Hunters épisode 13 – Analyse par Emilie

Digimon Hunters épisode 13 – Kodomo dake sekai ryoko ! Yume no deijimon torein

Un tour du monde seulement pour les enfants ! Le train digimon des rêves !

écrit par Emilie

vlcsnap-2015-01-10-20h03m50s148


Analyse point par point de l’épisode :

L’épisode s’ouvre par cette image :

vlcsnap-2015-01-10-19h38m01s208

Il est 22h40 à ce moment précis. Je ne sais pas pour vous mais moi à ce moment-là, à son âge, même si je rechignais le plus possible à aller dormir, j’étais déjà en pyjama. Ou alors c’est le pyjama de Tagiru ? Si on fait attention, j’ai l’impression que le short de Tagiru est différent de d’habitude. Mais le tee-shirt… Il le porte aussi la nuit ! C’est clairement une nouvelle fois la feignantise de l’équipe d’animation qui n’a pas voulu mettre un nouveau vêtement à un personnage ! C’est désespérant ! Dans les cinq premières saisons Digimon, on assiste constamment aux changements d’habits jour/nuit/hiver/été/école/maison, ce qui donne une véritable touche de réalisme.

On entend ensuite la voix de la mère de Tagiru qui lui dit d’aller au lit. Enfin, la voix d’une femme. Il ne répond pas maman alors on ne peut que le supposer. Si cela se trouve, c’est un orphelin ou un enfant placé qui vit en institution. Cela expliquerait pas mal de choses peut-être d’ailleurs sur sa personnalité… C’est assez gênant de ne pas avoir développer ce personnage de la mère. D’ordinaire, les relations parents-enfants sont hyper développés dans Digimon. Même dans Digimon Frontier, une saison où les parents n’interagissent jamais directement avec leurs enfants. Cependant, ils ont laissé une telle empreinte en leurs enfants que nous sentons leur présence même dans le cas de Izumi ou Junpei où nous ne voyons aucun flashback, juste par leurs petites anectodes. Je trouve que ce point est, à mes yeux, l’une des grandes forces de Digimon Frontier.

vlcsnap-2015-01-10-19h43m26s166

Je n’avais pas remarqué ce détail lors de l’épisode sept, ce qui doit être normal vu le nombre de choses affreuses qui me sautaient au visage à ce moment-là, mais regardez bien :  TAGIRU PORTE SES LUNETTES DANS SA PROPRE MAISON !!! La feignantise n’a pas de limites. Jusque là, Taichi, Daisuke, Takato et Takuya enlevaient leurs goggles une fois chez eux et les remettaient pour sortir. En classe, Daisuke et Takato les retirent. Je me souviens d’un passage où Daisuke, avant de partir pour l’école prend ses goggles à un porte-manteau. Et là… Là, apparemment, Tagiru a mis de la colle sur ses goggles. Je ne serais pas étonnée à présent de voir qu’il dort avec.

Avant de se coucher, en éteignant la lumière, Tagiru entend un son étrange et s’approche de la fenêtre en se demandant ce que cela peut être.

Nous avons ensuite le droit à cet excellent générique et nous voyons à présent que c’est le matin devant l’école de Tagiru. Admirez à présent cette belle image qui représentent des élèves statisques.

vlcsnap-2015-01-10-20h05m16s191

A présent, je ne résiste pas à l’envie de vous montrer comment Digimon Zero Two, et les autres bonnes saisons, traitaient les mouvements des personnages d’arrière-plans :

vlcsnap-2015-01-10-20h07m42s162vlcsnap-2015-01-10-20h07m55s39

Ici, c’est une vue en tout petit mais on voit les personnages bouger. L’image ne ressemble pas à une vulgaire photographie. C’est hyper réaliste !

vlcsnap-2015-01-10-20h08m35s180

J’adore la composition de cette scène. Au premier-plan, nous avons l’héroïne, Hikari, qui déprime, tandis qu’à l’arrière-plan, nous pouvons apercevoir des garçons qui jouent au foot. Ce qui est réaliste au vu que la scène se déroule dans une école à l’heure de la récréation. Si je voulais chipoter, je dirais qu’on pourrait même rajouter plus d’élèves mais là ce serait du gros chipotage couplé à de la mauvaise foi. Voilà pour moi ce qu’il convient faire : représenter le mouvement, donner vie au décor. Si le décor ne respire pas la vie alors le spectateur ne peut croire à ce qu’il voit et n’arrive pas à se laisser emporter.

