Hunter épisode 02 – analyse par Emilie

SEITOTACHI GA KIETA ! YURAMEKU SAGOMON NO KAGO !

LES ETUDIANTS DISPARUS ! L’OMBRE TREMBLANTE DE SAGOMON

par Emilie

Hunter episode 2 - 08

Après un premier épisode qui se révèle assez problématique et qui présente ce que je considère comme de graves insultes à la licence Digimon, nous allons entamer le commentaire du second épisode. Sera t-il aussi mauvais que le précédent ? Connait-il des améliorations ? Etudions cela ensemble !


Analyse point par point de l’épisode 2 :

Rappelons-nous de la fin du premier épisode : nous étions face à une superbe montée en puissance, Tagiru a réussi à faire évoluer Grumdramon, il est réellement devenu un Hunter, Taiki et Yuu apparaissent soudainement… Tous les ingrédients étaient réunis pour continuer l’histoire dans un bon rythme. On atteignait un parfait cliffhanger. On était là au moment des révélations, des discussions… Cela aurait donné lieu à une scène cruciale qui aurait posé les bases et les règles de cette saison.

Mais non ! Dans Digimon Hunters, on ne suit pas les règles d’écriture et de la narration, même si cela amène à concevoir une merde parfaite. Dans aucune autre saison, nous n’avons eu cela. Dans la saison 1, vous auriez dit quoi si les héros étaient arrivés directement dans la forêt au début du second épisode alors qu’on les voit tomber dans le vide à la fin du premier ? Dans la saison 2, vous auriez dit quoi si on avait vu les enfants chez eux au début du second épisode alors qu’à la fin du premier ils sont en tas devant l’ordinateur ? Dans la saison 3, vous auriez dit quoi si on avait vu un combat de Ruki et Renamon ou la Hypnos au début du second épisode alors qu’à la fin du premier on voyait Takato terrorisé par l’apparition de Guillmon ? Dans la saison 4, vous auriez dit quoi si on avait eu tout le second épisode centré sur Kouji alors que nous venions d’assister à l’évolution de Takuya à la fin du premier sans comprendre comment c’était possible ? Il n’y a que les deux dernières qui ont brillamment cassé le code de cette poursuite des événements. Dans la saison 5, la fin du premier épisode, on assiste à Yoshino qui veut arrêter Masaru et Agumon alors que le second, elle les a arrêté et ils arrivent au DATS. Meme si les scènes ont changé, cela montre toujours une contunuité des faits, on a juste eu une ellipse temporaire sur l’arrestation et le retour au DATS. Similairement, dans la saison 6, on termine le premier épisode sur un combat et le second s’ouvre sur une nouvelle journée. Mais les marqueurs sont bien posés, nous ne sommes pas perdus et il y a toujours une continuité en suivant les héros. On a simplement utilisé une ellipse pour ne pas montrer une scène inutile. Après tout, comment Yoshino a fait pour capturer Masaru et Agumon, on s’en fiche un peu. C’est secondaire par rapport à la scène qui suit au DATS. Au contraire, dans Digimon Hunters, la continuité est brisée puisqu’elle fait apparaitre une toute nouvelle scène qui n’a absolument rien à voir avec tout ce que nous avons pu découvrir dans le premier épisode.

Hunter episode 2 - 07

La scène en elle-même qui est introduite, je la trouve pourtant très bien. Elle nous raconte l’histoire d’un jeune garçon qui tente desespèrement d’améliorer ses performances mais sans y parvenir. Il se fait même houspiller par son sempai. On ressent parfaitement sa souffrance, son désespérante. La scène est donc très touchante. La fin, avant l’apparition du phénomène mystérieux, sans aucun doute en rapport avec un digimon, quand il se laisse couler. On peut supposer qu’il essaie de se noyer, de se suicider donc, cela indique toute sa détresse. Les expressions de son visage sont très recherchées et bien adaptées. Bref, l’utilisation de cette scène était une bonne idée mais il aurait fallu la garder et la placer à un autre moment où elle aurait pu faire partie de quelque chose de beaucoup plus grand.

En fait, pour moi, cette scène rapporte toute la tragédie qu’est Digimon Hunters : cette saison est remplie de bonnes choses, de bonnes intentions, mais tout est si mal amené, si si mal ou peu développé que tout en devient mauvais et insupportable à regarder. Cette série est comme un brouillon où on a jeté toutes les idées qui passent par la tête quand on commence une dissertation, sauf qu’au moment de la rédaction, il n’y a eu aucun tri de fait… Du coup, de nombreux problèmes se posent… Quand je regarde un épisode, j’ai l’impression de me trouver devant un texte d’un tout jeune auteur dont je m’apprête à faire la critique. Dans les deux cas, il y a des incohérences, des maladresses, des scènes qui mériteraient d’être déplacées ou approfondies… Mais là où je suis tolérante envers un jeune auteur qui apprend à écrire et à raconter une histoire, où je me sens fière de pouvoir lui donner des conseils pour l’aider à s’améliorer, face à Digimon Hunters qui lui a été écrit par des personnes qui ont été formées pour concevoir la réalisation d’histoires, je me trouve beaucoup plus sévère. Ces gens-là, c’est leur métier, ils sont payés pour raconter une bonne histoire qui accroche le spectateur. Faire un aussi mauvais travail alors qu’ils sont censé être compétents… C’est une d’hérésie pour moi. Ici, c’est une oeuvre de travail et non faite par passion où l’auteur s’améliore par étape en apprenant de ses erreurs. Et si dans une équipe d’animation, on embauche des personnes qui ne maitrisant pas les règles d’écriture, c’est juste du grand n’importe quoi.

