Accueil » Digimon Xros Wars : Toki o Kakeru Shonen Hunter-tachi » Hunters épisode 04 – Analyse par Emilie

Hunters épisode 04 – Analyse par Emilie

Yuutousei ga nerawzarete ! Burosumon no hohoemi !

Les excellents élèves sont ciblés ! Le sourire de Blossomon !

écrit par Emilie

vlcsnap-2014-09-11-11h07m26s87


Analyse point par point de l’épisode 4 :

L’épisode commence par une courte scène où une fille, une première année, observe, dépitée, le classement aux derniers examens, et constate qu’elle a encore baissé. Elle fixe la liste et souhaite que ceux qui la dépasse disparaisse. Un phénomène étange apparait et l’amène à un Digiquartz où elle semble rencontrer un digimon. Du moins, on peut le présenter. C’est encore une bonne scène d’introduction, elle fonctionne très bien, on ressent l’amertume et la frustration du personnage. Néanmoins, je suis un peu incertaine de sa réelle utilité. Pour ce qui va suivre, je pense que le scénario aurait gagné à ne pas montrer tout de suite la responsable des événements qui vont suivre, laissant du suspens aux spectateurs qui se serait posé la question : qui a fait ça ? C’est cependant un avis tout à fait personnel. De manière purement objective, la scène se justifie parfaitement et a un véritable sens d’exister.

On assiste ensuite à un autre match de basket où Tagiru réussit pour une fois à marquer un panier. Taiki et Tagiru sont enthousiastes puis on voit aussi leurs réjouissances après match. Cette scène très intéressante car elle illustre les problèmes psychologiques de Yuu, sa jalousie à l’égard de Tagiru… Il n’y a aucun mot d’utilisé, simplement les expressions… Ce n’est pas dit mais malgré tout, on comprend parfaitement ce message. Ca, c’est quelque chose de très fort.

vlcsnap-2014-09-11-10h51m52s252 vlcsnap-2014-09-11-10h51m46s194

Elles sont vraiment parfaites ces images, exprimant la joie, l’espoir et le bonheur d’un côté mais également le désespoir et la souffrance de l’autre. Sans aucun mot, juste par un regard, son attitude, Yuu parvient à transmettre ce qu’il ressent.

Blessé, Yuu quitte rapidement ses amis et songe alors à Damemon, son partenaire mort par sa faute. Il songe ensuite à Tagiru qui a la chance de pouvoir s’amuser avec Grumdramon. La fille du début de l’épisode l’interpelle alors et il la reconnait comme Sudou Miho, une élève de sa classe. Elle lui dit qu’il possède un coeur merveilleux car il est jaloux d’une autre personne. Quand celle-ci est présente, elle brille tellement qu’il se sent insignifiant devant elle. Elle ajoute comprendre très bien ce qu’il ressent. Cette scène très intrigante, qui fonctionne déjà très bien, aurait sans doute mieux encore fonctionné si Miho n’était pas apparue dès le début, gardant ainsi le mystère sur son identité, la scène serait devenue plus étrange encore, plus intrigante. Après, dans les deux cas, elle fonctionne très bien et ne nuit pas à la poursuite de l’intrigue. C’est simplement une facilité d’écriture qui a été prise et qui est un peu regrettable. Mais à nouveau, j’exprime là mon opinion personnelle. Objectivement, la scène est parfaite.

Alors que Yuu cherche à comprendre qui elle est, ce qu’elle lui veut, Taiki rejoint Yuu et lui propose de rentrer ensemble. Yuu remarque un phénomène étrange au mur là où se tenait Miho qui a disparu mais ne dit rien à Taiki.

Après l’annonce du titre, on retrouve la classe de Tagiru pendant un cours de mathématiques. Le professeur écrit un problème au tableau et demande un volontaire pour le résoudre. il essaie d’abord d’encourager un autre que les deux garçons qui sont les meilleurs de classe mais doit malgré tout se résoudre à appeler Mishima. Celui s’avance mais alors qu’il prend la craie et commence à écrire, il se fige et semble transformé en statue.

vlcsnap-2014-09-11-11h14m27s210

Au même moment, un autre élève, qui était derrière Mishima dans le classement, subit le même sort. Yuu, qui la fixait depuis le début de l’agitation, voit Miho se lever et quitter la classe en profitant du désordre ambiant. On aperçoit peu après une courte scène où un professeur vient parler à celui de la classe de Taiki de ce qui vient de se produire. Ce dernier ordonne immédiatement à ses élèves d’étudier dans leurs livres et décampe, un comportement qui met la puce à l’oreille de Taiki.

En classe, Tagiru observe les professeurs essayer de déplacer le pauvre garçon assis à sa table mais sans succès. Il s’écarte ensuite pour parler à Grumdramon qui lui confirme que c’est bien l’oeuvre d’un digimon. Ils partent vers Digiquartz et découvrent que les couloirs et les salles de l’école sont envahis par les lianes.

vlcsnap-2014-09-11-11h21m19s191 vlcsnap-2014-09-11-11h21m33s145

Pendant ce temps, Yuu continue à suivre Miho et réalise que partout où elle passe, des élèves sont changés en statues. Il comprend que celle-ci a réellement quelque chose à voir dans cette histoire.

A Digiquartz, Tagiru et Grumdramon continuent à suivre les lianes mais se retrouvent bloqués dans la cour. Ils essaient de comprendre comment passer, supposant que le digimon se trouve au bout de ces lianes. C’est à ce moment que Ren, Tobari Ren, apparait et leur apprend que ces lianes font partie intégrante de ce digimon qui reste soigneusement caché.

Au monde réel, Yuu retrouve finalement Miho dans la bibliothèque. Elle cite le nom de ses victimes puis s’exclame qu’elle est enfin à la première place. Elle explique à Yuu qu’avant d’entrer au collège, elle était toujours première à chaque examen mais son classement a baissé peu à peu lorsqu’elle s’est retrouvée à se confronter à des élèves d’autres écoles primaires. Yuu essaie de lui parler mais elle dit qu’elle ressent la même chose, qu’il éprouve lui aussi cette jalousie pour une personne qui est à l’aise dans son environnement et lui donne à lui un cruel sentiment de solitude. Cette scène est vraiment très puissante, elle exprime tous les sentiments de Yuu vis-à-vis de Tagiru, on le voit essayer de se nier, de se dire mentalement que ce n’est pas vrai, il ne peut s’empêcher de douter, de réaliser que c’est précisément ce qu’il ressent… A cela se rajoute une ambiance très lourde, sinistre, qui transforme la scène en quelque chose d’exceptionnel.

vlcsnap-2014-09-11-11h35m07s69

Pendant ce temps, à Digiquartz, Tagiru tient tête à Ren qui déclare qu’il appartient aux Hunters qui se mettent toujours dans leur chemin. Il lui montre alors sa large collection de digimon en ajoutant qu’elle comporte beaucoup de digimon très rares. Vraiment, je déteste ce principe qui va à l’encontre de l’esprit de la licence Digimon. Même dans Pokemon, les pokemon ne sont pas traités ainsi. Dans Pokemon, les créatures sortent et interagissent avec leur dresseur alors que dans cette série, les digimon ne sont rien de plus que des outils.

Ren explique que le digimon qui a envahi l’école est très difficile à chasser car il étend ses lianes pour agir, ce qui empêche de savoir qui il est et d’établir une stratégie pour le battre tant qu’il reste caché. Je dois avouer qu’il y a une ébauche de personnalité chez Ren qui est assez fascinante. C’est un garçon intelligent qui aime réfléchir et imaginer des stratégies pour obtenir ce qu’il veut. J’ai un faible pour ce genre de personnages. Tagiru s’exclame qu’il va capturer ce digimon mais Ren décide de le lui laisser et accepter de lui donner un indice. Il fait appel à Dracmon et lui demande de mordre une des lianes en révélant que là où le digimon se trouve, il va le sentir. Ce qui est vrai. Ils entendent un hurlement de douleur dès l’instant où Dracmon déchire la liane.

Au monde réel, Miho ressent également une souffrance extrême et est attirée à Digiquartz. Yuu la suit. Tagiru les rejoint peu après qu’ils soient arrivés, à sa surprise. Au même moment, Miho s’avance vers eux, le visage sinistre puis celui-ci se transforme. Peu après, elle se révèle enveloppée par les lianes d’un Blossomon.

vlcsnap-2014-09-11-11h46m10s65

Cette image est particulièrement horrible et effrayante. On dirait une vraie zombie là-dessus.

Ren arrive arrive à son tour et donne le nom du digimon. Il dit avoir mentionné que c’était difficile à l’obliger à se montrer mais il ajoute que c’est encore plus difficile de trouver quoi faire lorsqu’il s’est montré. Blossomon, guidé par les sentiments de Miho, attaque. Tagiru veut combattre mais n’a pas le temps de faire évoluer Grumdramon : ils sont fait prisonniers par les lianes. Blossomon s’approche alors pas à pas de Yuu et les lianes caressent son visage et s’enroulent autour de lui… Miho lui dit qu’il est spécial, qu’il est comme elle… Tagiru s’exclame que cette fille est possédée par un digimon mais Grumdramon le corrige en disant que ses émotions influencent le digimon et le nourrit. Miho ajoute qu’elle était jalouse de tous ceux qui avaient de meilleurs résultats et Blossomon est venu à elle, il a exaucé son souhait et elle est devenue Blossomon. Yuu s’écrie qu’accomplir des choses comme détester les gens, les frapper ou être le meilleur en classe n’arrangeront jamais les choses mais Miho le coupe et continue à répéter qu’ils sont pareils. Une des lianes se colle alors sur la tête de Yuu et absorbe peu à peu ses émotions.

vlcsnap-2014-09-11-11h52m12s99

Miho a accès à la jalousie de Yuu à l’égard de Tagiru, à ses souvenirs… J’aime la petite réaction de surprise que l’on peut apercevoir sur le visage de Tagiru. Ce n’est pas développé mais à un tel moment, c’est largement suffisant. Blossomon se retire de Yuu puis s’apprête à tuer Tagiru. Cependant, on entend la voix de Taiki hurler à ce moment précis puis Omegashoutmon apparait pour empêcher Blossomon de frapper Tagiru.

Jusqu’à présent, j’avais critiqué ces interventions qui arrivent pile au bon moment, j’avais dit que c’était un Deux Ex Machina. Néanmoins, ici, ce n’est pas le cas. Ici, le travail a été préparé en amont. On a vu Taiki un peu plus tôt apprendre la nouvelle et c’est suffisant pour savoir qu’il a décidé de quitter sa classe et chercher à comprendre ce qui se passait. Par ailleurs, avant d’arriver à ce qu’on nomme en écriture au climax, c’est à dire l’instant d’une histoire où la tension dramatique est à son comble, la tension est progressivement née et a monté… C’est à ce moment qu’intervient le coup de théâtre qui renverse la situation. C’est une chose que le spectateur désire. Il en était à se dire que la situation est sans espoir mais il souhaite que cela finisse bien. Ce n’est donc absolument pas un Deux Ex Machina. C’est tout simplement la preuve d’un travail d’écriture parfaitement maitrisé.

Blossomon est poussé par l’attaque hors de la bibliothèque et tombe dans la cour. Omegashoutmon veut attaquer à nouveau mais Blossomon le neutralise à son tour. Brusquement, Astamon attaque par surprise Blossomon et on découvre les trois Hunters. Ren révèle alors sa véritable stratégie : il voulait que Tagiru et les autres occupent les lianes de Blossomon pour que celui-ci ne puisse plus se défendre. C’est à nouveau une scène géniale et cette révélation colle totalement à la personnalité de Ren que l’on a aperçu un peu plus tôt. En narration, on appelle cela un twist, c’est à dire une sorte de coup de théâtre totalement inattendu. C’est brillant !

Les trois Hunters décident de capturer Blossomon. Yuu crie qu’ils risquent de blesser Miho mais ils s’en fichent et attaquent malgré tout. Omegashoutmon, toujours prisonnier, réussit à protéger Blossomon et Taiki s’écrie qu’il ne laissera jamais personne être blessé. Miho ordonne à Blossomon d’attaquer puis se décide à absorber les émotions de Yuu pour devenir plus forte encore. Yuu la supplie d’arrêter et s’éloigner mais Miho refuse et continue à dire qu’ils sont pareils. Yuu reconnait enfin qu’il est bien jaloux de Tagiru mais lui refuse de se débarrasser de celui-ci. Miho le traite de menteur et crie que son coeur est pareil et s’il lui donne tout son pouvoir, Blossomon et elle seront très forts. Elle commence alors à puiser les émotions de Yuu mais celui-ci rétorque qu’il ne ment pas. Il révèle qu’il a perdu Damemon, son meilleur ami, le premier vrai ami qu’il s’était fait, l’année dernière par sa faute. On a alors un mignon et attendrissant flashback sur leur première rencontre… Yuu reconnait ensuite qu’il est jaloux que Taiki et Tagiru puissent tous deux avoir leur partenaire digimon avec eux, qu’il a très envie de combattre à leurs côtés mais s’écrie que c’est sa faute ce qui s’est passé et il doit surmonter cette épreuve par lui-même. Il ajoute que détester les autres pour ce qu’il a fait n’arrangera rien et qu’il préfère se concentrer sur les choses que lui seul peut faire. Ce passage est vraiment intense, magnifique aussi, et révèle tant de choses sur la personnalité de Yuu et sur ce qui lui pèse sur la conscience. Yuu s’illumine alors et Miho ressent alors les émotions du coeur de Yuu, comprenant enfin que celui de Yuu est différent du sien. Elle se met à pleurer et ses larmes tombent sur les lianes de Blossomon qui semblent agir sur lui comme de l’acide et le font souffrir. A nouveau, c’est là une excellente idée. Le digimon qui s’est nourrit de sombres émotions est blessé par des émotions pures… C’est beau. J’aime vraiment cette idée et cette scène.

vlcsnap-2014-09-11-13h34m43s165

Taiki crie à Yuu d’aller sauver Miho de Blossomon tandis que les lianes s’affaiblissent et libèrent les prisonniers. Taiki ordonne aussitôt à Omegashoutmon de distraire l’attention des trois Hunters qui voulaient en profiter pour capturer Blossomon. Taiki donne ensuite l’ordre à Tagiru de chasser Blossomon. Celui-ci fait rapidement évoluer Grumdramon en Arresterdramon puis réalise une digixros avec Sagomon. A partir de là, on entend une chanson, qui n’est pas de Wada Kouji, le pauvre était gravement malade à l’époque, mais elle est vraiment géniale et colle super bien à l’ambiance. Arresterdramon, avec son espèce de lance, coupe les lianes de Blossomon puis utilise un jet d’eau pour délivrer Miho. Taiki et Yuu se précipitent immédiatemment pour la mettre à l’abri. Omegashoutmon porte l’attaque finale et Tagiru le capture enfin. Franchement, cette bataille, elle est extra ! C’est un véritable travail en équipe et elle n’a absolument rien à envier à toutes celles que l’on a pu voir dans les saisons une à cinq !

Ensuite, juste après le combat, alors qu’ils s’assurent que Miho va bien, Tagiru les rejoint puis dit à Yuu qu’il est certain que celui-ci reverrait un jour son partenaire. Vraiment, d’habitude, je déteste Tagiru, il est insupportable, mais là il est très bien. Et cette petite phrase, toute simple, est parfaite.

Quelques jours plus tard, à l’école, après un examen, Yuu s’approche du pupitre de Miho et le remercie pour l’autre jour. Elle dit ne pas se souvenir de ce qu’il a fait exactement mais elle se rappelle qu’il essayait de la convaincre de quelque chose très fort. Yuu sourit puis lui demande comment a été l’examen. Miho répond que ce ne sera sûrement pas très bon mais elle a au moins fait ce qui était possible. Cela la rend heureuse et elle compte travailler dur pour réussir mieux la prochaine fois. On voit ensuite un autre match où Yuu réussit enfin à marquer un panier en récupèrant le ballon que Tagiru a lâché dans sa chute. Pour moi, c’est juste le petit point sombre de cette conclusion d’épisode. J’aurais trouvé plus intelligent si Yuu avait marqué à la suite d’un travail d’équipe avec Tagiru ou avec Tagiru et Taiki. Cela aurait mis davantage en valeur la morale de l’épisode. Enfin, cela reste un très bon final même si je conserve une préférence pour la partie avec Miho où on la voit enfin libérée de ses mauvais penchants.


Conclusion de l’épisode 4 :

Vous l’avez sans doute remarqué tout au long de mon commentaire par mon absence de remarques pour pas mal de scènes, où je faisais souvent plus que raconter les scènes que donner mon opinion à certains moments, mais cet épisode tout simplement excellent. Son écriture est parfaitement maitrisée et même si elle reste assez simpliste, elle est sacrément efficace et fonctionne parfaitement.

L’intrigue en elle-même est très intéressante. L’idée de l’élève jaloux de ses camarades meilleurs que lui, ce n’est absolument pas original. On retrouve ce thème au moins une fois dans chaque animé ou manga du même genre. Néanmoins, l’idée de la coupler avec les ressentiments de Yuu, son mal-être, sa culpabilité… Ca, c’est brillant ! Cela donne alors un angle bien plus original.

Pour ma part, j’ai déjà vu pas mal d’épisodes qui reprennent le concept de l’élève jaloux du succès mais je crois que cet épisode est celui qui a le meilleur traitement de ce thème. En fait, tout part du personnage de Sudou Miho. Elle est magnifiquement développée et c’est elle qui fait toute la force de l’épisode. Ici, aucun personnage ne m’a agacé. Ils agissent de manière logique, selon leurs personnalités respectives. Du coup, Taiki qui organise tout le plan, ce n’est pas insupportable, ce n’est plus le héros qui comprend tout mieux que les autres, cela devient naturel. Tagiru lui-même ne crie pas et a des réactions censées même s’il ne fait pas grand chose, l’intrigue reste centrée sur Yuu.

Il y a également le graphisme, que je n’aimais pas du tout dans les trois premiers épisodes, qui accentue le côté dramatique et sinistre de l’ambiance. Il continue à la rendre très lourde, angoissante… A cela s’ajoute une musique qui, comme toujours, est formidable.

Pour moi, c’est actuellement le meilleur des épisodes de Digimon Hunters. A l’exception de l’aspect collection de digimon, ce qui est malheureusement l’idée originelle de la série et donc non imputable à cet épisode, tout ici respecte l’esprit de la licence Digimon. Pour moi, cet épisode n’a rien à envier aux épisodes des cinq premières saisons.

En tous les cas, la qualité de la série semble aller en s’améliorant. Finalement, elle n’est peut-être pas si mauvaise que cela. Continuons à étudier !


La notation :

graphisme : 6/10
scénario : 9/10
musique : 10/10
originalité : 9/10
agréabilité : 10/10
bilan : 9/10

2 commentaires

  1. Oh mon dieu !!
    Un bon épisode ^^

    Comme d’habitude beau travaille 🙂
    C’est dommage je ne peut pas te donner mon avis, j’ai n’aie pas encore regarder la série

    Sinon y a juste un petit problème :
    A Digiquartz, Tagiru et Grumdramon continuent à suivre les lianes mais se retrouvent bloqués dans la cour. Ils essaient de comprendre comment passer, supposant que le digimon se trouve au bout de ces lianes. C’est à ce moment que Ren, Tobari Ren, apparait et leur apprend que ces lianes font partie intégrante de ce digimon qui reste soigneusement caché.A Digiquartz, Tagiru et Grumdramon continuent à suivre les lianes mais se retrouvent bloqués dans la cour. Ils essaient de comprendre comment passer, supposant que le digimon se trouve au bout de ces lianes. C’est à ce moment que Ren, Tobari Ren, apparait et leur apprend que ces lianes font partie intégrante de ce digimon qui reste soigneusement caché.

    C’est deux fois le même texte^^

  2. ouuups, une petite erreur technique, on dirait ! Mais c’est corrigé, merci de l’avoir signalé ^^

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Free WordPress Themes - Download High-quality Templates