 Après cette petite leçon de graphisme et d’ambiance, reprenons. Qu’en dites-vous ?

Tagiru arrive en classe et aperçoit quelques camarades discuter au sujet de photographies où aperçoit un garçon, Kiichi, posant près de monuments célèbres situés à l’étranger. Tagiru est stupéfait qu’il ait pu voyager là-bas et Kiichi lui demande alors s’il voudrait l’accompagner. Cependant, les autres élèves ne le croient pas et pensent que c’est un trucage. Honnêtement, nous avons là une excellente scène d’introduction. Je n’ai rien à ajouter.

Nous avons le droit à une ellipse et nous retrouvons Tagiru rentrer de l’école. Je vous laisse admirer le beau décor :

vlcsnap-2015-01-10-20h17m08s191

J’aimais tellement les scènes où on voyait Takato ou Jen se promener dans les rues de Shinjuku. Elles étaient plus naturelles et travaillées. Encore que je trouve le graphisme de cet épisode-ci est plus travaillé que dans les épisodes précédents.

Tagiru repense à Kiichi et songe que ce serait génial de visiter tous les pays si facilement si les photos sont vraies. Il s’arrête à un moment à un passage à niveau et entend un jeune enfant demander à sa mère si les trains peuvent voler. Sa mère répond que non mais le garçon soutient le contraire et affirme en avoir vu un. A nouveau une excellente scène qui laisse planer le mystère.

Tagiru va raconter tout à Taiki et Yuu, apprenant ainsi que ce ne peut pas être Trailmon. Il songe alors à ce mystérieux sifflet entendu la nuit dernière, aux photos de Kiichi et à ce train qui volerait. Il se demande alors si un digimon pourrait être impliqué.

Alors, à présent, au cours de mes précédentes analyse, je n’ai cessé de critiquer le graphisme, de le trouver maladroit, moche, paresseux… On va rattraper le tir dans cet épisode car il est ici magnifique. En particulier, cette scène :

vlcsnap-2015-01-10-21h21m59s109

Ce ciel, toutes ces étoiles, ces quelques nuages… Je trouve cela absolument magnifique. C’est un paysage enchanteur, propice au rêve et à l’enchantement. C’est réellement une chose que j’aime voir dans une série.

Ainsi, la nuit, Tagiru est retourné sur le toit de l’école avec Grumdramon et attend de voir ce mystérieux train. Ils finissent par apercevoir un Locomon qui s’arrêtent à la hauteur, conduit par Kiichi.

vlcsnap-2015-01-10-21h27m15s19

Je peux répéter que cette scène est absolument magnifique ? L’apparition, la légèreté, le graphisme… Tout est juste parfait ! J’adore !

A l’intérieur de Locomon, dans un des wagons, Tagiru veut savoir comment Kiichi a chassé Locomon mais celui-ci ne comprend pas le terme. Il possède pourtant un X Loader remis par un homme quand il a rencontré Locomon la première fois à un musée sur les trains mais il n’a jamais chassé de digimon.

vlcsnap-2015-01-10-21h32m36s157vlcsnap-2015-01-10-21h34m12s99

On aperçoit l’image de gauche quand Kiichi évoque le musée du train. Personnellement, j’ai du mal à ne pas y voir une référence à Digimon Frontier, l’épisode un où tous les Trailmons partent vers le Digital World, et je suis assez fan de l’idée. La référence est subtile et agréable.

Le flashback en lui-même où on voit Kiichi découvrir Locomon, monter la première fois à bord, souhaiter voyager davantage, rencontrer le vieux avec Clockmon… Le flashback est hyper bien mené et il dégage une certaine émotion. le passage en lui-même est sublime, accompagné en plus d’une musique tout aussi magnifique. J’avais déjà complimenté la soundtrack de la série, un de ses rares points forts, mais dans cet épisode, elle gagne davantage en qualité.

A la fin de ses explications, Kiichi dit qu’il voyage ainsi la nuit à travers le monde avec Locomon, se satisfaisant de prendre des photos des endroits visités, en emmenant avec lui d’autres enfants. On voit alors apparaitre :

vlcsnap-2015-01-10-21h41m45s16

Personnellement, je trouve que cet épisode revient à l’essence même de la licence Digimon, comme l’avait fait l’épisode six avec Kotemon, en reprenant le partenariat humain et digimon, en mettant en valeur la notion de solidarité et de partage. Kiichi fait partager son rêve à tous ces enfants et en montre combien il est important de s’accrocher à ses rêves et ses désirs. C’est vraiment super chouette et trop mignon aussi !

Cependant, dans un point de vue plus technique, je vais casser le rêve et l’illusion, pour présenter une assez grosse incohérence de l’épisode. Vous vous rappelez des photos de Kiichi ?

vlcsnap-2015-01-10-20h15m57s254S’il est minuit au Japon, à Paris, il est 16 heures.

vlcsnap-2015-01-10-20h16m03s53S’il est minuit au Japon, il est onze heures à New York

vlcsnap-2015-01-10-20h16m29s56S’il est minuit au Japon, il est dix-sept heures en Egypte.

Oui, vous avez dû comprendre de quoi je voulais parler : le décalage horaire. Notre planète étant ronde, la nuit n’arrive pas partout en même temps. Cependant, pour une fois, je vais prendre la défense de l’animation et dire que l’erreur n’est pas gênante. Pourquoi ? Tout simplement parce toutes les fois où j’ai vu l’épisode, je n’ai pas remarqué ce détail. Je n’ai mis le doigt dessus qu’assez récemment seulement après avoir lu un commentaire d’un digifan anglophone qui avait déjà décortiqué les épisodes. Or, vous savez ce que fait un bon film ou une bonne série ? C’est quand vous ne voyez pas les erreurs de réalisation. Au contraire, si votre esprit a le temps de les repérer, cela signifie que le travail est raté et la magie n’a pas su prendre. Ici, le fait qu’on ne détecte pas au visionnage cette erreur de décalage horaire, c’est la preuve que l’épisode sait nous transporter et nous faire vivre l’émotion. Par conséquent, je considèrerai cette erreur comme une qualité.

Reprenons à présent :

Locomon demande à ses passagers où ils veulent et chacun répond une destination. C’est vraiment trop mignon ! J’adore ! Sérieusement, depuis l’apparition de Locomon dans le ciel, j’ai un énorme sourire sur le visage. On aperçoit ensuite un Pupmon et un Doggymon distribuant de la nourriture aux enfants.

Je vous mets à présent quelques images qui sont juste géniales, trop belles, trop mignonnes…

vlcsnap-2015-01-10-22h04m10s155vlcsnap-2015-01-10-22h04m15s202
vlcsnap-2015-01-10-22h04m19s245vlcsnap-2015-01-10-22h04m35s152

Honnêtement, si vous désirez ne regarder qu’un seul épisode de Digimon Hunters, regardez celui-ci. Il est magnifique, sublime … Bon, faut peut-être que j’arrête avec les compliments moi, non ?

Après un moment, Tagiru et Grumdramon commencent à fatiguer mais les autres enfants insistent pour continuer, voulant encore voir d’autres endroits. Locomon dit alors qu’il peut aller n’importe où, le bonheur de ses passagers lui rendant alors de l’énergie. Cependant, Kiichi fatigue lui aussi et Tagiru lui suggère que ce serait mieux pour lui de se reposer.

Le lendemain matin, sur le chemin de l’école, Tagiru raconte son voyage à Yuu et lui propose de l’accompagner la nuit prochaine. Ils entendent ensuite des mères de famille, inquiètes raconter que leur enfant avait disparu de leur lit la nuit dernière pour y revenir au matin ou que leur enfant semblait très fatigués. Ils découvrent par eux-mêmes beaucoup de ces enfants épuisés.