Après a lieu l’annonce du titre et nous découvrons que nous sommes le lendemain matin à l’école. Parfait ! Donc la continuité avec la fin de l’épisode un, on s’en fiche ! Bravo ! Et ils ont fait quoi exactement Tagiru et les autres entre le moment de la fin du combat et ce moment-ci ? Je présume qu’ils ont dû dormir pendant la nuit… Encore qu’on ne sait pas… Taiki et Yuu auraient pu décider d’explorer, de comprendre ce qui est en train de passer… Mais onne dirait pas. D’ailleurs… Sur le toit, Tagiru utilise son X Loader pour faire apparaitre…

Hunter episode 2 - 09

Oh ! Grumdramon est au monde réel ! Attendez une minute… Dans le premier épisode, le fabricant d’horloges, il n’a pas mentionné un truc, comme le fait que le cours du temps était différent pour les digimon et les humains pour expliquer que les digimon ne pouvaient pas se trouver au monde réel. C’était là le postulat de départ. Bien… Après j’accepte que l’on casse une règle établie, qu’il y ait une modification, que le vieil horloger ait tout simplement menti… Pourquoi pas ? Mais la règle en écriture, dans ce tels moments, c’est de faire tenir compte aux personnages de ces changements, de les faire s’interroger. Tagiru aurait dû se rappeler des paroles du vieil homme ou au moins laisser échapper un cri de surprise en disant : »Mais il avait dit que les digimon ne pouvaient pas aller au monde réel ! » Voilà, juste ça, j’aurais été satisfaite. Cela suffisait à garder une cohérence correcte. Mais Digimon Hunters ne détruit pas juste le réalisme ou la cohérence en général, non la série fait pire encore : elle détruit la cohérence de sa propre intrigue. Je pense pouvoir dire que l’équipe d’animation s’est tirée une troisième balle de bowling dans le pied. Quoique, en fait, vu l’ouverture, du second épisode, ce serait plutôt la quatrième.

Finalement, après une petite discussion entre Tagiru et Grumdramon, alors que Taiki et Yuu discutent entre eux, Tagiru se souvient de ce qui s’est passé quand Taiki et Yuu sont apparus devant lui. En gros, ils lui ont parlé de leurs aventures puis Taiki sort une photo…

Hunter episode 2 - 10

Je suppose qu’ils ont voulu produire le même effet que dans la saison 1. Sauf que l’équipe d’animation a encore fait une belle boulette : dans Digimon Adventure, nous voyons les héros poser pour une photo et cette photo devient importante par la suite. Or, dans Digimon Xros, à aucun moment, on ne voit tous ces protagonistes rassemblés ensemble pour donner le temps de poser pour en faire une. Ou alors quand tout ce groupe était rassemblés, ils avaient des choses un peu plus importantes à faire, comme survivre ou sauver le monde, vous voyez ? Après la bataille finale, pensez-vous alors ? Impossible. Dès que Baguramon meurt, on voit Taiki et Shoutmon se serrer la main puis tous les digimon retournent aussitôt au Digital World sans véritable scène d’adieu, sauf si si leur envol dans le ciel est considéré comme une scène d’adieu. Mais pour moi, une scène d’adieu dans Digimon, c’est une scène où toutes les larmes de votre corps sortent littéralement de votre corps. Vous savez, comme dans le dernier épisode de Digimon Adventure… En plus, Akari et Zenjirou sont absents de la photo alors que Taiki les a toujours considéré comme faisant partie de l’équipe de Xross Heart ! Sinon l’idée de la photo était bonne et j’aime la référence à la première saison, sauf qu’elle aurait bien meilleure et plus cohérente si les digimon n’avaient pas été intégrés et si Akari et Zenjirou se trouvaient dessus.

Reprenons le flashback : à travers le X Loader de Taiki, oui parce que maintenant les digivices de cette saison font office de talkie-walkie, oui, c’est nouveau mais Taiki et Yuu ne semblent pas pas étonnés des nouveaux pouvoirs de leurs digivices… C’est si Taichi avait pu soudainement parler à Koushiro ou Sora à travers son digivice au début de Digimon Zero Two sans aucune explication au préalable. Mais passons. Shoutmon leur dit qu’il essaie de construire un monde en paix mais que de plus en plus de digimon disparaissent sans qu’il sache ce qui passe. Taiki suppose qu’ils doivent venir dans leur monde et Shoutmon ajoute qu’il tentera de trouver un moyen pour y venir aussi. Il demande ensuite s’il n’a pas vu un digimon qui ressemble à Grumdramon mais Taiki, voyant que Grumdramon ne veut pas qu’on signale sa présence, lui dit que non. Shoutmon lui demande de le prévénir dès qu’il le rencontrera puis la communication se coupe.

En soi, cette scène n’est pas mauvaise mais elle aurait gagné à être travaillé comme enchainement et non comme un simple flashback. On aurait pu ensuite voir les héros essayer de comprendre, faire des supprositions, décider ce qu’il convient de faire puis sans doute se dire que rentrer à la maison et attendre est la meilleure option pour le moment. Voilà, c’est très décevant par rapport à ce que la licence Digimon a pu nous habituer.

Ensuite, après ce flashback, je pensais poursuivre tranquillement mon commentaire, enfin aussi tranquillement que l’on peut faire face à une chose peu agréable, et mes yeux se sont posés sur cette image qui suit. Plus précisement sur la tour que l’on aperçoit à gauche …

Hunter episode 2 - 11

Ceci est une représentation de la Tour de Tokyo. Pourquoi suis-je choquée ? Simplement, car nous avons eu ceci dans la saison précédente :

Hunter episode 2 - 13

Nous avons le lieu où vivent les héros bien indiqué : Koto, l’un des vingt-trois arrondissements de la ville de Tokyo et plus précisement dans le quartier Shinonome.

Hunter episode 2 - 12 Hunter episode 2 - 14

Sur l’image de gauche, Taiki voit la tour depuis la fenêtre de sa chambre. Sur celle de droite, Akari est juste devant la tour.

Or, cette fameuse Tour de Tokyo se situe dans l’arrondisemment Minato,le coin aux ambassades. Alors on va faire un petit tour sur les cartes :

Hunter episode 2 - 05

Le cercle rouge représente Shinonome.

Hunter episode 2 - 04

Voilà l’endroit où est implantée la fameuse tour. On la voit dans le cercle rouge. Non loin de là, le cercle, il s’agit d’un quartier résidentiel. Enfin, le cercle rose désigne une école maternelle. C’est peut-être là où l’équipe d’animation voulait baser l’école de cette saison. Cela expliquerait bien des choses…

Hunter episode 2 - 03

Voici maintenant la distance entre les deux points concernés. C’est vrai que cela se parcourt d’une ou deux grandes emjambées, pas vrai ?

A présent, voici quelques images réelles de la Tour de Tokyo. Comme vous verrez, elle est très souvent dissimulée dans la masse d’immeubles.

Hunter episode 2 - 02 Hunter episode 2 - 01

Vous avez vu ? Selon la position où on se trouve, la Tour de Tokyo, c’est « un coup je te vois, un coup je ne te vois plus ! ». Elle est totalement noyée sous les immeubles. Après, vous allez me dire : « c’est une autre tour alors, banane ! » Ben, non, ce n’est pas possible. J’ai vérifié sur Internet en cherchant s’il existait une tour similaire à celle que l’on voit dans cet animé dans Shinonome. La réponse est négative. Les seules tours que j’ai trouvé, ce sont des immeubles, des grattes-ciels, qui prennent le nom de Tower mais elles ne ressemblent en rien à cette forme qui rappelle celle de la Tour de Tokyo. Cependant, je suis aussi tombée sur cette image :

Hunter episode 2 - 06

Son existence prouve que l’on peut tout à fait apercevoir la Tour de Tokyo depuis le quartier Shinonome mais elle apparait en arrière-plan, donc assez minucule, ce qui est normal, elle est très loin. Or, dans cette série, sur les images que je vous ait montré, nous avons clairement l’impression qu’elle est très proche. On perçoit distinguement ses formes, ce qui dans la réalité est impossible. C’est là une déception de plus. Dans la licence Digimon, chaque lieu du monde réel existe véritablement et ils ont toujours respecté un réalisme total. Dans la saison 1, la Tour de Tokyo apparait à nouveau mais dans des proportions correctes, toutes les scènes dans le métro sont inspirées de vraies stations de métro. C’est pareil pour la saison 4 où on peut suivre la progression de Takuya pas à pas dans notre monde. Dans Digimon Tamers, chaque lieu existe, l’appartement de Lee, la cabane de Guillmon, l’école, la Hypnos, le terrain de jeux… Et tout est parfaitement à l’échelle. Bref, c’est un échec supplémentaire et qui traduit la flagrante baisse de qualité de la licence.

A présent, reprenons l’épisode où nous en étions restés. Taiki rend son X Loader à Tagiru puis lui dit que ce sera à lui de prendre les choses en main si quelque chose arrive. J’aime alors la réaction de Yuu, elle montre nettement qu’il est jaloux de Tagiru, que celui-ci ait un partenaire digimon, qu’il puisse combattre des digimon… C’est en cohérence totale avec la saison précédente et son personnage.

Hunter episode 2 - 15 Hunter episode 2 - 16

Nous changeons ensuite de scène pour suivre une fille qui doit aller au juku, une sorte de cours de soutien au Japon, mais est totalement démotivée, sans aucune envie. Elle est alors témoin d’un étrange phénomène avec un ordinateur puis fait une rencontre choquante avec un digimon : Sagomon. Alors cette scène fonctionne parfaitement, en particulièrement l’apparition de Sagomon qui est absolument effrayante. Personnellement, chaque fois que je la visionne, même en étant prête, je sursaute et je recule. La première fois, j’étais même plongée dans le noir, un casque sur les oreilles… Je ne vous dis pas le bond que j’ai fait ! Même là, alors que je me préparais pour faire une capture d’écran, j’ai encore fait un bond. Clairement, cette scène est parfaite. Elle allie le mystère au suspens.

Hunter episode 2 - 17

Je pense que cet effet de surprise, doit être dû au fait que nous ne voyons au commencement qu’une toute petite partie du visage de Sagomon. Cela ajouté à une musique qui change brusquement et devient assez sinistre, ben, on a le droit une bonne trouille !

Hunter episode 2 - 18

Pendant ce temps, Tagiru et Grumdramon décident d’aller chasser beaucoup de digimon et être ainsi très forts pour quand viendra Shoutmon afin de l’impressionner. C’est pas un mauvais raisonnement et j’aime beaucoup l’idée que ces deux-là aient une telle volonté à vouloir surpasser Taiki et Shoutmon. C’est un aspect très intérressant de leur personnalité. Néanmoins, j’ai juste une petite question : pour le moment, Tagiru est à l’école, dans la cour… Les cours sont finis… Déjà, au matin, juste avant le début des cours, on voit Taiki et les autres sur le toit… Il y a un manque cruel d’enchainements entre toutes les scènes. Certes, la gamine enlevée par Sagomon a mentionné que les cours viennent de finir mais je ne trouve pas le passage du temps si clair.

Au même moment, Taiki est parti inspecter la ruelle où Tagiru a obtenu son X Loader mais le magasin du fabriquant d’horloges n’est plus là. Formidable ! Est-ce l’équipe d’animation se souvient que le monde réel est exactement comme notre monde ? Cela veut dire que les bâtiments ne disparaissent pas en une nuit dans ce monde ! Ce n’est pas le Digital World où tout est possible ! Les maisons, les écoles, les parcs… Tout cela peut être détruit mais ils ne peuvent pas disparaitre en une poignées de secondes. C’est totalement hors-sujet ! Enfin, le vieux apparait et…

Hunter episode 2 - 19 Hunter episode 2 - 20

Et il saute depuis ce qui semble être le toit d’un bâtiment pas trop élevé… Donc, on va dire quatre ou cinq mètres, déjà … Et il saute comme un jeune homme d’une vingtaine d’années. C’est aussi crédible que le saut de Tagiru au début du premier épisode… Pourquoi Taiki ne dit rien ? Pourquoi cela lui semble normal ? Vous voyez-vous tous les matins, des vieux qui sautent d’un pont et se rétablissent tranquillement sur leurs pieds comme s’ils venaient juste de traverser la rue. Personnellement, non. Ou alors les habitants de ce monde doivent faire partie d’une race de Super-Saïens ou il doit s’agir de la planète de Sangoku dans le futur… Après, d’un point de vue scénaristique, on peut amener un personnage à avoir des caractérisques physiques extraordinaires. Par exemple, Arukenimon est ainsi construite. Elle peut apparaitre d’un monde à l’autre sans contraite et de sauter plusieurs mètres sans souci. Cependant, les Enfants Elus, quand ils l’ont vu sauter de plusieurs mètres sans être blessé, ils ont ainsi deviné son identité. Mais Digimon Zero Two est un animé d’une excellente qualité alors que Digimon Hunters est un concentré d’excréments d’animaux de ferme.

Le fabricants d’horloges dit à Taiki de ne pas se mêler à ce qui va arriver ou sinon le jeu ne sera pas intérressant. Taiki dit qu’il ne restera pas en arrière en ajoutant sa catchphrase. D’ailleurs, à ce sujet, l’expression « hottokenai » a été traduite par les anglophones par « Je ne peux pas tourner mon dos. » Or, c’est inexact. En japonais, hottokenai se forme à partir du verbe hokkeru, qui vient aussi du verbe horu, tous deux s’écrivant avec le même kanji, et veut dire « laisser quelqu’un seul ». A partir donc de ce verbe, la forme neutre négative est utilisé. Hottokenai se traduit donc en réalité par « Je ne te laisserai pas seul ! » ou « je les laisserai pas seuls ! » . Bref, selon le contexte, la catchphrase doit se traduire en variant les formulations. En somme, c’est une toute petite erreur et les deux expressions signifient relativement la même chose mais j’aime la précision et la netteté des choses. Après ces paroles, le fabricant d’horloge et ne dit plus rien et semble accepter que Taiki s’en mêle. Il lui donne un manuel de règles.

Je n’aime pas du tout cette idée de manuel. Dans la licence, les personnages ont toujours appris ce qu’il convenait de faire sur le tas, par l’expérience et les erreurs. Après, pourquoi pas ? Cela reste une idée originale et aurait peut-être pu donner une idée une idée intérressante. Sauf qu’à part dans cet épisode, on ne voit plus jamais les personnages parler ou utiliser ce manuel. C’est comme s’il n’existait pas ! Je ne sais pas… Ils auraient pu au moins les montrer de temps en temps le lire ou essayer de trouver une solution dedans quand ils sont bloqués… A quoi ça sert de montrer un truc dans un épisode pour ne plus ensuite l’évoquer ?

Après cela, on aperçoit Tagiru et Metaltyrannomon dans Digiquartz tandis que Taiki lit le manuel. Je vais vous donner ce qu’il dit mot pour mot. « On ne peut charger qu’un seul digimon à la fois. Le Hunter peut choisir seulement un seul digimon parmi ceux qu’il possède pour combattre. On peut l’échanger mais si on le fait, cela ramène le digimon utilisé dans le X Loader.  » Ces quelques règles me rappellent quelque chose… Il y a ausszi ce digimon capturé par Tagiru dans l’épisode précédent… MAIS OUI !!! Ils ont réalisé un plagiat éhonté du concept de Pokemon. Relisez chaque phrase : ils ont absolument tout repris sur la capture et les combats de pokemon. C’est horrible ! C’est une hérésie ! Digimon a toujours été le rival de Pokemon. Autrefois, quand Digimon était populaire en France, les enfants se disputaient pour savoir laquelle des deux séries étaient la mieux. Cela a été pareil un peu partout à travers le monde. Les marques Nintendo et Bandai se sont affrontées réciproquement pour déterminer qui vendaient le plus de jouets ou jeux vidéos de leur licence. C’est un peu comme dans les années 80 et 90, Mario et Sonic ont été de grands rivaux dans les cours de récréations. A l’époque, c’étaient Sega et Nintendo qui s’affrontaient pour savoir qui remporterait le plus d’argent. Mais adapter le concept Pokemon à une saison Digimon… NOOOOON !! Ca ne peut pas fonctionner ! Autant Pokemon, dans le dessin animé et ses films, a su assez souvent capter beaucoup de valeurs de Digimon, mais Digimon ne peut pas capter le concept initial de Pokemon. Ce concept initial est avant tout indidualiste : un héros qui rêve uniquement d’être le meilleur dresseur, être reconnu par ses pairsalors que le concept de base de Digimon, c’est sauver le monde et aider son prochain. Vous comprenez ?

Je terminerai cette analyse sur cette profonde inspiration pour Pokemon à la fin lorsque je vous livrerai mon analyse. Poursuivons l’épisode pour le moment. Tagiru apprend seul à utiliser son X Loader et Grumdramon lui parle alors des digixross. A ce moment, Sagomon apparait en tenant la fillette qu’il vient de kidnapper à l’école. Tagiru lui donne la chasse et là, nous pouvons assister à nouveau que les humains de Digimon Hunters sont habités par des pouvoirs spéciaux.

Hunter episode 2 - 21 Hunter episode 2 - 22

Tagiru est capable devoir que Sagomon porte une fille dans ses bras et qu’elle est de son école. Bien sur ! D’abord, sur la première image, on voit que la fille se trouve protégée du regard de Tagiru à cause du corps du digimon. Donc, à part si les yeux de Tagiru voient à travers la matière, je doute fortement qu’il ait pu la voir. Ensuite, la seconde image, avez vu la distance entre Tagiru et Sagomon ? Comment pourrait-il distinguer clairement que c’est une fille qu’il tient ? Au mieux, il voit une silhouette ! D’ailleurs, comment peut-il savoir quelle est de son école ? Normalement, à partir du collège, tout élève japonais se doit de porter un uniforme qui montre à quel établissement il appartient. Cela permet d’avertir son directeur ou son professeur titulaire si celui-ci est pris en train de commettre une action répréhensible en ville. Or, dans cet animé, les personnages de l’école de Tagiru ne portent aucun uniforme ! D’ailleurs, ce n’est qu’une nouvelle preuve magistrale d’un manque total de réalisme !

Sagomon saute ensuite dans une piscine et Grumdramon veut combattre. Cependant, quand Sagomon réapparait quelques instants plus tard, il bat très facilement le digimon. On change alors soudainement de scène alors que Tagiru et Grumdramon semblent être en très grand danger et Tagiru se réveille sur le toit de l’école. Je n’aime pas cette ellispe. Une ellipse sert à fluidifier l’histoire en supprimant un moment peu utile, on se contente alors de suggérer les choses qui ont eu lieu entre les deux scènes ou de les résumer par quelques phrases. Mais ici, Tagiru sur le point de mourir, c’était une grande scène, il aurait fallu montrer comment il s’en était sorti plutôt que de passer directement à l’étape « il est sauf ». Enfin, on voit que c’est Ryoma et Astamon qui ont sauvé Tagiru. tagiru panique brusquement en se souvenant de la fille et de Grumdramon. Ryoma lui dit alors qu’il était seul et que son partenaire se trouve dans son X Loader où il récupèrera assez vite. Il lui fait la leçon en disant que même lui aurait eu besoin de réfléchir à une longue stratégie pour chasser ce Sagomon et par conséquent, Tagiru, qui vient juste de commencer la chasse, n’est pas au niveau. J’aime vraiment cette condescendance qui émane de Ryoma et cet air qu’il a, donnant l’impression qu’on ne sait pas à quoi il pense réellement. Cela excite alors Tagiru qui veut attraper ce digimon avant Ryoma.

Alors que Tagiru traverse la cour, très énervé après Ryoma, il est interpelé par Yuu qui lui fait la leçon et veut lui apprendre à ne pas prendre autant de plaisir à combattre des digimon comme s’il s’agissait d’un simple jeu. C’est vraiment une excellente scène et en parfaite cohérence avec ce qu’a pu faire Yuu dans la saison précédente, aux remords qu’il éprouve vis-à-vis de ses actions honteuses.

Hunter episode 2 - 23

Tagiru essaie de l’arrêter et de lui parler de la fille enlevée mais Yuu ne veut pas entendre parler, croyant que c’est un mensonge. A ce moment, Nami et une autre fille viennent trouver Yuu pour lui rapporter qu’un élève a disparu dans le couloir du second étage. Elles mentionnent aussi la fille enlevée par Sagomon qu’on a vu en disant qu’elle n’est pas rentrée chez elle hier soir. Euuh… Moi, dans le coordination des faits, je croyais que tout se suivait jusque là… Donc si je résume : le garçon de la piscine a disparu, on ne sait quand, on voit ensuite les héros sur le toit, puis la fille enlevée par Sagomon à la fin des cours, Taiki qui rencontre le vieux, Tagiru qui est content que les cours soient finis, ce qui inclue une nouvelle journée de classe, le combat et l’arrivée de Nami annonçant cette nouvelle disparition…. Vous avez suivi ? C’est beaucoup trop confus ! Les actions s’enchainement très rapidement mais elles ne comportent aucun marqueur temporel. Du coup, il est impossible d’établir des liens entre elles. Dans une telle situation, c’est un grave problème qui saborde tout l’épisode. Une amie de Nami ajoute ensuite qu’un élève de première année a aussi disparu dans la piscine. Tagiru se souvient alors de la piscine dans Digiquartz et Yuu et lui déduisent que c’est là que doit vivre Sagomon. Le raisonnemment final est bien. Mais l’intrigue de la disparition des élèves est totalement mal organisée, il n’y a réellement aucun mystère de fait, on n’assiste à aucune rumeur et on comprend très mal à quel moment ils disparaissent… Il aurait mieux valu se concentrer une priorité sur eux, sur l’école, mentionner des rumeurs, faire mener l’enquête par les héros… Là, tout ce que nous avons, c’est un immense fouillis.

Tagiru et Yuu se rendent à la piscine où Tagiru ouvre un vortex. A Digiquartz, ils découvrent les élèves disparus prisonniers dont ils ne peuvent les libèrer. Ils répètent en boucle leurs regrets et leur amertume.

Hunter episode 2 - 24

Yuu comprenda lors que les digimon se servent des émotions humaines et se synchronisent avec elles. Sagomon apparait juste et attaque. Tagiru fait sortir Grumdramon et le fait évoluer en Arresterdramon. Tagiru crie ensuite à Yuu de trouver un moyen de libérer les élèves en ajoutant que lui n’a pas de digimon. Ce passage est à la fois bon et horrible. Il est bon car il est juste et c’est précisement qu’il convient de faire. Cependant, il est horrible car on ne peut que se rappeler que Yuu a perdu son partenaire et par sa faute. On voit d’ailleurs le malaise sur le visage de Yuu. C’est pour cette raison que ce passage est très bon.

Le combat est toujours aussi peu équilibrée et Arresterdramon n’est pas plus fort. On aperçoit au loin Ryoma, Ren et Airu qui assistent au combat, espèrant que Tagiru aurait pu affaiblir Sagomon. Soudain, le grand sauveur, Taiki, apparait, et explique rapidement à Tagiru comment réaliser un digixros ce que celui-ci fait. Ouais, c’est super… C’est tellement précipité, on ne ressent absolument rien dans cette scène. Grâce à cette digixros, Arresterdramon a obtenu les capacités défensives de Metaltyrannomon et réussit ainsi à être plus fort que son adversaire. Sagomon absorbe alors toute la déprime et l’amertume des élèves disparus pour devenir encore plus fort en apprenant ainsi à devenir invisible. Là, j’avoue cette idée est très bonne et renforce celle du défi impossible. Sagomon attaque donc Arresterdramon sans que celui-ci ne puisse rien faire puisqu’il ne voit rien. Tagiru décide alors d’intervenir et saute sur Sagomon mais finit à terre rapidement. Une réaction aussi stupide qu’illogique. Dans Digimon Savers, il y avait bien Masaru qui combattait physiquement les digimon mais il savait se battre, il savait aussi plus ou moins ce qu’il faisait, il n’agissait pas uniquement par pure impulsion. Moi, j’ai toujours pensé que Masaru agissait avec l’intelligence de la rue, avec des stratégies primaires, soufflées par son instinct, au contraire de Tohma guidé par son savoir acquis dans les livres. Cette dualité est une des raisons pour laquelle j’ai tant aimé Digimon Savers. Néanmins, dans le cas de Tagiru, il y avait une chance de renverser la situation. L’intervention est donc stupide.

Brusquement, alors que Tagiru est en grand danger, Taiki hurle sa catchphrase et Shoutmon apparait juste à ce moment précis, devant lui. Il lui explique que Wisemon vient justement de terminer une machine qui a transféré toute son équipe dans son X Loader. Il a inventé cela en deux jours… Tellement crédible. Ainsi Shoutmon est là avec Dorurumon, Cutemon, Ballistamon… C’est le second Deux Ex Machina en moins de cinq minutes ! Mes félicitations ! Je ne pensais pas qu’on pouvait faire montre d’une aussi grande feignantise ! Non seulement Taiki apparait juste au bon moment pour apprendre à Tagiru à apprendre la Digixros, maintenant Shoutmon et les autres débarquent juste quand Taiki a besoin d’eux. Pourquoi se fatiguer à concevoir des intrigues malignes ? Autant aller à la facilité…

Hunter episode 2 - 25

Bien sur, juste devant Tagiru et Arresterdramon, Shoutmon explose littéralement Sagomon. Je déteste cette scène. Juste après les efforts des deux héros, elle les ridiculisent totalement et les fait passer clairement pour des incapables. Arresterdramon se relève aussitôt et affronte à nouveau Sagomon. Taiki fait ensuite évoluer Shoutmon en Omegamon puis utilise une Digixros avec Dorurumon. Et là, on entend pour la première fois la toute première chanson d’évolution de Digimon Xross chantée par Wada Kouji. Elle est trop géniale et rend le combat plus sympa. Mon seul regret, c’est qu’ils mettent toujours des bruits qui empêchent de profiter pleinement des paroles. D’ailleurs, dans Digimon Hunters, je suis souvent assez peu le combat pour me concentrer sur la chanson. En tous cas, Sagomon est vite battu est c’est Tagiru qui le capture.

Hunter episode 2 - 26 Hunter episode 2 - 27

Pokeball go !!! Pokemon capturé !!! Zut, je me suis trompée d’histoire… Mais avouez, vous ne le voyez pas vous le plagiat ?

Un peu plus tard, à l’école, Taiki et les autres observent les élèves disparus rentrer chez eux. Leurs soucis ont disparu et ils sont plein d’optimisme. Shoutmon fait ensuite la leçon à Grumdramon puis montre son soulagement qu’il ait trouvé un bon partenaire. Taiki s’exclame alors que Shoutmon est juste comme un sempai qui s’inquiète pour un kouhai. Yuu songe que les deux digimon sont des doubles de Taiki et Tagiru. Tagiru déclare qu’il surpassera un jour Taiki et Grumdramon pareil pour Shoutmon. Shoutmon dit qu’ils ont au moins cent ans de retard surc eux et Taiki montre alors sa collection de digimon.

Hunter episode 2 - 28

J’avoue que cela me fait plaisir de revoir tous ces digimon que l’on avait vu dans la saison précédente mais j’auraisa aimé qu’ils parlent plus. Tagiru et Grumdramon sont alors décidés à rattraper ce retard et se précipitent à nouveau vers Digiquartz. Cette scène finale est bonne, elle est légère, exprime un peu des sentiments des personnages, surtout des deux héros, et pose ce qui sera l’intrigue principale : la chasse aux digimon.


Conclusion  de l’épisode 02 :

Nous aurions pu penser qu’il n’était pas possible de réaliser un épisode pire que le précédent mais si, ils l’ont fait. Dans le premier épisode, il y a toujours un fil conducteur et on ne se perd pas dans les différentes actions. Ici, on s’éparpille complètement. On veut nous montrer beaucoup trop choses : les relations Taiki-Tagiru-Yuu, le mystère du magasin disparu, les règles de la chasse, l’arrivée de Shoutmon et des digimon de Taiki, l’intrigue des élèves disparus… C’est trop ! C’est beaucoup trop ! Pour un souci de cohérence et de pratique, il aurait été préférable de traiter beaucoup moins d’informations. Par exemple, l’intrigue des élèves disparus est très bonne idée mais elle est totalement laissée de côté, on ne l’exploite pas du tout. En plus, ils ont totalement omis Akari et Zenjirou que Taiki considérait comme membres de son équipe. Il aurait juste de montrer ce que ces deux personnages étaient devenus en un an. Akari est tout de même l’amie d’enfance de Taiki. Que Taiki ne veuille rien dire, redoutant qu’ils s’exposent au danger, je peux comprendre, cela fait partie de sa personnalité, mais il aurait fallu montrer qu’il pensait au moins à eux. Par exemple, par une discussion avec Yuu ou Shoutmon.

Je m’attarderai très peu sur l’aspect peu réaliste de la plupart des actions des personnages et les incohérences de bien des situations. J’ai déjà tout dit et cela me désole de voir que la licence Digimon, qui a toujours été un animé hautement soucieuse de conserver un réalisme authentique, soit tombée aussi bas.

A présent, vanons au point que j’ai abordé dans le commentaire : le plagiat Pokemon. En fait, j’ai la sensation que l’équipe d’animation a voulu imiter l’animé Pokemon pensant que ce serait une bonne chose. Par exemple, dans les deux cas, la majorité des épisodes ont une construction de base qui est toujours la même. Cependant, contrairement à Digimon Hunters, l’animé Pokemon possède une âme. Les personnages ont peut-être une personnalité très étroite mais ils vivent réellement le rôle. L’intrigue de chaque épisode, qui consiste bien souvent à aider une personne tout juste rencontrée, est aussi similaire à celle de Digimon Hunters, qui consiste, elle, à aider des gens en danger et à battre un digimon, mais Pokemon sait toujours l’humaniser et transcender les émotions. Dans chaque épisode, ils créent des personnages secondaires très forts. D’ailleurs, j’en ai quelque uns gravés dans ma mémoire. Je pense notamment à l’épisode où le petit Max se lie d’amitié avec un Tarsal … Tout l’épisode, je me rappelle avoir espèré que celui-ci deviennr son premier pokemon… Mais à la fin, ils se séparent et Max lui promet de revenir le chercher quand il sera enfin un dresseur … Oh, cette scène, je l’ai vu il y a six ans maintenant, mais elle reste forte dans ma mémoire et j’ai pleuré en la voyant. Mais dans Digimon Hunters, il n’y a jamais un seul moment où on ressent une émotion aussi puissante ou qui laisse un bon souvenir en mémoire. Non, avec Digimon Hunters, j’ai juste envie de vomir personnellement. D’ailleurs, Pokemon montre que les dresseurs ont un grand respect pour leurs pokemon, on les voit régulièrement interagir avec eux, jouer, manger, s’entrainer, ils ont des disputes, des incompréhensions… Ici, les digimon servent uniquement d’objets de collection. Une fois que le digimon a été capturé, le Hunter ne fait plus appel à lui sauf si celui-ci devient utile au scénario d’un autre épisode. C’est profondément désolant et une insulte à la licence Digimon.

Le rythme de l’épisode, comme dans le premier, est beaucoup trop rapide. Nous n’avons que des scènes action. Cela reste toujours action, action, action ! Il n’y a aucun moment de pause ou de réflexion. C’est dommage car les moments tranquilles ont toujours été une force pour la licence Digimon.

Bref, c’est un épisode execrable. Espèrons que le suivant sera mieux.


La notation :

graphisme : 4/10
scénario : 3/10
musique : 10/10
originalité : 2/10
agréabilité : 1/10
bilan : 4/10


2 comments

  1. Encore une fois c’était vraiment intéressant a lire, beau travaille ! 🙂

    Juste sa veut dire quoi Catchphrase ?

    • Une catchphrase, c’est une phrase que dit fréquemment un personnage ^^
      Dans digimon, tu as donc Taiki et son hottokenai, « c’est le pire » pour Yoshino ou « bingo » pour Miyako… ceux sont des répliques que les fans adorent ensuite reprendre ^^ Enfin pour moi, pour que ça fonctionne, ça doit être dit quand ça s »y prête.. et pas martelé comme le fait dans Taiki dans chaque épisode de Xross Wars. Ca a tendance à soualer.. Je suis sûure que dans ces saisons y avait marqué dans le cahier des charges : « dire la catchphrase à chaque épisode » XD

      Sinon merci de tes compliments ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *