisoul, c’est vrai, assura Masaru.
_A présent, je dois retrouver mes amis ! s’exclama vivement Guillaume.
_Ils ne sont pas au Digital World. Je ne ressens aucune digisoul ici, dit Masaru.
_Tu peux ressentir la digisoul ? s’étonna Guillaume.
_Après plusieurs années, j’ai découvert de nouvelles facultées à la digisoul. Je crois que j’étonnerai papa, expliqua Masaru.
_En attendant, je pense que mes amis et le DS a certainement du partir au monde réel afin d’arrêter Kogure, fit Guillaume. Je veux être celui qui enverrai son poing dans la face de cet stupide humain !
_Je connais un moyen de se rendre à ton monde, révèla Masaru. Kogure a dissimulé un portail dans les égouts.
_Montres vite nous ça, Masaru-sama ! s’exclama Guillaume.
_Oh oui ! Je veux vite combattre encore à nouveau ! dit Blackagumon.
_Moi aussi je veux combattre, aniki ! s’écria Agumon. Depêchons nous vite !


Chapitre 67 : Le maitre de l’Europe – partie 1

Allongés l’un contre l’autre, Jérémie et Dorumon dormaient sur un matelas usagé qui avait été placé à l’intérieur d’un tuyau où avait été amenagé une sorte de chambre. Sans faire attention aux lieux, les deux partenaires n’avaient guère fait les difficiles et s’étaient endormis dès qu’ils furent tombés sur le matelas.
A travers les égouts, le jeune Max courait le long des berges ne se souciant plus de tomber dans l’eau croupie tellement il devenait famillier à ce refuge et il sautait sur une autre berge quand celle où il se trouvait était interrompue.
_C’est pas vrai ! C’est pas vrai ! C’est une catastrophe ! cria Max.
Soudain le jeune garçon atteignit l’entrée secrète du refuge où il entra pour rejoindre la salle principale qui était vide. Dans la journée, celle ci était souvent remplie de jeunes enfants qui jouaient encore, des femmes lavant le linge tout en surveillant les petits mais surtout un groupe d’hommes solides gardant l’entrée.
Cependant c’était encore la nuit, trois heures du matin, et Max savait que tous dormaient encore. La nuit était le temps des rêves et rêver était devenu le seul espoir auquel les gens essayaient encore de se raccrocher. Aucun d’eux ne perdrait une occasion pour s’évader de cet endroit et à ce moment même par le profit d’un simple rêve.
_Hey ! Qui va là ? l’interpela une voix.
Surpris, Max sursauta un peu et reconnut la voix du vieux Emile. Celui ci souffrait d’insomnie et avait voulu aider leur communauté en gardant le refuge la nuit.
_C’est juste moi, Emilie, dit Max. Max, le hardi !
_Que fais tu là si tard, jeune morveux ? fit Emile.
_Je veille moi aussi, répondit Max. je suis sorti à l’extérieur …
Max baissa la tête en sachant qu’avouer cette phrase était l’aveu d’un crime puisque personne de la communauté n’avait l’autorisation de quitter les égouts.
_Tu vas avoir des ennuis, vilain morveux, le prévint Emile.
_Je déteste être enfermé ici sans nouvelles. Je veux savoir ce qui se passe en surface si nous sommes en danger ou non , objecta Max. J’ai eu raison …
_Qu’est qui se passe ? demanda Emile troublé.
_Le seigneur Craniunmon a nommé un gouverneur pour chaque région de la quatrième province. Pour la région belge, c’est Paildramon qui vient d’être nommé, révèla Max.
_Paildramon ? s’écria Emile. Mais c’est horrible !
_Je sais, soupira Max. Dès que j’ai su, j’ai pensé tout de suite …
_Il parle toujours de détruire les systèmes d’égout où nous avons trouvé refuge. A présent qu’il a réel pouvoir, il va … , paniqua Emile.
Au même moment, Max baissa la tête dont le visage montrait une réelle inquietude mais aussi un abattement que le vieil homme n’avait jamais vu jusqu’à maintenant.
_Max, que se passe t-il encore ? demanda Emile.
_Paildramon a pris la décision de détruire tout le système d’égout mais aussi les humains qui seront découverts à l’intérieur seront fait prisonniers et executés sur la place publique de Bruxelles pour montrer ce qui en coûte de se soustraire ou de résister à l’autorité du maitre suprême, révèla Max.
_Ce n’est pas possible ! s’écria Emile.
_Il faut réveiller tout le monde et fuir, décida fermement Max.
Soudain deux hommes d’une trentaine d’années portant chacun un fusil à l’épaule arrivèrent en courant et s’arrêtèrent près du veilleur et de l’enfant.
_Nous sommes pris au piège ! s’exclama le premier homme, un blond.
_Que se passe t-il encore ? demanda Emile.
_Il y a des Greymon qui gardent l’entrée de chaque sortie, répondit, l’autre homme, un brun.
_Ils veulent nous empêcher de fuir, comprit Max. Ils nous veulent tous vivants pour avoir davantage de personnes à tuer.
_Que racontes tu encore toi ? lança l’homme brun.
Envoyant d’abord un regard enervé, Max raconta ensuite son récit et les perspectives d’une prochaine attaque où toute leur communauté risquait d’être capturée puis tuée.
_Il ne nous reste plus qu’à nous tuer nous-même, songea Emile. Cela nous donnera plus de glore à mourir en martyrs.
_Non ! cria Max. Je crois que nous avons encore un espoir.
_De quoi parles tu, gamin ? s’étonna l’homme blond.
_Vous vous souvenez du garçon et du digimon que j’ai amené ici ? Ce garçon m’a raconté qu’il était un Tamer et son but était de battre Kogure, le maitre suprême. Si il veut défier le maitre suprême, il doit être très fort, non ? Donc assez fort pour nous protéger, dit Max.
_Au point où nous en sommes, nous n’avons plus rien à perdre, jugea Emile.
Aussitôt Max se mit à courir vers la porte du fond qu’il ouvrit en un éclair puis s’engouffra dans un large couloir. Il le traversa puis prit un autre tunnel sur la droite suivi d’encore un autre sur la gauche avant de déboucher dans une immense d’où partaient des tuyaux. A l’intérieur de ces tuyaux était installé une chambre rudimentaire.
S’avançant dans la pièce, Max leva la tête et chercha du regard la chambre où dormaient Jérémie et Dorumon puis les remarqua à l’étage trois.
Le jeune garçon s’approcha alors d’une des échelles et monta sur les barreaux atteignant le premier étage d’abord. Celui ci était amenagé à soixante centimètres du sol et on avait construit un plancher en bois le long des murs d’une largeur de deux mètres. Ensuite le garçon monta jusqu’au second étage qui était amenagé de la même manière et construit à un mètre trente du sol. Finalement, il atteignit le troisième étage, bâti à un mètre quatre vingt du sol.
Marchant sur le plancher, Max songea qu’il n’aimait guère ce système bien qu’il était vraiment très pratique et leva les yeux en se souvenant qu’il existait encore quatre étages au-dessus de lui. Au dernier étage, la hauteur avec le sol était de quatre mètres dix.
Pressant le pas, Max se dirigea vers la couchette où dormaient Jérémie et Dorumon puis s’agenouilla près du garçon en écartant le digimon car il en avait un peu peur. Il se mit alors à secouer Jérémie qui s’éveilla rapidement.
_C’était déjà l’heure ? demanda Jérémie.
_Nous avons un souci, dit Max. Des digimon vont attaquer les égouts et les détruire tandis que nous allons être capturés et tués.
_Quel genre de digimon ? fit Jérémie.
Au même moment, Dorumon se redressa complètement et se mit debout.
_Il faut y aller, Jérémie ! s’exclama Dorumon. Trop de vies sont en jeu pour que l’on se permette de rester là à discuter !
_Mais Dorumon … , commença Jérémie.
_Jérémie, te souviens tu quand tu m’as dit que tu voulais encore être avec moi ? fit Dorumon.
_Bien sur que oui ! s’exclama vivement Jérémie.
_Quelle réponse t’ai je faite alors ? reprit Dorumon.
_Tu m’as dit que … je devais aussi combattre, répondit Jérémie.
_Oui … tu es toujours réticent à combattre, pas vrai ? dit Dorumon.
_Je suis désolé, Dorumon. J’ai si peur de te perdre, murmura Jérémie en baissant la tête.
_Je sais mais je t’ai aussi dit que cela montrait ton amour, rappela Dorumon.
Jérémie fixa son partenaire dans les yeux et se mit à sourire puis se leva.
_Allons combattre ! s’écria Jérémie.
Aussitôt les deux garçons et le digimon descendirent par l’échelle puis Max leur montra une sortie évitant de repasser par l’ensemble des tunnels du refuge. Ils traversèrent une longue galerie avant d’arriver à une porte en bois muni de cinq verrous pourvus chacun d’une serrure. Max ouvrit une boite près de la porte et sortit un trousseau de clés avec lequel il ouvrit chaque serrure des verrous puis poussa le loquet.
Quelques instants plus tard, le trio fut hors du refuge et se retrouva sur une berge avec de l’eau croupie circulant en dessous.
_Suivez moi ! cria Max.
S’élançant à la vitesse d’une flèche, le garçon courut avec une belle prestance le long des berges mais Jérémie et Dorumon n’avaient ni sa pratique ni son expérience. Tous deux ne parvenaient pas à le suivre à moins de trois mètres derrière lors que la berge arrêta pour reprendre de autre côté avec un bon mètre en largeur d’eau croupie.
Sans hésiter, Max continua sa course et ne s’arrêta pas un centième de seconde puis sauta l’obstacle pour se réceptionner agilement de l’autre côté.
_Allez, c’est facile ! leur cria Max.
S’étant immobilisés au bord de la berge, Jérémie et Dorumon ne cessèrent de fixer l’eau puis la distance à parcourir en saut puis échangèrent un regard de connivence.
_Je connais une meilleure sortie, dit Jérémie.
_Dorumon, évolution ! Dorugamon !
Aussitôt Jérémie attrapa la patte droite de son partenaire et fit un signe à Max pour l’inviter à montrer. Celui ci était complètement étonné mais il sauta tout de même pour s’accrocher à la queue du digimon puis rejoignit Jérémie sur son dos.
Au même moment, Dorugamon vola jusqu’au plafond et le défonça. De nombreuses pierres s’effonfrèrent alors mais il passa au travers et se retrouva à l’air libre.
_Il s’est transformé ? s’étonna Max. Comment est ce possible.
_Ca s’appelle une évolution. Les digimon évoluent toujours, expliqua Jérémie.
_Donc ce n’est plus Dorumon maintenant, comprit Max.
_Ne dis pas de bêtises ! Dorugamon reste toujours le même, s’exclama Jérémie.
_Mais il a changé, objecta Max.
_Si un digimon change d’apparence, son cœur ne change jamais, répliqua Jérémie.
En même temps, Jérémie étendit ses bras autour du cou de son partenaire et lui caressa doucement sa fourrure.
_Jérémie, des digimon ! annonça Dorugamon.
Dorugamon commença alors à descendre en piqué et Jérémie aperçut cinq Greymon qui gardaient une bouche d’égout. Dorugamon forma un boulet de canon autour de ses pattes et le projeta vers l’un d’eux qui se détruisit. Il recommença cette attaque quatre fois éliminant un par un chaque Greymon qui redevint un digi-œuf.
Ensuite le digimon vola à travers la capitale belge et ralentit à chaque fois qu’il repèra un groupe de Greymon qu’il détruisait. Toute cette opération dura trois bonnes heures mais quand le soleil se leva, toutes les entrées surveillées par des digimon étaient libres.
_Super ! On va pouvoir fuir ! se réjouit Max.
Dorugamon vola encore quelques instants puis aperçut les restes d’une place détruite lors de l’invasion et descendit pour s’y poser. Les deux humains sur son dos sautèrent à terre puis il régressa en Dorumon.
_Il est redevenu comme avant ? s’étonna Max.
_Les digimon changent constamment d’apparence, déclara Jérémie.
_Les digimon sont vraiment étranges, songea Max dans un murmure.
Soudain le garçon réalisa qu’il était urgent d’avertir ses compagnons pour que ceux ci soient évacués et s’empressa de partir en courant vers une plaque d’égout qu’il souleva vite.
_Ce gamin ne sait pas rester en place, rigola Jérémie.
Tous deux allaient le suivre lorsqu’une armada de Tankmon déboula sur la place et les encercla puis l’un d’eux dona un coup de semonce qui atterit juste à côté de Max qui s’immobilisa sur le champ.
_On est sensés faire quoi maintenant ? demanda Max.
_Combattre ! s’écria Dorumon. Tu es prêt, Jérémie ?
_Oui ! cria Jérémie. Allons y, Dorumon !
_Dorumon, évolution ! Dorugremon !
Aussitôt Dorugremon se précipita pour charger un Tankmon qui se renversa sur le côté et en heurta un autre. Celui ci vola sur plusieurs mètres et s’écrasa sur un autre.
Au même moment, Dorugremon attaquait avec sa tête un Tankmon et en défonçait deux autres, l’un avec sa queue et l’autre avec ses pattes. Le combat dura une bonne demie-heure et s’apparenta plutôt à vrai jeu de massacre lorsque finalement Dorugremon réussit à détruire tous ces digimon tandis que la place jonchaient de digi-œufs.
_Fuis maintenant, Max ! ordonna Jérémie. On va rester pour vous couvrir !
_Je ne fuis pas, je vais évacuer les miens, corrigea Max.
Le garçon ouvrit la bouche d’égout et s’apprêta à y entrer lorsqu’un violent tir de laser atteignit celle ci tandis que l’enfant fut jeté en arrière sous le choc.
A quelques mètres, Paildramon venait de se poser au sol.
_Ainsi les résistants se sont alliés à des digimon, dit Paildramon. Je tuerai ces traitres qui ont osé aider des humains !
_Dorumon et moi n’appartenons pas à la résistance, déclara Jérémie.
Tournant la tête, Paildramon observa Jérémie et Dorugremon en notant que le digimon semblait prêt à passer à l’attaque.
_Et pourquoi combattez vous alors ? demanda Paildramon.
_Je suis un Tamer et Dorumon est mon partenaire, révèla Jérémie. Nous sommes ici pour arrêter ton idiot de maitre suprême !
_Tu es un Tamer ? fit Paildramon. C’est très intérressant car le seigneur Craniunmon a promis une prime à celui qui lui amenerait un Tamer ou un membre du DS.
_Il faudra nous prendre ! s’écria Jérémie. Dorugremon !
Dorugremon chargea et se précipita vers Pailmon sauf que celui ci tendit vers lui sa main droite et lança son attaque Missile Desesperado. Celle ci atteignit le digimon au visage puis il lui donna un violent coup de pied qui projeta Dorugremon sur un tas de grabats.
Sans laisser le temps à son adversaire de se relever, Paildramon utilisa à nouveau son attaque Missile Desesperado plusieurs fois blessant Dorugremon au ventre et au dos. Lorsque celui ci ne fut plus capable de le supporter, il redevint Dorumon dont le corps était couvert d’égratignures et d’ecchymoses.
_Non, Dorumon ! cria Jérémie.
_Je crois que je vous ait pris très facilement déclara Paildramon.
Paildramon tendit le bras et commença à prendre Dorumon par la queue quand il reçut une lame dans le dos qui le fit tomber au sol et lâcha sa proie.
Se relevant, Paildramon découvrit une Dianamon devant lui puis vit une jeune fille, Relena, sauter des bras de celle ci et se réceptionner au sol.
_Nous sommes tes adversaires, déclara Relena.
_Tu es aussi une Tamer ? fit Paildramon. C’est mon jour de chance.
_Je regrette mais j’appartiens au DS. Je suis Norstein Relena, se présenta Relena. Je dois t’informer que Dianamon et moi venons de battre les gouverneurs et tu es le dernier sur la liste avant d’aller défier Craniunmon.
_Tu bluffes ! lança Paildramon.
_Tu vas vérifier cette affirmation, dit Relena. En avant, Dianamon !
Aussitôt Dianamon s’élança et utilisa sa lame pour repousser en arrière Paildramon mais celui ci parvint à se redresser. Il voulut attaquer lorsque Dianamon lança son attaque Luna Cristal qui produisit plusieurs points de lumière bleue claire sur son adversaire au niveau de son front, ses épaules, ses coudes et ses genoux puis un rayon lumineux de la même les relia puis forma comme un cristal emprissonnant Paildramon.
_Attaque finale, Dianamon ! ordonna Relena.
Dianamon écarta ses mains et les plaça à une distance égale de l’une et de l’autre puis déclencha son attaque Luna Explosion. Celle ci consistait à produire une boule d’énergie chargée d’énergie lunaire puis la projeta sur Paildramon qui explosa au contact de cette sphère d’énergie et redevint un digi-œuf.
_La vache ! C’est trop fort ! s’écria Max sidéré.
Au même moment, Dianamon régressa en Lunamon et courut rejoindre sa partenaire pour sauter sur ses épaules en plaçant ses oreilles sur les cheveux de la jeune fille.
_Il a changé aussi, fit Max.
_Tu ne t’attendais quand même pas à ce que je reste ainsi ? fit Lunamon. Ensuite je suis une fille donc je te prie de dire elle au moins.
Devenant confus par cette remarque, Max se sentit piquer un fard et son visage devint plus rouge qu’un coquelicot.
_Je suis désolé, murmura Max.
_Relena, je suis content de te voir, dit Jérémie.
_Moi aussi, répondit Relena avec un large sourire.
_A présent, nous pouvons aller jusqu’à Craniunmon ! s’exclama Lunamon.
_Mais Dorumon est encore très faible et Lunamon doit être fatiguée d’avoir tant combattu et devrait se reposer, objecta Jérémie.
_J’ai amené un ami, annonça Relena en faisant un clin d’œil.
Aussitôt ils entendirent le sol résonner lorsqu’un Mammothmon apparut sur la place et s’approcha d’eux puis se coucha au sol.
_Je suis arrivé, Relena, dit Mammothmon.
_Je l’ai trouvé en Allemagne et je me suis dit que ce serait une bonne idée de l’utiliser comme moyen de transport jusqu’à Paris afin de reprendre des forces durant ce trajet en vue du futur combat, expliqua Relena.
_Tu es bien la sœur de ton frère, dit Jérémie. Tu penses à tout.
Relena se mit à rougir puis décida de partir. Elle s’avança vers Mammothmon et commença à l’escalader. Jérémie la suivit ainsi que Max mais le Tamer s’immobilisa en voyant son amie et se retourna vivement.
Il fallait dire que la jeune fille avait de quoi choquer n’importe quel homme: elle portait un chemisier blanc avec une courte jupe bleue lui arrivant juste un peu les genoux ainsi que des baskets blanches. En escaladant Mammothmon comme elle faisait, elle montrait le dessous de sa jupe sans le vouloir.
_Relena, tu devrais faire attention … , fit Jérémie complètement gêné.
_Mais tais toi ! s’exclama Max. C’est intéressant.
En entendant le mot intérressant de la part de Max, Relena s’immobilisa complètement et comprit rapidement pourquoi Jérémie était si nerveux mais surtout ce que l’autre garçon devait faire.
_PERVERS ! cria Relena dans un long hurlement.
Au même Lunamon sauta des épaules de sa partenaire et bondit sur Max pour l’aveugler tout en lui donnant des gifles avec ses oreilles et ses bras.
En entendant les cris de douleur et de protestation du garçon, Relena comprit qu’elle pouvait continuer et finit par atteindre le dos de Mammothmon. Ensuite Jérémie chargea son partenaire sur son dos et la rejoignit ainsi que Lunamon.
_A présent, cap pour Paris ! cria Relena joyeusement.
_Ouais … retour à la maison, murmura Jérémie.


Chapitre 68 :  Le maitre de l’Europe – partie 2

Marchant depuis Bruxelles, Mammothmon avait parcouru déjà de nombreux kilomètres et franchit la frontière belge pénétrant dans le pays natal de Jérémie du côté de Sedan, à l’instar des allemands lors de la seconde guerre mondiale.
Sur le dos de Mammothmon, le petit groupe se reposait et discutait un peu. Dorumon avait posé sa tête sur les genoux de son partenaire et s’était endormi tandis que Relena serrait contre elle Lunamon, dormant aussi, comme une mère avec son bébé.
_Relena, tu n’as jamais peur de combattre ? fit Jérémie.
La jeune fille eut alors un petit sourire et détourna la tête pour fixer l’horyzon.
_Tout le temps, révèla Relena.
_Mais alors pourquoi combats tu ? demanda Jérémie surpris.
_Lors de l’attaque de Yggdrasill sur notre monde, j’ai vu que les digimon se battaient pour nous alors que nous … la plupart restions inactifs. Je ne veux plus jamais rester inactive et pouvoir toujours combattre avec les digimon, expliqua Relena.
_C’est si dangereux parfois, ajouta Jérémie en baissant la tête.
_Les digimon combattent pour nous, Jérémie. Nous devons aussi combattre pour eux. Je trouve que c’est une notion d’équivalence, songea Relena.
_Equivalence ? répèta Jérémie surpris.
_Lorsqu’un humain et un partenaire deviennent des partenaires, un lien fort, très fort, se créent entre eux et je crois que tous deux ont besoin de tout partager pour le renforcer: la confiance, les moments heureux passés ensemble, leur force, leur courage, les souffrances dans les heures sombres, l’espoir …, répondit Relena.
Jérémie resta silencieux un moment en réfléchissant aux paroles de son amie en songeant que celle ci n’avait pas tort.
_Dis, je peux te poser une question plus personnelle ? se risqua Jérémie.
Surprise, la jeune fille tourna la tête vers Jérémie puis se mit à rire un peu et s’arrêta pour lui faire un petit sourire.
_Je suis désolée, Jérémie, tu es un garçon très gentil mais tu n’es pas vraiment le genre de garçons que j’apprécie, dit Relena.
_Qu’est que tu veux dire ? s’exclama Jérémie.
Baissant la tête, Jérémie n’aimait pas cet aveu car cela signifiait qu’elle n’appréciait pas les garçons comme lui. Elle était juste gentille car il était un allié mais elle ne l’aurait pas choisi.
Soudain il sentit la jeune fille passer un bras autour de ses épaules.
_J’ai compris, dit Relena avec un sourire. Vous, les garçons, êtes si timides … En fait, tu voulais savoir si j’ai un petit ami, n’est ce pas ?
Les joues de Relena rougirent un peu.
_Tu m’aimes bien, c’est ça ? ajouta Relena.
_Attends, tu crois que … je suis amoureux de toi ? s’écria Jérémie.
_Ce n’est pas ça ? s’étonna Relena. Tu semblais si nerveux et très souvent, seul un garçon amoureux d’une fille peut être aussi nerveux. J’ai vécu pas mal d’expériences au lycée mais ne dis rien à onisama. Cela le fait grimper à un arbre dès qu’il voit un garçon me parler ou l’entend dans une conversation.
Relena se mit à rire un peu plus bruyamment puis s’arrêta.
_Je ne devrais pas me moquer de lui. Il a tant fait pour moi, songea Relena.
_Non, tu es juste une amie, affirma Jérémie dont les joues avaient fortement rougi.
Relena tourna la tête vers Jérémie et lui sourit.
_Quelle est ta question alors ? demanda Relena.
_Voilà, répondit Jérémie, comment Lunamon et toi êtes vous rencontrés ? Dianamon est sensée être un Digimon Olympe, non ?
_C’est une longue histoire, songea Relena. Tout commence au Digital World lorsque Kogure décida d’éliminer les Guerriers Royaux, il voulut aussi anéantir les Digimon Olympe. Mais Kudamon en a entendu parler au moment où plus de la moitié étaient déjà exterminés. Il a voulu prévénir les autres et a commencé par la plus proche: Dianamon. Sur place, Kudamon lui a conseillé de se cacher comme lui sous une forme Enfant ce qu’elle a fait en devenant Lunamon. Ils ont essayé ensemble de prévénir les autres mais ce fut trop tard … Ils ont rejoint du DATS quand Masaru est venu les trouver pour ouvrir un portail envoyant les digimon dans notre monde.
_Et comment tu as su que c’était ta partenaire ? fit Jérémie.
_Comme n’importe quel digimon: un test avec sa digisoul, expliqua Relena. Le DATS a découvert que la digisoul de Lunamon était proche de celle d’onisama mais différait. Alors notre commandant a eu l’idée de tester la mienne … il a été mis en évidence que ma digisoul et celle de Lunamon étaient compatibles donc étions partenaires.
Relena se mit à rire à ce souvenir.
_Onisama est devenu fou quand il l’a appris. Il a essayé d’argumenter au commandant que j’étais trop jeune pour me battre … Finalement c’est moi qui ait pris la décision de me battre et d’accepter de rejoindre le DATS qui est devenu peu après le DS. Onisama m’a seriné combien c’était dangereux plusieurs semaines, ajouta Relena.
Jérémie lui répondit par un sourire lorsque Mammothmon s’immobilisa subitement puis se mit sur ses pattes arrières ce qui éjecta ses passagers avant de s’écrouler au sol.
Ejecté brusquement, le groupe de Jérémie vola malgré lui dans les airs pour atterir dans un arbre. Jérémie se redressa le premier et sortit sa tête du feuillage lorsqu’il distingua la Tour Eiffel et l’ Arc de Triomphe et eut un faible sourire en songeant qu’il était de retour chez lui, il était rentré à la maison. Ce n’était pas pour très longtemps mais cela lui faisait vraiment chaud au cœur de revoir sa ville natale où il avait vécu toute sa vie.
Soudain le Tamer remarqua une chose plus étrange: tous les bâtiments entre les monuments avaient été détruit. Au sol ne subsistait que leurs grabats. Cela le soulagea un peu de savoir que tous ces bâtiments ayant traversés des siècles n’étaient pas été détruits en quelques minutes puis réalisa qu’à leur place, beaucoup d’humains avaient du mourir ce qui le désola vraiment encore plus.
_C’était ma ville, soupira Jérémie en baissant la tête.
Le garçon se sentit vraiment misérable: il avait pu sauver beaucoup de vie en plus d’un mois et demi mais il avait été incapable de sauver ceux de sa vie. Soudain il sentit une main se poser sur son épaule et se retourna pour voir Relena lui sourire gentiment.
_Tu ne dois pas t’en vouloir de cette destruction, Jérémie. Tu n’y es pour rien. Le seul responsable est Kogure, rappela Relena.
_Si j’avais été là, les choses ne se seraient pas passées ainsi, dit Jérémie.
_Mais tu n’étais pas là. On ne revient jamais en arrière. Par contre, tu as toujours la possibilité de changer l’avenir, fit Relena.
_Qu’est que tu veux dire ? demanda Jérémie.
_Chacun de nos combats est un de pas de plus vers l’avenir et quand nous combattons, nous parions sur l’avenir pour réaliser nos rêves, expliqua Relena.
_Quels sont les rêves qui te font combattre ? l’interrogea Jérémie.
_Je voudrai qu’un jour les digimon et les humains puissent vivre ensemble dans le même monde en paix, répondit Relena dans un murmure en fermant les yeux.
_Jérémie, je veux construire cet avenir ! s’exclama Dorumon.
_Il faut aller jusqu’à Craniunmon, rappela Lunamon. Ce ne sera pas simple.
La tête émergeant du feuillage, Lunamon aperçut plusieurs Airdramon qui ne cessaient de tourner dans le ciel.
_Nous n’avons qu’à forcer le passage, dit Dorumon. Jérémie ?
Jérémie secoua la tête pour marquer son accord puis Dorumon évolua en Dorugamon. Le digimon s’envola et fonça vers un Airdramon pour le lancer au sol. Deux autres rappliquèrent vers lui mais Dorugamon s’esquiva juste au bon moment et les deux s’assommèrent l’un contre l’autre avant de s’écrouler au sol.
Ensuite le digimon se retourna et aperçut trois autres venant vers lui. Il prépara plusieurs fois son attaque Boulet de Canon qu’il lança sur eux puis vola à toute vitesse vers l’arbre où Jérémie et Relena sautèrent sur son dos. Le Tamer se tenait jambes écartés autour du cou de son partenaire et Relena avait entouré ses bras autour de son torse pour ne pas être jeté en vol ce qui le troublait assez. Lunamon restait à sa place, sur les épaules de sa partenaire.
Poursuivi par cinq Airdramon, Dorugamon faisait de son mieux pour les distancer tandis que Relena tentait de chercher le signal d’un Guerrier Royal avec son digivice.
_Un digivice n’est pas assez puissant pour couvrir toute la ville, déplora Relena.
_Moi, je sais où il est, s’exclama Lunamon d’une voix enjouée.
_Comment peux tu le savoir ? s’étonna Relena.
_Les Digimon Olympes peuvent ressentir si un Guerrier Royal est proche, expliqua Lunamon.
_On s’en moque du pourquoi, s’écria Jérémie vivement. Où est il ?
Surprise par ce regain d’autorité, Relena releva la tête et eut un petit sourire.
_Je ne savais pas que tu cachais des airs de matador prêt à défier un ennemi derrière ce visage d’ado timide, dit Relena amusée.
_Je ne suis pas un matador, fit Jérémie dont le ton avait diminué.
_En attendant, Craniunmon se trouve au Nord, les informa Lunamon. Sinon vous devriez arrêter de vous disputer ainsi. On dirait un vieux couple marié.
En disant cela, Lunamon pouffa complètement avant de se laisser tomber sur le dos de Dorugamon pour rire de tout son soul.
_Nous sommes amis ! s’exclama Jérémie.
_Lunamon, tu me paieras ca ! cria Relena.
Pendant que Relena se détacha du torse de Jérémie et rampa jusqu’à Lunamon pour la prendre par les oreilles et la secouer très vivement, Dorugamon vola cap au Nord et parvint au-dessus du Louvres où Jérémie remarqua un nombre important de digimon.
_Il utilise le Louvres comme base, soupira Jérémie.
_Tu devrais me lâcher, dit Lunamon à Relamon dont la tête tournait.
Secouant encore un peu sa partenaire, la jeune fille finit par la poser sur le dos de Dorugamon puis rejoignit Jérémie qui ne cessait de fixer la défense du musée essentiellement occupée par plusieurs lignes de Knightmon.
_Ca semble compliqué, songea Relena.
_Si tu me faisais évoluer en Crescemon, ce serait vite fait, s’exclama Lunamon.
Tournant la tête vers sa partenaire, Relena échangea un sourire puis scanna sa digisoul en Full Charge la faisant évoluer en Crescemon. Aissitôt celle ci leva les bras et utilisa son attaque Disques Lunaires: plusieurs dizaines de disques en forme de croissant de lune sortirent de ses mains pour frapper chacun un Knightmon qui fut détruit.
De son côté, Dorugamon lança son attaque Boulet de Canon qui dégomma l’un après l’autre plusieurs Knightmon.
Après la fin de ce combat, Dorugamon se posa au sol ainsi que Crescemon puis tous deux reprirent leur forme initialise. Ensuite les deux humains et Dorumon entrèrent à l’intérieur du musée et s’aventurèrent dans une des galeries jusqu’à un ascenseur.
Montant à l’intérieur, ils firent confiance à Lunamon qui les mena jusqu’à la grande galerie où ils aperçurent Craniunmon assis sur un trone. Sur les murs, tous les tableaux avaient été retiré.
_Où sont passé nos tableaux ? s’exclama Jérémie.
_J’ai fait jeté ces choses, répondit Craniunmon. Elles n’avaient aucune utilité.
_Tu n’as pas le droit ! C’est le patrimoine des humains ! cria Relena. Elles ont traversé de nombreux siècles pour parvenir à nous !
_Ce monde n’est plus celui des humains maintenant. Il appartient aux digimon. Les humains ne sont plus que des reclus qui tôt ou tard seront éliminés, déclara Craniunmon.
Serrant les poings, Jérémie se sentit hors de colère d’entendre des choses aussi stupides. Il songea alors à l’idée de Relena que les humains et les digimon puissent un jour vivre ensemble et se dit que pour cela, il fallait abattre les tyrans comme Craniunmon.
_Les humains ne sont pas parfaits mais les digimon ne sont pas non plus, lança Jérémie. Laisse moi te montrer mon pouvoir ! Digisoul Charge ! Overdrive !
_Dorumon, évolution ! Dorugoramon !
Aussitôt Dorugoramon s’élança vers Craniunmon et leva son épée pour le frapper. Il se rapprocha vivement de lui lorsqu’il fut éjecté en arrière et atterit contre un mur qui s’effondra. Au même moment, les deux humains et Lunamon constatèrent qu’aucun d’eux n’avait vu Craniunmon bouger pour contre-attaquer.
_Comment a t-il fait ? demanda Jérémie. Il n’a pas bougé d’un centimètre.
_Je me souviens maintenant. Onisama m’a parlé de lui: il attaque si vite que nos yeux sont incapables de percevoir ses mouvements, expliqua Relena.
_Ca risque d’être difficile, soupira Lunamon.
_Nous ne pouvons pas abandonner ! s’exclama Jérémie. Ce digimon est trop mauvais et mérite d’être éliminé ! Ce combat est un combat qui signifie vraiment quelque chose !
Se relevant à cet instant, Dorugoramon marcha jusqu’à son Tamer.
_Tu as raison, Jérémie. Ce combat a un sens car nous pouvons pas pardonner qu’un digimon puisse juger si une vie mérite d’être détruite, ajouta Dorugoramon.
_Combattons ensemble, Dorugoramon ! reprit Jérémie.
La main de Jérémie descendit à sa ceinture et se posa sur une de ses pochettes puis l’ouvrit pour prendre une carte. Il la scanna dans son digivice et son partenaire obtint une vitesse bien plus importante qu’à l’ordinaire.
Observant les deux partenaires, Relena s’étonna de voir Jérémie si en colère. Le Jérémie qu’elle connaissait était toujours si calme et maitre de lui. A présent, il extériorisait sa colère pour combattre avec Dorugoramon. La jeune fille songea alirs que les garçons pouvaient s’avérer être surprenants.
Aussitôt Dorugoramon se précipita vers Craniunmon puis sauta derrière lui avant de lui balancer son poing dans le dos qui le fit tomber au sol et roula sur le sol. Craniunmon finit par se redresser puis fixa son adversaire puis Jérémie.
_Ce combat semble devenir intérréssant, dit Craniunmon, mais vos efforts sont futiles.
Baissant les bras, Craniunmon fit apparaître une lance avec un énorme bout pointu à chaque bout au sol et la prit dans sa main droite. Ensuite il matérialisa un immense bouclier noir avec un crane au milieu dans son autre main.
_Oh non ! Onisama m’a raconté que Masaru-san a passé des heures avec Shinegreymon pour détruire ce bouclier ! s’écria Relena.
_Relena, il temps d’aider, répliqua Lunamon, les yeux froncés.
_Je suis prête, dit Relena. Digisoul Charge ! Overdrive !
_Lunamon, évolution ! Dianamon !
Chargeant vers Craniunmon, Dianamon leva sa lance et utilisa son attaque Lame Lunaire. La lame de sa lance étincela d’une lueur bleue et se planta dans le bouclier mais celui ci demeura intact puis elle fut éjectée au sol.
Reprenant l’offensive, Dorugoramon courut vers Craniunmon puis s’arrêta devant lui pour donner avec rage des coups d’épée dans son bouclier mais celui ci resta intact.
_Comment Masaru et ton frère ont détruit ce bouclier ? demanda Jérémie à Relena.
_Je ne sais pas … Onisama a juste dit que c’était un très dur combat, répondit Relena.
_Cela signifie qu’il faut trouver la brèche nous-même, comprit Jérémie.
Ne cessant de fixer des yeux le bouclier de Craniunmon, Jérémie passa machinalement la main dans ses cheveux d’un geste enervé puis décida de se calmer un peu. Il ferma les yeux et tenta d’imaginer une nouvelle tactique.
Soudain il pensa à combiner deux attaques en une pour la réaliser plus puissante que jamais.
_Ca y est ! J’ai un plan ! s’écria Jérémie. Dorugoramon, prépare ta plus puissante attaque puis Dianamon, tu vas charger ta plus puissante dans la sienne !
_Tu crois que ce genre d’attaque peut fonctionner ? fit Relena dubitative.
_Je l’ignore, avoua Jérémie. Cependant il faut oser pour espérer gagner.
_Ce genre d’attaque pourrait affaiblir complètement ton digimon, dit Relena.
_Si nous pouvons affaiblir ou même détruire le bouclier de Craniunmon, je suis prêt à prendre ce risque, assura Jérémie.
_D’habitude tu as toujours peur de le blesser, s’étonna Relena. Aujourd’hui tu sembles devenu si sur de toi …
_Je ne suis pas sur de moi, répliqua Jérémie, mais je refuse que Craniunmon puisse gagner ! Il a détruit ma ville et de nombreux humains sont morts par sa faute ! De plus, Dorugoramon et moi sommes ensembles ! Rien ne peut nous arriver !
_Tu sais que tu es cool ainsi ? avoua Relena en lui faisant un clin d’œil.
Emu par le compliment de son amie, Jérémie sentit ses joues s’enflammer.
Ensuite Dorugoramon prépara son attaque Bombe Métal en créant une sphère d’énergie entre ses bras puis Dianamon envoya à l’intérieur de celle ci son attaque Puissance Lunaire au niveau maximum.
Dorugoramon ressentit toute cette puissance dans son attaque et la balança vers le bouclier de Craniunmon mais celui ci la dévia avec sa lance pour faire un retour à l’envoyeur. L’attaque atteignit Dorugoramon qui fut poussé vers un mur tandis qu’une incroyable explosion s’ensuivit dévastant tout l’étage et ce qu’il y avait au-dessus.
Dans tout ce remue-ménage, Jérémie sauta pour plaquer Relena au sol tout en se protégeant la tête afin de ne pas recevoir dessus un grabat.
Quand ce fut fini, les deux amis se relevèrent et constatèrent que les étages au-dessus d’eux étaient tous détruits mais surtout les murs autour d’eux l’avaient été aussi. Soudain Relena aperçut Dianamon allongée dans les décombres et courut vers elle et celle ci voulut se relever mais était bien trop faible et régressa en Lunamon.
De son côté, Jérémie chercha son partenaire du regard lorsqu’il vit la queue de Dorumon dépasser d’un tas de grabats. Il courut vers lui et s’empressa de le dégager puis le prit dans ses bras en constatant qu’il avait perdu connaissance.
Resté debout, Craniunmon fixait les deux humains et secoua un peu la tête.
_Vous êtes si faibles, déclara Craniunmon.
Marchant au ralenti à travers les décombres, Jérémie aperçut Craniunmon et lâcha Dorumon avant de tomber à genoux sur le sol et se mit à pleurer.
_Je suis vraiment nul ! J’ai tout fait raté ! s’exclama Jérémie.
En entendant son ami désesperéer, Relena déposa Lunamon sur le sol puis courut vers lui puis s’agenouilla près de lui avant d’entourer ses bras autour de sa taille.
_Tu n’es pas nul, réfuta Relena. Tu as pris un risque pour remporter la victoire. Tout le monde prendre des risques dans un combat mais ils ne sont pas toujours payant.
_Je n’ai pas été à la hauteur, dit Jérémie en baissant la tête.
_Si ! Tu as été vraiment très courageux et tu t’es battu jusqu’au bout pour repousser notre adversaire, répliqua Relena. D’ailleurs nous ne pouvons pas abandonner ainsi !
_Relena … , murmura Jérémie.
Enervée de voir son ami se morfondre autant, la jeune fille le lâcha alors puis lui donna une gifle qui ébranla un peu le garçon. Celui ci se retourna puis la contempla, surpris, en se massant la joue.
_Pourquoi as tu fait ça ? demanda Jérémie.
_Parce que c’est inutile de desesperer ! Nous sommes encore en vie et nous pouvons donc recommencer encore une fois, répondit Relena.
_Nos digimon sont trop faibles, rappela Jérémie.
_Je ne compte pas abandonner, lança Relena. Je sais depuis longtemps que la foi peut réaliser des miracles !
Rejetant la tête en arrière, Relena fit sortir toute sa digisoul de son corps pour réaliser une colonne qui s’élèva jusqu’au ciel.
_Est ce que tu crois aux miracles ? demanda Relena avec un sourire.
_Pas vraiment, avoua Jérémie.
_Alors aide moi à en faire un ! répliqua Relena.
La jeune fille lui prit alors les mains et le garçon songea que celles ci étaient vraiment chaudes puis décida de l’aider. Il fit sortir à son tour toute sa digisoul formant une colonne qui monta jusqu’au ciel.
Répondant à la digisoul, Dorumon et Lunamon reprirent des forces et flottèrent pour se placer dans la colonne de son partenaire. Dans celle de Relena, Lunamon évolua en Rexmon, Crescemon et Dianamon tandis que dans celle de Jérémie, Dorumon évolua en Dorugamon, Dorugremon et Dorugoramon.
Les mains serrés ensemble, Jérémie et Relena avaient fermé les yeux.
_Je veux qu’un miracle se produise encore, pensa très fort Relena.
_Je veux aider Relena, songea mentalement Jérémie.
Le digivice vert et le digivice bleu s’illuminèrent et affichèrent le message « Fusion Evolution ». Les deux colonnes de digisoul dans lesquelles se trouvaient Dorugoramon et Dianamon tourbillonèrent pour former une double hélice avant de se digitaliser. Un immense dragon apparut couvert d’une fourrure bleue à poils longs puis celui ci fut recouvert par l’armure de Dorugoramon. Ensuite de nombreux dessins de la lune vinrent l’orner tandis qu’un symbole circulaire noir et blanc se posa sur son ventre. Les ailes de Dorugoramon se fixèrent dans son dos puis il obtint la lance de Dianamon dans sa main droite. Enfin sa tête fut équipe par le casque de Dorugoramon sur lequel se fixa un gros gros croissant bleu de lune. Le digimon apparut dans une lumière blanche aveuglante entouré par une digisoul bleue en criant « Diadramon ».
Faisant face à Craniunmon, Diadramon tint fermement sa lance et attaqua avec son adversaire qui se défendit. Tous deux luttèrent avec beaucoup d’énergie pour repousser l’autre bien que Craniunmon utilisait souvent son bouclier.
Alors que sa lance se tenait contre celle de son adversaire, le symbole sur le ventre de Diadramon se mit à briller puis il utilisa son attaques Bombe Lunaire qui fit sortir de multiples petites bombes sphèriques qui se regoupèrent pour en former une beaucoup plus grande puis frappa le bouclier.
Se jetant en arrière, Diadramon observa une grande explosion puis quand la fumée fut dispersée, il vit que le bouclier était toujours intact. Soudain une fente commença à y apparaître et sans hésiter, il se précipita vers Craniunmon pour donner un violent coup de poing au bouclier qui tomba en morceau.
Sans laisser de temps à Craniunmon pour réagir, Diadramon laissa sortir une incroyable lumière bleutée de son corps et forma avec une sphère d’énergie qu’il projeta sur son adversaire. Celle ci créa une incroyable explosion dans laquelle Craniunmon fut détruit et redevint un digi-œuf gris orné de tâches bleues.
_On a réussi ! s’écria Jérémie.
_Foi et miracle sont les mots clé du pouvoir d’un humain et d’un digimon, s’exclama Relena.
_Tu es géniale, Relena, avoua Jérémie.
Au même moment, Diadramon régressa pour redevenir Dodomon et un Moonmon.
_Je suis Moonmon, Relena, se présenta Moonmon.
_Ah ! Tu es si kawai ! s’écria joyeusement Relena.
_C’est bien une fille, Dodomon, soupira Jérémie. On fait quoi maintenant ?
_On cherche tout le monde, répondit Relena.
La jeune fille prit alors une bombe oscillatrice et la lança ouvrant un portail digital.
_Tu viens ? fit Relena amusée.
_Bien sur ! On ne laisse pas une jeune fille toute seule, s’exclama Jérémie.
_Les garçons sont si bêtes, soupira Relena.


Chapitre 69 :  Le maitre des Etats-Unis – partie 1

Serrant contre lui son Tamer, Angemon survolait le territoire des Etats-Unis et avait déjà traversé plusieurs états: le Nevada, l’ Utah, le Wyoming, le Nebska, le Kansas, le Missouri et venait de franchir la frontière de l’ Illinois.
Le visage contre le torse de son partenaire, Julien ne cessait de penser à pourquoi il avait été emprisonné mais surtout il voulait éviter de voir une ville détruite. La première qu’il avait vu au début de leur voyage lui avait donné une telle envie de vomir qu’il s’était soulagé en plein ciel en faisant un carton sur un pauvre vieil homme chauve.
Egalement le jeune homme pensait beaucoup à ses amis et se demanda où il pouvait être mais surtout si ils étaient en vie. Kogure pouvait il les avoir capturé comme lui ? Cette idée lui était vraiment insupportable et il se demanda comment il pouvait être capable de les aider.
_Julien, nous avons un problème, annonça Angemon.
Emergeant de ses pensées, Julien tourna la tête et chercha des yeux un digimon suceptible de s’approcher d’eux mais il ne remarqua rien.
_Je ne vois aucun digimon nous menaçant, déclara Julien.
_C’est un problème d’ordre plus personnel, répondit Angemon.
_Je ne vois pas de quoi tu parles alors, fit Julien surpris.
_J’ AI FAIM ! cria Angemon. Tu comprends là ?
A ce moment, le digimon s’affaiblit considérablement et se mit à chuter en régressant en Lucemon. Il parvint à attraper un bras de Lucemon et tous deux chutèrent avant d’atterir dans un des bassins d’une centrale d’épuration de l’eau qui venait apparement de nettoyer une eau imbibée d’huile de vidange et autres produits ménagers.
Bien qu’il savait nager, Julien n’était pas assez expert pour se maintenir à la surface du bassin car sa profondeur devait aller à plus de quinze mètres puis vit Lucemon qui commençait déjà à couler. Il songea alors que même si lui ne survivait, son partenaire pouvait avoir encore une chance de vivre tout de même.
Posant sa main sur son digivice, Julien ramena Lucemon à l’intérieur mais en même temps, il avala une gorgée d’eau et commença à perdre l’équilibre avant de s’évanouir.
Un quart d’heure plus tard, Julien ouvrit les yeux et aperçut plusieurs personnes autour de lui dont un agenouillé juste à ses côtés.
_Je suis au paradis ou en enfer ? fit Julien.
_Tu es juste sur notre bonne vieille planète Terre, s’exclama un homme.
_Mais comment es tu entré ? La centrale d’épuration de l’eau est très stricte au niveau des entrées, dit l’homme agenouillé.
Julien se redressa et se demanda ce qu’il pouvait dire puis se contenta de montrer le ciel avec son index.
_Tu es un extraterrestre ? s’écria un troisième homme. Je savais qu’ils existaient !
_Je ne le suis pas, se défendit Julien. Je volais et je suis tombé.
_Tu volais ? répèta le dernier homme.
_Je ne peux m’en aller maintenant ? demanda Julien.
Julien se mit tout de suite debout et commença à marcher lorsque les deux hommes le saisirent tous deux par une épaule.
_Mon garçon, tu ne peux pas partir sans qu’on sache plus sur toi, déclara le premier homme.
_En attendant, on va appeler le shériff pour obtenir ton identité, ajouta le second homme.
Jetant un regard de travers aux hommes, Julien comprit qu’aucun d’eux ne plaisantait et savait pertimment qu’il ne devait subir aucun interrogatoire. Il mit alors sa main dans la poche de son jean et en sortit son effaceur de mémoire puis le tendit devant l’un des hommes. Il appuya dessus libèra un flash blanc et l’homme s’évanouit. Il se tourna vers l’autre et utilisa à nouveau à nouveau l’appereil puis il s’évanouit.
_Tu vas aussi m’endormir, me plonger dans le coma ou me tuer ou je ne sais quoi avec ton truc ? demanda le dernier homme effrayé.
_Je suis désolé mais te laisser ce souvenir pourrait compromettre ma mission, dit Julien.
En disant cela, Julien appuya sur l’effaceur de mémoire qui produisit un flash blanc et l’homme s’évanouit à son tour.
Sans se soucier d’eux, Julien passa son chemin et s’engagea sur un chemin qui contournait les bâtiments de la centrale d’épuration. Durant cinq mois, le jeune homme avait grandi à cotoyer les membres du DS et lors d’une mission, il connaissait la marche à suivre: rester discret et si une personne était une menace pour son identité, il fallait lui effacer le souvenir de leur rencontre afin de garder sa présence incognito. Julien se souvenait aussi des colères piquées lors de ses retours aux premières missions où il s’était montré souvent très hésitant et ne sécurisant bien ses position … C’était fou comme on apprenait bien plus vite avec la menace d’une personne qui menaçait de vous rendre sourd à chaque bêtise.
Lorsqu’il fut devant le bâtiment principal, Julien aperçut une cloture grillagée de cinq mètres fermant le domaine et jugea qu’il devait courir une bonne dizaine de mètres à découvert pour s’y rendre sans compter qu’elle pouvait être électrocuté.
Soudain il entendit une porte s’ouvrir et se cacha vite à l’angle du mur du bâtiment puis découvrit un homme qui sortait de la centrale.
Marchant à pas de loup, Julien le suivit sur le sentier jusqu’à la porte de la cloture puis celui ci scanna une carte magnétique dans un boitier électronique et la porte s’ouvrit. Aussitôt le jeune homme fonça, plaqua l’homme au sol et roula avec hors du domaine.
_Hey ! Tu veux me voler ou quoi ? s’exclama l’homme en tentant de se défendre.
Prenant immédiatement son effaceur de mémoire, Julien le tendit devant le visage de l’homme et le flash blanc apparut tandis que l’homme s’évanouit.
Ensuite Julien se mit à marcher le long d’une nationale et atteignit une ville de taille moyenne où le panneau à l’entrée lui révèla qu’il s’agissait de Madison. Perdu dans cette ville, le jeune homme se demanda ce qu’il pouvait faire puis songea qu’il ne devait pas attirer l’attention sur lui et passa par les petites ruelles peu fréquentées.
Alors qu’il traversait une ruelle remplie d’objets usagés, deux choses tombèrent du ciel et s’écrasèrent sur lui se révèlant être Chika et Biyomon.
_Je suis désolée. J’ai trébuché, s’exclama Chika.
_T’as trébuché depuis ton monde ou le Digital World ? lança Julien.
_Comment sais tu ? s’étonna Chika.
_Devine Bakamon ! Mais pousse toi avec ton piaf rose ! cria Julien.
_Un si mauvais caractère … , tu es Julien ! rigola Chika.
_Tu vas te lever de mon dos bon sang ? s’écria Julien.
_Mais tais toi, tu vas nous faire répérer, dit Chika tranquillement.
S’étant déjà relevé, Biyomon s’écarta de Julien tandis que sa partenaire semblait prendre un certain plaisir à rester assise sur le dos de leur ami.
_Tu vas te pousser espèce de grosse vache ? s’énerva Julien. T’as pris combien là ? Dix ou vingt kilos au moins !
Vexée par l’argument choisi par Julien, Chika se releva vite et lui donna un coup de pied aux fesses puis celui ci se leva. Au même moment, Lucemon sortit et rejoignit Biyomon tandis que les deux humains échangèrent un regard foudroyant.
_Il n’ y a que toi pour me faire chier à ce point ! s’exclama Julien.
_Je suis ton ainée donc il est naturel que je sois autoritaire. De plus, tu n’as pas à discuter des choses que je fais, mon tout petit Julien, le nargua Chika en tirant la langue.
_Les humains sont stupides parfois, soupira Lucemon.
_Tu trouves que c’est seulement parfois ? fit Biyomon en détournant la tête.
_Je ne suis pas ton petit Julien ! Cesse de me traiter en gamin ! s’écria Julien.
_Mais tu dois avoir dix ans, non ? C’est normal d’agir ainsi, dit Chika amusée.
_J’ai quinze ans et demi ! cria Julien. Tu ne peux pas te rentrer ça dans le crane ?
_Oh non ! Ce ne serait pas si amusant, répondit Chika en riant.
Boudeur, Julien croisa les bras contre la poitrine et tourna la tête.
_T’es encore plus chiante que mon petit frère ! lança Julien.
A ce moment, le visage de Chika s’illumina d’un large sourire puis elle elle le rejoignit pour entourer sa taille et chatouilla son ami qui tenta de se débattre.
_Fous moi la paix ! cria Julien.
_Je me demande ce que le commandant pourrait leur dire, songea Lucemon.
_Il faut mieux qu’il ne sache jamais ou il aura une extinction de voix, dit Biyomon.
_Excusez moi tous les deux mais vous pourriez nous épargner une nouvelle scène qu’on connaît par cœur et nous concentrer sur la mission, s’exclama Lucemon.
_Vous n’êtes pas drôles, vous les digimon, soupira Chika en tournant la tête vers les digimon.
_Nous devons retrouver nos amis, Chika, rappela Biyomon.
_Mais avant il faut manger, s’exclama Lucemon. J’ai faim !
_Je m’occupe du ravitaillement, annonça Chika joyeusement.
Laissant Julien avec les digimon dans la ruelle, la jeune fille se depêcha de courir et arriva dans une artère fréquentée de la ville. Elle longea la rue et observa attentivement les boutiques sur le côté puis aperçut un bistro en face.
S’arrêtant devant un passage piéton réglé par les feux du carrefour, elle crut attendre des heures avant que le feu piéton ne soit passé au vert tandis que les voitures s’étaient arrêtées.
Rentrant à l’intérieur du bistro, Chika sentit tout de suite la fumée de cigarettes ainsi que des vapeurs d’alcool et songea que l’endroit pourrait servir à une réunion des alcooliques anonymes. Elle s’avança vers le comptoir en essayant de ne pas trop respirer puis commanda rapidement un paquet de sandwichs avec quatre coca.
Lorsqu’elle sortit du bistro avec un sac de nourriture sous le bras, la jeune fille prit une profonde inspiration pour chasser ce qu’elle avait pu respirer à l’intérieur. Ensuite ele retraversa la rue et courut rejoindre ses amis dans la ruelle.
Le petit groupe décida de quitter l’endroit et se rendit dans un petit parc pour se mettre derrière la cabane du jardinier afin de manger tranquillement. Durant le repas, Chika mit Julien et Lucemon au courant des dernieres nouvelles.
_Par conséquent, les Guerriers Royaux sont au monde réel et chacun de nous est dispersé à travers ce monde, résuma Julien. Quel micmac !
_Il faut voler jusqu’à ce qu’on retrouve les autres, songea Lucemon.
_C’est moi qui vous transportera, proposa Biyomon. J’ai une meilleure forme que toi.
_Normal. Nous sommes bien meilleurs qu’eux, se vanta Chika en croquant un sandwich.
Julien préfèra garder le silence en songeant qu’il connaissait bien son amie et savait que celle ci adorait ennuyer ses amis. Il soupira et se dit que les filles étaient de vraies pestes.
Après le repas, Chika se leva et chargea sa digisoul faisant évoluer Biyomon en Aquilamon puis le petit groupe monta sur son dos. Aquilamon survola trois autres états avant de parvenir à celui de la Pennsylvanie où il fut pris en chasse par plusieurs digimon.
Derrière lui volaient un Parrotmon, un Birdramon et un Saberdramon. Aquilamon tenta de les dépasser lorsque Birdramon réussit à le prendre de vitesse et se mit devant lui puis lui envoya son attaque Ailes Météores qui le toucha et le fit basculer au sol.
Voulant protéger ses amis, Lucemon se dégagea du dos d’ Aquilamon et évolua en Angemon. Il saisit fermement Julien et Chika dans ses bras tandis qu’ Aquilamon en profita pour redresser et remonta dans les airs.
Ensuite Angemon descendit jusqu’au sol et déposa les deux humains sur le bord d’une route près d’un centre commercial.
_Restez ici, conseilla Angemon. Nous revenons bientôt.
_Angemon, fais attention à toi, dit Julien.
_Et dis à Aquilamon d’être très prudent, ajouta Chika avec un petit frémissement.
Aussitôt Angemon s’envola en laissant seuls les deux humains et retrouva Aquilamon qui venait d’envoyer son attaque Corne Céleste à Birdramon qui le blessa à une aile. Angemon rattaqua par derrière avec sa Main du Destin qui le détruisit.
Au sol, Julien et Chika observaient leurs partenaires se battre en silence. Seule Chika le rompait en émettant quelques cris lorsqu’elle voyait Aquilamon en danger.
_Pourquoi combats tu si tu as si peur ? demanda Julien en se tournant vers elle. Tu es toujours effrayée lors d’un combat. D’ailleurs, tu détestes toujours l’idée de te battre.
_Parce que Biyomon veut combattre, répondit Chika, et je veux l’aider pour qu’elle ne meure pas encore une fois. C’est une promesse.
Julien baissa la tête et se souvint d’avoir entendu les principaux éléments de cette histoire évoquée par Yoshino et approfondie un peu avec Tohma mais ses amis étaient restés toujours vagues à ce sujet. Cependant il pouvait comprendre que perdre son partenaire était certainement la chose la plus dure à vivre et ayant vécu ce drame enfant, son amie avait été traumatisé à vie.
Un grognement rauque et sauvage ramena le jeune homme à la réalité et il aperçut un Tuskmon et un Monochromon foncer droit sur eux. Sans crier gare, il attrapa d’une poigne ferme la main de Chika pour l’obliger à fuir rapidement à travers un dédale de rues.
_Tu sais où on va ? demanda Chika.
_Là où ils ne nous poursuivront plus ! lança Julien.
Toujours poursuivis de très près par Tuskmon et Monochromon, Julien et Chika s’engagèrent dans une ruelle très étroite où leurs poursuivants ne purent pas s’engager. Ils se sentirent alors soulagés et ralentirent leur marche avant de déboucher sur une place où ils déchantèrent.
Au milieu de cette place se tenait Alforceveedramon et tout autour se trouvait des dizaines de Veedramon rendant impossible toute fuite.
_On ne peut dire que vous êtes difficiles à avoir, dit Alforceveedramon, mais vous êtes maintenant à moi.
_Elle est super ta fuite, Julien, dit Chika d’un ton de reproche.
_La prochaine fois, choisis la direction, rétorqua Julien.

Pendant ce temps, Aquilamon et Angemon achevèrent leur combat en détruisant Parrotmon qui redevint un digi-œuf puis regressèrent en Biyomon et Lucemon. Ensuite ils descendirent au sol mais ne trouvèrent pas leurs partenaires.
_Où sont Julien et Chika ? demanda Lucemon inquiet.
_Je ne sais pas mais j’ai peur, murmura Biyomon. Chika …
_Nous sommes coincés au monde réel sans aucune aide, dit Lucemon. C’est très grave !
_Il faut absolument retrouver Chika et Julien, s’exclama Biyomon.


Chapitre 70 :  Le maitre des Etats-Unis – aprtie 2

Dans le Capitole à Washington, Julien et Chika étaient conduits par deux humains et trois Yasyamon dans les différents couloirs avant d’entrer dans une immense pièce dont le contenu avait été complètement vidé pour aménager un solide et majestueux trone dans le fond où était assis Alforceveedramon.
Poussés devant le Guerrier Royal, les deux humains furent jetés à terre et un des Yasaymon utilisa ses deux sabres en bois pour les empêcher de se relever. Seuls leur tête ou leurs yeux pouvaient encore se lever un peu pour regarder le digimon.
_Voici donc deux des humains qui menacent la sécurité de ce monde en détruisant un à un chacun des Guerriers Royaux, déclara Alforceveedramon. Je devrais vous faire mettre à mort pour punir de tels crimes.
_Des Guerriers Royaux ont été détruit ? s’étonna Chika.
_Par équipe de deux, un Tamer et un membre du DS sont parvenus à détruire un membre de ma glorieuse famille, reprit Alforcevvedramon. Ce fut d’abord Dukemon puis Omegamon et Magnamon … vint ensuite Rhodoknightmon puis Alphamon … Pour terminer, Craniunmon vient juste d’être tué il y a quelques heures.
_Les Guerriers Royaux sont peu à peu tués, murmura Chika.
_Cela veut dire que tous nos amis vont bien, s’exclama Julien.
Donnant un coup de pied en arrière, Julien repoussa le sabre de Yasyamon qui vacilla un peu puis se releva pour faire face à Alforceveedramon.
_Tu vas être le prochain à être détruit ! annonça Julien. En avant Lucemon ! Digisoul Charge ! Over …
Le jeune homme avait déjà saisi son digivice et avait libéré sa digisoul à pleine puissance puis commença à la charger lorsque Chika tourna la tête vers lui.
_Lucemon n’est pas ici, crétin ! lança Chika.
Réalisant la stupidité de son acte et qu’il risquait d’être tué, Julien arrêta ce qu’il faisait puis s’accroupit à nouveau au sol, la tête bien posée contre le sol.
_Oubliez ce que j’ai dit ! cria Julien. C’était une blague !
Au même moment, il reçut un coup de poing de Chika sur la tête.
_Crétin ! A cause de ta bêtise, ils vont nous tuer ! s’écria Chika.
Après le coup sur la tête qui fit assez souffrir, l’un des humains utilisa un fouet et claqua plusieurs fois la lanière sur le dos du garçon qui poussa un hurlement de douleur.
_Vous êtes si faibles que je pourrais ordonner de vous tuer de manière très simple mais vous revetez à mes yeux une grande valeur, annonça Alforceveedramon.
_Que comptes tu faire de nous alors ? demanda Chika sans oser le regarder.
_Vous garder prisonniers afin d’attirer ici les six autres Tamers et le reste des membres du DS, révèla Alforceveedramon.
_Quoi ? s’écria Julien.
En même temps, il commença à redresser le dos et se reprit trois autres coups de fouet puis le sabre de Yasyamon planté dans son dos achèva de le convaincre de reprendre sa position.
_Si nos amis viennent, ils nous délivrerons, assura Chika.
_Ils ont tous battu un Guerrier Royal, rappela Julien. Si ils s’y mettent ensemble contre toi tout seul, tu seras fichu !
_C’est là où vous intervenez, dit Alforceveedramon.
_En quoi te donnerons le moyen de gagner ? s’étonna Julien.
_Quand ils seront là, je vous ferai placer sous le feu d’une attaque et si vos amis ne me remettent pas leurs digivices afin leurs digimon dedans, je donnerai l’ordre d’attaquer, répondit Alforceveedramon. Vous croyiez tant au pouvoir de l’amitié et au respect de la vie qu’ils ne pourront pas vous laisser mourir.
_Espèce de gros merdeux ! Si tu les touche, je te démonte en deux ! s’énerva Julien.
_Nos amis ! sanglota Chika.
_Cette conversation est terminée, déclara Alforceveedramon. Amenez les à une cellule.
Rapidement, Julien et Chika durent se remettre debout et furent transportés dans une camionnette cellulaire à une imposante prison où ils furent jetés à l’intérieur d’une cellule très sombre puis la clé tourna dans la serrure.
A l’intérieur de la cellule, Chika se redressa et s’assit contre un mur continuant à sangloter, la tête posée sur les genoux.
Triste pour son amie, Julien s’avança vers elle et s’assit juste à côté puis entoura avec son bras droit ses épaules.
_Tout ira bien, Chika, assura Julien.
_Non ! Tout ne va pas bien ! s’écria Chika en pleurant. A cause de nos amis vont devoir se rendre et être tués ! Nous allons mourir aussi !
La main du jeune homme remonta jusqu’à sa joue et le lui caressa très doucement.
_Fais moi confiance, murmura Julien. Nous serons libres bientôt.
_Confiance ? Comme quand tu t’es relevé pour attaquer sans ton partenaire ? lança Chika.
_J’avais oublié. Cependant lors de notre capture, j’ai eu un plan et si on laisse un peu de temps, tout ira bien, reprit Julien.
_Qu’as tu donc prévu ? demanda Chika en relevant un peu la tête.
_Je ne préfère pas te le dire, répondit Julien. On nous écoute peut être.
Chika baissa la tête à nouveau puis la pencha un peu pour la coller contre Julien.
_Tu crois qu’ Ikuto va bien ? fit Chika. Et Yoshino-oneesama ?
_Solide comme il est, il ne craint, songea Julien. Pour Yoshino, je ne sais pas. Elle semble fragile mais elle est capable t’être vraiment impressionnante.
_Tohma aussi est fort, ajouta Chika, mais Relena …
_Relena ira bien quand on la reverra, s’exclama Julien. Tu ne te soucies pas du commandant ?
_Il est tellement … je ne trouve pas de mot … je veux dire rassurant, apaisant, inébranlable qu’il me semble impossible qu’il ne puisse pas s’en sortir, répondit Chika.
_C’est vrai … Il ressemble à ces rochers qu’on trouve dans le désert qui sont là depuis tant de siècles que rien ne semble avoir d’emprise sur eux, ajouta Julien.
_Je me demande ce que Masaru-nii-chan a ressenti avant de mourir, songea Chika.
_Il a du penser à toi, à tes parents, à ses amis du DATS, fit Julien. N’y penses pas.
_Nous sommes dans la même situation que lui peut être, dit Chika.
_Nous en sortirons vivants, assura Julien.
_Masaru-nii-chan … , murmura Chika en pleurant encore un peu.

Pendant ce temps, Lucemon et Biyomon s’étaient séparés pour survoler la ville où ils s’étaient arrêtés pour combattre des digimon à la recherche de leurs partenaires. Pourtant ils ne les retrouvaient pas comme si ceux ci avaient disparu.
Volant au-dessus d’un square, Biyomon aperçut un petit groupe d’enfants s’amusant sur un terrain de football lorsqu’il remarqua une chose dépassant d’un des sacs posés au bord du terrain: un digivice.
Descendant rapidement en piqué, le digimon se posa près du sac et prit en main le digivice qu’il identifia comme celui de Julien.
Au même moment, l’un des enfants reçut le ballon dans le ventre et s’écroula à terre. Il tourna alors la tête et aperçut Biyomon près d’eux. Aussitôt il se releva brusquement prêt à fuir.
_Un digimon ! Il va nous tuer ! cria le garçon.
_Il travaille pour le seigneur Alforceveedramon ? fit le plus petit des enfants.
_Tous les digimon de la septième province sont avec lui, rappela l’ainé des enfants.
_Je ne veux pas de mal, déclara Biyomon. J’ai juste des questions à vous poser.
_Quel genre de questions, monsieur le digimon ? demanda le petit.
_Lequel d’entre vous a trouvé cet objet ? reprit Biyomon en tendant haut le digivice de Julien.
_C’est moi, répondit un garçon de treize ans en s’avançant.
_Où l’as tu eu ? continua Biyomon.
_A l’entrée de la ville, il était à terre. Je ne savais pas ce que c’était et j’étais curieux de le montrer aux copains et d’en savoir plus, expliqua le garçon.
_Tu n’as vu aucun digimon ou un garçon d’une quinzaine d’années aux cheveux chatains ou une fille dans la vingtaine aux cheveux bruns ? poursuivit Biyomon.
_Rien de tout cela, assura le garçon.
_Je vois ce que cela signifie, comprit Biyomon.
_C’est bon ? Je peux partir ? se risqua le garçon.
_Bien sur. Merci beaucoup de ton aide car tu m’as rendu le plus grand des services en répondant à ces questions, le remercia Biyomon en s’inclinant.
Aussitôt Biyomon s’envola et survola la ville en cherchant Lucemon. Il se servit des pulsations digitales ressenties pour le localiser puis tous deux gagnèrent la sortie de la ville où l’oiseau digimon lui raconta ce qu’il avait appris.
_Je parie que Julien a abandonné délibérement son digivice, dit Lucemon. Ainsi il nous donne la possibilité de les localiser grâce au digivice de Chika.
_Et si ils ont été séparés ? supposa Biyomon.
_Nous retrouverons déjà Chika, trancha Lucemon.
_Tu as raison. Je vais revoir Chika, s’exclama Biyomon.
Utilisant le digivice de son partenaire, Lucemon activa le système de localisation et le passa en mode carte en sélectionna une échelle au niveau des Etats-Unis. Il répèra alors le signal du digivice de Chika dans la ville de Washington.
Voulant s’éviter les fatigues d’un si long voyage sous leur forme Enfant et préserver leurs forces au cas où ils devraient se battre pour libérer leurs partenaires, les deux digimon se rendirent à la gare où Lucemon lut à distance les horaires des trains et remarqua une en partance pour Washington dans une demie-heure.
Se faufilant au milieu des voyageurs, Biyomon et Lucemon essayèrent de ne pas se faire remarquer et ne bousculer personne. Ils évitèrent surtout les enfants et changèrent de direction dès qu’ils en voyaient un. En effet, les enfants étaient plus petits et avaient souvent la même taille qu’eux ou juste un peu moins. Ceux ci attiraient alors l’attention sur eux. Au contraire, les adultes étaient si grands qu’ils ne prêtaient pas attention à ce qui atteignait leurs cuisses.
Lorsqu’ils eurent atteint les quais, les deux digimon cessèrent de se mêler à la foule et s’envolèrent pour gagner le quai d’où partaient leur train.
Au-dessus du train, Lucemon et Biyomon volèrent jusqu’au bout et s’introduisirent à l’intérieur du dernier wagon où était entassé de nombreuses caisses. Ils se glissèrent à l’intérieur d’une remplies de fromages particulièrement odorants.
Durant tout le voyage, les deux digimon restèrent dans cette caisse à se boucher le nez. Après cinq heure de supplice olfactif, le train stoppa et tous deux sortirent rapidement.
Volant au-dessus de la ville, Biyomon et Lucemon allèrent se percher sur le toit d’un immeuble où Lucemon prit le digivice de Julien et remarqua que le signal de celui de Chika était très intense ce qui signifiait qu’elle n’était pas loin.
Suivant le signal émis par le digivice, les deux digimon se rendirent à la prison où étaient retenus leurs partenaires et passèrent par la voie des airs pour s’introduire dedans.
Remarquant une fenêtre, Lucemon la montra à Biyomon qui l’explosa de son attaque Feu Magique puis ils s’introduisirent à l’intérieur.
Volant très vite à travers les couloirs, les deux digimon parvinrent à un secteur très protégé par infrarouge et rayons laser.
_Nous ne pouvons pas aller plus loin, soupira Biyomon.
_Tu crois vraiment ça ? s’exclama Lucemon.
Aussitôt Lucemon tourna la tête puis fit quelques pas en arrière avant de se trouver juste devant un panneau électrique. Il donna un violent coup de pied dedans qui coupa toute l’électricité du secteur et tous les pièges électroniques furent éteints.
_Tu es formidable, le félicita Biyomon.
_Quand tu veux arrêter un appareil électrique, coupe le courant principal, récita Lucemon.
Biyomon lui répondit par un sourire et tous s’élancèrent dans le couloir puis prirent un escalier qui les mèna à un étage supérieur. Ils traversèrent deux autres couloirs avant de s’arrêter devant une porte blindée.
Se tournant vers le panneau de contrôle de la porte, Lucemon retira la clé USB du digivice de Julien puis le connecta avec au panneau. A l’aide du digivice, il introduisit un virus dans le programme et put ouvrir la porte.
Passant le seuil de la porte, les deux digimon traversèrent une longue et sombre galerie avant de parvenir à la porte d’une cellule. Derrière elle, le digivice recevait le signal du digivice de Chika qui était devenu extremement intense.
_Chika ! cria Biyomon.
D’un violent et puissant coup de pied, Lucemon explosa la porte qui vola et atterit contre le mur de la cellule.
_Vous en avez mis du temps, lança Julien.
_Julien ! s’écria Lucemon en courant vers son partenaire.
_Biyomon ! cria Chika en se levant et courant vers Biyomon pour le serrer dans ses bras.
_Je t’avais dit de ne me confiance, dit Julien en faisant un clin d’œil.
_Comment as tu fait ? demanda Chika surprise.
_Quand nous avons changé de fourgonette, j’en ai profité pour jeter au sol mon digivice. Je me suis dit qu’avec nos partenaires localiseraient le tien et ils pourraient venir jusqu’à nous pour nous libérer, expliqua Julien.
Au même moment, Chika eut un sourire radieux et courut serrer son ami dans ses bras. Lui-même l’étreignit en la tenant par les épaules.
_Tu es génial, Julien ! s’écria Chika.
_A présent, nous pouvons battre Alforceveedramon comme chacun de nos amis a pu le faire avec un des Guerriers Royaux, déclara Julien.
_Nous le ferons ensemble, s’exclama Chika, comme dans nos combats précédents.
_Ensemble comme de vrais équipiers, ajouta Julien.
Au même moment, la digisoul de Julien et celle de Chika sortit simultanément de leurs corps pour former deux colonnes qui s’élèvèrent jusqu’au plafond.
Répondant à la digisoul, Lucemon et Biyomon se mirent à flotrer pour se placer dans la colonne de leur partenaire. A l’intérieur de celle de Chika, Biyomon évolua en Aquilamon, Garudamon et Phoenixmon tandis que dans celle de Julien, Lucemon évolua en Angemon, Magnaangemon et Clavisangemon.
Le digivice argenté et le digivice orange s’illuminèrent et affichèrent le message « Fusion Evolution ». Les deux colonnes de digisoul dans lesquelles se trouvaient Clavisangemon et Phoenixmon tourbillonèrent pour former une double hélice avant de se digitaliser. Ce fut la tête, le torse et les cuisses de Clavisangemon qui apparurent en premier. Ensuite huit paires d’ailes comme celles d’ Angemon se formèrent le long de son dos puis chacune des plumes de ses ailes se transformèrent pour devenir comme les plumes de Phoenixmon. Les serres de Phoenixmon se greffèrent au bout de ses cuisses et s’allongèrent sur un bon mètre. Finalement la clé de Clavisangemon se matérialisa devant lui et il la saisit pour jongler avec au-dessus de sa tête comme une majorette. Le digimon apparut dans une lumière blanche aveuglante entouré par une digisoul orange pâle en criant « Feuangemon ».
_Ils ont … fusionné ? s’étonna Chika.
_Mais comment est ce possible ? demanda Julien.
Lâchant son ami, Chika leva son poing et le cogna contre la tête de celui ci.
_Ne pose pas de questions idiotes, répliqua Chika narquoise.
_Julien, Chika, allons battre Alforceveedramon, s’exclama Feuangemon.
_Oui ! répondirent ensemble les deux jeunes.
Prenant dans une main chacune l’un des deux jeunes, Feuangemon déposa Julien sur son épaule droite et Chika sur celle de gauche. Ensuite il tendit le bras d’où sortit une boule de feu qui explosa le mur.
Sortant par le trou béant dans le mur, Julien et Chika lui indiquèrent la direction du Capitole où le digimon se posa devant puis rentra. Il traversa le bâtiment sans encomble avant de parvenir à la salle où se tenait Alforceveedramon.
_Qui es tu ? demanda Alforceveedramon à Feuangemon.
_Nous sommes venus te détruire comme nos amis ont fait avec des alliés, s’exclama Julien.
_Vas y, Feuangemon ! s’écria Chika.
Sans laisser de temps à Alforceveedramon, Feuangemon fit tournoyer sa clé dans sa main et dessina avec une sphère qui s’enflamma puis la balança sur son adversaire qui s’écroula au sol tandis que son trone brûla.
Se relevant, Alforceveedramon se dressa face à son adversaire puis sortit une fine épée qui s’illumina. Celle ci émit alors un rayon laser se dirigea vers Feuangemon mais le digimon joignit ses mains pour créer une boule de feu qui stoppa le rayon.
Ensuite Feuangemon battit toutes ses ailes d’où s’échappa de multiples flammes qui furent projetés sur Alforceveedramon puis il les assembla avec sa clé en une immense sphère qui entoura son adversaire. Celui ci se consuma peu à peu et se détruisit pour redevenir un digi-œuf doré avec des rayures bleues.
_Nous avons réussi, se réjouit Chika.
_A présent, nous pouvons retrouver nos amis, dit Julien.
Après cela, Feuangemon déposa les deux jeunes au sol puis régressa pour devenir un Pinamon et un Puttomon qui coururent rejoindre leurs partenaires.
_Je suis Puttomon, Julien, révèla Puttomon.
_Et moi c’est Pinamon, Chika, ajouta Pinamon.
_Ah ! Vous êtes vraiment trop kawai sous vos formes bébés ! s’écria Chika en serrant Pinamon contre elle.
_C’est bien une fille, soupira Julien en caressant Puttomon et le levant en l’air.
Au même moment, Chika entendit son commentaire et lui donna un coup de poing sur la tête qui fit bougonner le garçon.
_A présent, il est temps d’y aller sans risque, songea Chika.
La jeune fille sortit alors une bombe oscillatrice et la lança droit devant elle ce qui ouvrit immédiatement un portail digital.
_Tu comptes rester ici ou me suivre, petit Juju ? demanda Chika moqueuse.
_Je vais te suivre bien sur, répondit Julien narquois. Tu peux faire tellement de bêtises qu’il faut mieux être toujours avec toi.
Pour toute réponse, Chika lui donna un autre coup de poing sur la tête. Le jeune homme se frotta la tête et eut un regard malicieux puis poussa son amie à travers le portail digital avant de la rejoindre en sautant dedans.


Chapitre 71 :  Le maitre de l’Australie

Marchant à travers les égouts du Digital World, Guillaume, Blackagumon et Agumon suivait Masaru au milieu d’une voie où coulait un fond d’eau croupie. Celui ci finit par s’immobiliser devant l’entrée de quatre différents tunnels. Du premier et du dernier s’échappaient un mince filet d’eau très claire, du second d’eau se déversait une eau plus croupie et du troisième l’eau qui en sortait était plus que dégoûtante.
_Merde ! Je ne me souviens plus par où on passe ! s’exclama Masaru.
_Tu disais connaître le chemin ! lança Guillaume.
_J’ai été enfermé deux et demi dans cet endroit ! A rester inactif, on peut oublier beaucoup de choses ! répliqua Masaru.
_Avec un cerveau comme le tien, sans doute, fit Guillaume en haussant les épaules.
_Qu’est que tu veux dire ? demanda Masaru en brandissant son poing.
_Que ta boite cranienne est si peu dévellopée qu’il est dur pour toi de retenir des informations dont tu n’as pas utilité dans l’immédiat, expliqua Guillaume narquois.
Enervé par cette réplique de Guillaume, le sang de Masaru ne fit qu’un seul tour et il balança son poing vers le visage du garçon mais celui ci se baissa et le coup se perdit dans le vide.
_Toujours aussi vif, commenta Guillaume. Ca sert de réfléchir, tu sais ?
A nouveau, Masaru serra son poing et le balança en pleine face de Guillaume qui interposa le sien et le bloqua. Tous deux restèrent ainsi à lutter avant de se repousser l’un l’autre pour tomber au sol.
_Tu es plutôt doué pour te battre, songea Masaru.
_Je suis le meilleur, se vanta Guillaume.
Lentement, Masaru leva son poing droit et Guillaume leva aussi le sien. Tous deux touchèrent alors leurs poings l’un contre l’autres.
_Nous sommes équipiers comme les autres, fit Guillaume.
_Equipiers, ouais, murmura Masaru.
Les deux garçons se relevèrent ensuite et regardèrent les quatre tunnels en se demandant lequel pouvait être le bon.
_Je crois que j’ai une idée, annonça Masaru.
_Ce doit être un miracle, dit Guillaume pour lui-même.
_Nous sommes quatre, rappela Masaru. Il suffit donc que chacun de nous explore un tunnel.
_Incroyable ! C’est une bonne idée en plus, s’étonna Guillaume.
Aussitôt les digimon s’empressèrent de choisir le leur: Blackagumon prit le quatrième et Agumon le premier. Ensuite Guillaume se dépêcha de prendre le second tunnel et il ne resta plus qu’à Masaru le troisième.
Chacun marcha dans son tunnel et tout se déroula plutôt bien lorsque le débit de l’eau s’accélèra intensément. Ils furent alors charriés séparément jusqu’à une grande chute d’eau souillée dans laquelle ils tombèrent pour atterir ensemble dans un réservoir.
Ne supportant pas l’eau, Blackagumon dut se faire porter par son partenaire puis le petit groupe rejoignit une petite rive où chacun se hissa pour récupérer. Derrière eux se trouvait un étroit tunnel à sec.
_Tous les tunnels allaient au même point, soupira Guillaume.
_Maintenant je me souviens, dit Masaru. Agumon et moi avions fait une belle chute avant de venir ici et de prendre ce tunnel derrière nous.
_Sommes nous encore loin du portail ? demanda Guillaume.
_Je ne saurais pas vraiment dire, répondit Masaru. A travers les égouts, c’est si long avec tous ces tunnels qui se croisent.
_Je sais, fit Guillaume. La dernière fois que j’y suis descendu, j’ai cru devenir fou avec toutes bifurcations pour aller d’un point à l’autre.
_Parce que tu n’es pas déjà fou ? s’étonna Blackagumon.
Pour toute réponse, Guillaume lui envoya un bon coup de poing sur la tête qui le fit basculer en arrière et tomber dans l’eau. Réagissant immédiatement, il remonta vite sur la berge.
_Il est temps de repartir, décida Masaru.
Le jeune homme se releva et se hissa dans le tunnel, imité par ses compagnons. Les deux humains durent baisser la tête en raison de la petitesse du boyau. Agumon et Blackagumon plaisantèrent sur le fait que cela ne pourrait pas les rendre plus fous si ils se cognaient et se prirent tous deux un coup de poing sur la tête de la part de leurs partenaires respectifs qui les fit tomber au sol.
A la fin du tunnel, chacun d’eux dut sauter pour en sortir et se retrouver une vingtaine de centimètres plus bas dans une immense galerie. A leurs pieds coulait un léger flux d’eau dont le courant entrainait des excréments de digimon.
_Nous sommes très proches, informa Masaru. En suivant cette galerie, nous irons à la pièce où se trouve le portail.
_Yata ! s’exclama Guillaume en levant le poing.
Marchant le long de la galerie, ou plutôt courant, le petit groupe finit par atteindre la fin de la galerie qui se terminait en cul-de-sac. Par contre, l’eau continuait à couler et sortait par un trou dans le mur à un bon mètre du sol.
Faisant la courte-échelle à Guillaume, Masaru se mit contre le mur puis les deux digimon grimpèrent sur eux et se laissèrent tomber de l’autre côté. Ensuite le Tamer se hissa sur la faite et se laissa glisser le long du mur où il aperçut des centaines de Numemon.
_Maman ! cria Guillaume. Les horreurs gluantes !
_Qu’est qui se passe, gamin ? demanda Masaru.
Se hissant à son tour sur le trou à la force des bras, Masaru en profita pour observer la pièce. Il en profita pour regarder la pièce d’en haut remarquant les digimon mollusques et fit une grimace en passant la langue.
_Je déteste ces digimon en gelée, lança Masaru.
_Je vais régler, aniki, s’exclama Agumon. Baby Burner !
La tête d’ Agumon devint complètement rouge et il cracha d’immenses flammes qui remplirent toute la pièce. Connaissant le caractère et les attaques du digimon, Guillaume plaqua son partenaire et se coucha complètement sur le sol.
Lorsque la fumée se dispersa, de nombreux digi-œufs roulèrent à travers toute la pièce et Agumon sembla très fier de lui lorsque Masaru sauta près de lui et lui flanqua un coup de poing qui le jeta à terre.
_Crétin ! Tu voulais tous nous cramer ou quoi ? s’écria Masaru.
_Mais aniki, je voulais juste battre ces digimon, se défendit Agumon.
_Mais tu as manqué de nous cramer ! lança Masaru.
_Je ne comprends pas pourquoi tu es si fâché, aniki, dit Agumon.
_Masaru-sama, sommes nous encore loin du portail ? demanda Guillaume en se relevant.
Tournant la tête vers Guillaume, Masaru se souvint alors de leur mission puis s’approcha du mur au fond de la pièce et appuya sur l’une des briques: le mur se digitalisa complètement et révèla un portail digital.
_Voici le portail de secours qu’a aménagé Kogure, annonça Masaru.
_Yata ! cria Guillaume. Prenons le et allons faire un coucou à tout le monde !
Avec une grande fougue, le petit groupe se jeta à l’intérieur du portail digital qui se referma alors derrière eux et voyagèrent dans un espace complètement obscur et formé de données avant d’être éjecté par l’ouverture d’un autre portail dans du sable.
Les deux humains atterrirent jetés dans le sable tandis que les digimon eurent la tête enterrés avec les jambes qui dépassaient et s’agitaient.
_Je me demande où nous sommes, songea Guillaume.
_Dans un endroit proche de l’Enfer ! répliqua Masaru.
S’étant déjà relevé, Masaru se tenait debout et contemplait une grande ville au loin qui brûlait. Guillaume se leva à son tour et observa leur position sur son digivice: Sidney.
_C’est la ville de Sidney qui brûle ! s’écria Guillaume. Mais pourquoi ?
_Pas le temps de chercher des réponses, gamin ! lança Masaru. Digisoul Charge ! Overdrive !
_Agumon, évolution ! Shinegreymon !
_Black, allons y aussi ! s’écria Guillaume. Digisoul Charge ! Overdrive !
_Blackagumon, évolution ! Milleniunmon !
Les deux humains montèrent tous deux sur leurs partenaires respectifs puis Shinegreymon et Milleniunmon volèrent jusqu’à Sidney. Survolant la ville, ils remarquèrent des flammes incendiant tout lorsque Milleniunmon utilisa son attaque Temps Illimité qui arrêta le cours du temps. Ensuite Shinegreymon en profita pour éteindre les différents brasiers en transportant des charges d’eau depuis l’océan.
Lorsque tous les incendies furent éteints, Milleniunmon libèra son emprise sur le temps et un immeuble près d’eux menaça de s’écrouler sur une petite fille de sept ou huit ans qui traversait une rue pour tenter de fuir. Aussitôt Shinegreymon retint le bâtiment tandis que Milleniunmon vola jusqu’à l’enfant et la déposa en sécurité sur la place.
_Merci de m’avoir sauvé, remercia l’enfant. Je m’appelle Maria.
_Que s’est il passé ici, Maria ? demanda Guillaume.
_Nous étions si tranquilles depuis la nomination du maitre suprême. Comme notre pays est très riche et dévellopé, nous étions bien traités … Cependant ces derniers jours, des personnes venues d’un autre monde ont battu chacun des Guerriers Royaux des sept autres provinces et font route maintenant vers le Japon pour arrêter le maitre suprême, raconta Maria.
_Aniki, qui est ce maitre suprême ? demanda Shinegreymon.
_Ce doit être Kogure, supposa Guillaume.
_Pour arrêter ses ennemis, le maitre suprême a pris une terrible décision: détruire tout au monde réel ville par ville, révèla Maria. Ainsi Dynasmon, le dernier Guerrier Royal se charge de cette mission en commençant par sa province.
_C’est impardonnable ! Je vais envoyer mon poing en pleine face de ce Dynasmon mais aussi ce Kogure ! rugit Masaru.
_Il faut stopper impérativement Dynasmon, résolut Guillaume. En route, Mil !
Aussitôt Milleniunmon et Shinegreymon se mirent en route volant au-dessus du grand désert australien. Le voyage fut long avant de parvenir en vue de Melbourne qui n’était déjà plus qu’un tas de cendres.
Continuant leur route, les deux digimon volèrent le long de la côte et finirent par arriver en vue de Newcastle où ils aperçurent Dynasmon lancer son attaque Souffle de Wyvern pour incendier tout un quartier.
_Hey, toi ! cria Masaru. Le grand Daimon Masaru-sama va t’apprendre à oser détruire des villes où se trouvent des innoncents !
Aussitôt Masaru sauta des épaules de Shinegreymon et s’élança vers Dynasmon pour tenter de le frapper à la poitrine mais celui ci le repoussa d’un coup de pied qui l’envoya dans l’océan. Shinegreymon se dépêcha de le rejoindre pour l’en sortir.
_Même moi je ne suis pas aussi dingue, soupira Guillaume.
_Tu reconnais donc être fou ? fit Milleniunmon.
_La ferme ! cria Guillaume en frappant son poing sur la tête de son partenaire. Ouille !
_Sous cette forme, c’est toi qui aura mal si tu me frappes, se moqua Milleniunmon.
_Ca suffit ! s’écria Guillaume. Allons combattre !
_Trop fastoche, fit Milleniunmon craneur. Temps Illimité !
Milleniunmon lança son attaque en visant Dynasmon mais celle ci sembla échouer car celui ci bougeait toujours et n’avait pas régressé. Celui ci se précipita alors vers lui et lui assèna son poing en pleine poitrine. Il le maintint ainsi et le poussa contre un immeuble qui s’écroula sur lui puis utilisa son attaque Souffle de Wyvern qui incendia le bâtiment.
Protégeant son partenaire des flammes, Milleniunmon plaqua Guillaume contre lui mais dans la chaleur des flammes et les chocs des débris tombés sur lui, il fut forcé de régresser. Quand Guillaume put se relever, il aperçut Blackagumon à terre et le secoua un peu.
_Black ! Black, réveille toi ! s’écria Guillaume.
_On ne peut vraiment pas te laisser tout seul, gamin ! lança Masaru.
_Si t’es si malin, essaies de le battre ! rétorqua Guillaume.
_Regarde comment un héros agit, s’exclama Masaru. Shinegreymon !
Aussitôt Shinegreymon se préparer à lancer son attaque Gloire Explosive lorsque Dynasmon arriva derrière lui et lui franqua un grand coup de poing dans le dos avant de l’expédier dans l’océan en réalisant un superbe plongeon.
Sans laisser le temps à son adversaire de se relever, Dynasmon surgit sur Shinegreymon et le leva avant de le lancer contre un immeuble. Ensuite il arracha un poteau téléphonique et l’utilisa pour frapper son adversaire qui reçut avec une importante décharge électrique qui le sonna complètement.
Au milieu des grabats, Masaru gisait et ressentit une douleur à sa jambe qui l’empêcha de se lever quand Dynasmon lança son attaque Souffle Wyvern qui fit s’écrouler un immeuble près d’eux sur leurs têtes. Dans le choc, Shinegreymon régressa Agumon tandis que Masaru sentit sa blessure s’agrandir.
Apercevant ses amis en danger, Guillaume mit Blackagumon sur son dos et se précipita vers les lieux de l’attaque où il gravit des grabats avant de voir une main sortir de l’un d’eux. Avec acharnement, il la dégagea et réussit à libérer Masaru et Agumon.
_Masaru-sama ? Tu vas bien ? demanda Guillaume.
_Je … vais bien, répondit Masaru. Par contre, j’ai pas la jambe arrachée ?
_Elle tient toujours, assura Guillaume, mais elle est salement amochée.
_Il faut continuer à lutter, s’écria Masaru.
_Sans partenaires ? s’exclama Guillaume. Je ne peux pas …
_Tu es le seul à pouvoir combattre et à protéger ces vies ! lança Masaru. Agis donc comme un homme et combats !
_Masaru-sama …, murmura Guillaume.
_Tu possèdes ma digisoul, non ? lança Masaru. Alors utilises la comme je le ferai !
_Je n’ai jamais vraiment fait ça, ajoua Guillaume.
Tournant la tête vers Dynasmon, Guillaume aperçut alors ce dernier incendier une école primaire et entendit les cris de peur des enfants. Révolté, Guillaume oublia ses doutes et se releva brutalement.
_Ouais, je suis un homme et je vais empêcher cet abruti de continuer à bousiller des vies ! Regarde moi bien et observe, Masaru-sama ! s’écria Guillaume.
Au même moment, sa digisoul sortit de son corps pour l’envellopper complétement et créa une colonne qui s’élèva jusqu’au ciel. Répondant à l’appel de la digisoul, Blackagumon s’éveilla et se mit à flotter pour se placer à l’intérieur de cette colonne où il évolua en Darktyrannomon, Kimeramon et Milleniunmon.
Observant le phénomène, Masaru se demanda ce qui se passait puis décida de faire pareil afin d’aider Guillaume et Milleniunmon à combattre Dynasmon. Le jeune homme libèra alors toute sa digisoul qui forma une colonne s’élèvant au ciel. Agumon répondit à son appel et s’éveilla pour se laisser flotter afin de se placer dans cette colonne où il évolua en Geogreymon, Risegreymon et Shinegreymon.
_Et maintenant que se passe t-il ? demanda Guillaume. Ils ont évolué … et plus rien ?
Soudain Masaru se rendit compte que la blessure ne lui faisait plus du tout mal. Il se redressa et constata que celle ci s’était refermée ne laissant aucune trace visible comme si celle ci n’avait jamais été blessé.
Le jeune homme leva alors les yeux et songea que sa digisoul avait réussi à le guérir. Il se dit que c’était une nouvelle propriété puis s’interrogea sur jusqu’où elle pouvait guérir.
Se mettant debout, Masaru se déplaça vers Guillauma, toujours dans sa colonne de digisoul, et posa la main sur l’épaule de celui.
_Tu te débrouilles plutôt bien, gamin, s’exclama Masaru.
Guillaume se retourna et eut une sorte de sourire narquois en voyant Masaru puis tous deux frappèrent leur poing droit l’un contre l’autre.
_Combattons ensemble, Masaru-sama, dit Guillaume.
_C’est comme ça qu’un homme combat, ajouta Masaru.
Le digivice noir et le digivice orange s’illuminèrent et affichèrent le message « Fusion Evolution ». Les deux colonnes de digisoul dans lesquelles se trouvaient Shinegreymon et Milleniunmon tourbillonèrent pour former une double hélice avant de se digitaliser. Ce fit la tête et le torse de Shinegreymon qui apparurent en premier puis deux bras de Milleniunmon s’attachèrent sur le côté gauche de ce torse et les deux autres bras sur le côté droit. Ensuite les deux jambes de Milleniumon se fixèrent au bas de son ventre. Dans son dos, les canons de Milleniunmon se formèrent suivi des ailes de Shinegreymon un peu plus bas. Finalement il obtint l’épée de Shinegreymon dans sa main droite qui s’enflamma. Le digimon apparut dans une lumière blanche aveuglante entouré par une digisoul orange en criant «Shiniunmon ».
Shiniunmon se mit subitement à briller puis enflamma tout son corps avant de voler jusqu’à Dynasmon puis saisit son épée à laquelle, il transmit toutes ses flammes et la planta dans Dynasmon. Cependant celui ci réussit à l’arrêter quelques millimètres à temps avec son poing et tenta de la repousser mais son adversaire semblait être d’une force incroyable.
Soudain Shiniunmon eut l’idée de pousser avec son talon pour gagner de la force puis avec son autre jambe, il envoya son autre jambe pour frapper Dynasmon au ventre qui tomba en arrière et s’écroula sur un garage.
Celui ci se redressa et lança son attaque Souffle de Wyvern mais son adversaire se protégea en créant un mur de feu qui arrêta les flammes. Brusquement, Guillaume et Masaru s’élançèrent tous deux d’un côté et frappèrent le digimon au niveau du ventre qui tomba au sol. Aussitôt Shiniunmon en profita pour réaliser son attaque Sword Soul: Celle ci consista à enflammer tout son corps puis diriger les flammes vers l’épée et la planter dans le corps de son adversaire.
Shiniunmon leva donc son épée et la pénétra dans le torse de Dynasmon qui se détruisit à ce contact. Celui ci redevint alors un digi-œuf couvert de tâches blanches.
_Maintenant les Guerriers Royaux sont de l’histoire ancienne, s’exclama Guillaume.
_Mais l’avenir n’est pas encore totalement écrit, fit Masaru. Il nous reste à aller au Japon et arrêter Kogure !
_Sans oublier de lui coller un bon coup de poing au visage, rappela Guillaume.
_Cela va de soi, conclut Masaru.
Aussitôt Shiniunmon prit les deux humains dans une de ses mains puis déposa Masaru sur son épaule droite et Guillaume sur celle de gauche.
_En route pour le Japon, aniki ! s’écria Shiniunmon.


Chapitre 72 :  Le dernier acte de Kogure

Assis au pied d’un arbre, un jeune chinois d’une douzaine d’années aux cheveux courts et noirs contemplait l’énorme vide autour de la parcelle où il se trouvait. Sur des dizaines de kilomètres, seul s’étendait un trou digital.
Soudain un vortex digital apparut au-dessus du trou digital d’où tomba, Satsuma sur lequel se tenait Kudamon, Emilie, Penguinmon, Ikuto, Falcomon, Virgile, Demidevimon, Alexia, Otamamon, Yoshino et Raramon. Réagissant vite, Falcomon, Demidevimon et Raramon soulevèrent respectivement Ikuto, Virgile et Alexia pour les transporter vers la parcelle intacte où était réfugiée le petit chinois.
Continuant à tomber vers le trou digital où ils seraient probablement effacés, sans en être surs car personne au monde humain n’avait été assez fou pour se risquer à jeter dans l’un de ces trous apparus plus de dix ans quand les Guerriers Royaux voulaient détruire leur monde. Réagissant à leur tour, Satsuma, Emilie et Alexia firent évoluer leurs partenaires en Reppamon, Unimon et Ladydevimon qui les amenèrent rapidement vers la parcelle.
_Des monstres ! Vous avez des monstres ! cria le garçon en se levant.
_Calme toi, fit Yoshino. Nous sommes ici pour assurer la protection de ton monde.
La jeune femme tourna alors la tête pour dévisager le paysage autour d’eux et fit la grimace.
_Du moins ce qui en reste, ajouta Yoshino.
_Comment t’appelles tu et où sommes nous ? demanda Emilie.
_Je suis Ushio et le seul survivant de Pékin, répondit le garçon en baissant la tête.
_Cet endroit … c’était Pékin ? s’écria Alexia horrifiée.
_Que s’est il passé ? demanda Satsuma d’une voix grave.
_Le seigneur Alphamon qui contrôle la première province s’est révolté contre l’ordre établi par le maitre suprême et a décidé de supprimer les humains et leur monde pour ramener les digimon dans un endroit qu’il nomme Digital World, raconta Ushio. Il a déjà supprimé de grosses parties en Inde et quelques unes en Chine dont celle de Pékin et ses alentours.
_Alphamon semble se débarrasser du contrôle de Kogure, dit Reppamon. Si il s’allie à d’autres Guerriers Royaux, ce sera une catastrophe.
_Il n’y a plus de Guerriers Royaux, décrèta la voix de Virgile derrière eux.
Se retournant vers lui, tout le monde aperçut le jeune homme installé sous l’arbre et maniant son ordinateur portable.
_Durant notre voyage dans le portail, Alphamon, Alforceveedramon et Dynasmon ont tous été battu, continua Virgile. Par contre, je ne vous dis pas le bordel qu’ils ont foutu au Japon et en Australie. Un vrai carnage !
_Cela signifie que le reste de nos amis est parvenu à les battre, comprit Ikuto.
_Où est chacun de nos amis ? demanda Emilie.
_Mike et Tohma sont tout près de la base de Kogure au Japon, Jérémie et Relena étaient à Paris mais ils ont disparu dans un portail, Julien et Chika étaient aux Etats-Unis mais eux aussi ont disparu, répondit Virgile. Il y a même le signal de Guillaume sur l’océan entre le Japon et l’ Australie.
_Guillaume ? s’écria Emilie. Je vais apprendre à celui là à désobéir !
_Non, ce sera moi, intervint Satsuma. Il était sous mes effectifs au DS puisque tu me l’as confié quand vous êtes partis.
Le visage d’ Emilie afficha une sorte de sourire moqueur et elle évita de regarder son équipier pour ne pas se mettre à rire.
_Je suppose que c’est une bonne idée, dit Emilie.
_Pauvre Guillaume, soupira Yoshino. Il va devoir affronter Oni no Kishi !
_Par contre, c’est étrange … , fit Virgile. Il y a un autre signal avec lui.
_Pourtant tu as répéré tout le monde, s’étonna Ikuto.
_Je vais regarder si je peux l’identifier, décida Yoshino.
La jeune femme se pencha pour fixer l’écran où apparaissait les deux signaux. Il fixa le second point inconnu et ses yeux s’arrondirent alors de quelques centimètres tandis que son visage blanchit complètement. Soudain elle se redressa et donna une violente claque à Virgile dans le dos.
_Non, ce n’est pas possible ! Tu as fait une erreur ! C’est une erreur ! cria Yoshino.
_Yoshi-chan ? fit Alexia surprise. Qu’est qu’il y a ?
_C’est une erreur, une sinistre erreur, murmura Yoshino.
Tandis que Yoshino semblait prêt à crier au scandale en place publique, Satsuma s’approcha à son tour de l’ordinateur et fixa l’écran perdant alors un peu de ses couleurs.
_Il … il est vivant, s’écria Satsuma.
_Commandant, c’est impossible ! s’écria Yoshino. Comment a t-il pu survivre ?
_Il nous a habitué beaucoup de miracles, songea Satsuma. On dirait qu’il n’avait pas l’intention d’en rester là.
_Commandant … , objecta Yoshino.
_De plus, nous avions déduit qu’il était mort sur le fait que personne ne pouvait survivre à l’inondation. Il n’y avait aucun indice tangible de son décès. Notre seul raisonnement s’est basé sur nos sentiments pour éviter de penser à lui, rappela Satsuma.
_Commandant, j’ai peur d’y croire, soupira Yoshino, et d’être à nouveau déçue.
_Momentai ! cria Emilie. On pourrait comprendre de quoi vous parlez ou nous sommes exclus de votre conversation ?
Se retournant vers son équipière, Satsuma se rendit alors compte que le reste du groupe ne pouvait absolument pas suivre leur conversation.
_Ce signal … est celui du digivice de Masaru, révèla Satsuma.
_Alors il est vivant ? s’écria Ikuto avec un large sourire. C’est génial !
_Mais est on vraiment sur de cela ? fit Falcomon en baissant la tête.
_Nous n’avons pas la moindre de preuve que c’est lui ! s’exclama Yoshino. Cela peut juste être juste son digivice !
_C’est vrai, ajouta Raramon. Agumon n’est même pas là.
_Si tu vas par là, on pourrait douter que c’est Guillaume, objecta Demidevimon.
_Qu’est que tu veux dire ? s’étonna Virgile. Il y a bien son signal !
_Regarde entre les deux signaux, il n’existe qu’un seul signal de digimon mais ce n’est pas celui de Blackagumon comme ce n’est pas celui d’ Agumon, expliqua Demidevimon.
_Tu ne peux pas émettre une vidéo ? demanda Satsuma.
_Je regrette mais la technologie de notre monde est plus réduite que celle du votre. Nous n’enregistrons pas tout sur vidéo, répondit Virgile.
_En tout cas, ce digimon semble vraiment puissant, constata Ikuto.
_Et si c’était Agumon et Blackagumon réunis en un ? fit Unimon.
_De quoi parles tu ? C’est idiot, dit Emilie.
_Quand copain Kudamon et moi nous fusionnions, nous ne formons plus qu’un seul digimon qui est devenu très puissant, non ? reprit Unimon.
_C’est exact mais je ne vois pas où tu veux en venir, Unimon, avoua Reppamon.
_Or, Tohma nous avait bien dit que seule la digisoul de Masaru était compatible pour Guillaume ? ajouta Unimon.
_Encore vrai, répondit Yoshino. Mais je ne vois pas de rapport.
_Guillaume s’est enfui au Digital World. Imaginez qu’il ait retrouvé Masaru et a pu obtenir sa digisoul et que tous deux ont réussi à fusionner leurs digimon, continua Unimon. Ca donnerait bien Agumon et Blackagumon réunis en un, non ?
_C’est juste mais ce n’est qu’une hypothèse, dit Yoshino.
_Ca suffit ! Il n’y a qu’un seul moyen de vérifier une hypothèse ! s’écria Emilie.
La jeune fille se précipita vivement vers Unimon et l’enfourcha.
_C’est d’aller la vérifier ! Cap sur le Japon ! s’exclama Emilie. Let’s go minna !
_Retour de Hi no Gekido, fit Yoshino. C’est le pire !
_Hi no Gekido ? répèta Alexia sans comprendre.
_Je t’expliquerai plus tard, rigola Yoshino.
Au même moment, la jeune femme aperçut que Satsuma était déjà monté sur Reppamon ce qui signifiait qu’il ne fallait absolument pas trainer au risque de réveiller Oni no Kishi. Ainsi Ladydevimon prit sa partenaire dans ses bras puis Virgile, Ikuto et Yoshino firent évoluer Demidevimon, Falcomon et Raramon en Megidramon, Yatagaramon et Rosemon. Virgile s’installa sur l’épaule de Megidramon, Ikuto sur le dos de Yatagaramon et Rosemon prit Yoshino dans ses bras.

Pendant ce temps, Mike et Tohma était assis à une table d’un fastfood non loin du complexe de Kogure. Le génie avait posé son ordinateur sur la table et tentait de craquer un à un toutes les codes de sécurité programmés par Kogure afin d’entrer facilement dans le complexe.
En face de lui, Mike et Demisorcemon l’observaient en silence tandis que Gaomon s’était endormi, la tête posée sur les jambes de son partenaire.
Au même moment, deux portails digitaux s’ouvrirent simultanément sur le toit du fastfood d’où sortit, Julien, Chika, Biyomon, Lucemon, Relena, Jérémie, Dorumon et Lunamon. Aidant leurs amis à descendre sur le sol, Lucemon et Biyomon durent faire plusieurs voyages pour les amener tous au sol.
_Un vrai coup de pot, fit Jérémie. On est devant le complexe de Kogure !
_Allons y ! s’écria vivement Chika.
_Ce n’est pas très prudent, Chikette, d’y aller sans avoir un plan, objecta Julien.
Narquois, Julien lui adressa un splendide sourire moqueur ce qui mit la jeune fille en colère et celle ci lui donna un bon coup de poing à la tête.
_Ne m’appelles pas Chikette ! cria Chika.
Tandis que les deux équipiers se disputaient, Lunamon s’était glissée discrètement sur le dos de Relena et avait touché terre pour marcher jusqu’à la porte du fastfood qu’elle essaya de pousser de toutes ses forces mais celle ci était trop faible.
_Lunamon, qu’est que tu fais ? s’exclama Relena en courant vers sa partenaire.
_Ben, j’ai envie de manger, répondit Lunamon tranquillement.
Relena poussa un soupir et récupèra sa partenaire lorsqu’elle vit Tohma dans la porte vitrée et s’immobilisa complètement. Elle lâcha alors Lunamon qui tomba au sol et poussa la porte pour courir vers son frère.
_Onisama ! cria Relena.
Surpris d’entendre cette voix, Tohma se retourna et aperçut sa petite sœur et lui sourit. Il se leva et la prit entre ses bras au moment où elle lui sauta littéralement au cou.
_Onisama … , murmura Relena. Tu m’as manqué.
_Relena, où es tu ? demanda Jérémie d’une voix inquiète à l’entrée du restaurant.
_Je suis là, répondit Relena. Onisama et Mike sont ici !
En quelques minutes, le reste du groupe rentra dans le restaurant où chacun fut heureux de se revoir avant de s’asseoir de la table où le serveur leur apporta à manger. Le personnel semblait assez réticent d’accueillir des digimon mais l’argent donné au début par Tohma avait été plus fort que la peur.
_Ecoutez, il ne nous reste plus qu’à arrêter Kogure, exposa Tohma, mais je ne pense pas que ce sera simple. Il a probablement prévu toutes de sortes de pièges.
_Nous avons battu les Guerriers Royaux, rappela Jérémie. Je ne vois pas ce qui pourrait être pire qu’eux.
_Jérémie a raison, approuva Relena. Nous pouvons gagner contre tout.
Gêné par le compliment de son équipière, Jérémie se mit à rougir fortement.
_Merci … Relena … , murmura Jérémie après plusieurs minutes.
_Jérémie, je ressens un digimon qui approche, très puissant, s’exclama Dorumon.
_Je le sens aussi, ajouta, Lunamon. Il dégage une grande puissance.
_Allons l’accueillir comme il se doit, décida Mike avec un sourire en se levant.
Rapidement, l’équipe se leva et sortit en courant du restaurant en laissant la moitié de leur commande sur la table. Ils coururent jusqu’à un carrefour très dégagé en raison du combat s’étant déroulé dans la ville contre Alphamon où ils firent évoluer les digimon en Dianamon, Dorugoramon, Miragegaogamon, Warsorcemon, Phoenixmon et Clavisangemon. Ensuite ils passèrent aux fusions en faisant apparaître Miragesorcemon, Diadramon et Feuangemon.
Quelques minutes passèrent avant que la silhouette d’un immense et impressionnant digimon ne leur apparaisse, Shiniunmon.
_A l’attaque tout le monde ! ordonna Tohma.
Obéissant à l’ordre de Tohma, Miragesorcemon attaqua le premier avec sonnattaque Lance Pouvoir qu’il planta en pleine poitrine de Shiniunmon. Ensuite Diadramon prit le tour suivant avec Bombe Lunaire créant de nombreuses petites boules pour former une grosse sphère qu’il lança à la blessure faite à leur adversaire. Sous le choc, celui ci vacilla en arrière et s’écroula au sol. Feuangemon s’avança pour en finir lorrsqu’une personne, Masaru, bondit subitement et frappa d’un coup de poing la poitrine de Feuangemon qui tomba en arrière tandis que Masaru retomba sur le sol.
_Shiniunmon, à toi ! cria Masaru.
_Cette voix … , dit Tohma stupéfait.
_On dirait … Non, c’est impossible ! s’écria Chika.
Durant la surprise de Tohma et Chika, Shiniunmon en profita pour se relever et prépara son attaque Sword Soul pour l’utiliser sur Miragesorcemon. Soudain Ladydevimon apparut derrière lui et lui ligota les bras avec ses chaines puis Megidramon, Yatagaramon et Rosemon surgirent derrière lui pour envoyer leurs attaques Megido Flame, Mikafutsi no Kami et Tentations Interdites qui ébranlèrent Shiniunmon et le fit à nouveau tomber au sol. A ce moment, Reppamon, Unimon, Ladydevimon et Rosemon se posèrent sur le sol et leurs partenaires posèrent pied à terre tandis que Megidramon et Yatagaramon restèrent en vol.
Enthoustiamé à l’idée d’avoir autant d’adversaires, Masaru sourit à pleines dents lorsqu’il aperçut Satsuma et fut déstabilisé.
_Capitaine ? s’écria Masaru. Vous n’avez pas changé en dix ans: vous portez toujours le même imperméable complètement dépassé !
_Quelqu’un doute encore que ce ne soit pas Masaru ? fit Satsuma en étouffant un grognement.
_Oh non ! Il n’y a que Masaru pour dire des répliques aussi stupides, rigola Yoshino.
Dans l’instant qui suivit, tous les digimon régressèrent pour redevenir Wanyamon, Poyomon, Moonmon, Dodomon, Pinamon, Puttomon, Penguinmon, Kudamon, Raramon, Otamamon, Demidevimon, Falcomon, Agumon et Koromon.
Ensuite Chika courut vers son frère ainé et s’immobilisa un peu devant lui pour ralentir la marche. Celui ci lui sourit gentiment.
_Chika … tu as vraiment grandi, dit Masaru.
Brusquement la jeune fille lui donna une violente gifle à la joue droite suivie d’une autre de la même force sur celle de gauche puis lui sauta au cou.
_Bienvenue parmi nous mais ne t’avises plus de nous quitter ainsi et de nous laisser croire que tu étais mort, dit Chika.
Lorsque Chika l’eut lâchée, Masaru sentit encore la marque des deux gifles lorsque Yoshino vint entourer ses bras à sa taille en riant un peu.
_C’est bon de te revoir, avoua Yoshino.
_Tu m’as manquée, Yoshino, comme tout le monde, dit Masaru.
Soudain la jeune femme retira un de ses bras et leva pour serrer son poing et le cogna contre la tête de son ami.
_Ne nous fais plus jamais autant souffrir, lança Yoshino.
La jeune femme en profita alors pour mettre en désordre la chevelure de son ami qui grogna quand Ikuto surugit derrière lui et le frappa à la tête avec son boomerang qu’il avait rafistolé durant le trajet entre la Chine et le Japon.
_Bienvenue à la maison, Masaru ! s’écria Ikuto. C’est génial de te revoir !
Se frottant le crane qui commençait à être endolorie, Masaru se demanda si ses amis n’étaient pas devenus des ennemis lorsqu’il vit Satsuma s’avancer vers lui. Celui ci eut une appréhension et voulut reculer lorsque Satsuma arriva près de lui et posa vigoureusement ses deux mains sur les épaules du jeune homme.
_Je suis content de te revoir, Masaru, dit Satsuma avec un sourire. Tu as bien grandi et tu dois être devenu encore plus fort après tant d’années.
_Capitaine … , murmura Masaru en poussant un soupir de soulagement. Dieu merci …
S’éloignant ensuite de Satsuma, Masaru énumèra le nombre de ses amis à saluer encore quand il aperçut Tohma devant lui, le regard sombre comme si il était en colère.
_Tohma ? Il y a un souci ? fit Masaru.
A ce moment, Tohma envoya son poing en pleine face de Masaru qui tomba au sol. Celui ci voulut se relever et s’élança pour frapper son ami lorsque Tohma écarta ses bras pour serrer Masaru contre lui.
_C’est bon de te revoir, dit Tohma en souriant.
Faisant un sourire narquois, Masaru se défit de l’étreinte de son ami puis lui flanqua à son tour un coup de poing en pleine face qui le fit tomber au sol puis lui tendit sa main pour l’aider à se relever.
_Tu n’as pas changé, fit Masaru en souriant.
_Donner et recevoir, aucun de nous n’a changé, ajouta Tohma en souriant aussi.
Tous deux serrèrent alors leurs poings et les frappèrent l’un contre l’autre.
_Onisama est vraiment bête, fit Relena en écarta la tête.
_Les hommes sont idiots, soupira Yoshino.
Tenant Koromon dans ses bras, Guillaume s’avança d’un air impatient.
_Et moi ? Personne n’est content de me voir ? se plaignit Guillaume.
_Toi, tu mériterais …. , commença Emilie.
_Une bonne correction pour nous avoir inquiétés, l’interrompit Alexia.
_Oni no … je veux dire le commandant doit s’en occuper justement, fit Otamamon.
Tournant la tête vers Satsuma, Guillaume déglutit et songea que celui ci allait certainement le rendre sourd. Celui ci s’avança justement vers lui.
_Vous allez bien ? demanda Guillaume avec un large sourire.
_Concernant comment tu as osé d’évader du QG temporaire du DS, l’effraction de la salle de contrôle, le vol de ton propre digivice … , je devrais t’adresser une remontrance plus que sévère, commença Satsuma. Cependant comme tu nous as permis de retrouver un précieux ami, je vais me montrer pour une fois magnanime.
Rassuré, Guillaume poussa un soupir de soulagement.
_Mais une prochaine fois, je n’aurais aucune indulgence, reprit Satsuma.
_A présent, nous pourrions aller saluer Kogure ? fit Emilie. Je suis sure qu’il meurt d’envie de nous voir !
_Oui, il est temps d’en finir, ajouta Alexia.
_Je vais lui péter ce qui reste de mon boomerang à la tête, s’exclama Ikuto.
_Hey attendez ! C’est à moi de m’occuper de lui, protesta Masaru. Je veux lui enfoncer mes poings dans sa sale face !
_M’oublies pas, Masaru-sama ! Je veux le faire aussi ! s’écria Guillaume.
Un quart d’heure plus tard, l’équipe du DS et des sept Tamers se retrouvèrent ensemble devant l’immense porte blindée bloquant l’accès au complexe de Kogure.
_Il va le falloir du temps, avoua Tohma. Je n’arrive pas à briser les codes d’accès.
_Moi, je connais une méthode plus rapide, s’exclama Masaru.
_Et elle a fait ses preuves, ajouta Guillaume.
Koromon évolua en Blackagumon puis ensemble les deux garçons firent évoluer Agumon et Blackagumon en Geogreymon et Darktyrannomon. Les deux digimon envoyèrent leurs attaques Mega Burst et Fire Blast qui explosèrent la porte d’entrée.
Pénétrant à l’intérieur de la cour, l’équipe n’observa rien de désagréable: celle ci leur sembla incroyablement grande mais surtout déserte. En face d’eux, ils aperçurent une porte donnant accès aux bâtiments et Julien courut la pousser à tout hasard réussisant à l’ouvrir.
Redevenant Blackagumon et Agumon, les deux digimon rejoignirent leurs amis puis l’équipe s’engega à l’intérieur du bâtiment pour courir dans différents couloirs avant de s’arrêter devant un ascenseur sauf que celui ci était hors service.
_Il n’y a plus d’électricité dans le complexe, déclara Tohma en fixant son ordinateur.
_Et les lampes comment elles marchent ? s’étonna Masaru.
_Elles doivent être passées sous le groupe électrogène, expliqua Emilie.
_Il ne reste plus qu’à monter à pied, comprit Gaomon.
_Oh non ! C’est vraiment le pire ! s’écria Yoshino.
Se dirigeant vers les escaliers, l’équipe fut contrainte de monter six étages à pied durant lesquels la plupart ne cessèrent de se plaindre ou de s’arrêter pour reprendre son souffle. Seuls, Satsuma, Masaru et Guillaume ne semblèrent pas fatigués, du moins, aucun d’eux ne le montraient un seul signe de faiblesse.
Parvenus au sixième étage, presque tout le monde s’assit ou s’écroula à terre complètement vidé d’énergie pour récupérer. Une fois que chacun eut repris des forces, ils traversèrent de nouveaux couloirs avant d’arriver devant la porte du bureau de Kogure.
Satsuma s’avança et clicha mais la porte était fermée. Il donna alors un bon coup d’épaule et enfonça la porte. Ils découvrirent alors un bureau vide.
_Il n’est pas là, soupira Yoshino. C’est le pire !
_Mais la clé est dans la serrure intérieure, s’écria Mike en pointa l’index.
_Mais il devrait être là alors, fit Julien étonné.
_Si Kogure est aussi un grand magicien, cela ne va pas nous faciliter les choses, dit Chika.
_Je peux en faire moi aussi de la magie, s’exclama Emilie avec un sourire narquois.
S’avançant dans la pièce, Emilie se rendit près de la bibliothèque sur le côté puis compta un à un les livres avant d’en retirer un. A ce moment, le mur d’en face pivota et libèra l’accès sur un monte-charge.
_Il mène à un bureau privé de Kogure, révèla Emilie.
S’embarquant tous à bord du monte-charge l’équipe dut se serrer au milieu tandis que sur le côté gauche, Julien et Mike tirèrent sur la première et sur le côté droit, Tohma et Masaru tirèrent sur celle de droite permettant au monte-charge de descendre.
Quand le monte-charge eut atteint presque le bas, celui ci s’écrasa brusquement et éjecta ses passagers au sol qui relevèrent, un tant soit peu contusionnés. Ensuite ils regardèrent autour d’eux et constatèrent qu’ils étaient dans une sombre et grande galerie avant d’apercevoir une petite porte blindée dont l’ouverture était commandée par un boitier électronique.
Fonçant avec fougue, Masaru donna un violent coup de poing dedans et la porte s’ouvrit lentement pour leur céder le passage.
_Il y a vraiment un dieu pour les personnes dépourvues de cerveau, soupira Tohma.
L’équipe pénétra dans la nouvelle pièce qui leur sembla très petite par rapport à l’autre bureau mais surtout vide. Ils remarquèrent un bureau avec un ordinateur avec un fauteuil devant dans lequel une personne sembla assise.
_Kogure ! cria Masaru. Je vais te montrer qui je suis !
Fonçant à travers tout, Masaru s’élança et donna un coup de poing à l’homme, Kogure, assis dans le fauteuil qui tomba alors au sol sans aucune réaction. Intrigué, Tohma courut vers lui et s’agenouilla puis lui saisit le poignet pour prendre son pouls.
_Il est mort, déclara Tohma.
_Mort ? s’écria Alexia. Mais comment ?
_Il n’y a personne ici en dehors de nous et la porte était verrouillée quand nous sommes arrivés, dit Satsuma. C’est soit un suicide soit un meurtre en chambre close.
_Il est mort il y a plus de trois jours, conclut Tohma en examinant les yeux de Kogure.
_On dirait une lettre sur le bureau, fit remarquer Yoshino.
La jeune femme s’avança vers le bureau et tendit la main pour prendre la lettre.
_Ne touche pas à ca ! cria Satsuma.
_Commandant, qu’est qu’il y a ? demanda Yoshino surprise.
_Nous ne savons ce qui s’est réellement passé ici donc je vous demande de ne pas entrer en contact direct avec un objet de cette pièce, ordonna Satsuma.
Comprenant à quoi penser le commandant du DS, Yoshino sortit une paire de gants en latex, rose, et les enfila avant de prendre enfin la lettre.
_C’est un message de Kogure, déclara Yoshino.
_Mais lis nous vite alors ! s’écria Guillaume.
_Tout le monde, je vous prie d’essayer de me pardonner bien que mes actes soient impardonnables. Ces derniers jours, j’ai compris que vous aviez raison et que les digimon pouvaient être nos amis. Pardon de tout le mal et la souffrance que je vous ait fait à vgous, à notre monde, au Digital World et au monde réel. A moi tout seul, j’ai réalisé des millions de victimes et je le déplore … Je ne peux plus vivre en ayant pris conscience de cela. Je vous laisse le soin de réparer toutes mes erreurs. Vous savez mieux que n’importe qui comment agir avec un digimon ou un humain … Adieu tout le monde, lut Yoshino.
_C’est un message d’adieu, fit Jérémie.
_Cela tend à faire penser à un suicide, ajouta Relena.
_Je vais inspecter l’ordinateur, décida Tohma.
Se relevant, Tohma sortit une paire de gant identiques à ceux de Yoshino sauf qu’ils étaient bleus et s’assit devant l’ordinateur. Celui ci arrêta l’écran de veille et revint sur Window où il constata qu’un programme était encore actif. Celui ci était cryptée en bonne dizaine de divers langages informatiques ce qui empêcha le génie de le comprendre.
Il bougea alors la souris pour réaliser quelques manipulations lorsque le programme bougea à ce moment: les chiffres se mirent à danser à l’écran comme entrainés dans une ronde folle.
Au même moment, une lueur étrange apparaît dans la poche de l’imperméable de Satsuma. Celui ci y glissa sa main et prit son digivice qui semblait réagir vraiment étrangement.
_Satsuma, on dirait que ce programme agit sur ton digivice, dit Kudamon.
_Mais dans quel but ? demanda Satsuma dissimulant une certaine inquiétude.
Soudain le rayonnement frappa brusquement au visage qui fut alors éjecté hors des épaules de son partenaire et se cogna contre un mur. Effrayé, Satsuma courut vers celui et s’agenouilla pour tendre sa main vers lui.
_Kudamon ! Tu vas bien ? demanda Satsuma.
Kudamon se mit alors sur ses pattes et regarda Satsuma avec des yeux comme emplis de fureur et de rage puis il poussa une sorte de grognement rauque et sauvage. Il bondit alors sur Satsuma et libèra son attaque Cristal Aura qui repoussa celui ci contre un mur avant de s’enfuir rapidement.
Tout le monde fut stupéfait par cette scène puis Masaru et Guillaume aidèrent leur commandant à se relever.
_Commandant, vous allez bien ? demandaYoshino inquiète.
_Oui … ce n’est pas les coups physiques qui me font le plus mal, fit Satsuma.
Se rappelant que son partenaire été déjà parti, Satsuma s’élança pour le suivre.
_Kudamon ! Kudamon ! cria Satsuma.
_Allez ! On les suit ! décida fermement Emilie.
Ralliant Emilie, toute l’équipe suivit le commandant à travers la galerie sombre sauf Tohma et Gaomon qui demeurèrent devant l’ordinateur afin d’obtenir une explication.


Chapitre 73 :  Un choix impossible

_Kudamon ! cria Satsuma.
La voix de Satsuma résonna à travers l’immense galerie et sembla même se déformer. Si Kudamon perçut ou non cet appel, il n’en montra aucun signe et ne ralentit pas sa course. Il s’immobilisa subitement devant une immense porte blindée puis sauta au niveau du panneau électrique et composa un code d’accès qui ouvrit la porte.
Sautant à nouveau au sol, Kudamon rentra à l’intérieur où on pouvait voir neuf cuves remplies d’eau ou d’un liquide semblable à de l’eau. Le petit digimon ne prêta aucune attention au décor et se dirigea rapidement vers celle du milieu qu’elle escalada avant de plonger dedans.
A l’intérieur, Kudamon ferma les yeux et se mit à flotter pour s’élèver au centre de la cuve.
Brusquement, Satsuma, suivis de ses compagnons, entra dans la pièce. Celui ci se précipita vers la cuve et frappa dessus en espèrant réveiller son partenaire mais celui ci resta comme en état de veille.
_Kudamon, réveille toi ! ordonna Satsuma dont la voix dépassait les décibels habituels.
_Je me demande à quoi sert cette salle, songea Ikuto. Il y a neuf cuves dont huit vides.
_Et si c’était ici que Kogure a réssucité les Guerriers Royaux ? suggèra Virgile.
_Mais nous n’avons rencontré que huit, rappela Alexia.
_Sauf que Kudamon est aussi l’un d’entre eux, rappela Julien.
_Et Kogure a toujours voulu l’avoir, ajouta Yoshino en mettant la main sur sa bouche.
Soudain l’ordinateur, posé sur un bureau entre deux cuves, s’alluma et l’image de Kogure apparut à l’écran.
_J’aurai aimé vous voir en vrai, mes chers amis, dit Kogure.
_Kogure ? Mais Tohma a dit qu’il était mort ! s’écria Jérémie.
_Etant donné la taille de vos petits cerveaux, je vais m’expliquer tout de suite: ceci est un message enregistré avant mon décès pour vous expliquer mon dernier acte, reprit Kogure. A travers le monde réel, je vous ait vu gagner un à un contre mes Guerriers Royaux. J’ai compris que vous alliez être unis pour venir ici et que je n’aurais aucune chance contre des digimon aussi forts. J’ai donc décidé de jouer une dernière carte.
_Espèce de lâche ! cria Guillaume en serrant ses poings.
_Comprenez que je ne pouvais plus avoir de pouvoir, j’ai décidé de détruire ce monde et ses habitants. J’ai donc ordonné à Dynasmon de tout détruire autour de lui. Cependant il me reste encore un autre atout à utiliser, poursuivit Kogure.
Au même moment, Kudamon se mit à briller dans la cuve et évolua en Sleipmon.
_Sleipmon ? s’exclama Satsuma. Comment ?
_A présent, je contrôle enfin Sleipmon, dit Kogure.
_Salaud ! cria Guillaume. Comment t’as fait ?
_Il ne va te répondre, fit Raramon. C’est un message enregistré.
_Je suppose que vos petits cerveaux se demandent comment j’ai pu réaliser une telle chose, n’est ce pas ? fit Kogure.
_Ce type est mégalomane grave, soupira Julien.
_J’ai simplement crée un programme basé sur les données émises par le digivice de cher Satsuma-chan. Lorsque celui d’entre vous a activé mon programme, son digivice a été infecté par un virus qui a ensuite été reporté sur Kudamon. Grâce à ce virus, j’ai pris le contrôle de Kudamon qui a accouru ici, expliqua Kogure.
Détournant la tête, Satsuma fixa la cuve où flottait Sleipmon en serrant les poings tout en laissant échapper un grognement.
_Je pense que je vais vous laisser, déclara. Sleipmon, à toi !
L’ordinateur s’éteignit en silence et la pièce fut alors emplie d’un lourd silence lorsque la cuve où était enfermée Sleipmon se brisa net et déversa le liquide qu’elle contenait partout. Dans toute la salle, celui ci inonda tout et monta très vite.
Rapidement, Ikuto saisit les pattes de Falcomon qui s’envola, Biyomon attrapa Chika entre ses ailes, Lucemon prit Julien dans ses bras, Demidevimon saisit Virgile par son tee-shirt et Raramon attrapa Yoshino par sa veste. Les digimon se maintinrent ainsi hors de l’eau bien que cela n’empêcha pas leurs partenaires d’avoir de l’eau jusqu’aux mollets. Dans le même temps, Emilie et Penguinmon, Mike et Demisorcemon, Satsuma, Alexia et Otamamon, Masaru et Agumon, Guillaume et Blackagumon, Relena et Lucemon ainsi que Jérémie et Dorumon se hissèrent chacun sur une cuve. Chacune des cuves s’était renversée avec la pression de l’eau.
Soudain Sleipmon sortit de sa cuve et demeura au-dessus de la surface avant de lancer son attaque Bifrost qui détruisit le mur devant lui. Le digimon venait alors de percer une énorme brèche dans laquelle s’engouffra l’eau en entraina la partie de l’équipe réfugiée sur les cuves. Celle ci réalisa une belle course aquatique dans une galerie qui s’inonda d’eau avant d’être projeté à l’extérieur par un tunnel pour se retrouver dans un tas d’ordures au milieu d’une décharge municipale.
_Bon sang ! Après les Numemon, les ordures, s’exclama Masaru en se bouchant le nez.
_Elle est très belle, Alexia, ta coiffure avec cette arête de poisson, rigola Blackagumon.
_Tu es aussi crétin que l’équipier de ton partenaire, rétorqua Alexia en lui lançant un regard noir et retira l’arête de ses cheveux.
_Ca suffit ! s’écria Satsuma dont les décibels étaient devenus plus intense qu’à l’ordinaire. Il faut retrouver Sleipmon !
Satsuma avait fait déjà quelques pas pour sortir de la décharge lorsque dans le ciel, Sleipmon apparut et lança son attaque Bifrost et détruisit tout un quartier de Tokyo.
_Il est ici, s’exclama Otamamon. Il n’a pas l’air de très bonne humeur.
_C’est impossible ! Sleipmon ne pourrait jamais attaquer des humains, dit Satsuma ne pouvant se détacher de Sleipmon lançant son attaque Bifrost.
_Sauf que Kogure l’a sous son contrôle grâce à son virus, rappela Jérémie. Ce n’est plus le Sleipmon que nous connaissons.
_Non, sa vraie identité doit encore être lui, réfuta Satsuma. Il ne peut pas avoir tout oublié à cause du virus !
_Allons le combattre et ramenons à sa forme initiale, proposa Relena avec fermeté.
_Yosh ! Allons y, s’exclama Emilie.
Chargeant chacun leur digisoul, Emilie, Guillaume, Masaru, Mike, Alexia, Relena et Jérémie firent évoluer Penguinmon, Blackagumon, Agumon, Demisorcemon, Otamamon, Lunamon et Dorumon en Gryphomon, Milleniunmon, Shinegreymon, Warsorcemon, Rosemon, Dianamon et Dorugoramon. Ensuite chacun se mit sur le dos, l’épaule ou dans les bras de son partenaire tandis que Satsuma rejoignit Emilie puis les digimon volèrent rapidement vers Sleipmon.
Rejoignant rapidement Sleipmon qui lança une nouvelle fois de plus son attaque Bifrost sur le parc de Shinjuku qui s’embrassa complètement.
_Essaie de t’approche, Gryphomon, demanda Satsuma.
Hochant en silence la tête, Gryphomon fit un looping pour contourner Dinamon et Rosemon et se plaça juste devant Sleipmon.
_Sleipmon ! cria Satsuma. Tu n’es pas un ennemi ? N’oublie pas que tu as toujours combattu pour le bonheur des personnes ! Tu ne peux pas détruire cette ville !
Sleipmon poussa un véritable grognement sauvage et fonça vers Gryphomon qu’il percuta avec une grande violence l’envoya contre une barre d’immeuble avant de se tourner vers d’autres bâtiments qu’il détruisit dans son jet de flammes.
Ne pouvant plus supporter cela, Shinegreymon se précipita vers lui et lança son attaque Gloire Brûlante. Une énorme boule de feu recouvrit complètement Sleipmon mais celui ci en ressortit indemme. Shinegreymon recommença son attaque mais le digimon bougea et s’élança vers son adversaire pour lui donner de violets coups de sabot puis le pousser de sa tête et le jeta au sol.
Après cela, Milleniunmon voulut utiliser son attaque Dimension Destructrice et largua une incroyable explosion avec ses canons mais Sleipmon contre-attaqua avec Souffle d’ Odin qui la congèla. Ensuite il lança vers eux le Bifrost faisant apparaître d’immenses flammes.
Ces flammes se dirigèrent vers eux lorsqu’un portail dimensionnel s’ouvrit et absorba l’attaque avant de se refermer. Ils découvrirent avec Clavisangemon derrière Sleipmon, avec Julien sur l’épaule, qui avait utilisé son attaque pour les protéger. Près d’eux se tenait aussi Megidramon avec Virgile sur l’épaule, Ravemon tenant Ikuto dans ses bras, Phoenixmon portant Chika sur son dos et Rosemon tenant contre elle Yoshino.
_On avait peur de ne pas vous retrouver, s’écria Chika.
Brusquement, Sleipmon se tourna vers et lança son attaque Bifrost sur Megidramon à laquelle celui ci répondit par Megido Flamme. Les deux attaques s’annulèrent de cette manière. Dans le choc, Megidramon recula même et fut projeté contre un immeuble tandis que Sleipmon réussit à rester là où il était. Ravemon empoigna son sabre et utilisa son attaque Ame no Ohariri faisant apparaître un immense éclair dans le ciel puis le concentra dans son épée pour frapper avec Sleipmon. L’éclair toucha le digimon qui fut blessé sur le dos où son armure s’ébrècha mais quelques minutes tard, son armure se reconstruisit.
_Qu’est que c’est ? Sleipmon ne possède pas de pouvoir de régénération ! s’écria Satsuma.
_Si il se régénère, on ne pourra pas le faire régresser, fit Alexia. Et ce monde va …
_Il doit y avoir un moyen de protéger ce monde et Sleipmon, s’exclama Emilie.
_Attaquons ensemble ! ordonna Yoshino. Il ne pourra jamais supporter toutes nos attaques aussi facilement qu’une à une !
Ralliant l’ordre donné par Yoshino, les digimon se regroupèrent autour de Sleipmon puis Megidramon, Warsorcemon, Shinegreymon, Milleniunmon, Phoenixmon, Clavisangemon, les deux Rosemon, Ravemon, Dorugoramon et Dianamon envoyèrent respectivement leurs attaques Megido Flame, Magie Infinie, Gloire Explosive, Dimension Destructrice, Explosion Lumière, Zénith, Tentations Interdites et Ame no Ohariri. Celles ci frappèrent de tous les côtés Sleipmon mais le digimon recouvrit complètement son corps de flammes et celles ci, au contact des attaques, créerent une incroyable explosion qui repoussa tout le monde et les envoya au sol où chacun s’écroula.
Pendant ce temps, Sleipmon se remit en vol en poussant de puissants grognements sauvages et lançant ses flammes sur de nouveaux quartiers.
Restée au sol, l’équipe se redressa peu et la plupart étaient plus ou moins amochés. Ikuto avait une lèvre qui saignait, Alexia, Yoshino, Emilie, Jérémie et Julien avaient des égratignures sur les jambes et les bras, Guillaume avait une belle bosse au front, Masaru s’était blessé au front qui saignait, Satsuma avait du sang lui découlant tout le long de la joue droite, Chika s’était faite une foulure au pied mais marchait encore, Mike et Virgile avaient juste les cheveux décoiffés et couvert de poussière ce qui faisait râler Virgile et Relena s’était blessée à un e épaule mais évita de le montrer.
_Sleipmon est d’une puissance incroyable, songea Ikuto. Comment l’arrêter ?
_Il n’a jamais été si puissant, s’étonna Masaru. Comment est ce possible ?
_Quand il avait le contrôle de lui-même, il devait connaitre les limites de son pouvoir et en limitait l’utilisation peut être, suggèra Yoshino.
_Donc maintenant qu’il est sous contrôle, il est libéré de ses inhibitions et utilise son pouvoir sans aucune limite, comprit Alexia.
_Pour battre les Guerriers Royaux, on a toujours eu besoin d’avoir recours aux fusions et Sleipmon en est un aussi, rappela Virgile.
_Donc il est temps d’utiliser nos fusions, traduisit Julien.
_En combinant chacune de nos attaques et en travaillant ensemble, ajouta Emilie.
Un à un, les équipiers se rassemblèrent: Virgile et Ikuto, Alexia et Yoshino, Jérémie et Relena, Guillaume et Masaru et Julien et Chika puis ceux ci utilisèrent le pouvoir de leur digisoul pour faire fusionner Megidramon et Ravemon, Rosemon et Rosemon, Dorugoramon et Dianamon, Milleniunmon et Shinegreymon et Clavisangemon et Phoenixmon en Megidravmon, Rosemon, Diadramon, Shiniunmon et Feuangemon.
Chacun remonta ensuite sur son partenaire et les digimon s’envolèrent à nouveau pour rejoindre Sleipmon qui était occupé à détruire les derniers quartiers de Tokyo.
_Ca doit ressembler à ça l’apocalypse dont parle la Bible, songea Virgile.
_Attaquez maintenant ! ordonna Emilie.
Aussitôt les digimon cernèrent Sleipmon puis Megidravmon, Rosemon, Diadramon, Shiniunmon et Feuangemon envoyèrent leurs attaques Thunderfire, Tentations Interdites, Bombe Lunaire, Sword Soul et Flammes Célestes. Celles ci frappèrent de partout le digimon qui ne parvint pas à se protéger et tomba au sol. Son armure tomba peu à peu en morceau et se désagrégea en milliers de données.
_On l’a eu ! s’écria Ikuto en tapant dans la main à Virgile.
_Encore une attaque et il devrait régresser, estima Yoshino.
_Shiniunmon et Megidravmon, allez y ! ordonna Emilie en leur faisant signe.
Aussitôt Shiniunmon et Megidravmon s’élancèrent et s’élèvèrent un peu en hauteur avant de lancer leurs attaques Thunderfire et Charge Canon. Les deux attaques se dirigèrent vers Sleipmon lorsque celui ci réussit à se relever à ce moment et enflamma tout son corps. Avec ceci, il réussit à se régénérer et s’envola laissant les attaques toucher inversément Shiniunmon et Megidravmon qui furent projetés une bonne centaine de mètres plus loin. Ensuite il cracha son attaque Bifrost sur le reste des digimon qui furent jetés impitoyablement à terre.
_Kogure a ajouté des éléments le modifiant, songea Yoshino. Sleipmon n’a absolument pas le pouvoir de se régénérer avec le feu.
_Mais si il peut se régénérer, comment pouvons nous le battre ou du moins l’affaiblir pour qu’il régresse ? demanda Julien. C’est sans espoir !
_Nous devons l’arrêter absolument, s’écria Masaru. Shiniunmon !
Allongé au sol, Shiniunmon peina à se redresser mais s’étala à nouveau sol.
_Je ne peux pas, aniki, murmura Shiniunmon.
_Les digimon sont tous affaiblis, soupira Relena en caressant la jambe de Diadramon.
Agenouillées au sol autour de Rosemon, Yoshino et Alexia faisaient le même constat et baissaient la tête.
_Virgile, Ikuto, je n’arrive pas à me lever, fit Megidravmon.
_Si seulement Tohma-san pouvait être là, regretta Mike en touchant le front de Warsorcemon.
_Tohma est en train de trouver une solution, j’en suis sure, ajouta Chika en caressant les plumes des ailes de Feuangemon.
_En attendant, Sleipmon est déjà occupé avec les villes de Funabashi, Chiba, Kawasaki et Yokohama, ajouta Ikuto en fixant Sleipmon au loin.
_C’est pire que tout ! s’exclama Virgile. Il est en train de tout détruire !
_Hey ! Attendez tout le monde ! s’écria Emilie. Où est Satsuma ?
Au milieu de l’équipe, Emilie demeura immobile, les bras croisés contre la poitrine, tandis que chacun regarda autour de lui mais personne ne vit le commandant.
_Il est peut être resté en arrière ? suggèra Alexia.
_Non, il a toujours avec moi sur Gryphomon, objecta Emilie.
_Vous croyiez qu’il est parti voir Sleipmon ? demanda Relena en déglutissant.
_On ne parle pas de Masaru, rigola Yoshino.
_Moi, je le ferai si cela devait arriver à Phoenixmon, déclara Chika.
_Et moi aussi avec Ravemon, ajouta Ikuto.
_OK, je travaille avec des dingues, soupira Yoshino.
_Les digimon, faites des efforts ! Il faut retourner près de Sleipmon et retrouver Satsuma avant …, ordonna Emilie sans oser finir sa phrase.
Peu à peu, les digimon firent d’importants efforts mais ils réussirent à se lever puis leurs partenaires montèrent sur eux et ils s’envolèrent vers Chiba, guidés par les flammes.
Rapprochant de leur cible, ils aperçurent soudainement Miragegaogamon qui se précipita vers Sleipmon et le jeta au sol d’un violent coup de pied en y ayant mis toutes ses forces. A ce moment, il utilisa son attaque Full Moon Blaster lorsque Gryphomon refusa de le laisser continuer et fonça pour percuter Miragegaogamon. Celui ci fit une chute sur le côté puis bascula en arrière avant de s’écrouler sur un large bâtiment tandis que son attaque frappa la façade d’un hôpital.
Profitant de cela, Sleipmon s’échappa et s’envola en poussant de puissants grignements puis continua à cracher des flammes partout autour de lui.
_Pourquoi as tu agi ainsi ? demanda Gryphomon à Miragegaogamon. Sleipmon est un ami !
_Gryphomon, laisses le s’expliquer, conseilla Emilie.
_Non ! Sleipmon est un ami ! Il n’avait pas le droit ! cria Gryphomon.
_Posez vous tous et laissez moi expliquer, dit Tohma sur l’épaule de son partenaire.
Se laissant glisser le long de son partenaire, Tohma sauta au sol où l’attendait déjà ses amis et nota les digimon semblaientt déjà mal en point.
_J’ai analysé le programme qui a contrôlé Kudamon et comment il a pu modifier Sleipmon pour le rendre si fort, comença tohma.
_Mais il y a un remède, n’est ce pas ? demandèrent vivement Alexia et Yoshino ensemble.
_Ca démarre mal, soupira Tohma. Le virus que Kogure a injecté à Kudamon est changeant et circule maintenant dans le corps de Sleipmon. C’est lui qui le contrôle et le libère de toute inhibition dictant aussi des ordres.
_Mais tu peux concevoir un antivirus, non ? fit Julien.
_Je l’ai dit: ce virus est changeant: il change de forme toutes les secondes. C’est comme si nous avions affaire à un digimon qui ne cesse d’évoluer en changeant toujours d’endroit. Le signal serait le même mais on ne pourrait pas le reconnaître, expliqua Tohma. En conclusion, si je suis incapable d’identifier ce virus, je peux pas créer d’antivirus et encore moins guérir Sleipmon. Je suis vraiment désolé.
_Il ne reste donc plus qu’à le faire régresser, s’exclama Guillaume. Let’s rock everybody !
Quelques secondes après la phrase de Guillaume, le visage de Tohma fut marqué par une profonde désolation.
_Je crains de devoir jouer réellement les oiseaux de mauvaise augure, soupira Tohma.
_Qu’est qu’il y a encore ? fit Alexia à la fois contrariée et aggressive.
_Le virus … Il fait partie de Sleipmon et … qu’importe la forme que celui ci prendra, il sera toujours sous contrôle, expliqua Tohma en baissant la tête.
_Non ! cria Yoshino. Tu ne peux pas dire une telle chose !
_Dans l’ Antiquité et au Moyen-Age occidental, tu aurais été mis mort de façon très lente et douloureuse, onisama, commenta Relena.
_Par chance, nous sommes au XXI siècle, lui répondit Tohma.
_Cela veut dire qu’il faut tuer Sleipmon ? fit Ikuto.
Chacune des têtes et des regards convergèrent vers Ikuto: celui ci venait de prononcer à voite haute la phrase que tous redoutaient et qu’ils avaient pourtant pensé très bas dans leur tête.
_Sleipmon est un allié et ami ! Un homme ne peut pas faire cela ! se révolta Masaru.
_Un homme peut laisser des milliers de vies être détruite pour une seule ? rappela Tohma.
Furieux contre son meilleur ami, Masaru s’élança et envoya son poing en pleine face de celui ci qui chancella un peu mais resta debout.
_Tu n’as pas le droit de dire cela ! Sleipmon s’est toujours battu pour nous ! lança Masaru.
_Je sais, Masaru ! rétorqua Tohma. Mais se laisser guider par nos sentiments est inutile dans cette affaire … Au contraire …
_Tu es … , rugit Masaru.
_CA SUFFIT ! hurla Emilie.
Au cri strident de la jeune fille, tout l’équipe se retourna vers elle pour apercevoir celle ci un bras contre le ventre et l’autre aidant sa main à essuyer une larme.
_Je … je suis la chef des Tamers … je suis .. l’équipière de Satsuma. En son absence, je … je devrais prendre les décisions … mais je ne sais pas … , commença Emilie.
De nouvelles larmes naquirent dans ses yeux et coulèrent sur ses joues.
_Tohma a raison … la seule décision juste serait de détruire Sleipmon comme n’importe quel ennemi, reprit Emilie, mais … je ne peux pas le faire … Je ne sais pas …
Emilie se mit alors à baisser la tête tandis que nouvelles larmes coulèrent sur son visage.
_Je n’ai pas la carrure d’un vrai chef … , continua Emilie. Je pleure comme une gamine … alors que ces villes sont en feu … je ne suis pas un vrai chef …
_Onesama ! cria Alexia.
Au même moment, Alexia courut vers Emilie et prit celle ci dans ses bras.
_Ce n’est pas vrai ! Pour moi, tu es la personne la plus forte qui existe ! s’écria Alexia.
Aussitôt Guillaume, Mike et Virgile rejoignirent les deux filles. Guillaume prit aussi son amie contre lui tandis que Mike et Virgile posèrent chacun une main sur une de ses épaules.
_Personne ne te demande d’être toujours forte, onee-chan, dit Guillaume. Tu as des limites comme nous tous ici et c’est naturel.
_Et souviens toi de notre pacte: nous nous sommes engagés à êt
re une équipe dont tu serais la chef quoiqu’il arrive. Rien n’a changé, ajouta Mike.
_Enfin si tu veux vraiment changer, je peux prendre ta place, fit Virgile. Enfin je veux dire aussi que je suis avec toi.
Restés à leur place, Julien réalisa un V avec sa main droite en faisant un sourire de confiance tandis que Jérémie croisa les bras en adoptant le même sourire.
_Tant que nous sommes ensemble, tout ira bien, Milie-sama, assura Julien.
_Nous sommes avec toi, Milie, s’exclama Yoshino avec un sourire.
_Nous respecterons tes décisions, ajouta Ikuto.
_C’est vrai. En plus, tu es l’équipière de notre commandant donc en son absence, tu as le droit de nous mener, enchaina Tohma.
_Alors ? On fait quoi maintenant ? demanda Masaru avec un large sourire.
Relevant la tête, Emilie observa ses amis alla lentement de l’un à l’autre en gravant dans son cœur leurs paroles et leurs expressions et leur sourit.
_Merci beaucoup, minna, répondit Emilie.

Pendant ce temps, Satsuma avait quitté son équipe lors de leur seconde chute et avait marché très vite, pour ne pas dire couru, pour gagner le centre ville de Chiba. Celui ci était atrocement désert: les immeubles s’effondraient, les flammes ne cessaient de ravager tout … Satsuma espèra mentalement que les gens avaient pu fuir.
En silence, il avança lentement à travers les rues lorsqu’il distingua la forme de Sleipmon en train de brûler une école maternelle.
_SLEIPMON ! cria Satsuma.
En entendant la voix, Sleipmon se retourna et s’avança lentement vers Satsuma avant de s’immobiliser à quelques mètres de lui.
_Sleipmon … , murmura Satsuma. Tu ne peux pas continuer ! Tu as toujours défendu les humains et tu te mets à détruire ce monde sans défense ! Redeviens celui que tu es vraiment !
Poussant un grognement sauvage sourd, Sleipmon leva les pattes avant comme pour pietiner Satsuma qui recula peu à peu en arrière.
_Sleipmon, réagis ! Nous sommes partenaires ! As tu pu oublier tout ce que nous avons vécu ensemble, tout ce qu’on a partagé ?
Tournant rapidement la tête, Satsuma aperçut un mur derrière lui à cinq ou six mètres qui lui bloquerait bientôt toute fuite.
_Sleipmon ! Souviens toi de nos combats ! Souviens toi du DATS ! Souviens toi de moi !
Mais Sleipmon demeura toujours aussi agressif et Satsuma dut continuer à reculer, le mur n’était plus qu’à trois mètres.
_Sleipmon ! Tu ne pourras jamais m’attaquer ! Je le sais ! Je le sens ! Alors arrête ca et maintenant reprends toi !
Il ne resta plus qu’un recul de deux mètres entre le mur et Satsuma.
_Sleipmon ! Tu ne peux pas tout détruire ainsi ! Ce n’est pas toi ! Ce n’est pas toi ! Libère toi de ce contrôle ! Je suis sur que tu en es capable !
Moins d’un mètre avant de toucher le mur.
_Sleipmon ! Tu peux reprendre le contrôle ! J’ai confiance en toi ! J’ai toujours eu confiance en toi ! Tu es la personne la plus digne de confiance à mes yeux !
Satsuma venait de toucher le mur et il se rendit compte que cette fois, c’était vraiment la fin. Il n’avait pas réussi à faire redevenir son partenaire comme il était avant. En plus, il allait mourir de la main de celui ci ce qui le rendit vraiment très triste.
_SLEIPMON ! hurla Satsuma.
Fermant les yeux, Satsuma se sentit incapable de continuer à regarder Sleipmon puis il les rouvrit quelques instants plus tard où il se découvrit dans un espace complètement blanc et vit Sleipmon face à lui. Celui ci l’observait et semblait très paisible.
_Sleipmon ! cria Satsuma. Tu es …
_Satsuma, aide moi, murmura Sleipmon.
_Redeviens toi-même, Sleipmon ! Tu dois lutter, l’encouragea Satsuma.
_Satsuma, je ressens un virus dans mon corps … Je n’arrive pas à lutter. Mon esprit veut arrêter mais mon corps ne m’obéit plus …
Sleipmon baissa alors à la tête et Satsuma sentit alors une larme couler sur ses cheveux.
_On va trouver un remède, promit Satsuma.
_Satsuma, c’est inutile … As tu vu à quel rythme, j’ai détruit Tokyo et je continue avec ces villes ? Si cela doit continuer, j’aurai détruit le Japon en moins d’une semaine. Nous n’avons pas le temps de trouver un remède, rappela Sleipmon.
_Mais que devons nous faire alors ? demanda Satsuma. Dis moi !
_Tu connais déjà la réponse, murmura Sleipmon.
Un silence s’installa entre eux dans lequel Satsuma réalisa à quelle solution son partenaire faisait allusion. Il y avait songé à certains moments mais s’y était vraiment senti incapable.
_Non, je ne pourrais jamais faire cela, dit Satsuma d’un ton rempli de désespoir.
_Satsuma, je t’en supplie … aide moi, murmura Sleipmon.
Brusquement, Satsuma se réveilla allongé au sol lorsqu’il entendit le bruit d’une explosion près de lui. Il se redressa et tourna la tête pour découvrir Sleipmon au sol avec plusieurs entailles faites à son armure tandis que Rosemon le maintenait avec ses fouets.
Alors qu’il se relevait, Satsuma observait Sleipmon et songea que son corps était maintenant à l’image de son esprit: blessé et en souffrance. Il réalisa qu’il ne supportait pas de savoir son partenaire souffrir autant et ressentir autant de douleurs.
_Que fait on maintenant ? demanda Ikuto. Il est immobilisé mais pas suffisament affaibli.
Fixant encore une fois Sleipmon, Satsuma serra très fort ses poings.
_Tuez le ! ordonna Satsuma.
_Quoi ? s’écria Yoshino. Mais c’est votre partenaire …
_Justement vous pouvez pas le sentir … , dit Satsuma. Ses grognements .. ce n’est pas de la rage, c’est de la souffrance … Je ne veux pas qu’il souffre encore plus longtemps !
_Mais … , objecta Alexia.
_Je suis le commandant du DS et je dirige cette équipe, non ? lança Satsuma. Il est donc temps que je dirige cette opération comme n’importe laquelle ! Si nous avions eu un ennemi quelquonque, il serait déjà éliminé ! alors … faites pareil avec lui !
_Commandant … , murmura Ikuto.
_Si c’est un ordre … , fit Tohma en baissant la tête. Miragegaogamon ?
_Bien, Tohma, répondit Miragegaogamon en baissant aussi la tête.
Faisant tout oublier ses liens d’amitié avec Sleipmon, Miragegaogamon s’élança et s’apprêta à lancer son attaque Full Moon Blaster. Cependant l’hésitation de l’équipe avait servi à Sleipmon qui en avait profité pour se régénerer. Celui ci se dégagea et balança Rosemon devant l’attaque avant de s’envoler. Celle ci subit toute l’attaque et régressa en Budmon et Snowbotamon tandis que Yoshino et Alexia accoururent vers les petits digimon.
_Sleipmon … , murmura Satsuma. Il va encore souffrir.
Scrutant son équipier du regard, Emilie se demanda comment il pouvait réussir à oublier son lien avec son partenaire puis se rappela de ce qu’il avait dit: Sleipmon souffrait. En se souvenant de tous les dégâts causés, Emilie songea que cela devait représenter une réelle souffrance et comprit pourquoi il fallait tuer Sleipmon.
La jeune fille courit alors rapidement vers Gryphomon et sauta sur son dos.
_Gryphomon, nous serons ceux qui apaiseront le cœur de Sleipmon ! s’exclama Emilie.
_Tu ne veux pas le tuer toi aussi ? s’écria Gryphomon offusqué.
_C’est par amitié que nous agissons, Gryphomon, répondit Emilie.
Caressant la fourrure de son partenaire, Emilie tourna la tête vers ses amis.
_Ecoutez, c’est pas toujours cool d’être d’un héros et il faut savoir faire des choses ingrates et ce combat en fait partie, dit Emilie. En avant Gryphomon !
_Onesama ! cria Alexia en serrant contre elle Snowbotamon.
_Milie … , murmura Ikuto.
_Tu es vraiment un homme, toi ! s’écria Masaru.
_C’est parti, Gryphomon ! s’écria Emilie.
Décollant enfin, Gryphomon s’envola rapidement dans le ciel à la recherche de Sleipmon. Ils le trouvèrent vite et Gryphomon se précipita vers le digimon qui fonça alors vers lui en préparant d’immenses flammes …


Chapitre 74 :  Le temps des adieux

Dans le ciel, juste au-dessus de Chiba et Kawasaki, Gryphomon et Sleipmon se chargèrent l’un contre l’autre. La pointe métallique sur la tête de Gryphomon entra en premier en contact avec son adversaire et plongea pour toucher le ventre avec. Celui ci sembla ruer et dona un coup de pied avec ses pattes arrière.
Projeté en arrière, Gryphomon réussit à se stabiliser tandis qu’ Emilie s’accrocha de toutes forces à l’encolure de son partenaire. Soudain Sleipmon chargea à nouveau vers lui et percuta brutalement le digimon qui tomba à nouveau. Cette fois ci, la secousse fut si violente qu’ Emilie fut éjectée et commença à chuter vers le sol.
Voulant rattraper sa partenaire, Gryphomon reprit une trajectoire correcte et descendit en piqué lorsque Sleipmon banda son arbalète et décocha une flèche qui blessa son adversaire au centre de son aile.
Incapable de voler de cette manière, Gryphomon commença à perdre de l’altitude quand Sleipmon surgit sur lui et le percuta violemment avant d’utiliser son attaque Bifrost. Le digimon fut recouvert complètement par les flammes puis tomba peu à peu e, régressa en Penguinmon qui était à la limite de l’évanouissement.
Durant ce temps, Emilie continuait à chuter en se demandant comment elle pourrait s’en sortir maintenant. Cette fois, il n’y avait pas d’immeuble pour lui sauver la vie puisqu’ils étaient tous détruits ou en feu. La jeune fille ferma les yeux lorsqu’elle se sentit atterir dans une sorte de creux où il lui sembla être en sécurité.
Ouvrant les yeux, elle constata qu’elle se trouvait dans la paume d’une main puis leva la tête et aperçut Shiniunmon avec Guillaume et Masaru sur son épaule. Le digimon leva alors sa main et la déposa sur son autre épaule. A ce moment, elle aperçut Megidravmon attaquer Sleipmon de son attaque Thunderfire Power Max et celui ci commença alors à tomber.
_Que se passe t-il ? demanda Emilie. Où est Penguinmon ?
_Clavisangemon a récupéré ton pingouin violet et il récupère avec les filles et le commandant ! Quel veinard ! s’exclama Masaru.
_Et puis, tu pensais te débarrasser de nous ainsi, onee-chan ? fit Guillaume narquois.
Tournant la tête, Emilie aperçut alors Clavisangemon s’appocher de Sleipmon puis ses ailes s’enflammèrent pour libèra son attaque Flammes Célestes qui touchèrent le digimon tombant davantage. Miragesorcemon prit la suite en tendant son sceptre d’où il lança son attaque Sceptre Energie produisant un intense flux d’énergie magique qui accèlera encore la chute de Sleipmon. Après cela, le symbole sur le ventre de Diadramon s’illumina et laissa sortir des centaines de minuscules petites bombes puis les réunit pour en former une immense. Celle ci devint son attaque Mega Bombe Lunaire qui explosa sur Sleipmon. Celui ci tomba alors brutalement sur le sol, les pattes renversées.
Au sol, Sleipmon venait juste d’atterir près de Satsuma, Alexia et Yoshino qui n’avaient cessé d’observer le combat aérien. Satsuma fixa son partenaire qui continuait à pousser des grognements rudes et sauvages. Serrant les poings, il essaya de se convaincre qu’il préfèrait le voir être détruit plutôt que de souffrir autant mais il lui était impossible de se mentir à lui-même. Pourtant il n’avait pas le droit d’être faible et devait maintenir sa position sans manifester ses réels sentiments.
Sans cessant de fixer Sleipmon, il conserva un regard dur et impénétrable en gardant les bras croisés contre sa poitrine. Seul son cœur pleurait en silence.
Dans le ciel, Guillaume et Masaru échangèrent un regard puis murmurèrent un mot d’encouragement à Shiniunmon. Celui ci s’élança vers Sleipmon et enflamma tout son corps pour frapper de son épée son adversaire grâce à son attaque Sword Soul. Celle ci pénétra dans l’armure de Sleipmon qui s’enflamma et se détruisit dans les flammes.
Alors que les flammes ne cessaient de tournoyer, Shiniunmon, Megidravmon, Diadramon, Miragesorcemon et Clavisangemon se posèrent au sol pour observer le résultat de l’attaque. Chaque paire d’yeux était braquée sur cela, personne n’était plus capable de parler ni même de bouger … Tous ne pensaient qu’au résultat de l’attaque.
Quand les flammes eurent achevées leur besogne, elle s’éteignirent et chacun d’eux put remarquer un digi-œuf blanc sur le sol avec des cercles rouges.
_On a réussi, murmura Guillaume.
_Mais cette victoire sonne comme une défaite, soupira Ikuto.
Les humains descendirent sur la terre ferme tandis que Shiniunmon, Miragesorcemon, Clavisangemon, Megidravmon et Diadramon regressèrent en Koromon, Agumon, Poyomon, Wanyamon, Puttomon, Pinamon, Zurumon, Pinamon, Moonmon et Dodomon. Ensuite tous tournèrent leurs yeux vers Satsuma en gardant le silence incapable de prononcer un seul mot.
Lentement, Satsuma s’avança vers le digi-œuf puis s’agenouilla devant lui et posa sa main dessus avant de le prendre puis de se redresser.
_Kudamon … tu ne souffres plus, murmura Satsuma.
Il caressa alors gentiment la coquille du digi-œuf et le serra contre son torse.
_Tu peux revenir quand tu veux, Kudamon. Je t’attendrai toujours, ajouta Satsuma.
_Que devons nous faire maintenant ? demanda Ikuto brisant le silence.
_Eh bien, Kogure est mort donc tout rentre dans l’ordre, fit Virgile.
_Nous pourrions aider à reconstruire, suggèra Alexia. Toute cette destruction … nous avons une part de responsabilité.
_Tu n’as pas tort, approuva Yoshino. Avec les combats que nous avons mené dans ce monde, beaucoup de dégâts se sont ajoutés à ceux de Kogure.
_OK, on va jouer au digi-maçons alors, s’exclama Guillaume.
_Ne rigole pas, répliqua Tohma. Ce monde n’a pas la technologie du notre. Déjà pour le notre, il a fallu plus de huit ans pour tout reconstruire mais ici sans aide, ce monde restera en ruine durant au moins deux décennies.
_Onisama, tu es vraiment très rassurant, soupira Relena.
_Je suis désolé, Relena, mais je suis un scientifique. Je me dois rester objectif, dit Tohma.
_Ah ! Les petites sœurs, c’est toujours fatiguant, fit Masaru en croisant les bras derrière la tête. En restant si longtemps au Digital World, j’ai pu éviter la mienne.
_Quel bonheur ! s’exclama Guillaume. Je crois que je vais faire pareil !
Les yeux lançant des éclairs, Chika se précipita derrière les deux garçons et leur saisit le lobe de l’oreille en même temps pour leur tirer très fort. Ceux ci poussèrent un long gémissement de douleur mais elle s’arrêta pas avant dix bonnes minutes laissant une belle marque très rouge sur leur oreille.
_Cette équipe ne se compose que de gamins, soupira Yoshino. C’est le pire !
_Et tu es l’ainée du bac à sable, non ? rigola Raramon.
_Raramon ! cria Yoshino furieuse en déformant sa partenaire.
Les bras croisés contre la poitrine, emilie souriait en voyant ainsi leur équipe se détendre. Il était vrai qu’ils l’avaient tous largement mérité. Cela faisait des jours et jours qu’ils combattaient sans relâche. Il était grand temps de faire une pause.
Soudain une explosion se fit entendre dans le ciel et chacun releva la tête. Ils aperçurent alors qu’un gigantesque vortex digital qui s’était ouvert dans le ciel ainsi que multiples flux de lumière, portant dans chaque un digimon, volant dans le ciel et traversant ce portail.
_Que se passe t-il ? demanda Jérémie.
_C’est joli ces lueurs, s’exclama Alexia émerveillée.
_Ca me rappelle le combat contre Yggdrasill, songea Relena.
_Les digimon retournent au Digital World, comprit Satsuma.
_Puisque Kogure est mort, le contrôle qu’il avait sur ce monde s’est relâché. Il est donc normal que ce portail s’ouvre pour ramener les digimon dans leur monde puisqu’ils n’étaient pas sensés venir ici, ajouta Ikuto.
_En fait, c’est plus grave que cela, déclara Tohma.
_Tohma, on devrait te rendre muet vu qu’à chaque fois que tu ouvres la bouche et prends la parole, c’est pour annoncer une mauvaise nouvelle, soupira Chika.
_Ce portail est la dernière porte qui connecte le monde réel au Digital World. Lorsque celui ci sera refermé, ce sera pour toujours, révèla Tohma.
_Quoi ? s’écria Julien.
_Mais tout vient juste de se finir et il va falloir se séparer … , s’exclama Chika. Non !
_Onisama, il doit y avoir un moyen pour empêcher cela, non ? fit Relena.
_Je suis désolé mais je ne peux pas, avoua Tohma en baissant la tête. Le délais est trop court, beaucoup trop court pour comprendre, trouver une idée et l’appliquer.
_Le délais ? De quoi parles tu ? demanda Virgile.
_Ce portail se refermera dans moins de trois heures, annonça Tohma gardant la tête baissée.
_Il ne nous reste que trois heures pour rentrer alors ? comprit Yoshino en baissant la tête.
_C’est pas juste, murmura Chika.
_Pourquoi il faut toujours dire au revoir à des amis ? fit Ikuto.
_Cependant je vous promets que je ferai tout pour rouvrir le portail, assura Tohma.
_Ca te fera un prix Nobel en plus alors si tu y arrives, rigola Guillaume.
_Et puis, il nous reste nos digimon, ajouta Alexia avec un sourire.
_Puisque vous venez à ce sujet … , commença Koromon.
_Koromon, que veux tu dire ? demanda Guillaume.
_Nous adorons être avec vous mais le Digital World est notre monde. Même si passez du temps avec vous ici est agréable, c’est difficile d’imaginer qu’on puisse rester coincés ici en temps infini, reprit Penguinmon.
_Vous voulez retourner au Digital World ? fit Jérémie. Mais …
_Nous sommes convaincus qu’un jour, nous pourrons être ensemble pour toujours mais en attendant … , ajouta Dodomon.
_C’est dur de rester loin de son monde sans aucune source d’information, continua Puttomon.
_Nous pouvons croire aussi qu’un jour, digimon et humains vivront ensemble mais ce jour n’est pas encore arrivés, poursuivit Zurumon.
Ayant déjà les larmes aux bord des yeux, Alexia se transforma littéralement en fontaine et courut vers Snowbotamon pour le prendre dans ses bras et le secouer.
_Snowbotamon ! Tu ne peux pas partir ! Ne pars pas ! cria Alexia.
_Je suis désolée, murmura Snowbotamon.
_Milie, dis quelque chose, supplia Jérémie. Raisonne les !
Regardant ses amis, Emilie fixa ensuite les digimon puis baissa la tête avant de la remonter pour regarder ses amis.
_J’ai appris une chose aujourd’hui, dit Emilie. Le lien entre notre partenaire est nous se nourrit de confiance, de respect, d’entraide et d’amour … Cependant si notre partenaire a mal, souffre, se sent triste ou malheureux, nous n’avons pas le droit de le laisser ainsi. Même si cela nous paraît une douleur insupportable, il n’y a qu’une seule voie à suivre.
_Non ! s’écria Jérémie dont les yeux s’embuèrent de larmes en serrant contre lui Dodomon.

Tu viens comme dans un rêve

Au milieu d’un petit bois, sur un arbre touffu, Emilie était assise sur une branche, les jambes se balaçant dans le vide à une hauteur de deux ou trois mètres, avec Penguinmon près d’elle.
_Tu rêvais de venir au monde réel, songea Emilie.

Et tu t’endors tout contre moi

_Je sais, fit Penguinmon. Pourtant il ne m’intéresse plus depuis que je l’ai découvert. La seule chose qui me retenait est toi.
_Pourquoi veux tu rentrer alors ? demanda Emilie.

Comme le jour qui se lève

_Je voudrai rester avec Satsuma, avoua Penguinmon. J’ai envie de lui tenir compagnie jusqu’au moment où copain Kudamon reviendra.

Dans mon cœur quand j’ai un peu froid

Tournant la tête vers son partenaire, Emilie le dévisagea et eut une réaction de surprise: il était capable de renoncer à rester avec elle pour passer du temps avec quelqu’un. Spontanément, elle attrapa celui ci et le serra contre elle.
_Tu es le digimon le plus adorable, s’exclama Emilie.

Tu souris

Assis sur le sommet d’un assez gros rocher, Virgile regardait la ville de Tokyo détruite avec Demidevimon perché sur son épaule.

et rien n’est plus tendre alors

_Il y a tellement de choses à faire ensemble, dit Virgile. Si tu restais, nous pourrions aider à reconstruire ce monde.
_Tu penses vraiment ce que tu dis ? demanda Demidevimon.

Que le vent et la pluie

_Tu penses vraiment ce que tu dis ? demanda Demidevimon.

Qui glissent sur ton corps

_Avoir vu toute cette désolation m’a ouvert les yeux. Je … j’étais égoïste avant. Je ne pensais qu’à mon bonheur personnel sans me soucier que les autres existaient et pouvaient souffrir. Je ne faisais attention à personne, avoua Virgile.

Si la nuit te fait peur

Etonné, Demidevimon resta un moment silencieux puis s’envola pour regarder son partenaire en face de lui.
Seul tout au fond de ton cœur

_Tu as vraiment changé, Virgile, fit Demidevimon. Je suis fier de toi.

Si tu cherches un ami, pense à moi

_C’est vrai ? s’étonna Virgile. Je n’ai rien fait d’extraordinaire.

Je ne serai jamais jamais loin de toi

_Pense à ces vies que tu as sauvé en Afrique, à Ikuto que tu as sauvé en nous rejoignant dans le conduit, au combat d’aujourd’hui …, rappela Demidevimon. Tu as vraiment appris à t’investir dans des affaires sérieuses.

Et même, si c’est toutes les nuits

_C’est toi qui me l’a fait comprendre, répondit Virgile. Je crois que moi aussi j’ai été capable d’évoluer comme tu le fais toujours.

Si je dois passer ma vie

Assise au bord de l’océan, Alexia tenait contre elle Otamamon tandis qu’elle avait retiré ses chaussures et chaussettes pour tremper ses pieds dans l’eau.

A te consoler, je serai là

_Pourquoi veux tu partir ? Tu n’es pas bien avec moi ? s’exclama Alexia.

Je ne serai jamais jamais loin de toi

_Je t’adore, Alexia, répondit Otamamon, mais …

Tu vis comme dans mon rêve

_Mais quoi ? reprit Alexia aggressivement.

Tu te réveilles contre moi.

_Mais ce monde n’est pas le mien, reprit Otamamon. Je me sentirai mal à l’aise de rester ici en sachant que tous les digimon ont du repartir.

Chaque jour qui se lève

_Otamamon, ce n’est pas un souci, protesta Alexia.

Me fait douter mais tu es là

_Je ne peux pas oublier ce sentiment, soupira Otamamon.

A jamais, dans mes joies dans mes désirs

_J’ai besoin de toi, avoua Alexia. Je ne suis rien sans toi !

Pour toujours,

_C’est faux, répliqua Otamamon. Tu es très forte. Souviens toi de notre combat contre Gael où tu t’es sortie toi-même de la glace, a attaqué Gael et m’a protégé.

je voudrais caresser ton sourire

La jeune fille continua à serrer contre elle Otamamon en laissant dégouliner de nombreuses larmes sur son visage.

Et même, si tu cries, si tu pleures

Au milieu d’un tas de décombres de bâtiments et d’immeubles détruits, Guillaume serrait ses poings puis envoya un coup de poing à Blackagumon qui tomba au sol.

Même si les hommes te font peur

_Pourquoi veux tu partir ? s’écria Guillaume. On était si bien ensemble ! Notre entende était parfaite ! Tu n’as pas le droit !

Si leur folie t’enchaîne les bras

Se relevant, Blackagumon fit à nouveau face à Guillaume.

Je ne serai jamais loin de toi

_Je suis désolé, Guillaume, mais ce monde sera une prison si je reste, dit Blackagumon.

Et même, si demain tu m’oublies

_C’est n’importe quoi ! Tu seras toujours avec moi ! s’exclama Guillaume.

Si tu rêves d’une autre vie

_Mais je suis un combattant et je ne vis que pour l’aventure et le danger. Si je reste ici, tout ce qu’aurais à faire est de surveiller ta sœur, manger et dormir ! Je ne veux pas d’une telle vie ! Je veux toujours courir sans m’arrêter ni savoir ce qui m’attend ! répliqua Blackagumon.

Tu peux partir là où tu voudras

Comme désarmé, Guillaume resta le bras en l’air comme paralysé.

Je ne serai jamais loin de toi

_De toute manière, j’ai pris ma décision ! Je retournerai au Digital World que cela te plaise ou non ! lança Blackagumon.

Si la nuit te fait peur

Plusieurs larmes coulèrent alors sur les joues de Guillaume puis celui ci tomba à genoux sur le sol, les mains posées dessus. Il releva la tête vers son partenaire.

Seul tout au fond de ton cœur

_Pars alors ! Ce monde est trop petit pour toi ! s’exclama Guillaume en pleurant.

Si tu cherches un ami, pense a moi

Assis sur un banc d’arrêt d’autobus qui avait résisté à la destruction, Mike et Demisorcemon se tenaient très près l’un contre l’autre. Soudain Demisorcemon s’écarta puis agita son sceptre pour créer un petit cristal blanc attaché à une chainette puis le tendit à Mike.

Je ne serai jamais loin de toi

_Qu’est que c’est ? demanda Mike.

Et même, si demain tu m’oublies

_C’est un cadeau, répondit Demisorcemon. Je ne sais pas comment le nommer.

Si tu rêves d’une autre vie

_Je l’appellerai « promesse de se retrouver, décida Mike.

Tu peux partir ou tu voudras

En même temps, le jeune homme passa le pendentif autour de son cou.

Je ne serai jamais jamais jamais jamais loin de toi…

_Il est très beau, murmura Mike. Merci beaucoup, Demisorcemon.

Adossé contre un mur à moitié détruit, Jérémie contemplait Dorumon, les yeux emplis de larmes, et ne pouvait pas croire qu’il le voyait pour la dernière fois.

là où tu voudras

_Pourquoi veux tu rentrer ? Tu n’es pas né là bas, toi, fit Jérémie.
_Le Digital World est tout de même ma maison, Jérémie, et je ne peux renier cela. Je suis un digimon, répondit Dorumon.

Jamais jamais loin de toi…

_Tu disais que si je combattais, nous serions toujours ensemble, rappela Jérémie.
_Personne ne sait vraiment ce que l’avenir nous réserve, soupira Dorumon.
_C’est injuste ! s’écria Jérémie.
_Je sais, murmura Dorumon.
Levant la tête, Jérémie observa fixement le portail et sentit ses yeux le piquer encore.

Tu peux partir là où tu voudras

_Pourquoi ce foutu portail se mêle de notre vie ? sanglota Jérémie.

Je ne serai jamais jamais loin de toi

Marchant au milieu des grabats au travers des rues détruites, Julien et Lucemon discutaient tranquillement en évitant de penser à leur séparation prochaine.
_Je me souviens du jour où tu as avalé le repas de Chika, songea Julien amusé.
_Et moi, du jour où le commandant t’as hurlé dessus quand il avait découvert des films pornos alors que le coupable était Ikuto, rigola Lucemon.
Baissant la tête, Julien songea à tous ces souvenirs puis la releva pour s’approcher de Lucemon et lui déposa un baiser sur la joue.
_Reviens vite, murmura Julien.
_Pourquoi tu fais cela ? s’étonna Lucemon.
_C’est un bisou qui veut dire au revoir, murmura Julien.
_Au revoir, Julien, murmura Lucemon en l’embrassant à son tour.

Escaladant les divers grabats avec fougue, Masaru et Agumon arrivèrent près de Guillaume et Blackagumon où le garçon pleurait. Tous deux les rejoignirent rapidement et Masaru posa la main sur le dos de son équipier.
_Un homme ne pleure pas, s’exclama Masaru.

J’ai senti que nous rompions,

_Je ne suis pas comme toi, se défendit Guillaume en se levant. Pleurer exprime nos sentiments et c’est une chose naturelle.

quand tu semblais comme un étranger.

_Tu es incroyable, gamin, fit Masaru.
_Merci du compliment, rétorqua Guillaume.

Je ne peux pas te faire comprendre

Guillaume resta alors silencieux un moment.
_Dis, tu pourras veiller sur Black avec Agumon ? demanda Guillaume.
_Je le ferai, gamin, assura Masaru en tendant le pouce.

que j’ai été blessé par ces mots:

Rejoignant Tohma et Gaomon sur une place où le génie travaillait sur son ordinateur, Mike et Demisorcemon s’avancèrent puis Mike toussota un peu. Tohma tourna alors la tête et se leva.
_Je devine que c’est le moment de dire au revoir, fit Tohma.
_On dirait rien, répondit Mike. C’était vraiment bien de travailler ensemble.
_J’ai été honoré de combattre avec toi, dit Demisorcemon à Gaomon.

tout va bien.

_Je ressens la même chose, ajouta Gaomon.

Je ne pouvais pas croire que

Les deux digimon se serrèrent alors la main puis Mike et Tohma se sourirent et se serrèrent eux aussi la main.

ce n’était pas un rêve,

Au bord de l’océan, Alexia pleurait encore en serrant contre elle Otamamon lorsque Yoshino arriva derrière et s’assit à ses côtés pour la prendre dans ses bras.

ce n’était pas un mensonge !

_Ne pleure pas, Alexia-chan, murmura Yoshino.

Il n’y a rien d’autre à voir qu’un au revoir avec toi

_Mais je ne veux pas quitter Otamamon ! Je veux pas vous quitter ! je ne veux pas te quitter toi ! s’exclama Alexia.
mais …

_C’est le destin, expliqua Yoshino. Parfois nous décidons nous-même des choses à faire mais d’autres fois, nous n’avons à rien sur ce qui nous arrive.
_Ce n’est pas juste ! se révolta Alexia.

JE T’ AIMAIS !

_Qu’importe où chaque membre de cette équipe pourra se trouver, nous serons toujours ensemble, assura Yoshino.

JE T’ AIMAIS !

_Je ne comprends pas, fit Alexia en tournant la tête vers Yoshino.

Je ne t’atteindrai plus mais …

_Nos aventures, nos combats, les moments passés ensemble … ils sont gravés dans nos cœurs, nos âmes et nos souvenirs. Là où nous allons, nous emporterons toujours une partie de nos amis avec nous, expliqua Yoshino.

Je ne peux pas arrêter cette chose qui m’éloigne de toi.

_Et puis, je vais m’occuper d’ Otamamon ! s’exclama Raramon. Je vais faire de lui un vrai digimon bien élèvé !
_Ce sera peut être l’inverse, lança Otamamon en tirant la langue.
_Tu t’occuperas bien d’ Otamamon, Yoshi-chan ? demanda Alexia.
_Bien sur quoi, répondit Yoshino avec un large sourire.

Je suis rendu compte que j’étais incapable de te voir quand tu étais aussi triste.

Dans la forêt, Satsuma était assis sur un tronc d’arbre mort posé sur le sol et tenait dans ses mains le digi-œuf de Kudamon qu’il caressa doucement.
_Au début, je ne me sentais pas à la hauteur. J’essayais de paraître forte et de te ressembler pour montrer que je savais diriger une équipe, dit une voix venant de derrière lui.

Tout était était tard trop mais je ne pouvais vraiment pas oublier à partir de maintenant.

Reconnaissant la voix d’ Emilie, Satsuma se leva et se retourna mais ne vit personne mais se dirigea vers où il lui avait semblé percevoir la voix.
_Cependant j’ai fini par comprendre que j’avais mon propre style. Chacun en a un. Il y a des fois où j’aurai souhaité paraître inébranlable come toi mais c’est une chose qui m’est impossible. Je ne sais pas cacher mes larmes, continua la voix d’ Emilie.

NE PARS PAS !

Continuant à marcher, Satsuma s’avança vers un buisson où la voix sembla être derrière.

NE PARS PAS !

_ Cependant je sais maintenant que ces larmes sont ma force. Je ne peux plus le nier que c’est ma sensibilité qui m’a accordé ce titre de chef, poursuivit la voix d’ Emilie. Je me sens bien plus forte maintenant et plus grande.

Mon cœur pleure.

Contournant le buisson, Satsuma arriva dans une petite clairière où Emilie se tenait près d’un arbre avec Penguinmon à ses côtés. Celle ci s’inclina alors devant lui.

Tu ne peux pas partir !

_Je suis reconnaissante pour cela, conclut Emilie. Arigato gozaimazu, Satsuma-san.

Notre amour ne disparaitra pas ainsi …

_Je crois que tu m’as donné aussi une leçon, rappela Satsuma. Souviens toi qu’au Mexique, tu m’as sauvé la vie et tu m’as empêché de partir.
_Nous sommes complémentaires, songea Emilie. Comme de vrais équipiers.

Te souviens tu de cette promesse ou j’ai juré

Emilie et Satsuma se sourirent puis les deux équipiers se serrèrent la main lorsque Penguinmon grimpa sur les épaules de Satsuma.

Aimer pour aimer ?

_En attendant le retour de copain Kudamon, je resterai avec toi. Je parie que tu vas faire des tas de bêtises sans lui, s’exclama Penguinmon.

As tu oublié ?

_Et moi, je parie que ce sera toi qui va en faire, répliqua Satsuma.

Oui, tu as oublié …

Continuant à marcher à travers les rues détruites, Julien et Lucemon arrivèrent devant ce qui restait d’une gare où les attendaient Chika et Biyomon. La jeune fille courut alors vers Julien et le serra dans ses bras, des larmes dans les yeux.
_J’aimerai tellement qu’on puisse rester ensemble, s’exclama Chika. Tu es mon meilleur ami après Biyomon !
_Tu es aussi ma meilleure amie, Chika, avoua Julien, et tout le temps que j’ai passé  avec toi restera à jamais gravé en moi.
_Je déteste les scènes d’au revoir, s’écria Biyomon en pleurnichant.

Marchant dans les rues détruites avec Lunamon sur ses épaules, Relena songea que toute cette désolation était vraiment triste et regretta ne pas pouvoir aider. Soudain elle aperçut Jérémie avec Dorumon et courut vers eux.
_Jérémie ! cria Relena.
_Relena, murmura Jérémie. Pourquoi les digimon doivent partir ?
_Parce qu’ils le veulent et nous n’avons pas le droit, par respect et amitié, de nous opposer à une chose qui les rendrait alors malheureux, expliqua Relena.
_J’aimerai ne jamais dire au revoir, soupira Jérémie.

Tu es …

_Un jour, le portail s’ouvrira encore, promit Relena. Si tu y crois toujours, le portail sera ouvert et le restera pour toujours.

Tu es …

En même temps, la jeune fille s’approcha de son amie et lui déposa une baiser sur la joue droite qui le rendit complètement rouge et incapable de parler durant plusieurs minutes.
_Relena … , murmura Jérémie. Je …
Le jeune homme baissa alors la tête.

dans les bras de quelqu’un.

_Tu vas beaucoup de manquer, achèva Jérémie.

J’ai compris.

Marchant à travers la forêt, Virgile cherchait Ikuto en vain tandis que Demidevimon volait au-dessus sans l’apercevoir non plus.

J’ai remarqué.

_Ikuto ! Ikuto ! cria Virgile. Où es tu? Je voudrai te dire au revoir !

Je ne peux rien dire.

Assis sur la branche d’un arbre, Ikuto les regarda s’éloigner, la tête baissée, lorsque Falcomon se posa près de lui.

Encore une fois,

_Pourquoi tu ne vas pas les rejoindre ? demanda Falcomon.

encore une fois,

_Je ne veux pas dire au revoir ! J’en ai marre de toujours quitter des amis ! J’aimerai rester avec Virgile et les autres ! s’exclama Ikuto en pleurant.

je peux prendre tout et rien

_Nous devons retourner dans ton monde, rappela Falcomon. Tes parents et Yuka risqueraient de s’inquiéter si tu ne revenais pas.
_Je suis grand maintenant, murmura Ikuto. Je suis grand …

Dans mes bras même si tout se brise.

Un quart d’heure avant la fin du compte à rebours annonçé par Tohma avant la fermeture définitive, toute l’équipe, sauf Ikuto et Falcomon, s’étaient rassemblée sur une place au milieu des décombres.
_Qu’est qu’on pourrait dire ? demanda Chika, les yeux un peu rouges.

JE T’ AIMAIS !

_Juste au revoir, murmura Alexia.

JE T’ AIMAIS !

_Mais où est Ikuto ? Et Falcomon ? demanda Yoshino. On ne peut pas partir sans eux !

Je ne t’atteindrai plus mais …

_Le portail est à la limite de se refermer, rappela Tohma.

Te regarder partir en pensant que j’ai pris conscience de cela …

En effet, dans le ciel, on pouvait voir que le portail ne cessait de se rétrécir ne mesurant plus qu’un mètre ou deux. Soudain Ikuto et Falcomon accoururent vers eux et se placèrent auprès des sept Tamers.
_Je ne pars pas, s’exclama Ikuto. Je ne peux pas quitter encore des amis et je reste dans ce monde pour veiller sur lui avec Falcomon.

Never forget

_Et moi, je resterai toujours Ikuto ! s’écria Falcomon.
_Non ! cria Chika. Ikuto, tu ne peux pas !
_Ikuto, tu veux vraiment rester ? s’étonna Virgile.

Même maintenant mon cœur est toujours arrêté.

_Je suis le guerrier digimon, rappela Ikuto. C’est mon rôle de protéger tout le monde.

Tu ne peux pas partir !

_Vas y, Ikuto ! l’encouragea Masaru. C’est toi le meilleur !

Ne pars pas !

_Merci, Masaru, répondit Ikuto en levant le pouce.

J’étais amoureux de toi !

Malheureusement il devenait de plus en plus urgent de se séparer car le portail ne mesurait plus qu’une soixantaine de centimètres. Ainsi les humains et les digimon utilisèrent leur digisoul pour flotter jusqu’au portail et le traverser puis celui ci se referma derrière eux deux ou trois minutes plus tard.
_Maintenant l’aventure est finie, annonça Emilie.
_Il va être temps de retourner à une vie normale, ajouta Mike.
_Je ne suis pas certaine qu’on puisse dire cela vu ce qui reste de notre monde, fit Alexia.
_Je me demande ce que nos parents diront en nous voyant revenir, songea Julien.
_Je crois qu’ils seront très heureux de nous savoir en vie et indemmes, répondit Guillaume.
_Vous croyiez qu’on nous croira si on dit qu’on a sauvé le monde ? demanda Virgile.
_Je ne pense pas. Nous n’avons pas une seule preuve, répliqua Jérémie. A part les enfants rencontrés au cours de notre périple mais il faudrait encore les retrouver.
_En attendant, Falcomon et moi allons vous ramener à vos familles, décida Ikuto. Et ensuite nous aiderons à reconstruire ce monde.

Fin de la troisième partie

Free WordPress Themes - Download High-quality Templates