Tagiru décide de s’en ouvrir à Kiichi et constate que celui-ci voyage chaque nuit à travers le monde. Il s’inquiète et dit que lui et les autres enfants finiront par être épuisés. Kiichi assure alors que tous s’amusent beaucoup avec Locomon. J’apprécie énormément la problématique et elle est très réaliste. Si, en tant qu’adulte, je possédait le moyen de voyager sans problème à travers le monde, j’aurais du mal à me restreindre. Alors si j’avais découvert une telle opportunité, enfant, j’aurais attendu à ma fenêtre tous les soirs quitte à dormir en classe le lendemain. D’ailleurs, à cette époque, j’étais une petite fille qui attendait toutes les nuits dans son lit que Peter Pan vienne la chercher pour l’emmener au Pays Imaginaire et je regardais l’étoile avant d’aller me coucher dans l’espoir d’apercevoir peut-être celle qui menait au Pays Imaginaire. Alors…

Tagiru va en informer Taiki et Yuu. Ils réalisent que cela devient un sérieux problème puisque Kiichi et les enfants ne dorment plus. De plus, les parents s’aperçoivent à présent que leurs enfants disparaissent en pleine nuit. Ils décident d’en parler à Kiichi la nuit suivante et de trouver un moyen de résoudre ce problème.

La nuit suivante, nos trois héros attendent sur le toit de l’école et Locomon vient les chercher. A bord, les enfants sont toujours aussi excités. Kiichi les rejoint, qui a l’air épuisé, et Tagiru essaie de le convaincre de rentrer mais celui-ci refuse de l’écouter. A ce moment, un choc fait trembler Locomon. Tagiru découvre alors que Ren, monté sur la locomotive grâce à un Pteranomon, décidé à capturer Locomon. Locomon le supplie d’arrêter car il transporte des passager. Ren rétorque que lui pourrait exploiter à fond ses capacités de vitesses comme il a pu le faire avec son Pteranomon. Ren le séduit alors avec de belles paroles et lui promet de le rendre aussi rapide qu’un Shinkansen, ce qui est l’équivalent de notre TGV. Kiichi crie que Locomon ne le rejoindra pas mais Locomon, après une hésitation, accepte.

Kiichi, lui, est choqué, et j’aime alors cette transition qui traduit le changement dans l’épisode :

vlcsnap-2015-01-10-22h27m17s204  vlcsnap-2015-01-10-22h27m20s227

Toute l’émotion de Kiichi se résume dans ce geste pourtant fort simple. C’est subtil, léger, et très fort.

Locomon fait ensuite descendre ses passagers puis se laisse capturer par Ren.

Le lendemain, après l’école, Tagiru et Yuu commentent le fait que Kiichi était absent et doit être choqué que Ren ait capturé Locomon devant lui. On aperçoit alors à nouveau le chapeau, comme un rappel au rêve disparu.

vlcsnap-2015-01-10-22h31m07s200vlcsnap-2015-01-10-22h30m43s211

Tagiru va voir comment se porte Kiichi, qui est encore au lit, et rapporte son chapeau. Kiichi lui demande alors de l’aider à lui ramener Locomon. Tagiru lui fait cependant promettre en échange de voyager avec modération pour ne plus épuiser les enfants.

La nuit, Kiichi et Tagiru attendent sur le toit de l’école. Locomon apparait avec à son bord Ryoma, Ren et Airu. Locomon dit à Kiichi qu’il a fait hier trois fois et demi le tour de la terre et a ainsi pu réaliser son rêve comme Kiichi a réalisé le sien en montant à bord d’un train à vapeur. Locomon fait ensuite la course avec un shinkansen, le dépasse. Il dépasse même un avion. Kiichi déclare cependant que ce n’est plus un train à vapeur. Airu décide alors d’augmenter alors la vitesse en utilisant un Parasimon.

vlcsnap-2015-01-10-22h38m44s159

Je suppose que l’hommage au film six est assez évident, non ?

Cependant, Locomon devient si rapide qu’il crée des accidents avec les voitures et malmène les passagers. Kiichi ne le supporte plus et court pour monter sur le toit. Il crie à Locomon qu’il n’était peut-être pas rapide auparavant mais il était fort et cool. Il ajoute qu’il apprécie simplement de voir des paysages et voyager avec lui. Les mots de Kiichi ramènent Locomon à la réalité et celui-ci comprend que ce n’est pas ainsi qu’il roule. Le contrôle exercée par Parasimon s’arrête et Locomon s’exclame que la vitesse ne réprésente rien pour lui mais roule grâce aux sourires de ses passagers. Locomon propose alors de rentrer mais Parasimon bloque ses freins et continuer à le faire rouler. A l’intérieur, les hurlements des enfants renforcent le pouvoir de Parasimon.

Ryoma demande à Airu de calmer Parasimon mais celle-ci en est incapable. Kiichi veut absolument sauver Locomon et s’élance. Tagiru le suit, comprenant que le seul moyen est d’enlever Parasimon de là. Les lianes de Parasimon tentent de bloquer le passage mais Grumdramon protège les deux enfants puis lance une attaque en plein dans l’oeil du digimon. Cependant, Parasimon riposte et Grumdramon manque de passer par dessus bord. Tagiru le rattrape in extremis. Grumdramon retourne attaquer et tente de le soulever. au moment où Locomon passe sous un tunnel, il l’attaque en plein ventre puis l’éjecte hors de la locomotive. Airu le récupère dans X Loader puis Locomon fait monter les flammes de sa chaudière pour obliger les trois stalkers à s’enfuir.

vlcsnap-2015-01-10-22h54m48s72

Nous retrouvons ensuite Tagiru et Kiichi sur le toit de l’école. Le graphisme a changé et montre que le soleil s’apprête à se lever. C’est beau ! Kiichi annonce qu’il continuera à voyager avec Locomon et les enfants mais Tagiru lui rappelle sa promesse de ne pas utiliser trop les temps de sommeil.

L’épisode se conclut sur Tagiru qui aperçoit une autre nuit Locomon passer devant sa fenêtre avec Kiichi et plein d’enfants à bord.

vlcsnap-2015-01-10-22h56m54s47vlcsnap-2015-01-10-22h56m59s106
vlcsnap-2015-01-10-22h57m28s133vlcsnap-2015-01-10-22h57m30s160

Et voilà, et moi, à la fin de ce bel épisode, j’ai à présent les larmes dans mes yeux et la vue qui se brouille…


Conclusion de l’épisode 13 :

Je me demande si ce point de l’analyse est bien utile… Vous avez dû comprendre tout au long de mon commentaire que j’ai adoré cet épisode, non ? Il est magique, plein de poésie, subtilité, de légereté… Il respecte à fond la licence Digimon en valorisant l’entraide, la solidarité, le courage, le rêve… Je rajoute aussi que les graphismes et les musiquent rendent l’illusion parfaites. J’ai passé un moment génial à regarder et analyser cet épisode. Les émotions débordent et sont magnifiquement exprimées.

J’ai cependant une petite remarque à émettre, c’est que l’idée de base reprend celle du film six. Si vous étudiez les deux histoires, elles sont identiques. Néanmoins, je trouve que l’épisode treize de Digimon Hunters est largement supérieur au film six. Euh… Rangez vos armes et écoutez la suite, d’accord ?Le film six nous a fait beaucoup de promesses mais il m’a laissé sur ma faim. Par ailleurs, il ne tient compte d’aucune chronologie de la série Digimon Tamers… Il me fait davantage penser à un épisode bis mais n’a rien de spécial. Au contraire, l’épisode 13, lui, nous transporte d’un bout à l’autre, on passe un excellent moment et il exploite toutes les possibilités de l’intrigue. Il est parfait. Je n’ai rien d’autre à ajouter.


La notation :

graphisme : 8/10
scénario : 9/10
musique : 10/10
originalité : 8/10
agréabilité : 10/10
bilan : 9/10

3 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *